Toute Une Histoire : J’ai Deux Mamans !

Des témoignages de parents et d'enfants élevés dans des familles homoparentales

Affiche : Toute Une Histoire : J’ai Deux Mamans !

Année de Production : 2012

Réalisation : Sophie Davant

Scénario : Sophie Davant

Avec : Sophie Davant, Stéphane Clerget, Brigitte Célier

Nationalité : Française

Genre : Documentaire

Durée : 1h 05min.

Titre Original : Toute Une Histoire : J'ai deux mamans !

Toute Une Histoire : J’ai Deux Mamans ! : Résumé

Marie : en couple homosexuel et enceinte, Marie se pose plein de questions sur l’avenir de son enfant. Elle aimerait écouter d’autres témoignages et avoir des conseils; Frédérique: l’essentiel pour Frédérique, c’est que sa fille ait deux parents qui vont se compléter dans son éducation, peu importe que ce soient deux mamans; Géraldine: Elle a été élevée par deux mamans. Elle savait qu’elle était différente des autres enfants mais cela ne lui a jamais posé problème; et Marion: Elle a caché l’homosexualité de son père pendant dix ans et elle en a souffert. Elle est contre l’homoparentalité car les enfants en souffrent forcément.

Marie : en couple homosexuel et enceinte, Marie se pose plein de questions sur l’avenir de son enfant. Elle aimerait écouter d’autres témoignages et avoir des conseils; Frédérique: l’essentiel pour Frédérique, c’est que sa fille ait deux parents qui vont se compléter dans son éducation, peu importe que ce soient deux mamans; Géraldine: Elle a été élevée par deux mamans. Elle savait qu’elle était différente des autres enfants mais cela ne lui a jamais posé problème; et Marion: Elle a caché l’homosexualité de son père pendant dix ans et elle en a souffert. Elle est contre l’homoparentalité car les enfants…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Témoignages sur l'homoparentalité.

Note des lectrices : Soyez la première !
63

Donc ça commence avec deux femmes en couple, Marie et Florence. Sophie Davant les interroge sur leur rencontre, leur désir d’enfant et le fait que Marie soit enceinte de quatre mois. Elles ont choisi le donneur anonyme et l’insémination artificielle en Belgique parce qu’elles ne voulaient pas de tiers. Elles souhaitent en apprendre plus sur les enfants de couples homoparentaux et savoir comment ils se sont construits et quels obstacles ils ont affrontés. Première question, quel nom pour la deuxième mère ? Le psychiatre Stéphane Clerget est là et donne son avis très psychiatrique… Il a déjà été meilleur je trouve.

Il donne son avis un peu trop longuement Stéphane Clerget. Il est très mitigé son avis et surtout très psychiatrique (tu répètes deux fois psychiatrique : qu’est ce que tu entends par là ?). Heureusement ensuite on enchaîne sur Géraldine, vingt-six ans qui a été élevée dans une famille homoparentale. Deux mamans lesbiennes et un papa gay, c’était un projet de coparentalité. Sauf que son père est décédé quelques jours avant sa naissance. Elle explique les difficultés qu’elle a rencontrées enfant, les insultes mais pas de traumatisme grave. Ensuite les deux mamans de Géraldine arrivent. Et là, j’ai reconnu Brigitte Célier qui a écrit Maman, Mamour, ses deux mamans. Très beau discours au passage de ces deux mamans.

Ensuite c’est au tour de Frédérique, trente-sept ans, qui parle de sa petite fille de onze mois. Enfant conçue par insémination artisanale. Sophie Davant demande quelques précisions sur le terme (elle n’a visiblement pas regardé Sex Intentions). Deuxième partie de l’émission qui se concentre sur la souffrance. Je sens que ça va être moins drôle. Nouveau reportage « une famille presque comme les autres ». Finalement un beau reportage.

Et ça y est, ça va être la fin. C’est Marion, totalement contre tout cela qui prend la parole et explique que c’est de l’égoïsme. Faire un enfant c’est toujours un acte égoïste. Qu’on soit homo ou hétéro. Marion ajoute « elles oublient les répercussions que ça a sur les enfants » et là Géraldine lui répond de manière magnifique. Elle comprend tout à fait sa souffrance mais explique que ce n’est plus la question de la parentalité mais celle de la sexualité des parents. Et la découverte à travers un magazine porno n’en a certainement été que plus dure. Et Marion fait ensuite sa psychanalyse. Désolée de dire qu’elle a l’air bien moins heureuse que Géraldine soit dit en passant. On sent que le silence qui a entouré sa naissance et l’orientation sexuelle de ses parents est à l’origine de tout. Au lieu d’en parler et d’obtenir des réponses, elle a essayé seule de combler les blancs.

Au final émission pas trop mal qui a le mérite de présenter différents témoignages sans apporter de pour autant.

Toute Une Histoire : J’ai Deux Mamans ! : Extraits

« L’homoparentalité. Derrière ce terme qui fait débat, il y a des milliers d’enfants qui grandissent avec deux papas ou deux mamans. Comment se construisent ces enfants dont les parents sont homosexuels ? Être élevé par deux pères ou deux mères, qu’est-ce que ça change exactement ? »

SOPHIE DAVANT : Le débat passionne actuellement la presse et l’opinion publique. C’était l’une des promesses de campagne présidentielle de François Hollande, légiférer sur le droit de la famille en autorisant le mariage homosexuel et en accordant aux couples gays le droit à l’adoption.

« Pourtant l’homoparentalité est déjà une réalité en France. On estime à 40 000 les enfants ayant des parents de même sexe. Mais comment devient-on parent quand on est homosexuel dans notre pays ? Et comment grandissent ces enfants ? L’homoparentalité, un sujet qui divise. Seulement 53% des français se disent favorables à l’adoption par les couples homosexuels. Pour les couples de même sexe qui souhaitent fonder une famille il existe plusieurs options mais elles sont interdites en France. Il faut donc se rendre à l’étranger. Première option, se tourner vers l’adoption. Deuxième possibilité, un couple de femmes peut avoir recours à l’insémination artificielle avec donneur. Troisième cas de figure, un couple d’hommes peut faire appel à une mère porteuse. Mais d’autres schémas familiaux existent cette fois-ci légaux. La coparentalité un couple homosexuel fait appel à une tierce personne pour avoir un enfant et ils partagent son éducation. Et enfin la recomposition familiale. L’enfant est issu d’une union hétérosexuelle et suite à la séparation de ses parents, il vit désormais au sein d’une famille homoparentale. »

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre