Quand La Mer Débordait

Une femme explique que sa compagne vient de la quitter

Affiche : Quand La Mer Débordait

Année de Production : 1996

Réalisation : Laurence Rebouillon

Scénario : Laurence Rebouillon

Avec : Isabelle Ronayette, Evelyne Bork

Nationalité : Française

Genre : Court-Métrage, Drame

Durée : 5 : 00 minutes

Titre Original : Quand La Mer Débordait

Quand La Mer Débordait : Résumé

La compagne de la narratrice vient de la quitter. Elle apprend à continuer à vivre sans elle.

La compagne de la narratrice vient de la quitter. Elle apprend à continuer à vivre sans elle.

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Moyen. Bof.

Note des lectrices : Soyez la première !
49

Partout où il est présenté, ce court-métrage de Laurence Rebouillon l’est à travers cette citation : « Être abandonné, après tout, c’est un mal bien plus grand qu’une appendicite. » (La dédicace de Botho Stauss) Par contre il s’avère ensuite très difficile de trouver plus d’informations. En effet, ce travail de cinq minutes se concentre sur des paysages, sur la plage, les bateaux, le port et, en voix off, une femme raconte un épisode douloureux de sa vie.

La narratrice nous fait comprendre que sa compagne vient de la quitter et elle tente d’analyser et de comprendre sa douleur. Pour l’instant tout cela lui paraît insurmontable mais, dans quelques mois, dans plusieurs années, est-ce que ce sera encore le cas ? C’est un travail très introspectif qui se rapproche un peu de ce qu’on peut avoir connu en cours de philosophie en terminale.

Pour autant, même si le discours n’a pas vieilli on ne peut pas dire que ce soit le cas de l’image. L’image a vraiment vieilli et, ce qui pouvait sembler très à la mode ou très beau à l’époque manque aujourd’hui de force à mon sens. Le propos pourra toujours toucher mais je suis moins certaine pour les images.

Quand La Mer Débordait : Critiques Presse et Récompenses

Fuji Festival du film en plein air de Grenoble juillet 1996.
Mention Festival Bande à Part de Châteauroux décembre 1996.
Sélection Officielle au Festival du Film de Cineffable 2012.

Quand La Mer Débordait : Extraits

« Avoir de la peine ? Non, je suis en peine. »

« Je n’ai pas de mélancolie, je suis dans cet état. »

« Cela va durer. Mon mal être de son abandon. »

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre