Showgirls

La danse, l'ambition et le sexe

Année de Production : 1995

Date de Sortie : 10 Janvier 1996

Réalisation : Paul Verhoeven

Scénario : Joe Eszterhas

Avec : Elizabeth Berkley (Nomi Malone), Kyle MacLachlan (Zack Carey), Gina Gershon (Cristal Connors), Glenn Plummer (James Smith), Robert Davi (Al Torres), Alan Rachins (Tony Moss), Gina Ravera (Molly Abrams), Lin Tucci (Henrietta ‘Mama’ Bazoom), Greg Travis (Phil Newkirk), Al Ruscio (Mr. Karlman), Patrick Bristow (Marty Jacobsen), William Shockley (Andrew Carver), Michelle Johnston (Gay Carpenter), Dewey Weber (Jeff)

Nationalité : Franco-américaine

Genre : Drame

Durée : 2h 11min.

Titre Original : Showgirls

Showgirls : Résumé

Showgirls est un film de Paul Verhoeven, sur un scénario de Joe Eszterhas, sorti en 1996.

Nomi est une jeune femme ambitieuse qui rêve de devenir danseuse. Un jour, elle décide de quitter sa petite ville natale et de débarquer à Las Vegas avec l’intention de conquérir le monde et de réaliser son rêve.

Elle débute tout d’abord dans une boite de strip-tease et s’entraîne avec un ami. Elle a du talent, aime son corps et n’a aucune pudeur. D’auditions en auditions, elle se retrouve bientôt plongée au cœur des plus grands shows de Las Vegas mais rêve toujours de devenir une vedette.

Showgirls est un film de Paul Verhoeven, sur un scénario de Joe Eszterhas, sorti en 1996. Nomi est une jeune femme ambitieuse qui rêve de devenir danseuse. Un jour, elle décide de quitter sa petite ville natale et de débarquer à Las Vegas avec l'intention de conquérir le monde et de réaliser son rêve. Elle débute tout d'abord dans une boite de strip-tease et s'entraîne avec un ami. Elle a du talent, aime son corps et n'a aucune pudeur. D'auditions en auditions, elle se retrouve bientôt plongée au cœur des plus grands shows de Las Vegas mais rêve toujours de…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Une histoire de manipulation.

Note des lectrices : Soyez la première !
38

Un film sur le milieu de la danse par les scénariste et réalisateur de Basic Instinct. Dire qu’il est difficile d’accrocher serait un euphémisme. Il n’empêche que le long métrage, même s’il est passablement raté ne méritait certainement pas de recevoir autant de prix négatifs. Assurément pas un chef d’ouvre mais pas le pire non plus. Gina Gershon sauve le navire du naufrage. Enfin presque.

Nomi est une jeune femme qui veut réussir dans la danse. Pour se faire, elle est prête à tout. Abandonner son amour, se prostituer, vendre son âme au diable et comme ce n’est pas encore suffisant, elle élimine sa rivale. Nomi est hétéro mais elle est fascinée par Cristal et serait prête à répondre à ses avances si celle-ci ne jouait pas le chaud et le froid.

Cristal, sublime Gina Gershon, est la première danseuse de la troupe. Tout tourne autour d’elle. Elle est la vedette. Comme toute vedette qui se respecte, elle est à la fois adorable et détestable, amie et ennemie. Dès qu’elle aperçoit Nomi, Cristal semble intéressée par la jeune femme. Et bien qu’elle ait une relation avec un homme, les avances qu’elle fait à celle-ci sont claires. Ce qui fait de Cristal une bisexuelle.

Là où le bas blesse, c’est que, comme dans Basic Instinct, la bisexualité de Cristal est destinée à satisfaire un public masculin. Il faut du sexe, du trash et du sexy. Quoi de mieux que deux femmes qui se tournent autour durant plus de deux heures pour échanger, au final, un baiser langoureux qui a du en faire fantasmer plus d’un. C’est séduisant et attirant mais ça ne fait pas un film.

Showgirls, dans la même lignée que Basic Instinct, exploite le filon lesbien. Le film présente une relation saphique potentielle destinée à faire saliver les hommes tout en oubliant derrière lui son scénario et ses dialogues. Lamentable.

Showgirls : Critiques Presse et Récompenses

Vainqueur d’un DFWFCA Award aux Dallas-Fort Worth Film Critics Association Awards en 1996 dans la Catégorie Du Plus Mauvais Film.

Nominé aux Razzie Awards en 2005 dans la Catégorie Du Plus Mauvais Film des 25 dernières années.

Vainqueur d’un Razzie Award en 2000 dans La Catégorie Du Plus Mauvais Film.

Showgirls : Extraits

NOMI  : Le champagne, moi, ça me donne la migraine.
CRISTAL  : C’est pas du champagne. Ça chérie, c’est de l’eau bénite. Je lui dois mon nom de scène, tu sais. Christine Connors a d’horribles cheveux gras et des petits nénés. C’est fou ce qu’on fait aujourd’hui avec la chirurgie esthétique. Toi t’as de jolis seins, vraiment magnifiques.
NOMI  : Merci.
CRISTAL  : J’adore les jolis seins. J’ai toujours adoré, pas toi ?
NOMI  : J’adore avoir de jolis seins.
CRISTAL  : T’adore faire quoi avec ?
NOMI  : Je comprends pas.
CRISTAL  : Tu comprends très bien.
NOMI  : Les serrer dans un bustier sexy ou une joli robe.
CRISTAL  : Ça t’excite aussi de les montrer, hein. Avoue.

CRISTAL  : Tu vois chérie, je t’avais dis que t’étais une pute.
NOMI  : T’es trop conne !

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre