Private Life

Un court-métrage historique sublime

Année de Production : 2006

Réalisation : Abbe Robinson

Scénario : Abbe Robinson

Avec : Jana Carpenter (Maggie), Andy Henderson (Matthew), Lucy Liemann (Ruth Ackroyd), Toby Sawyer (Louis)

Nationalité : Britannique

Genre : Court-Métrage, Romance

Durée : 16 minutes

Titre Original : Private Life

Private Life : Résumé

Yorkshire, Angleterre, 1952.
Ruth Ackroyd travaille dans l’entreprise textile de son père. Sa vie semble monotone et très réglée. Mais, tous les vendredis soirs, elle prend le train pour Manchester et rejoint un ami. Là, ils échangent leurs vêtements pour la soirée et Ruth peut rejoindre un bar fréquenté par des lesbiennes, vêtue comme un homme.

Alors qu’elle retrouve la femme qu’elle aime, la peur d’être découverte ne la lâche pas. L’arrivée de la police va alors tout compliquer…

Yorkshire, Angleterre, 1952. Ruth Ackroyd travaille dans l’entreprise textile de son père. Sa vie semble monotone et très réglée. Mais, tous les vendredis soirs, elle prend le train pour Manchester et rejoint un ami. Là, ils échangent leurs vêtements pour la soirée et Ruth peut rejoindre un bar fréquenté par des lesbiennes, vêtue comme un homme. Alors qu’elle retrouve la femme qu’elle aime, la peur d’être découverte ne la lâche pas. L’arrivée de la police va alors tout compliquer…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Réussi. A découvrir.

Note des lectrices : Soyez la première !
80

Ce court-métrage est absolument sublime. La reconstitution historique est extrêmement soignée et je me suis laissée emportée par cette époque pas si lointaine avec les robes, les ensembles masculins, le travail à l’usine, les bars enfumés…

Il est très joli de voir à quel point la vie de Ruth est partagée. D’un côté on la découvre à l’usine, travaillant avec son père, s’ennuyant et essayant de faire du mieux qu’elle peut. De l’autre, on ressent son excitation quand elle peut enfin prendre le train pour Manchester et vivre la vie à laquelle elle aspire. La manière dont elle passe ses vêtements masculins, dont elle semble fière d’être qui elle est. Quand elle donne le code pour entrer dans le bar et qu’elle est reconnue comme étant une habituée.

On sent combien elle est écartelée entre ses deux vies. La difficulté pour elle de parvenir à faire un choix, son combat pour les préserver toutes les deux d’une certaine manière. L’histoire est très bien interprétée, les actrices sont parfaites. Le tout est filmé avec assurance, la photographie est sublime et on se surprend à regarder une nouvelle fois le court-métrage pour s’attacher plus aux décors et à cette ambiance si particulière très bien reconstituée.

Jamais un passage aussi anodin qu’un déshabillage n’a été aussi sensuel. Quand Ruth se déshabille, derrière le commissariat, pour remettre sa robe, la manière dont Maggie ne la quitte pas des yeux et se rapproche d’elle rend le moment absolument magique. D’un coup la peur d’être surprise et l’angoisse laisse la place à une alchimie et un érotisme rare. Et comble de la réussite, Ruth ne dévoile que très peu de son corps !

Une œuvre absolument superbe à découvrir d’urgence. Rien que pour ce court-métrage (et tous les autres) ça vaut vraiment le coup d’acheter le dvd She Likes Girls 2. Coup de chance pour celles qui adorent les liens étrangers, vous pouvez le découvrir en version originale anglaise non sous-titrée sur la chaîne Logo, en cliquant ici.

Private Life : Critiques Presse et Récompenses

Vainqueur d’un Award dans la Catégorie Meilleur Scénario au Festival du Film Européen Grand Off.
Grand Prix du Jury au Festival du Film PlanetOut en 2007.
Vainqueur d’un Skillset Award au Iris Prize dans la Catégorie Meilleur Court-Métrage.
Prix du Public dans la Catégorie Meilleur Court-Métrage Féminin au Festival du Film Fire Island de New York.
Prix du Public au Festival du Film de Coelhos de Prata dans la Catégorie Meilleur Court-Métrage Etranger.
Prix du Public au Festival International du Film Outflix de Memphis dans la Catégorie Meilleur Court-Métrage.
Prix du Public au Festival du Film de Fresno Reel Pride dans la Catégorie Meilleur Court-Métrage.
Prix du Public au Festival du Film de Cinnefable dans la Catégorie Meilleur Court-Métrage.
Prix du Public au Festival du Film Gay et Lesbien de Hambourg dans la Catégorie Meilleur Court-Métrage.
Meilleur Court-Métrage Féminin au Festival du Film International Gaze de Dublin.
Meilleur Court-Métrage Féminin au Festival International du Film Gay et Lesbien de Southwest.
Prix du Public au Festival International du Film de Provincetown dans la Catégorie Meilleur Court-Métrage.
Grand Prix du Jury au Festival du Film Gay et Lesbien du Connecticut dans la Catégorie Meilleur Court-Métrage.
Vainqueur d’un Yorkshire Award en 2006 au Festival International du Film de Leeds.
Meilleur Court-métrage Féminin au Festival International du Film de Pentedatillo.

Private Life : Extraits

PÈRE : Encore ce soir ?
RUTH : Oui papa.
PÈRE : Ne sois pas en retard.
RUTH : Est-ce que je l’ai jamais été ?

MAGGIE : Toi et moi on pourrait être seules.
RUTH : Je voudrais mais je ne peux pas, c’est trop risqué.
MAGGIE : Cette vie est risquée. Habitue-toi.
RUTH : J’ai besoin d’un verre.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Un commentaire

  1. Les acteurs sont excellents, les décors sont réussis, l’histoire est vraiment sympa, bref, un très bon court-métrage, perso j’aurais aimé un long métrage car le scénario peut être carrément adapté pour ce format. A voir!

Répondre