Willowra de Kadyan

Willowra de Kadyan

Titre Français : Willowra

Titre Original : Willowra

Auteur : Kadyan

Date de Sortie : Février 2008

Nationalité : Française

Genre : Roman d'Amour, Roman d'Aventure

Nombre de Pages : 337 pages

Editeur : Labrys Éditions

ISBN : 2-916456-07-4

Willowra : Quatrième de Couverture

Willowra fait partie de l’histoire de Gabrielle. Le grand domaine familial de l’arrière-pays australien a été son royaume avant que son homosexualité ne la pousse à le fuir, laissant derrière elle son frère et ses parents pour se réfugier à Sydney.
Des années plus tard, alors qu’elle vit avec sa compagne Tess, elle se voit obligée d’y retourner. Ce départ coïncide avec les premières difficultés que les deux jeunes femmes rencontrent dans leur couple. Gabrielle craint de ne pouvoir affronter les changements qui vont bientôt affecter leur vie. C’est donc avec réticence qu’elle accepte la dernière volonté de sa grand-mère Victoria qui, mourante, réclame la présence des siens auprès d’elle. Elle veut leur dévoiler certains secrets qu’elle a jusqu’ici jalousement gardés. Gabrielle va alors découvrir l’histoire surprenante et exceptionnelle de sa famille au fil des vies de Jason, de Maggie et de Victoria, l’histoire de Willowra.

Après A l’Abordage ! voici un deuxième roman qui tient toutes ses promesses. Kadyan fait une nouvelle fois preuve de son extraordinaire talent de conteuse, l’évasion est sans conteste au rendez-vous.

Willowra : Avis Personnel

Willowra est le nouveau roman des Editions Labrys. J’avoue que déjà il avait de grandes chances de me séduire. Tout d’abord, dans le titre, il y a Willow et qui dit Willow dit Tara, Buffy… Ensuite, il se déroule en dehors de la France et ça, ça garantit un dépaysement total. Il ne faut pas non plus oublier la couverture qui montre une route laissant libre court à l’imagination.

J’ai dévoré ce roman… pendant un court week-end et j’avoue que j’aurai préféré le faire sur la plage les doigts de pieds en éventail. Impossible mais ce que cette histoire m’a offert est exceptionnel. Une évasion totale, la découverte d’une famille exceptionnelle et d’une histoire riche et haletante.

Les personnages sont nombreux et les histoires variées. Pourtant à aucun moment vous ne confondez la grand-mère avec les arrières grands-parents ou la petite-fille. Chacun à sa propre vie, son propre parcourt et doit affronter ses doutes et ses peurs pour aller de l’avant.

Willowra offre, en plus d’un excellent moment en compagnie de ses protagonistes une vision rare et intéressante de la famille tout en prônant le respect des différences et l’amour inconditionnel.

En clair, j’ai adoré et je vous le conseille vivement. Jamais 337 pages n’ont été aussi faciles à avaler…

PS : Aucune poitrine n’a été découpée durant l’écriture…

Discussion sur le Forum à propos des romans de Kadyan

Willowra : Extraits

« – J’ai annulé le restaurant, dit Tess d’une voix froide en s’éloignant vers la terrasse en bois sans un regard en arrière.
Mue par l’habitude, Gabrielle rangea sa sacoche et son sac dans le placard de la minuscule entrée. Un instant, elle appuya son front contre la porte en bois exotique. Elle aurait voulu se taper la tête contre les murs pour chasser ses peurs, pour obliger les mots à franchir ses lèvres. Elle, toujours si maîtresse d’elle-même, maudit son incapacité à formuler ses faiblesses. Il fallait qu’elle fasse un effort, pour Tess, pour leur couple. Sa décision prise, Gabrielle inspira un bon coup avant de rejoindre Tess déjà installée sur un des fauteuils en rotin.
Malgré les arbres, la vue sur une petite partie de la baie de Sydney la prit encore une fois à la gorge. Malgré le prix élevé, c’était cette vue qui les avait décidées à choisir cette maison sans prétention sur Mosman Bay. Les kookaburras qui logeaient dans les eucalyptus étaient un plus qu’elles n’avaient pas entendu en visitant et dont elles se seraient bien passées lorsqu’elles voulaient faire la grasse matinée mais Tess aimait tellement leur ricanement moqueur que Gabrielle les supportait stoïquement. Elle se servit un grand verre de jus de tamarin à la carafe posée sur la table basse avant de s’asseoir sur le fauteuil à côté de Tess.
– Tu vas me quitter, c’est ça ?
Gabrielle ouvrit de grands yeux. Les larmes qui coulaient sur le visage de la femme qu’elle aimait étranglèrent les mots au fond de sa gorge. Panique. Où Tess avait-elle pris cette idée ? Elle secoua faiblement la tête.
– Comment s’appelle-t-elle ? Non, ne dis rien. Comment peux-tu me faire ça ? Maintenant ?
Comme pour le protéger, Tess posa la main sur son ventre. Incapable de proférer un son malgré les hurlements de son esprit, Gabrielle s’empara de la main de Tess mais celle-ci se dégagea brusquement.
– C’est notre bébé. On l’a voulu toutes les deux et maintenant tu veux me quitter ! » (Pages 11-12)

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre