The Laramie Project

Un film bouleversant adapté d’une pièce de théâtre

Année de Production : 2002

Réalisation : Moisés Kaufman

Scénario : Moisés Kaufman

Avec : Laura Linney (Sherry Johnson), Peter Fonda (Docteur Cantway), Jeremy Davies (Jedadiah Schultz), Nestor Carbonell (Moises Kaufman), Camryn Manheim (Rebecca Hillicker), Andy Paris (Stephen Belber), Grant Varjas (Greg Pierotti), Kelli Simpkins (Leigh Fondakowski), Clea DuVall (Amanda Gronich), Billie McBride (Waitress), Frances Sternhagen (Marge Murray), Michael Emerson (Révérend), Margo Martindale (Trish Steger)

Nationalité : Américaine

Genre : Drame

Durée : 1h 37min.

Titre Original : The Laramie Project

The Laramie Project : Résumé

L’histoire vraie d’une petite ville américaine du Wyoming, Laramie, où un jeune homme de 21 ans, Matthew Shepard, fut kidnappé, frappé à mort et abandonné sur le bord de la route parce qu’il était gay.

Des acteurs interviewent les habitants de la ville avec l’intention de comprendre ce qu’ils ressentent aujourd’hui, ce qui s’est passé et comment deux jeunes ont pu en arriver à assassiner un autre.

L’histoire vraie d’une petite ville américaine du Wyoming, Laramie, où un jeune homme de 21 ans, Matthew Shepard, fut kidnappé, frappé à mort et abandonné sur le bord de la route parce qu’il était gay. Des acteurs interviewent les habitants de la ville avec l’intention de comprendre ce qu’ils ressentent aujourd’hui, ce qui s’est passé et comment deux jeunes ont pu en arriver à assassiner un autre.

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Un projet réussi au résultat bouleversant.

Note des lectrices : Soyez la première !
61

The Laramie Project est un téléfilm réellement bouleversant. Je suis certes une incurable romantique mais je ne pleure que très rarement. Et là, je peux vous assurer que je n’ai pas pu me retenir. Ce documentaire filmé intervient après une pièce de théâtre écrite et mise en scène par Moisés Kaufman en 1998 suite au meurtre de Matthew Shepard. Afin de réaliser cette pièce, Moisés Kaufman a réuni plus de 200 témoignages d’habitants de Laramie. Devant le succès de cette dernière, HBO a commandé un téléfilm en 2002. Il s’agit de celui-ci.

Réactualisé et tourné à partir d’images d’archives, ce téléfilm reprend des interviews jouées par des acteurs. Le casting est à ce titre extrêmement impressionnant : Laura Linney, Clea DuVall, Camryn Manheim, Christina Ricci, Steve Buscemi, Bill Irwin, Summer Phoenix, Joshua Jackson, Janeane Garofalo et Michael Emerson.

Alors que la pièce de théâtre est aujourd’hui jouée dans la plupart des collèges et lycées pour lutter contre l’homophobie, le texte est également étudié à l’école. L’impact de cette oeuvre est plus impressionnant qu’on ne l’imagine au premier abord. C’est touchant et bouleversant.

Parce qu’effectivement, il y a de quoi être bouleversé. Le meurtre de Matthew Shepard est un acte de haine homophobe intervenu en 1998. À l’époque, il a secoué l’Amérique entière ainsi que le reste du monde. Le jeune homme de 21 ans buvait tranquillement un verre dans un bar lorsqu’il a été abordé par deux garçons. Ils ont discuté et Matthew leur a demandé s’ils pouvaient le raccompagner chez lui. Ils sont sortis ensemble du bar et ses deux agresseurs, Russell Henderson et Aaron McKinney, l’ont kidnappé, frappé et laissé pour mort dans un champ. Matthew n’a été retrouvé là que dix-huit heures plus tard par un jeune cycliste. Conduit d’urgence à l’hôpital, il arrivera là-bas dans le coma et décèdera le 12 octobre à 12h53.

Voilà pour l’histoire. Mais ce n’est pas uniquement cela qui touche dans ce téléfilm. C’est également la détresse des parents qui n’apparaissent qu’au procès. Le médecin qui fait des déclarations à la presse régulièrement et se met à pleurer en lisant les écrits des parents. La femme policière, première arrivée sur les lieux, qui fit tout pour garder le jeune garçon en vie et apprit qu’il était HIV positif bien plus tard et qu’elle avait été exposée au virus. Placée sous trithérapie préventive, elle vécut plusieurs mois dans une incertitude totale et angoissante. Le barman qui se dit qu’il aurait pu changer les choses. La mobilisation des habitants et les marches silencieuses pour Matt. Les intégristes hurlant que les gays finissent en enfer. La barrière d’anges blancs dressée par les amis de Matt. La peur des interviewés de révéler qu’ils sont gays…

Mon avis personnel pourrait s’étirer sur des lignes et des lignes mais ce n’est pas ce que je souhaite. Je veux simplement dire que ce téléfilm est bouleversant et inoubliable parce qu’il touche à ce que nous avons de plus précieux, notre humanité. Les deux assassins de Matthew avaient peur et ont agi par haine. Mais la manière dont la population et les gens se sont mobilisés prouve toute la compassion et le soutien dont nous sommes capables pour nos semblables.

Une œuvre incontournable, bouleversante et inoubliable à posséder impérativement pour ne jamais oublier.

The Laramie Project : Critiques Presse et Récompenses

Mention Spéciale en 2002 au Festival International du Film de Berlin.
Nomination aux Emmy Awards en 2002 pour Ann Goulder dans la Catégorie Meilleur Casting.
Nomination aux Emmy Awards en 2002 pour Moisés Kaufman dans la Catégorie Meilleur Réalisateur.
Vainqueur d’un GLAAD Media Award en 2003 dans la Catégorie Meilleur Téléfilm.
Nommé aux Gotham Awards en 2002.
Vainqueur d’un Humanitas Prize en 2002.
Vainqueur d’un L.A. Outfest en 2002 dans la Catégorie Programme Spécial.
Vainqueur d’un National Board of Review en 2002 dans la Catégorie Meilleur Téléfilm.
Nommé aux Satellite Awards en 2003 dans la Catégorie Meilleur Téléfiilm.

The Laramie Project : Extraits

CATHERINE CONNOLLY : J’ai été la première membre gay ou lesbienne out de la faculté. Et c’était en 1992, donc ce n’est pas si loin. Ils m’ont parlé lors d’une interview de mon mari, Ted. Donc, je suis sortie du placard à ce moment-là.

LEIGH : Je pense que c’est parce que chacun de nous sait que ça peut lui arriver à un moment où à un autre.

DENNIS SHEPARD : Mon fils, Matthew, ne ressemblait pas à un gagnant. Il était plutôt mal coordonné et a porté un appareil de ses treize ans au jour de sa mort. Cependant, durant sa trop brève vie, il a montré qu’il était un gagnant. Le 6 octobre 1998, il a essayé de montrer à tout le monde qu’il pourrait encore gagner. Le 12 octobre 1998, mon fils aîné et mon héros  a perdu. Le 12 octobre 1998, mon fils aîné et mon héros est mort. Cinquante jours avant son 22ème anniversaire. Je continue à me demander la même chose que quand je l’ai vu la première fois à l’hôpital. Que serait-il devenu ? Comment aurait-il changé son bout de monde pour le rendre meilleur ? Matt est officiellement mort dans un hôpital à Fort Collins au Colorado. Il est réellement mort sur les périphéries de Laramie, attaché à une barrière. Vous, monsieur McKinney avec votre ami Mr Henderson, l’avez laissé là, tout seul. Mais il n’était pas seul. Il y avait ses perpétuels amis avec lui, les amis avec lesquels il avait grandi. Vous vous demandez probablement qui étaient ces amis. D’abord, il y avait ce magnifique ciel de nuit et les mêmes étoiles et lune que nous avions l’habitude d’observer au télescope. Alors il y a eu le jour et le soleil a brillé sur lui. Et durant tout ce temps, il respirait le parfum des pins enneigés. Il a entendu le vent, le vent toujours présent du Wyoming pour la dernière fois. Il a eu un ami de plus avec lui. Il a eu Dieu. Et je me sens mieux sachant qu’il n’était pas seul. L’agression de Matt, son hospitalisation et son enterrement ont concentré une attention mondiale sur la haine. Le Bien triomphe du Mal. Les gens ont dit Assez c’est assez. J’ai perdu mon fils mais je suis fier de pouvoir dire qu’il était mon fils. On a dit que Judy était contre la peine de mort. On a affirmé que Matt était contre la peine de mort. Ces deux déclarations sont fausses. Je crois aussi en la peine de mort. Je ne veux rien d’autre que vous voir mourir Mr McKinney. Cependant c’est l’heure de commencer à guérir en accordant la pitié à quelqu’un qui n’a jamais montré aucune pitié. Mr McKinney, je vais vous accorder la vie aussi dure que ce soit à cause de Matthew. Chaque fois que vous célèbrerez Noël, un anniversaire, le 4 Juillet, vous vous rappellerez que Matt n’est plus. Chaque fois que vous vous réveillerez dans votre cellule, en prison, rappelez-vous que vous avez eu l’opportunité et le pouvoir de tout arrêter cette nuit-là. Vous m’avez volé quelque chose de très très précieux et je ne vous pardonnerai jamais cela. Mr McKinney, je vous donne la vie en mémoire de quelqu’un qui ne vit plus. Puissiez-vous avoir une longue vie. Et puissiez-vous remercier Matthew chaque jour pour elle.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre