Spider Lilies

Quand la culpabilité se heurte à l’amour

Année de Production : 2007

Date de Sortie : 30 Mars 2007

Réalisation : Zero Chou

Scénario : Zero Chou

Avec : Rainie Yang (Jade), Isabella Leong (Takeko), Jian-hung Shen (Ching), Yuan-chieh Shih (Adong)

Nationalité : Taïwanaise

Genre : Drame, Romance

Durée : 1h 34min.

Titre Original : Ci qing


Interview(s) :

Interview de la scénariste et réalisatrice Zero Chou

Spider Lilies : Résumé

Takeko est une jeune tatoueuse professionnelle qui partage sa vie entre son travail, la création de nouveaux dessins et son petit frère. En effet, ce dernier, Ching souffre de troubles de la mémoire et nécessite une attention constante.

Un jour, Jade, une femme-enfant qui gagne sa vie en faisant du soft-porn dans sa chambre, devant sa webcam arrive au magasin de Takeko pour se faire tatouer. Elle est persuadée que cela attirera plus de spectateurs. Elle demande le dessin d’un « lys araignée » qu’elle a découvert enfant sur le bras d’une femme qui fut son premier amour.

Or ce premier amour et la personne porteuse de ce tatouage n’est autre que Takeko. Malheureusement ce dessin n’est pas porteur de la même signification pour les deux jeunes femmes qui réapprennent petit à petit à se connaître et à se faire confiance. Alors que Takeko se l’est fait faire pour essayer de réveiller les souvenirs de son frère, elle est bientôt confrontée à son passé et à un lourd sentiment de culpabilité lié à sa famille…

Takeko est une jeune tatoueuse professionnelle qui partage sa vie entre son travail, la création de nouveaux dessins et son petit frère. En effet, ce dernier, Ching souffre de troubles de la mémoire et nécessite une attention constante. Un jour, Jade, une femme-enfant qui gagne sa vie en faisant du soft-porn dans sa chambre, devant sa webcam arrive au magasin de Takeko pour se faire tatouer. Elle est persuadée que cela attirera plus de spectateurs. Elle demande le dessin d’un « lys araignée » qu’elle a découvert enfant sur le bras d’une femme qui fut son premier amour. Or ce premier amour…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Une belle romance lesbienne.

Note des lectrices : 4.08 ( 10 votes)
73

Spider Lilies est un magnifique long-métrage empreint d’une incroyable poésie asiatique. Le film, loin d’être linéaire et de présenter une simple histoire d’amour offre des personnages complexes et attachants au lourd passé. Chacune des deux jeunes femmes dissimule des secrets qui se révèlent petit à petit, lors de flash-backs explicatifs jamais lourds mais toujours bouleversants.

Les psychologies de Jade et de Takeko sont vraiment fouillées et les deux actrices principales offrent un jeu subtil et brillant. On tombe immédiatement sous le charme de la séduisante, douce et silencieuse Takeko conscient qu’elle nous ouvrira son cœur seulement à force de persévérance. Jade est plus difficile à cerner et à apprécier au départ puis son histoire se révèle dans toute sa dureté tout comme sa force et son courage.

Spider Lilies offre une combinaison idéale entre tradition, mythe, poésie, famille et romance. On ne peut s’empêcher de se demander si finalement Takeko va se donner le droit d’aimer et finir par oublier le sentiment de culpabilité qui l’habite.

À découvrir d’urgence.

Spider Lilies : Critiques Presse et Récompenses

Ours d’Or au Festival du Film de Berlin en 2007.

Spider Lilies : Extraits

JADE : Je ne suis qu’un fantasme dans tes rêves et toi aussi tu n’existes que dans les miens. »

CHING : Dis, pourquoi tu m’appelles frérot et tous les autres Ching ?
TAKEKO : Parce que je suis ta sœur.

MAÎTRE TATOUEUR : Le maître dit que derrière chaque tatouage il y a un secret. Pour être maître tatoueur il faut les comprendre mais pas les trahir.

MAÎTRE TATOUEUR : La douleur du tatouage permet au moins de soulager un peu la douleur du cœur.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Un commentaire

  1. Je suis une inconditionnelle du cinéma asiatique, cet film ne déroge pas à la poésie que l’on peut trouver dans ces films. Certaines verront de la noirceur, une ambiance pesante mais de la lumière au contraire s’en dégage par le jeux de deux actrices.

Répondre