The Owls

La réunion de nombreuses actrices lesbiennes connues

Année de Production : 2010

Réalisation : Cheryl Dunye

Scénario : Cheryl Dunye

Avec : Cheryl Dunye (Carol), Deak Evgenikos (Cricket), Guinevere Turner (Iris), V.S. Brodie (MJ), Lisa Gornick (Lily), Skyler Cooper (Skye), Michael Lucid (Agent de Police), Todd Hughes (Homme)

Nationalité : Américaine

Genre : Drame, Policier & Thriller

Durée : 1h 06min.

Titre Original : The Owls


Interview(s) :

Interview de l’actrice Guinevere Turner

The Owls : Résumé

Deux couples de lesbiennes quarantenaires tuent un jour accidentellement une jeune lesbienne. Elles décident de ne rien révéler à la police et cachent le corps.

Mais rapidement leur culpabilité et ce secret reviennent les hanter…

Deux couples de lesbiennes quarantenaires tuent un jour accidentellement une jeune lesbienne. Elles décident de ne rien révéler à la police et cachent le corps. Mais rapidement leur culpabilité et ce secret reviennent les hanter…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Être lesbienne à quarante ans...

Note des lectrices : 3 ( 3 votes)
68

Après avoir vu The Owls, je vois d’une autre manière mes anciennes critiques où je parlais d’histoires d’amour qui finissent bien. Parce que The Owls c’est avant tout l’évolution de deux couples, soit quatre femmes qui commencent là où les autres films se terminent. Elles se sont rencontrées, elles s’aiment et maintenant. Il se passe quoi exactement. Il se passe ça.

Je ne vais pas faire un avis négatif sur ce long-métrage. Je le reconnais, j’ai aimé. Mais c’est du cinéma indépendant, bavard, analytique. Il s’intéresse plus au pourquoi et au comment qu’à l’action. Et l’action comment dire, si vous avez regardé la bande annonce, vous savez tout. Le meurtre de Cricket, l’arrivée de Skye, Skye qui sort une arme etc… Non, ce qui est fort dans ce film ce sont les dialogues et ce que les personnages disent sur eux et par extension sur nous.

Faire un avis positif risque de pousser certaines personnes à regarder. Sachez donc que ce n’est pas vraiment un film avec une histoire linéaire. Bien sûr, il y a un début, une soirée arrosée avec tous les protagonistes mais ensuite, les personnages sont interviewés et racontent leur vie. Puis, au milieu du film, les actrices prennent la parole et analysent les différences entre elles et les personnages qu’elles interprètent. Donc ce n’est pas classique du tout. Et c’est précisément ce que j’ai aimé.

Il y a aussi les personnages. Magnifiquement écris et interprétés. Guinevere Turner est incroyable dans la peau d’Iris, la salope alcoolique. Elle est sûre de son talent, du succès qu’elle devrait avoir et qu’elle n’a pas. Bref, elle a plus de quarante ans et elle n’a pas la vie dont elle rêvait. Tout comme son ex, MJ, qui l’aime toujours même si elles ont rompu. Cheryl Dunye rend les questionnements de Carol fantastiques. Elle se souvient quand elle avait vingt ans, les manifestations, son engagement pour l’égalité, Audre Lorde… Lisa Gornick est également inoubliable dans le rôle de Lily qui veut un enfant mais pas vraiment en fait.

Il y a de très bons moments comme quand Skye explique qu’elle a fait la guerre pour que ces quatre lesbiennes plantent des tomates dans un jardin perdu dans le désert. Les dialogues sont vraiment décoiffant. J’ai réellement apprécié ce portrait sans concession là où effectivement on nous vend toujours que tout va bien. Non, les couples lesbiens sont comme tous les autres, ils ont des problèmes.

Pour moi un excellent film indépendant que je recommande même s’il n’est disponible en dvd zone 1 qu’en version originale sans sous-titres.

The Owls : Extraits

IRIS : Tout ce que je veux c’est de l’argent.

CAROL : J’ai commencé à vieillir. Ces mains à devenir ridées. J’ai des cheveux gris. Et je me sens vraiment perdue. Perdue très loin de là où je viens. […] Je suis seule, je suis perdue et j’ai seulement… Lily.

CAROL : Vous savez, j’ai réalisé que je n’étais pas seule et qu’il y avait de nombreuses autres femmes en incluant mes amies, des gens dans mon immense communauté qui sont à ce moment de leur vie. Qui se demandent quels sont ces problèmes, quels sont ces problèmes que je n’ai jamais eu dans ma vie ? J’ai été une lesbienne monogame toute ma vie et maintenant je suis seule.  Où je vais ? Ce n’est pas juste moi.

CRICKET : Je pensais qu’une fois dans ma vie vous me poseriez une question difficile.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Un commentaire

  1. Sam 19 Jan 2013 11:02

    j’ai le dvd…. j’avais bien aimé

    on se sent un peu « éloignée » vu que nous ne sommes pas aux US et je n’ai pas l’âge de ces dames 😉

    néanmoins, film à voir

Répondre