interview d’Archie Panjabi l’interprète de Kalinda Sharma

Interview liée à la série The Good Wife

The Good Wife

Interview accordée à Jim Halterman le 23 Novembre 2010.

Avec seulement 2 saisons à son actif, The Good Wife, diffusée sur CBS avait déjà pris un bon départ l’an dernier mais en cette deuxième année, la série est devenue l’un des programmes les plus captivants et addictifs du paysage télévisuel. Bien que beaucoup d’attention soit portée à la star de série télé Julianna Margulies et sur les déboires et tribulations d’Alicia Florrick,  qu’elle incarne, le personnage secondaire de Kalinda Sharma (interprétée par Archie Panjabi) est facilement devenu l’un des plus fascinants de cette série, et des séries en général.

Alors que le mystère a entouré Kalinda dès les premiers épisodes (le fait qu’elle soit l’enquêtrice du cabinet d’avocats ne faisant qu’entretenir le mythe), des questions sur son orientation sexuelle se sont posées très tôt et ont finalement trouvé des réponses (jusqu’à un certain point) récemment lorsqu’on a appris que Kalinda avait eu une relation qui a échoué avec Donna (la guest star Lili Taylor) qui, pour rendre les choses encore plus intéressantes, a fini dans les bras de Blake, joué par Scott Porter, le rival de Kalinda au sein de la firme. Qui aurait pu deviner que même Kalinda était susceptible d’être affectée par le monstre aux yeux verts de la jalousie?

Afin de découvrir des scoops sur ce que l’on ressent à incarner un personnage aussi fascinant, complexe et mystérieux, j’ai parlé avec Archie Panjabi et l’ai interrogée sur le défi qui consiste à jouer quelqu’un d’aussi intrigant, son sentiment sur la révélation de certains éléments concernant la sexualité de Kalinda ainsi que ce qui reste à venir pour l’un des personnages les plus fascinants de la télé.

Au départ, que saviez-vous de ce que le parcours de Kalinda allait être ou même de son passé ?

En fait, je ne pense pas que [les créateurs Robert et Michelle King] connaissaient eux-mêmes les antécédents précis d’aucun des personnages mais je crois qu’au fur et à mesure que la série a progressé, ils ont développé ça petit à petit et ça a évolué. Il y a encore des éléments que j’ignore sur elle. J’apprends encore des choses sur elle. Je pense que c’est un travail en cours.

Avez-vous été surprise lorsque le public est devenu tellement fasciné par Kalinda et son orientation sexuelle la saison dernière ? 

J’ai été très surprise de recevoir toute cette attention. J’étais un peu nerveuse à l’idée qu’elle puisse paraître froide et par conséquent peu aimée donc quand les gens ont commencé à être fascinés par elle, cette fascination m’a intriguée, surtout lorsqu’ils l’ont décrite comme étant mystérieuse, un adjectif que ni les auteurs ni moi-même n’avions eu l’intention d’associer à Kalinda.

Je sais que les spectateurs sont ravis d’en avoir appris un peu plus sur Kalinda récemment. Êtiez-vous enthousiaste quand vous avez vu qu’on allait finalement en découvrir plus ?

Complètement, parce que plus ils explorent, plus ça devient facile pour moi, puisque j’essaie constamment de la découvrir moi-même. C’est probablement l’un des personnages les plus compliqués que j’ai joués. Les gens posent tellement de questions sur elle, et en fait, c’est assez difficile d’y répondre, parce que parfois, je ne sais pas trop ce qui se passe dans sa tête. Même lorsque nous tournons une scène, parfois je n’ai aucune idée de la manière dont elle va réagir et je la joue à l’instinct. Je suis habitée par quelqu’un d’autre une fois que je chausse ces bottes.

Les bottes magiques ! Donc, en tant qu’actrice, à quel point était-ce difficile, l’année dernière, quand vous en saviez encore moins ?

Je ne crois pas avoir jamais joué au cours de ma carrière des personnages simples et faciles. C’est très motivant et je pense que c’est quelque chose qui me plait bien parce que je ne sais pas à 100% vers quoi se dirige un personnage ou qui il est. Il y a eu des moments où j’aurais juste voulu savoir ce qu’elle avait dans la tête et connaître son histoire mais ce qui était rassurant, c’est que la réaction du public a été incroyable et m’a motivée à ne pas voir ça comme quelque chose de négatif mais comme une aventure excitante.

Vous devrez sûrement revenir sur la scène de la batte de baseball jusqu’à la fin de votre carrière. Avez-vous jamais pensé : « Voilà ce que je vais faire au boulot aujourd’hui : j’explose des vitres de voiture !? » ?

Je ne suis pas facilement surprise mais quand j’ai lu le script sur ce passage, j’ai demandé : « D’où est-ce que ça sort ? Vous croyez que ça va marcher ? » à Robert et Michelle [King] et j’ai trouvé que c’était quelque chose d’assez bizarre. En fait, je pensais leur demander de l’enlever, mais finalement, quand on l’a fait – et je dois préciser que je n’avais jamais eu l’occasion d’exploser une vitre avec une batte de baseball – ça a été quelque chose d’assez agréable à tourner. Savoir que votre boulot c’est de pulvériser des vitres et une fois encore, la réaction… la façon dont le public a réagi, c’était très inattendu et ça m’a surprise.

En tant que téléspectateur, c’est une de ces intrigues où le mystère autour de Kalinda ne nous exclut pas comme ça pourrait être le cas, mais nous implique en fait davantage. On est toujours du côté de Kalinda et on est embarqués avec elle, vous voyez ?

C’est très rassurant à entendre. Depuis la réaction immédiate suite aux quelques premiers épisodes [de la saison 1], j’essaie juste de la jouer aussi sincèrement que je le peux. Son personnage pourrait tellement facilement être excessif, surtout dans la façon dont elle s’habille et dans ses actions mais dans un sens, j’ai l’impression d’avoir rendu au public ce que le public m’avait donné la première année. Le public m’a assurément donné plus de confiance.

Allons-nous voir Lili Taylor plus souvent ?

Je ne connais pas la réponse à ça! C’était tellement sympa de travailler avec elle mais je n’ai pu le faire que sur un épisode. C’était un épisode très intéressant puisqu’il explorait une facette différente de Kalinda qu’il ne nous avait pas été donné de voir. Je sais qu’ils veulent intégrer des personnages qui aideront le public à mieux la cerner donc j’espère vraiment qu’elle va revenir.

C’est presque un joli petit triangle amoureux qui s’installe parce qu’il y a Kalinda et Donna, puis Donna est vue avec Blake, et ensuite, bien sûr, il y a cette dynamique entre Kalinda et Blake. C’est un peu sauvage !

C’est très étrange et je suppose que c’est la beauté de The Good Wife. Ils développent certaines choses, et pour d’autres, ils attendent un peu avant de le faire. Le personnage de Donna a été amené dans la première saison – dans l’épisode 3 ou 4 – et son nom a juste été prononcé quand elle a répondu au téléphone. Le public est devenu fou. « Qui est Donna ?! » et ça, rien qu’avec une réplique, donc on a toujours senti qu’on devait inclure Donna et maintenant qu’on l’a finalement vue et vu ce triangle dans son ensemble, je pense que Robert et Michelle nous mijotent forcément quelques intrigues intéressantes pour passionner le public.

On dirait aussi que l’orientation sexuelle de Kalinda n’est pas encore définie comme étant lesbienne ou bi ou quoi que ce soit. Qu’en pensez-vous ?

Je crois que le truc avec Kalinda… quelqu’un m’a demandé par qui elle est attirée. Est-ce que c’est par les hommes ? Par les femmes ? Les deux ? Je crois que ce n’était pas mon intention mais ce qui a l’air de se dessiner, c’est que Kalinda est très particulière. Elle s’habille de façon très provocante, elle est très sélective vis-à-vis de qui elle choisit d’avoir des relations sexuelles et je ne pense pas qu’elle ait une idée précise de ce qu’elle aime mais qu’elle y va plutôt à l’instinct. C’est une question de personnalité et de qui l’attire. Je ne pense pas qu’elle ait un genre en particulier, c’est plus en fonction de la personne. Ce n’est pas : « Je vais sortir avec un homme ou une femme. » Je pense que c’est ce qui transparaît dans cet épisode. Ça aurait pu être un épisode faisant toute une histoire sur le fait qu’elle soit avec une autre femme et au lieu de ça, c’est traité comme quelque chose qui arrive tout simplement. Je ne suis pas encore sûre à 100% de ce qu’elle a dans la tête ou de qui elle est mais au fur et à mesure que la série progresse, j’en apprends beaucoup plus.

Avez-vous toujours voulu devenir actrice, même lorsque vous étiez jeune ?

Oui, tout à fait. J’ai su très jeune que c’était quelque chose que j’avais envie de faire. J’ai toujours pensé que j’irais aux Etats-Unis un jour. C’est juste que je ne savais pas quand.

À l’évidence, vous réussissez bien puisque maintenant vous avez un Emmy qui trône sur une étagère…

Plutôt pas mal, pas vrai ? [Rires]

Aviez-vous déjà imaginé être nominée, et qui plus est remporter l’Emmy de la meilleure actrice pour un second rôle ?

Quand on nous a dit qu’on avait eu le feu vert pour la première saison, j’en ai été extrêmement heureuse mais aussi un peu nerveuse parce qu’on avait ce groupe d’acteurs excessivement talentueux, alors comment susciter l’intérêt pour son propre personnage ? Je n’avais pas un long parcours à la télévision, donc comment entretenez-vous l’intérêt pendant 22 épisodes ? J’ai été très chanceuse car nous avons d’excellents scénaristes, acteurs, stylistes et maquilleurs et toutes ces personnes m’ont aidée à façonner Kalinda en un personnage intéressant. Gagner a probablement été la plus grande surprise de ma carrière. Une surprise vraiment bienvenue.

Pouvez-vous nous révéler quoi que ce soit sur ce qui attend Kalinda ?

Il y a une énorme fascination concernant avec qui elle va finir mais elle se met vraiment en difficulté et je suis, pour une fois, un peu inquiète pour elle. En général, elle se sort des ennuis, mais cette fois, j’espère qu’elle sera capable de le faire. D’habitude, elle y arrive, mais je pense que dans ce cas, ce sera un peu plus compliqué.

Interview Originale sur le site de Jim Halterman

Retour à la fiche de présentation The Good Wife

A propos de Magali Pumpkin

Répondre