Tout ce qui est à toi… est à moi de Sandra Scoppettone

Tout ce qui est à toi... est à moi de Sandra Scoppettone

Titre Français : Tout ce qui est à toi... est à moi

Titre Original : Everything you have is mine

Auteur : Sandra Scoppettone

Date de Sortie : 1991

Nationalité : Américaine

Genre : Roman Policier

Nombre de Pages : 406 pages

Éditeur : Pocket

ISBN : 2-266-10533-7

Tout ce qui est à toi... est à moi : Quatrième de Couverture

Lauren Laurano n’est pas une détective privée ordinaire. Jolie, capricieuse, lesbienne et féministe, elle a des phobies qui ne simplifient en rien sa vie professionnelle.

Depuis que Lauren Laurano a troqué sa plaque d’agent du FBI contre celle de détective privé, New York est devenu son terrain de chasse. Pour ses rendez-vous, elle préfère l’ambiance de ses nombreux bars plutôt que celle de son bureau et c’est dans l’un d’eux qu’elle rencontre Ursula Huron, dont la jeune sour, Lac a été retrouvée pendue dans son appartement. La famille voudrait bien classer l’affaire mais Lauren s’entête. Elle fouine à droite et à gauche. Auprès des amis, des parents. Très vite elle ne sait plus où donner de la tête. Surtout que les suspects se multiplient et les témoins se dérobent à une vérité de plus en plus inavouable. Mais ce n’est pas pour déplaire à Lauren, car c’est dans ce genre de situation qu’elle révèle le meilleur d’elle-même.

Tout ce qui est à toi... est à moi : Avis Personnel

Sandra Scoppettone a commencé à écrire à l’âge de 18 ans après avoir renoncé à s’inscrire à l’université. Elle a débuté par des contes pour enfants, des romans pour adolescents et des polars publiés sous le pseudonyme de Jack Early. Elle finit par reprendre son véritable nom pour inaugurer la série des enquêtes de Lauren Laurano.

Lauren Laurano est une lesbienne féministe qui exerce la profession de détective privée depuis qu’elle a quitté le FBI. Elle a quarante ans, elle est belle, intelligente et un peu névrosée. Elle vit avec la femme qu’elle aime dans un beau quarter résidentiel de New York.

Lors de ce premier roman, le lecteur fait la connaissance de cette enquêtrice exceptionnelle au talent certain. Elle a tout d’une femme ordinaire avec ses qualités et ses défauts et s’avère proche de nous. En même temps, elle fait un travail qui passionne, dangereux et captivant.

Une série qui ne déçoit jamais à découvrir d’urgence.

Tout ce qui est à toi... est à moi : Extraits

« Ca a eu lieu encore cette nuit. C’est évident. Je sais qu’au moment de me coucher il n’y avait que trois petites rides au coin de mon oeil droit. A présent il y en a quatre.

En me regardant chez moi ce matin dans la glace, je n’ai rien remarqué. Mais ici, dans mon bureau, le miroir est surmonté d’une lumière cruelle qui ne pardonne pas. Je ne m’attendais pas à voir ces pattes apparaître à l’âge de quarante-deux ans. Je pensais qu’il me restait une bonne dizaine d’années avant de devoir accepter de vieillir.

Non que je m’estime vieille ; c’est juste que je suis plus proche de la fin que du début, et parfois cela me fait peur. Mais vieillir vaut toujours mieux que mourir.

Et puis zut, à la fin, je mène une existence formidable : je suis mon propre patron, j’ai une liaison durable (onze ans déjà) et heureuse avec Kip Adams, nous sommes propriétaires d’une vieille maison bourgeoise dans Greenwich Village, à New York. Alors cesse de te lamenter pour une pauvre ride de plus, Lauren. En outre, il arrive qu’on me donne trente-cinq ans, même si il y a de moins en moins de gens qui s’évanouissent en apprenant mon âge véritable. Si j’en crois Kip, je suis toujours séduisante. Mes cheveux raides et châtains commencent à grisonner, mais cela fait vingt ans que je les laisse tomber librement sur mes épaules, avec la raie à gauche. Mes yeux sont marron, avec de longs cils noirs, et il paraît que j’ai le nez grec. Et surtout, je n’ai pas à surveiller mon poids. Pourtant, il y a un problème. » (Pages 11-12)

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre