Buffy contre les Vampires : Interview d’Alyson Hannigan, l’interprète de Willow Rosenberg

Interview liée à la série Buffy Contre Les Vampires

Buffy contre les Vampires : Interview d'Alyson Hannigan

Interview accordée au Magazine Arkanium n°8 (Septembre/Octobre 2002)

Etes vous consciente de l’impact culturel de la série ?

Mon petit ami et moi sommes allés chez Toys-R-Us l’autre soir et on est tombé sur le jeu Buffy et on s’est tous les deux dit : « Wow ! » Vous savez, on ne réalise pas qu’il existe tout ce merchandising parce qu’on ne le voit jamais, c’est bizarre. J’ai un peu l’impression que nous sommes tenus à l’écart de cet aspect différent de la série.

Peut-on espérer que serez plus impliqué là dedans à l’avenir, et notamment dans les bonus des DVD ?

Je suppose. Je veux dire, à l’occasion je recevrai un fax qui me demandera : « Accepteriez-vous de faire une interview pour le DVD ». Si je reviens à la maison après une longue journée de travail, je serai tentée de refuser, mais bien sûr, dix ans plus tard, je risquerai de penser : « Oh, j’aurai dû accepter cette interview ». Surtout si j’achète ces DVD pour mes enfants ou peu importe.

Détestez vous les vêtements que doit porter Willow ?

Non. Dans l’épisode musical, j’arborai cette robe, elle était super confortable, mais quand vous devez la porter pour disons… 15 jours puisque cet épisode a pris 2 fois plus de temps qu’un épisode normal. Vous savez quand vous portez un vêtement autant, vous vous en lassez. Heureusement, le mien était vraiment très confortable. J’avais l’impression de porter une chemise de nuit, c’était si doux.

Votre personnage en a vu de toutes les couleurs en 6 ans ?

Oh oui, absolument.

Qu’est-ce que cela fait d’être un des personnages fondateurs de la série ?

Ca me donne le frisson. Je ne peux vraiment pas me plaindre.

Le fait de passer sur UPN a-t-il autorisé d’avantage de choses ?

Et bien, j’ai très franchement l’impression que cela a été une année très excitante. Je ne sais pas si cela est vraiment dû au fait que l’on soit passé sur UPN ou si cela n’est qu’une coïncidence. Mais après 100 épisodes, je pense qu’il était temps de nous prouver que la série était toujours aussi excitante et fraîche. Quoi qu’ils aient fait là haut, ils l’ont bien fait parce que l’année a été très bonne et cool.

Willow a fait des choses très sombres cette année, est-ce que cela vous a plu ?

Oui, beaucoup. C’est toujours drôle de pousser sur les boutons. Et la meilleure partie c’est que la série a dû affronter les conséquences de la dépendance de Willow à la magie et le fait que le pouvoir soit devenu la chose la plus importante dans sa vie. Evidemment, les conséquences sont sévères. Elle a presque tué Dawn, a perdu Tara, deux très très gros problèmes dont elle doit se sortir et essayer de se remettre. J’apprécie le fait qu’ils n’aient pas édulcoré tout ça et dit : « Oh et bien, non tout finit bien à la fin de l’épisode ».

Quelles ont été les réactions à la relation entre Willow et Tara ?

Beaucoup de soutien. Les gens ont été adorables à ce sujet, cela les a touché d’une façon très positive. Les gens qui vivaient ce genre de situations ont vu par le biais de la série qu’ils n’étaient pas seuls. C’est génial.

La longévité de la série prouve qu’elle est un réel succès, presque un exploit. A quoi cela est-il dû selon vous ?

A l’écriture. L’écriture de la série est absolument stellaire. Les auteurs sont géniaux. Même nos moins brillants épisodes sont très bons. C’est de là que ça démarre et vous n’avez plus qu’à suivre cette ligne. Nous avons de grands acteurs, une équipe incroyable. Nous avons beaucoup de chance.

Vous êtes comme une famille ?

Absolument. Ils sont ma famille. L’équipe, tous les membres du cast, nous sommes comme frères et sœurs. C’est trop cool de se connaître les uns et les autres depuis si longtemps et de se voir évoluer. Maintenant Nick est marié, c’est vraiment génial.

Quel souvenir la série laissera-t-elle dans l’avenir à votre avis ?

Je n’en ai pas la moindre idée. J’espère que les gens la considéreront juste comme une bonne série.

Avez-vous d’autres projets de films ?

Et bien, il est encore un peu tôt pour en parler. Je commence à peine à rencontrer des gens et à lire des scénarios, donc je n’ai encore rien de concret. Nous devons attendre le break du mois d’avril. C’est difficile de trouver un projet suffisamment bon pour le préférer à un voyage ou à un peu de temps avec vos amis.

Recevez vous beaucoup de propositions de rôles proches de celui que vous tenez dans Buffy?

Non, en fait je reçois plutôt des projets proches d’American Pie.

Arrivez vous à vous défaire facilement de Willow quand vous quittez le plateau ?

Je dirai que oui. Evidemment, si j’ai une scène émotionnellement épuisante, ça prendra plus de temps de m’en défaire. Il y a des jours très durs émotionnellement. Vous rentrez chez vous et vous le faîtes passer en dormant.

Est-elle proche de vous ?

Oh oui, définitivement. Elle est cool.

Que pensez vous d’elle ?

Je l’aime bien, elle est super. J’aimerai l’avoir comme amie.

Si vous pouviez amener Willow à jeter un sort pour vous, quel serait-il ?

Je crois que j’aimerai un sort capable de me faire écrire et parler toutes les langues existantes. J’aimerai être capable de faire ça. Ce serait très utile. Surtout quand je dois prononcer des incantations dans un épisode, je pourrai comprendre ce que je dis.

Y’a-t-il des moments où vous vous dîtes « Je ne peux pas faire ça. C’est trop pour moi, ce personnage va trop loin » ?

Non. La seule chose à laquelle je pense qui pourrait se rapprocher de ça serait quand je lis un scénario et que je me dis : « Wao, c’est vraiment bon. J’espère que je ne vais pas tout faire rater ». Quand l’écriture est si brillante, vous savez que si ce n’est pas bon pour la suite, ce sera entièrement de votre faute. Donc c’est la seule peur qui m’habite vraiment.

Quel est votre épisode favori ?

Je pense que c’est l’épisode musical. C’était drôle et agréable de voir tout le monde se donner à ce point, qu’il s’agisse de l’équipe technique ou du cast. C’était un agréable changement de rythme et une bonne expérience de collaboration.

Retour à la fiche de présentation Buffy Contre Les Vampires

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre