Saving Face

Le poids des secrets

Année de Production : 2004

Réalisation : Alice Wu

Scénario : Alice Wu

Avec : Michelle Krusiec (Wil), Joan Chen (Ma), Lynn Chen (Vivian Shing), Jin Wang (Wai Gung – Grandpa), Guang Lan Koh (Wai Po – Grandma), Jessica Hecht (Randi – Hospital Co-Worker), Ato Essandoh (Jay – Neighbor), David Shih (Norman), Brian Yang (Little Yu), Nathanel Geng (Stimson Cho), Mao Zhao (Old Yu), Louyong Wong (Dr. Shing), Clare Sum (Mrs. Wong), Qian Luo (Mrs. Shing), Richard Chang (Stephen)

Nationalité : Américaine

Genre : Comédie, Romance

Durée : 1h 31min.

Titre Original : Saving Face


Interview(s) :

Interview de Alice Wu
Interview de Michelle Krusiec et Lynn Chen

Saving Face : Résumé

Dans Saving Face, Wilhelmina dite Wil est une jeune sino-américaine de 28 ans qui vit à New York. Elle est interne en chirurgie et se dévoue totalement à son métier. Elle passe de nombreuses heures à l’hôpital ce qui la prive d’une réelle vie sociale. Sa mère, Ma est bien décidée à la marier et passe son temps à lui présenter des fiancés potentiels.

Seulement Wil est lesbienne et croise un jour une jeune danseuse dont elle tombe amoureuse. Comble du malheur, sa mère, enceinte d’un homme dont elle refuse d’avouer le nom est bannie par son grand-père. Wil est donc obligée de l’héberger et de se partager entre son emploi, Vivian et ses obligations vis-à-vis de sa mère.

Dans Saving Face, Wilhelmina dite Wil est une jeune sino-américaine de 28 ans qui vit à New York. Elle est interne en chirurgie et se dévoue totalement à son métier. Elle passe de nombreuses heures à l'hôpital ce qui la prive d'une réelle vie sociale. Sa mère, Ma est bien décidée à la marier et passe son temps à lui présenter des fiancés potentiels. Seulement Wil est lesbienne et croise un jour une jeune danseuse dont elle tombe amoureuse. Comble du malheur, sa mère, enceinte d'un homme dont elle refuse d'avouer le nom est bannie par son grand-père. Wil est…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Une comédie romantique lesbienne incontournable.

Note des lectrices : 4.06 ( 57 votes)
90

Un film magnifique, tendre, comique et rafraîchissant. Culte ! Une histoire d’amour lesbienne incontournable qui se termine bien. A posséder impérativement dans sa dvdthèque !

Saving Face est l’histoire d’une mère et d’une fille. Une mère enceinte d’un homme dont elle refuse d’avouer le nom parce qu’il est beaucoup plus jeune qu’elle (il a l’âge de sa fille) et qui par respect des traditions choisit d’épouser quelqu’un qu’elle n’aime pas. Et une fille lesbienne qui est incapable de s’assumer et de vivre pleinement et fièrement son histoire d’amour avec une ballerine.

Les sujets abordés n’ont rien de révolutionnaire, l’amour, la famille, la peur du rejet, le déshonneur, le poids des traditions. Mais le traitement est amusant, frais et léger. On ne retient pas du film la mort de la grand-mère. On retient ces petites touches d’humour disséminées quand on s’y attend le moins : la mère enceinte qui loue un film porno, la fille interne en chirurgie qui fait une liste de futurs maris potentiels pour sa mère à l’hôpital, Vivian qui au lieu d’embrasser Wil lui apprend à tomber. De beaux passages, réellement marquants et drôles.

De plus, la scénariste et réalisatrice, Alice Wu, a parfaitement réussi ce parallèle entre la vie de la mère et de la fille. Alors qu’elles semblent si différentes au premier abord, elles ont les mêmes réactions, les mêmes peurs, les mêmes craintes. Et leur relation est dépeinte avec tendresse et pudeur. Ca c’est de la relation mère-fille !

L’histoire d’amour entre Wil et Vivian peut apparaître connue et basique. Elles se rencontrent, se plaisent, débutent une liaison mais l’une des deux a peur de l’avouer à son entourage. Seulement l’alchimie entre les deux actrices est parfaite et leurs scènes sont belles, romantiques et crédibles. Alors qu’elles se voient dans un jardin d’enfant et qu’une petite élève de Vivian leur demande si elles vont s’embrasser comme des amoureux à Paris, le spectateur doit bien reconnaître qu’il se posait exactement la même question. Et que dire de la scène d’amour ? Elle est sublime et interrompue d’une manière réellement drôle par un message sur le répondeur.

Seule la fin apparaît peut-être « Too Much ». Trop c’est trop. On n’y croit pas une seconde mais je crois que la plupart des réconciliations dans les films d’amour d’aujourd’hui sont incroyables. Alors, on s’en fout. On rêve.

Une Comédie romantique lesbienne exceptionnelle. A découvrir absolument.

Saving Face  ( DVD )

De Alice Wu

Avec Michelle Krusiec, Joan Chen, Lynn Chen, Jin Wang, Guang Lan Koh

Prix : EUR 7,98
3 neufs & occasions à partir de EUR 7,98

4.5 étoiles sur 5 (15 commentaires client)

Saving Face : Critiques Presse et Récompenses

Sélection Officielle au Festival du Film de Sundance.
Sélection Officielle au Festival du Film de Toronto.
Nominé aux GLAAD Media Award en 2006 dans la Catégorie Meilleur Film.
Nominé aux Gotham Awards en 2005 dans la Catégorie Meilleur Réalisateur.

« This film breaks the icy barriers of traditional repression, cold communication. Offers up a series of sometimes charming scenes, but seldom breaks deeper into the surface. » Ross Anthony (Hollywood Report Card)

« Lesbian Chinese-Americans deserve sitcom fantasies of idealized romantic reassurance as much as anyone, I suppose… » John Beifuss (Commercial Appeal)

« (Writer-wirector) Wu…seems less interested in choices and consequences than she is in sending audiences away with a smile. » Rob Blackwelder (Splicedwire)

« A light-hearted Asian-American romantic comedy that sparkles. » Frederic and Mary Ann Brussat (Spirituality and Practice)

« Thought provoking and brimming with charm… with an infectious sense of humor and outstanding performances. » Eric Campos (Film Threat)

« Something of a neo-Jane Austen. » Walter Chaw (Film Freak Central)

« There isn’t much original about Saving Face, except for Joan Chen’s performance as Ma and a nice look into Chinese American life. » Robin Clifford (Reeling Reviews)

Saving Face : Extraits

JAY  : Combien de temps ?
WIL  : Va savoir. Jusqu’à ce que mon grand-père dise qu’elle peut revenir.
JAY  : Quand est-ce qu’il va la rappeler ?
WIL  : Dès qu’elle sera mariée où qu’elle aura prouvé qu’elle est la sainte vierge.
JAY  : Hé ben il est pas prêt de la rappeler.

WIL  : Alors, comment ce fait-il que ce soit la première fois qu’on se voit ?
VIVIAN  : On s’est déjà vue. Y a 19 ans à peu près. J’avais 8 ans et t’en avais 9. On était devant le temple.
WIL  : Je ne m’en souviens pas.
VIVIAN  : Les fils Wong me charriaient à cause du divorce de mes parents. Tu les as tellement frappés qu’ils sont partis. Tu portais un T-shirt blanc à manches longues, un velours côtelé et une coupe au bol. Les courses pour ta maman sont tombées, on a tout remis en place.
WIL  : C’est vrai !
VIVIAN  : Et ensuite…
WIL  : Et ensuite.
VIVIAN  : Et ensuite je t’ai embrassée. sur le nez. Et tu t’es enfuie.

VIVIAN  : J’entends ton estomac.
WIL  : Qu’est-ce qu’il te raconte ?
VIVIAN  : Bleup, bleup, bip. Il a du mal à articuler.
WIL  : Oh, et le tien ?
VIVIAN  : Le mien chante des solos, déclame des poèmes, gargouille. (Vivian tapote le ventre de Wil)
WIL  : Ma mère me faisait souvent ça pour m’aider à m’endormir.
VIVIAN  : Ah oui. Je parie qu’elle doit avoir pleins de petits trucs sur la façon de s’y prendre avec toi. On devrait se rencontrer et se les échanger.
WIL  : Je crois que ça n’arrivera jamais.
VIVIAN  : Ah. Alors, c’est, c’est tout ce qu’on représente ? Je commence à me dire qu’on va vers une liaison défendue. On ne voit jamais personne, on ne sort jamais toutes les deux. J’adore être seule avec toi mais… (Le bip de Wil les interrompe)

VIVIAN  : Embrasse-moi. Tout de suite. Devant tous ses gens. En public.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

2 commentaires

  1. Un très bon moment de passé devant ce film qui m’a laissée avec un grand sourire aux lèvres 😉

  2. Je serais incapable de dire pourquoi, mais j’ai adhéré à ce film qui est vraiment bien fait. J’ai plus que tout apprécié la manière dont l’homosexualité de ces deux filles est accepté et abordé. A voir absolument :)

Répondre