Plus Loin de Megan Carter

Plus Loin de Megan Carter

Titre Français : Plus Loin

Titre Original : Passionate Kisses

Auteur : Megan Carter

Date de Sortie : 20 Juin 2009

Nationalité : Américaine

Genre : Roman d'Amour

Nombre de Pages : 237 pages

Editeur : Dans l’Engrenage

ISBN : 9-78-2-915342-20-8

Plus Loin : Quatrième de Couverture

Plus Loin est un roman de Megan Carter paru en 2009.

Liés par une affection profonde depuis les bancs de l’école, Sara, Taylor et James sont toujours restés complices. Devenus adultes, Sara et James se préparent à se marier, tandis que leur amie Taylor se jette à corps perdu dans une nouvelle histoire d’amour.

À mesure que le mariage approche, les obligations se multiplient et les exigences de la carrière politique naissante de James pèsent sur les épaules d’une Sara de plus en plus désorientée : le véritable objet de ses sentiments n’est peut-être pas le plus évident.

C’est à ce moment précis que son travail d’urbaniste à la commission historique de la ville de San Antonio l’amène dans le ranch d’un couple de femmes haut en couleurs. Sara va dès lors se retrouver engagée dans une surprenante chasse au trésor, au propre comme au figuré, jusqu’à mettre à jour ce qui se révélera beaucoup plus précieux que ce qu’elle avait imaginé.

Mais comment trouver la force de reconnaître qu’elle s’est perdue, comment rassembler le courage de tracer son propre chemin ?

Plus Loin : Avis Personnel

Plus Loin ce sont plusieurs histoire en une. Une histoire de femme bien qui a toujours fait ce qu’on attend d’elle. Elle doit se marier mais découvre subitement que son futur mari est gay, qu’elle est lesbienne et accessoirement amoureuse de sa meilleure amie. Une autre histoire concerne un trésor volé par des bandits dans les années 1800 qui est susceptible de refaire surface dans un ranch perdu tenu par deux vieilles dames en couple. Au passage on a une histoire d’acceptation, de peur de l’engagement etc…

Cela pourrait être bien fait comme c’est le cas avec les histoires romantiques écrites par Gerri Hill par exemple. Un savant mélange entre les deux histoires qui permet de nous tenir en haleine alors que ces dernières avancent en parallèle. Sauf que malheureusement ça ne fonctionne pas de la même manière et Megan Carter a le plus grand mal à maintenir le bon dosage entre les deux histoires. Cela crée un déséquilibre qui même si le postulat de départ est intéressant ne m’a pas permis d’apprécier le roman à sa juste valeur.

Pour vous faire un résumé rapide, quand James explique à Sara qu’il ne peut pas l’épouser parce qu’il est gay, cette dernière accepte enfin qu’elle n’était pas particulièrement heureuse avec son meilleur ami. C’était un piètre amant (on comprend pourquoi) et ils ne partageaient pas tant que cela. Elle va alors se demander, si puisque sa meilleure amie et son meilleur ami sont gays et vu qu’elle a des sentiments pour Taylor, est-ce qu’elle-même ne serait pas homosexuelle ? Sauf que quand elle se pose cette question, au travail on lui donne le dossier du siècle avec la possibilité d’un trésor et que comme de par hasard, impliquée à l’extrême, elle va en oublier de réfléchir à LA question.

Le livre est plutôt bien ficelé sauf que c’est cousu de fil blanc. On n’y croit pas une seule seconde et cela enlève de la magie à une histoire d’amour qui devrait avant tout nous permettre de nous évader, de rêver d’une vie meilleure et de tout le reste. J’ai connu bien mieux en matière de roman d’amour lesbien !

Plus Loin : Extraits

« Avec le temps, la paix s’était progressivement installée entre la maîtresse et son animal. Chacun son domaine : elle le nourrissait et prenait soin de tenir sa litière propre, tandis qu’il régentait la vie de la maison.
Après s’être occupée de la litière, Sara vida un petit paquet de friandises au saumon dans son bol. La vétérinaire l’avait mise en garde car elle le nourrissait trop, mais la nourriture était le seul moyen qu’elle avait de rentrer dans ses bonnes grâces. Elle resta debout dans l’entrée, à l’observer manger lentement. Il n’était jamais pressé pour rien. « Tu es gâté pourri ! » lui lança-t-elle tandis qu’il se léchait délicatement les babines. Elle ne put s’empêcher de passer la main sur son échine luisante et, à son habitude, il prit la fuite. Même de dos, elle sentait son regard de désapprobation. « C’est ridicule, je me laisse mener par le bout du nez par un maudit chat ! », pesta-t-elle en se dirigeant vers le téléphone pour appeler Taylor. Il y avait longtemps qu’elles n’avaient pas passé du temps ensemble. Si elle était libre, elle l’inviterait à dîner le lendemain, vendredi. James jouait au poker tous les vendredis soirs.
Taylor répondit à la troisième sonnerie.
« Tiens, j’allais justement t’appeler. »
Sara n’était pas surprise, il était fréquent qu’elles aient la même idée en même temps.
« Quoi de neuf ? demanda-t-elle à son amie.
– Comment avancent les préparatifs du mariage ? On en est toujours à une poignée d’invités ou Eloise a-t-elle allongé la liste ? » » (Page 13)

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre