The Daughters Of Club Bilitis

Le premier téléfilm lesbien coréen

Affiche : The Daughters Of Club Bilitis

Année de Production : 2011

Réalisation : Han Joon-seo

Scénario : Son Ji-Hye

Avec : Kim Hye-Ok (Choi Ran), Han Go Eun (Oh Se-Jeong), Jin Se-Yun (Ahn Ji-Hyun), Choi Hyang-Ja (Park Myung-Hee), Kang Han-Na (Lee Young-Eun), Kim Joo-Yeon (Yoon Yeo-Kyung)

Nationalité : Coréenne

Genre : Drame, Romance

Durée : 60 minutes

Titre Original : Deu-ra-ma Seu-pe-syeol - Keul-leob Bil-li-ti-seu-eui Ddal-deul (The Daughters of Club Bilitis)

The Daughters Of Club Bilitis : Résumé

Joo-Yeon est une adolescente qui prend conscience de son homosexualité alors qu’elle est au lycée. Fascinée par une autre étudiante, elle a décidé d’approcher des lesbiennes et de les filmer pour rencontrer d’autres personnes comme elle.

Han-Na est une lesbienne trentenaire. Elle rencontre Joo-Yeon grâce à Internet mais a ses propres problèmes. En effet, elle vient de découvrir que la femme qui partage sa vie et dont elle est amoureuse depuis plusieurs années, Young-Eun, est enceinte. Et elle est enceinte parce qu’elle l’a trompée avec un homme il y a quelques mois.

Han-Na se réfugie alors dans le seul endroit lesbien qu’elle connaît, un bar tenu par deux femmes, Myung-Hee et Hyang-Ja. Cela juste au moment où la fille de Hyang-Ja qui doit bientôt se marier refait surface dans sa vie…

 

Joo-Yeon est une adolescente qui prend conscience de son homosexualité alors qu’elle est au lycée. Fascinée par une autre étudiante, elle a décidé d’approcher des lesbiennes et de les filmer pour rencontrer d’autres personnes comme elle. Han-Na est une lesbienne trentenaire. Elle rencontre Joo-Yeon grâce à Internet mais a ses propres problèmes. En effet, elle vient de découvrir que la femme qui partage sa vie et dont elle est amoureuse depuis plusieurs années, Young-Eun, est enceinte. Et elle est enceinte parce qu’elle l’a trompée avec un homme il y a quelques mois. Han-Na se réfugie alors dans le seul endroit lesbien…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Le premier téléfilm lesbien positif coréen.

Note des lectrices : 3.75 ( 2 votes)
51

Ce téléfilm est une très belle réalisation. Rien de choquant, aucun baiser, de simples gestes d’intimité entre des femmes qui s’aiment et qui sont en couples depuis longtemps. Et pourtant, à chaque instant se dégage une justesse et un réalisme rare qui font que l’on y croit, tout simplement. Les actrices sont excellentes, tout en retenue et parfois en gravité.

On s’attache beaucoup aux différents personnages chacun pour des raisons différentes. On commence par suivre l’histoire touchante d’une adolescente qui vient de prendre conscience de son homosexualité et qui est complètement perdue, en quête de modèles qu’elle ne trouve nulle part. Ensuite, par un enchaînement subtil de scénario, on se retrouve au cœur de la vie d’une trentenaire, femme active par excellence, qui découvre que la femme qu’elle aime est enceinte et l’a trompée avec un homme. Enfin, deux cinquantenaires en couple depuis de nombreuses années voient surgir dans leur vie la fille de l’une d’entre elles dont elle n’a pas eu de nouvelles depuis plus de dix ans.

Il est extrêmement intéressant de découvrir ces différentes histoires qui dressent le portrait d’une société coréenne où évoquer son homosexualité avec sa famille ou ses collègues de travail est inenvisageable. Faire son coming out à ses parents apparaît pour chacune comme la plus cruelle des révélations possibles.

Il n’y a qu’au sein du club Bilitis (titre du film) qu’elles se permettent d’être elles-mêmes entre elles et assument pleinement leur homosexualité. Il n’y a qu’au sein de la communauté lesbienne qu’elles se permettent d’être vraiment libres, on s’étonne parfois des propos qu’elles peuvent tenir lorsque l’on comprend qu’elles sont totalement planquées et invisibles au sein de la société. Par exemple, le couple de trentenaires ne devient visible pour la première fois que lorsque, sur un coup de tête, il se fait violence et se fait lire les lignes de la main dans le but de savoir si leur couple va durer.

Il y a une véritable justesse de ton et une critique de la société coréenne à travers ce téléfilm qui offre des personnages lesbiens très positifs et optimistes. Malgré les obstacles et les difficultés, elles décident toutes de vivre leur vie et de ne pas nier ce qu’elles sont vraiment. Un téléfilm à voir absolument  pour découvrir une autre réalité que la nôtre.

Pour information, il faut savoir que le 7 Août 2011 la chaîne KBS2 diffusait pour la première fois de l’histoire télévisuelle coréenne ce téléfilm lesbien. Cette création originale, malgré une programmation tardive en soirée, a suscité de nombreuses réactions négatives de la part du public et « d’une grande partie de la population coréenne ». Le forum de la chaîne a été pris d’assaut et les commentaires négatifs et haineux se sont succédés à un tel point que la chaîne a décidé de supprimer le replay du téléfilm disponible sur son site Internet.

Isabelle B. Price & Gaëlle Carrion

The Daughters Of Club Bilitis : Extraits

LEE YEONG-EUN : Je change d’école. Je crois que c’est un peu loin d’ici. Ils ont dit qu’on devait aussi déménager.
JOO-YEON : Est-ce que ça va ?
LEE YEONG-EUN : Je vais bien par rapport à tout ce qui m’arrive mais ma mère n’arrête pas de pleurer. Pourquoi est-ce que je suis comme ça ? Je le regrette pour la première fois de ma vie.
JOO-YEON : Yeong-Eun…
LEE YEONG-EUN : Si des étudiantes parlent mal de moi après mon transfert, fais la même chose. Et si elles parlent des garçons, joins-toi à la conversation. Les gens comme toi vont se faire attraper même par des personnes qui ne sont pas de notre bord. Tu vois ce que je veux dire, n’est-ce pas ? À la fin, tout ce qui importe, c’est : « Je ne peux pas être prise. » Je te contacterai quand j’aurai un nouveau téléphone. Tu as intérêt à ne pas l’ignorer parce que c’est un numéro que tu ne connais pas.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre