La saison 2 de Faking It prolongée de 10 épisodes !

bande-annonce de Faking It

La nouvelle a été révélée tout récemment sur le site spécialisé Deadline. La série américaine adolescente du moment, Faking It, va être prolongée de dix épisodes.

La commande a été lancée au vu des excellents résultats d’audience. Cela portera la seconde saison à 20 épisodes au lieu des 10 prévus initialement.

Pour celles qui l’ignorent, Faking It c’est l’histoire de deux amie d’enfance, Karma (Katie Stevens) et Amy (Rita Volk) qui décident de faire croire qu’elles sont lesbiennes et en couple pour devenir populaires. Leur plan se retourne contre elles quand Karma tombe amoureuse du séducteur de l’école et qu’Amy succombe vraiment au charme de Karma se demandant si elle n’est pas vraiment homosexuelle…

Et pour vous donner un peu plus envie, voici une bande-annonce sur la deuxième partie de la saison avec Amy qui rêve que Karma fasse quelque chose de plus qu’agréable…

Vidéo

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

2 commentaires

  1. Ah et bin ça fait du bien une bonne nouvelle après les quelques déconvenues de ces dernières semaines ! 😉

    • Isabelle B. Price

      @syge, c’est sûr qu’en ce moment c’est vraiment l’hécatombe. On était tellement contentes du nombre de lesbiennes et de bisexuelles à la télé à la rentrée qu’on a pris un sacré coup de massue sur la tête. On ne s’y attendait vraiment pas !
      En plus, je pense que le pire c’est que pour faire disparaître ces personnages, on les tue. J’aime bien la possibilité qu’ils quittent la série et la ville pour de nouvelles aventures. Les morts c’est toujours violent, terrible et ça laisse un mauvais goût de « elle l’a bien cherché avec la vie qu’elle menait ». Je reconnais, je déteste !

Répondre