She Said, She Said

Deux femmes qui se séparent partagent leurs acquisitions

Affiche : She Said, She Said

Année de Production : 2013

Réalisation : Stuart Blumberg

Scénario : Stuart Blumberg

Avec : Marisa Tomei (Marishka), Elodie Bouchez (Eloise), David Wain (le médiateur), Aubrey Plaza (la fille dans le parc)

Nationalité : Américaine

Genre : Court-Métrage, Drame

Durée : 6 : 50 minutes

Titre Original : She Said, She Said

She Said, She Said : Résumé

Marishka et Éloïse, deux lesbiennes qui étaient en couple se séparent. Elles ont donc rendez-vous avec un médiateur pour partager de manière censée et réfléchie leurs possessions. Marishka récupère leur chien pendant qu’Éloïse garde la voiture. Mais arrive un objet chargé de souvenirs…

Marishka et Éloïse, deux lesbiennes qui étaient en couple se séparent. Elles ont donc rendez-vous avec un médiateur pour partager de manière censée et réfléchie leurs possessions. Marishka récupère leur chien pendant qu'Éloïse garde la voiture. Mais arrive un objet chargé de souvenirs...

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Très réussi. A voir.

Note des lectrices : 4.25 ( 2 votes)
78

She Said, She Said est un court-métrage absolument magnifique que je vous conseille de découvrir le plus rapidement possible. La réalisation est superbe, les acteurs et surtout les actrices sont exceptionnels. Il y a un humour pince-sans-rire et des passages totalement décalés qui sont à mourir de rire et le sérieux de la séparation et des deux protagonistes est contrebalancé par la frivolité (si l’on peut appeler cela comme ça) des possessions à se partager.

Marisa Tomei et Elodie Bouchez forment un riche couple de lesbiennes en train de se séparer. Elles font appel à un médiateur qui n’est d’aucun côté mais qui s’amuse des réparties acides qu’elles s’envoient. À croire que son boulot le fait vraiment marrer. Il faut dire que ce petit homme avenant entre ces deux femmes froides et distantes vêtues de noires a un potentiel comique impressionnant. Autre énorme potentiel comique, celui de Jimi Hendrix. Jimi étant… un chien. Mais pas n’importe quel type de chien, un chien qui permet de draguer et surtout de se faire draguer, au parc, en le promenant.

J’ai également adoré le passage du nettoyage de voiture où Elodie Bouchez est juste inoubliable. La manière qu’elle a de laver sa voiture donne l’impression qu’elle est seule au monde avec elle, qu’elles partagent toutes les deux un moment de communion d’une intimité rare. Sauf qu’effectivement, il ne s’agit que d’une voiture. Ce passage est juste extraordinaire dans le sens où il reprend une vision assez vulgaire des clips de rap et autres films pour ados, les femmes sexy, en t-shirts mouillés, nettoyant des voitures pour exciter des hommes. Sauf que là aucun regard extérieur. Il n’y a qu’Éloïse et sa voiture. Franchement génial.

Ma seule réserve serait au niveau de la ressemblance entre les deux actrices et le jeu à la fin avec la robe. J’ai eu un moment où j’étais perdue et où je ne savais plus qui était qui. En jouant autant sur la ressemblance et en donnant l’impression que les deux femmes étaient interchangeables dans la robe, j’ai eu la désagréable sensation de voir ce cliché sur les lesbiennes en couple qui se ressemblent et surtout sur le fait qu’être homo revenait à s’aimer soi-même prendre forme et cela m’a un peu dérangée.

Sinon, sincèrement un court-métrage fantastique que je vous invite à découvrir de toute urgence.

She Said, She Said : Extraits

MÉDIATEUR : Quand une relation arrive à son terme, on a toujours tendance à blâmer l’autre. « Tu m’as fait ça ! Non, c’est toi qui m’a fait ça ! » Mais je pense que quand on est à une médiation et nous en sommes là aujourd’hui, la meilleure idée d’après mon expérience est de mettre tout ce passé émotionnel difficile de côté.

MÉDIATEUR : Très bien et si l’on commençait par la première chose de la liste qui est… Jimi Hendrix.
MARISHKA : Jimmy ! Maman t’aime.
MÉDIATEUR : Il est dit ici que vous avez acheté Jimi toutes les deux.
ELOISE : Oui, avec mon argent.
MARISHKA : C’était un sauvetage.
ELOISE : Tu es un sauvetage.
MARISHKA : Tu ne peux pas avoir Jimi, tu n’as jamais rien fait avec lui.
ELOISE : C’est injuste.
MARISHKA : Tu le détestais ! Tu ne l’as jamais sorti ! Je le sortais tous les jours.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre