She Creature

Une sirène belle, sexy et mortelle

Année de Production : 2001

Date de Sortie : 02 Avril 2002

Réalisation : Sebastian Gutierrez

Scénario : Sebastian Gutierrez

Avec : Rufus Sewell (Angus), Carla Gugino (Lily), Jim Piddock (Capitaine Dunn), Reno Wilson (Bailey), Mark Aiken (Gifford), Fintan McKeown (Skelly), Aubrey Morris (Mr. Woolrich), Gil Bellows (Miles), Rya Kihlstedt (Mermaid), Hannah Sim (La Sirène), Jon Sklaroff (Russian Eddie), David Nott (Cook)

Nationalité : Américaine

Genre : Fantastique & Science-Fiction, Horreur

Durée : 1h 29min.

Titre Original : She Creature

She Creature : Résumé

She Creature se déroule en Irlande, en 1905. Angus et Lilly parcourent le pays de fêtes itinérantes en fêtes itinérantes. Ils présentent leur spectacle composé d’un zombie et d’une sirène. Lilly n’est pas une véritable sirène mais bel et bien une supercherie. Woolrick, un spectateur ivre, découvre la vérité. Profondément ébranlé, il invite le couple à venir lui rendre visite chez lui.

Là, il montre à Angus et Lilly une véritable sirène. Ceux-ci sont subjugués. Angus décide de l’acheter mais devant le refus de Woolrick, finit par la kidnapper.

En chemin pour l’Amérique, la créature subjugue et séduit Lilly. Cette dernière est persuadée que la sirène peut lire dans ses pensées. Elle la libère donc et la créature se met à tuer les matelots un à un.

She Creature se déroule en Irlande, en 1905. Angus et Lilly parcourent le pays de fêtes itinérantes en fêtes itinérantes. Ils présentent leur spectacle composé d'un zombie et d'une sirène. Lilly n'est pas une véritable sirène mais bel et bien une supercherie. Woolrick, un spectateur ivre, découvre la vérité. Profondément ébranlé, il invite le couple à venir lui rendre visite chez lui. Là, il montre à Angus et Lilly une véritable sirène. Ceux-ci sont subjugués. Angus décide de l'acheter mais devant le refus de Woolrick, finit par la kidnapper. En chemin pour l'Amérique, la créature subjugue et séduit Lilly. Cette…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Un film surprenant.

Note des lectrices : 4.45 ( 1 votes)
31

She Creature est le remake d’un film de 1956, The She Creature. L’histoire fantastique d’une Sirène, une créature mythique qui subjugue et séduit les hommes et les femmes.

Ce n’est pas à proprement parler un film lesbien. Ce n’en est même pas du tout un. Mais il y a cette attirance entre Lilly et la Créature, ces regards, cette proximité qui donne le sentiment qu’il y a plus. Après tout, Lilly est la seule survivante du massacre, ce qui est plutôt rare. D’habitude, ce sont généralement les lesbiennes ou les bi qui se font tuer en premier. Mais là non, c’est à saluer.

Et ce n’est pas tout. Lilly tombe enceinte. Or, elle est stérile. Elle tombe enceinte d’Angus mais grâce aux pouvoirs de la Créature. Oui, je sais, c’est étrange, mais c’est une histoire fantastique.

Au final, She Creature est un film d’horreur réussi qui s’avère réellement psychologique et profond dans la première partie avant de virer à l’horreur et au gore dans la seconde. Le tout est bien dosé et bascule de manière parfaite. Carla Gugino est excellente, comme à son habitude (j’adore cette actrice) et les effets spéciaux sont une réussite. La transformation de la créature est géniale.

Pour finir, je dois avouer que j’ai beaucoup apprécié la relation entre Lilly et la Créature, la façon dont elle est présentée et filmée. C’est tout simplement beau et émouvant (ce qui est plutôt rare dans un film d’horreur). Un mélange de peur et d’attirance, d’horreur et de douceur.

À voir même si ce n’est pas un film lesbien à proprement parler.

She Creature : Critiques Presse et Récompenses

Nommé aux Saturn Award en 2002 dans la Catégorie Meilleur Téléfilm.
Vainqueur en 2002 dans la Catégorie Maquillage et Effets Spéciaux pour un Téléfilm.

She Creature : Extraits

LILLY  : Vous vivez vraiment tout seul ? (Long silence) J’ai cru vous entendre parler avec quelqu’un.
WOOLRICK  : Je vis tout seul, si l’on puis dire. Vous avez raison de me trouver étrange mais vous seriez étrange vous-même si vous saviez toute l’histoire.
ANGUS  : On ne vous trouve pas étrange.
WOOLRICK  : Toutes les eaux recèlent une magie occulte. Sans elles il n’y aurait aucune vie sur cette Terre. Mais dans cette histoire, il n’y a aucune magie. Vous comprenez cela ?
ANGUS  : Absolument. Et pourtant au risque de vous paraître…
WOOLRICK  : Pendant des milliers d’années, des hommes ont cru en une enclave d’îles connues sous le nom des îles interdites et où se reproduisent les sirènes. Dans la mythologie grecque, les sirènes étaient à l’origine des femmes oiseaux. Ensuite, par un phénomène assez étrange, elles subirent une mutation et devinrent femmes poissons. Mais comme je le disais, ça, c’est dans la mythologie grecque. Les sirènes sont des mythes. C’est évident, tout le monde sait ça. Elles chantent, elles dansent, elles attirent les marins dans leur antre et font sombrer les navires. Et la légende raconte aussi que tous les ans, quand vient la pleine lune, habituellement en été, la sirène reprend forme humaine pour une courte nuit. Eh oui, humaine. Avec des jambes, des pieds et tout le reste. Une ravissante petite fille, virginale, innocente, pure et douce. Un vrai péché. Allons donc, qui pourrait bien croire une histoire aussi invraisemblable ?
ANGUS  : Celle-ci est plutôt terrifiante, dans le genre, non ?

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre