interview de Mandy Musgrave, l’interprète d’Ashley Davies

Interview liée à la série South Of Nowhere

Mandy Musgrave

Interview accordée à Karman Kregloe le 2 Octobre 2006 pour le site Afterellen.com

L’actrice Mandy Musgrave a marqué l’audience avec son interprétation mémorable de l’adolescente rebelle Ashley Davies dans la série South Of Nowhere sur The N mais elle fait également l’histoire de la télévision. Les histoires d’amour entre adolescentes étaient plutôt rares donc celle entre Ashley et son amie Spencer (Gabrielle Christian) est devenue le point culminant de ce programme. Résultat, la série est nominée aux GLAAD Award dans la Catégorie Série Dramatique et est de retour pour une seconde saison.

Afterellen a parlé récemment à Musgrave de ce que cette nouvelle saison apportera à la romance Ashley-Spencer, de la réponse des téléspectateurs gays et du tournage du combat entre sours.

Comment évolue votre personnage durant cette saison ?

Hé bien, elle évolue pour une chose. Elle n’était pas comme ça la saison dernière. Cette saison, vous allez en apprendre davantage sur son passé. La saison dernière, vous avez appris qu’elle avait été enceinte, mais là,vous allez en savoir un peu plus sur ce qu’elle faisait de sa vie, et il y a de nombreux retournements de situations qui aideront plus tard alors qu’ils semblent inutiles au départ.

Il persiste toujours les disputes entre Ashley et Madison mais vous allez savoir d’où elles proviennent et comment leurs personnages évoluent.

Il y a tant d’animosité entre elles que vous devez vous demander ce qui est arrivé dans le passé. Etaient-elles extrêmement amoureuses avant de se détester à ce point ?

Elles étaient amies, avant. Et ce qui est très marrant c’est que Valery Ortiz qui joue Madison est la plus gentille de nous tous. Nous nous entendons tellement bien que c’en est presque drôle. Gabby est si douce dans la vraie vie, tout le monde l’est ici, en fait.

En quoi êtes-vous différente d’Ashley ?

Je peux répondre à celle là. Je n’ai pas de tatouage et ils vont insister sur cet aspect, les raisons pour lesquelles Ashley fait ce genre de choses.

J’ai une excellente relation avec ma famille et mon père. J’ai une sour jumelle et une sour aînée donc je suis le bébé. Je ne suis pas exactement lesbienne dans la vie réelle bien que j’adorerais l’être. J’aime les drames qui interviennent avec les garçons. Je suis avec le même homme depuis deux ans. Je ne suis pas difficile, je ne suis pas aussi fashion qu’Ashley et je n’ai pas autant grandi. Mes parents sont également divorcés donc, nous avons des choses en commun et son attitude et sa capacité d’écoute, j’ai développé ça plus tard, après avoir rejoint un club de théâtre donc c’est à peu prêt pareil.

C’est une forte personnalité.

Elle l’est et c’est une très forte tête. Quand ils auditionnaient pour le rôle, ils essayaient de nous distraire, Gabby et moi. On riait si fort qu’on n’arrivait pas à terminer.

Vous avez fait forte impression au casting, non ?

Oui et je me sentais si bizarre. J’avais oublié mon script et elle connaissait toutes ses lignes par cour, et nous auditionnions pour le même personnage, Spencer, dont le nom était alors « Zooey ». On y est allées et j’ai pensé « Mince, cette fille est formidable ! Elle va obtenir le rôle, je ne connais même pas mes lignes et je ne suis pas préparée. »

Elle connaissait son texte alors elle m’a aidée. Mais quand ils m’ont retenue, ils m’ont gardé pour le rôle d’Ashley. J’ai pensé « Je ne suis pas professionnelle, cette fille va avoir le rôle. Pourquoi est-ce que je suis là ? ». Mais ils ont continué à nous faire jouer ensemble et ont adoré l’alchimie et nous sommes tombées amoureuses au premier regard. (Rires)

Avez-vous de la famille ou des amis homosexuels qui vous parle de la série ou de la manière dont l’histoire gay est traitée ?

Oui, beaucoup d’entre eux m’en ont parlé et j’ai également de nombreuses personnes sur MySpace. Je suis persuadée que c’est pareil pour Gabby. Beaucoup de gens nous parle, s’ouvrent à nous et nous demandent comment ils doivent réagir dans certaines situations. Et je réponds « Vous savez. » je parle comme si j’étais mon personnage et je dois m’arrêter et me rappeler « Je n’ai pas à faire mon coming out dans la vraie vie, je suis hétéro ». Mais j’essaie de les aider comme je peux. Ma mère est thérapeute et j’ai appris une approche psy des autres.

Alors ils viennent pour des conseils ?

Effectivement ! Ils disent « Je pense que c’est incroyable comme tu es forte et tout et tout » et je suis du genre (avec un ton moqueur) « Ouais, c’est vraiment dur. » « Non, ça ne l’est pas ? Quoi ? » (Rires) Peut être quand je me rappellerais mon texte.

Et beaucoup de ceux qui rentrent chez eux sont les victimes de cette stupide homophobie. Ca me fait vraiment ch*** les gens qui ne veulent pas faire certaines choses ou publicité ou interviews ou aller aux GLAAD awards comme nous le faisons. Et je réponds « Pourquoi ? Pourquoi ne voulez-vous pas faire ce genre de choses ? »

Je voulais le faire pour tous ceux qui le vivent. Ce n’est pas mon genre de faire autant de publicité pour moi, je voulais juste représenter les personnes qui ont tant d’importance dans ma vie. Quand je rentre chez moi, beaucoup de personnes me parlent, ils m’appellent en pleurant et parlent à ma mère et disent qu’ils n’auraient jamais pu imaginer que cette toute petite fille puisse être un porte parole pour eux et dépeindre véritablement leur univers.

Retour à la fiche de présentation South Of Nowhere

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre