Rouge Cerise

Un amour contrarié

Affiche : Rouge Cerise

Année de Production : 2007

Réalisation : Lena Knauss

Scénario : Lena Knauss

Avec : Lara Beckmann (Marie), Björn Bonn (Kai), Bettina Hoppe (Anna), Lisa-Marie Janke (Zoé)

Nationalité : Allemande

Genre : Court-Métrage, Romance

Durée : 20 minutes

Titre Original : Kirschrot

Rouge Cerise : Résumé

Marie est une jeune femme travaillant dans un bar avec son petit ami, Kai. Anna est la voisine de Marie. Elle est comédienne et vit en jouant de petits spectacles. Subjuguée par le travail d’Anna, Marie tombe amoureuse petit à petit sans se soucier de Kai et de Zoé, la compagne d’Anna…

Marie est une jeune femme travaillant dans un bar avec son petit ami, Kai. Anna est la voisine de Marie. Elle est comédienne et vit en jouant de petits spectacles. Subjuguée par le travail d’Anna, Marie tombe amoureuse petit à petit sans se soucier de Kai et de Zoé, la compagne d’Anna…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Très réussi. A découvrir.

Note des lectrices : Soyez la première !
73

Rouge Cerise est le premier court-métrage de la scénariste et réalisatrice allemande Lena Knauss. Le titre vient du sentiment ressenti par Anna pour Marie. Lena Knauss explique elle-même « un sentiment rouge cerise a une couleur particulière. Je ne sais pas si le rouge cerise évoque la même chose pour tout le monde mais dans mon esprit c’est une couleur chaude à la fois belle et profonde qu’on aime avoir autour de soi et dont on a envie de s’imprégner. »

Il s’agit d’une superbe histoire d’amour entre deux femmes chacune plus ou moins engagées de leur côté et qui découvrent la force de leurs sentiments réciproques. La maîtrise du court-métrage réside dans le fait que dès les premières images on perçoit l’attirance de Marie pour Anna et on comprend qu’elle a un petit ami. On sent qu’elle a envie mais qu’elle se retient en même temps. La parenthèse du lac permet à Marie et Anna de se rapprocher en montrant les dysfonctionnements du couple Anna/Zoé et les attentes de Marie sur la vie de couple.

Ensuite, le passage du piano avec le premier baiser, la scène d’amour dans la douche et la scène de lit, montrent en quelques instants un bonheur fort et puissant, une communion, un partage réel. Puis tout s’enraie très vite, trop vite parce que le monde autour ne peut être oublié ainsi. C’est très bien amené, très bien fait et j’ai été surprise de voir que finalement les sentiments, les désirs et les rêves des personnages puissent être si visibles dans une œuvre ne dépassant pas les 20 minutes.

Il s’agit d’une histoire d’amour qui permet de révéler deux femmes. C’est vraiment très beau et très loin des courts-métrages lesbiens que l’on a l’habitude de voir. Peut-être parce que ce n’est pas simplement un court-métrage lesbien comme le dit Lena Knauss elle-même : « C’est une histoire d’amour entre deux femmes mais ce n’est pas ça l’important. Ce qui compte c’est que ce sont deux êtres humains qui s’aiment et le sujet du film c’est justement la part d’humanité que l’on perçoit chez l’autre. Ce film est vraiment centré sur l’intime, sur les séismes que l’on peut vivre intérieurement. Tous ces évènements qui peuvent sembler insignifiants vu de l’extérieur mais qui nous bouleversent, à l’intérieur. »

À voir sans restriction.

Rouge Cerise : Extraits

MARIE : Je peux te poser une question ?
ANNA : Tout ce que tu veux.
MARIE : Quand tu tombes amoureuse…
ANNA : À quoi tu penses ?
MARIE : À rien… Je croyais que je pouvais tout te demander.
ANNA : C’est vrai, excuse-moi. Alors, quand je tombe amoureuse…
MARIE : Comment c’est ?
ANNA : Deux personnes veulent être ensemble… Tout simplement.
MARIE : Oui, mais… Il n’y a pas… disons, différents stades. Comment tu sais que tu es amoureuse ?
ANNA : Tu doutes parfois de tes sentiments ? Pourtant, c’est un jeu d’enfant.
MARIE : Et comment tu sais si elle ressent… la même chose ?
ANNA : C’est à toi de le découvrir. Tu lui prends la main, par exemple. Tu la tiens dans la tienne. Tu la caresses. Tu la touches. Et si elle se laisse faire… tu lui caresses la nuque. Tu la touches. Et si elle se laisse toujours faire… tu la respires. Et si elle se laisse toujours faire…

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre