Une Nouvelle Amie

Un film grand public bouleversant qui interroge en finesse la question du genre et de la sexualité

Année de Production : 2014

Date de Sortie : 5 novembre 2014

Réalisation : François Ozon

Scénario : François Ozon, d’après la nouvelle Une Amie qui Vous Veut du Bien de Ruth Rendell

Avec : Romain Duris (David/Virginia), Anaïs Demoustier (Claire), Raphaël Personnaz (Gilles), Isild Le Besco (Laura), Aurore Clément (la mère de Laura), Jean-Claude Bolle-Reddat (le père de Laura), Bruno Pérard (Eva Carlton)

Nationalité : française

Genre : Drame

Durée : 1h 45min

Titre Original : Une Nouvelle Amie

Une Nouvelle Amie : Résumé

Dans Une Nouvelle Amie, Claire vient de perdre sa meilleure amie, morte trop jeune. Éplorée, elle tombe dans une profonde dépression. Elle renoue avec David, le mari de son amie dont elle est secrètement amoureuse. Avec Gilles, son époux, elle le retrouve pour un dîner.

Au cours du dîner, ses sentiments resurgissent. Elle se rend à l’improviste au domicile de David et découvre une vérité dérangeante que David, au comportement mystérieux, voudrait garder secrète.

Malgré elle, Claire accepte mais se rend vite compte qu’elle ne peut pas respecter sa promesse de ne rien dire. Gilles s’inquiète et se demande si Claire a une liaison avec David.

Dans Une Nouvelle Amie, Claire vient de perdre sa meilleure amie, morte trop jeune. Éplorée, elle tombe dans une profonde dépression. Elle renoue avec David, le mari de son amie dont elle est secrètement amoureuse. Avec Gilles, son époux, elle le retrouve pour un dîner. Au cours du dîner, ses sentiments resurgissent. Elle se rend à l'improviste au domicile de David et découvre une vérité dérangeante que David, au comportement mystérieux, voudrait garder secrète. Malgré elle, Claire accepte mais se rend vite compte qu'elle ne peut pas respecter sa promesse de ne rien dire. Gilles s'inquiète et se demande si…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Une superbe leçon de tolérance

Note des lectrices : 4.55 ( 1 votes)
73

J’ai vu ce film il y a déjà plus d’un an. Cela va complètement à l’encontre de ma manière de procéder habituellement, qui est d’écrire une critique à chaud, en me rappelant bien de tous les détails de l’œuvre visionnée ou lue. Pourquoi faire comme ça cette fois-ci ? Parce que ce film m’a touchée, et même si je l’ai apprécié, je ne sais pas quoi en penser. D’ailleurs, je ne sais même pas s’il y a quelque chose à en penser. Et puis aussi, j’ai la sensation que si je voulais discourir à propos du thème de ce film, je ne serais pas légitime pour le faire, n’ayant pas les connaissances adéquates en théorie du genre. J’ai donc peur de dire des bêtises et d’offenser.

Aussi, j’ai donc pris le parti de mettre du temps à écrire cette critique pour ne parler que du sentiment qui persiste en moi au souvenir de ce film, et d’évacuer la théorie. À chacune ensuite de le regarder et de se faire sa propre opinion.

Déjà, peut-on parler de film lesbien ? Peut-être pas, c’est un peu flou mais essayons quand même. Que les choses soient claires : dans cette histoire, on n’assiste pas à une histoire d’amour traditionnelle entre deux femmes de genre et de sexe féminins, et le caractère lesbien reste soumis à l’interprétation et au ressenti de chacun.

Si vous avez lu le résumé du film, vous savez que Laura est morte, laissant derrière elle son mari David et sa meilleure amie Claire endeuillés. Claire et David vont se rapprocher pour, notamment, surmonter cette perte extrêmement douloureuse. Un jour, Claire surprend David déguisé en femme, et apprend donc en même temps son secret : il se travestit et s’identifie à une femme à beaucoup d’égards. Il souhaite cependant rester un homme, il n’est donc pas transsexuel. Je ne veux pas m’avancer en disant qu’il est ou n’est pas transgenre car je n’ai pas les clés conceptuelles pour répondre à ce sujet et, surtout, ce n’est pas important, il n’y a pas besoin de mettre les personnes dans des cases pour comprendre le film. La question n’est pas là.

Ce que l’on voit quand on regarde Une Nouvelle Amie, c’est justement la découverte amicale entre Claire et David/Virginia, la reconstruction, la construction d’une belle relation d’amitié, d’échange, de partage. Les premiers pas de David en tant que Virginia hors de la sécurité de sa maison, de sa sortie au grand air et dans les boutiques, accompagné de la présence rassurante et compréhensive de Claire. Cette relation glisse petit à petit dans une relation amoureuse. On voit Claire désirer David, et ensuite désirer Virginia.

Encore une fois, cela n’est que mon interprétation, mais lorsque Claire embrasse David, elle semble culpabiliser de tromper son mari avec un autre homme, mais quand elle embrasse Virginia, elle semble moins s’en vouloir car il n’y a pas de concurrence, elle est dans une autre dimension avec Virginia. Je ne veux pas dire que ce n’est pas comparable et que ce n’est pas de la tromperie pour autant (ne me faites pas dire que tromper son mari avec une femme, ce n’est pas tromper, hein !), mais je m’explique: d’une part, Virginia n’incarne pas David, le mari de sa défunte meilleure amie, donc une bonne partie de la culpabilité est déjà évacuée eu à cet égard-là, car, quelque part, David et Claire trompent toute leur famille en se rapprochant. Et aussi, la connexion qui existe entre Claire et Virginia est forte, différente, et va au-delà des sentiers battus et de ce qui existe habituellement dans une relation codifiée et lambda. Cette connexion n’est pas comparable dans la mesure où elle est extrêmement puissante…

Ici, je vais un petit peu spoiler, donc à celles qui souhaitent voir le film, sautez le reste de l’article…

Enfin, quand Claire s’apprête à faire l’amour avec Virginia, elle s’arrête en s’apercevant que Virginia a une érection. À ce moment-là, elle lui dit cette phrase qui est plutôt cruelle avant de s’enfuir : « Tu n’es pas une femme ». Virginia est une femme à part entière, mais pas biologiquement. Claire avait certainement oublié David au profit de Virginia et s’était laissé séduire par le côté féminin de Virginia. Après de longues réflexions, il m’a semblé que ça pouvait correspondre au mandat lesbien, car ces deux personnages sont identifiés comme des femmes à ce moment-là, et Claire, qui est hétérosexuelle et mariée, veut faire l’amour à Virginia en oubliant qu’elle est aussi David. Quand l’érection, qui est le symbole de la masculinité qui demeure en Virginia, est découverte, Claire refuse d’aller plus loin, et s’enfuit, choquée. Quant à l’issue de cette histoire, je vous laisse la surprise de voir la suite à ce moment-là, car il y aurait d’autres choses à dire et qui viendraient appuyer ma théorie à ce sujet, mais en tout cas, je ne veux pas gâcher le reste. Je peux juste dire que, tout comme elle a commencé, l’histoire s’inscrit dans une superbe leçon de tolérance.

Mention spéciale pour les acteurs qui sont justes et touchants, et pour la réalisation et la photographie splendides de cette œuvre originale.

UNE NOUVELLE AMIE  ( DVD )

De François Ozon

Avec Romain Duris, Anaïs Demoustier, Raphaël Personnaz, Isild Le Besco, Aurore Clément

Prix : EUR 6,99
15 neufs & occasions à partir de EUR 6,99

4.2 étoiles sur 5 (5 commentaires client)

Une Nouvelle Amie : Extraits

Claire : Et comme au temps de notre enfance, nous avons fait un pacte, et je t’ai fait une promesse. Cette promesse, Laura, je la tiendrai pour toi. Je serai là toute ma vie pour veiller sur te fille, Lucie, et sur son père, David.

Victoria : J’étais juste heureuse qu’il me prenne vraiment pour une femme.

Claire : Qu’il te touche.

Victoria : Claire, je sais que ça peut te paraître bizarre, mais non, les hommes ne m’ont jamais attirée. Alors que les femmes, si, toujours.

A propos de Edwine Morin

Relectrice et Chroniqueuse Occasionnelle. Passionnée par les séries télévisées, elle en dévore depuis des années dans tous les thèmes possibles et ses préférences sont si hétéroclites qu'il est difficile d’en trouver les limites. Romantique dans l’âme, elle a succombé au charme d’I Can’t Think Straight et de Loving Annabelle tout en étant fan du travail de Quentin Tarantino.

Un commentaire

  1. A lire pour mieux comprendre le personnage de Claire, la nouvelle dont est tiré le film.
    La fin est très différente de celle du film, mais ca met bien en évidence l’ambivalence des sentiments de claire pour Virginia/David. De plus, en donnant plus de detail sur son histoire, ca explique son relationnel aux hommes.

Répondre