[Film] Kissing Jessica Stein (La tentation de Jessica)

Vos visionnages inoubliables, vos avis, vos coups de cœur…
Silverring

Re: [Film] Kissing Jessica Stein (La tentation de Jessica)

Message par Silverring »

C'est l'heure du retour du bisounours !!

Nan mais c'est vrai quoi ! En quoi la voyez vous retourner bêtement à l'hétéronorme ? Faut pas pousser !
Il y a un truc super fort entre eux, un passif du calibre d'un premier amour. Alors, oui, c'est fleur bleue et rose bonbon, mais chacun a retrouvé son chemin créatif, son espace d'expression et d'épanouissement personnel en marge d'insertions professionnelles majoritairement admises.
En ne bossant plus dans le même bureau, ils sont plus à même de se rapprocher l'un de l'autre... C'est y pas... Gnangnan ?!!
Modifié en dernier par Silverring le ven. 4 nov. 2011 09:23, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Isabelle B. Price
Administrateur du site
Messages : 2010
Enregistré le : sam. 21 juin 2008 18:03
Localisation : France
Contact :

Re: [Film] Kissing Jessica Stein (La tentation de Jessica)

Message par Isabelle B. Price »

T'es pas un peu dure Corinne ? Regarde tu nous as fait revenir le bisounours Silverring !

Je ne dirais pas que ce retour à la normalité et à la rigidité lui convient. Je ne dirais pas non plus que c'est en changeant de bureau qu'elle peut sortir avec l'homme de sa vie. En fait, je crois que je comprends vos deux avis et que le mien se situe au milieu. C'est possible ?

Disons que d'un côté, comme le dit Silverring, c'est parce qu'elle a eu cette relation avec une femme qu'elle a redécouvert sa créativité, d'accord. Mais d'un autre côté, cet épanouissement aurait pu lui ouvrir la possibilité de sortir avec sa secrétaire, non ?

Je suis une bisounours lesbienne...
« Rien de ce que je pourrai dire ne changera quoi que ce soit à ce que vous pensez. Et rien dans votre réaction ne changera quoi que ce soit à ce que je prévois de faire. Alors je préfère ne rien dire. » Dr House

Avatar du membre
corinne
Messages : 314
Enregistré le : mar. 13 mai 2008 09:09
Localisation : bretagne

Re: [Film] Kissing Jessica Stein (La tentation de Jessica)

Message par corinne »

j'aime bien les bisounours .
et la fin n'est pas trop mal, il y a comme même 50% du couple qui reste lesbienne, cette histoire aura permis à helen de trouver son vrai bonheur avec les femmes, et du coup d'arrêter de papilionner autour des hommes sans se fixer

pas avec sa mais son secrétaire :lol:
elle avait le coeur sur la main et personne pour le lui prendre

arthémis

Re: [Film] Kissing Jessica Stein (La tentation de Jessica)

Message par arthémis »

c'est marrant je n'y pas du tout cru à la fin à propos d'Ellen.

C'était une expérience sexuelle son truc avec Jessica...Elle continue histoire d'avoir une expérience plus réussie...Ellen casée :D

Je n'y crois pas et surtout pas avec une fille.

Avatar du membre
Fantasmagorie
Messages : 1974
Enregistré le : ven. 16 janv. 2015 11:55
Localisation : Belgique

Re: [Film] Kissing Jessica Stein (La tentation de Jessica)

Message par Fantasmagorie »

Par où commencer ?

Je n'ai plus l'habitude de commenter sur des forums ni d'organiser ma pensée dans un texte construit. Et comme je n'ai plus le temps de faire 50 pages pour un avis, je vais juste dire que ce film était génial !

Non je plaisante. Pas pour le temps (même si j'en ai déjà perdu pour cette introduction inutile :lol: ) mais que le film soit génial.

En fait quelque chose m'étonne. Comment cela se fait-il que Kissing Jessica Stein ne soit pas plus connu dans la communauté ? On parle beaucoup de Imagine me and you et d'autres films plus classiques (pas certainement bons d'ailleurs) mais Kissing Jessica Stein un peu moins. Je fais partie de ces personnes qui n'en parlent pas, ne sont pas au courant de ce que c'est. Jusqu'à peu. Et pourquoi cela ? Il faut dire que j'ai toujours pensé que Jessica Stein pour faire court dans le titre, n'était pas un "film lesbien". Non vraiment, je pensais que c'était un film qui se trouvait ici car il y a eu un baiser échangé entre deux femmes et c'est tout. Parfois il en faut peu pour qu'un film se retrouve dans cette catégorie.

Ma surprise fut dont grande au fur et à mesure que le film avançait. J'étais stupéfaite comme Amelie Nothomb dans Stupeurs et tremblements. Oui, 2022 et je fais encore des références à Amelie Nothomb. Non sincèrement c'était une belle surprise. Mais lorsque je dis qu'on devrait parler plus de Jessica Stein dans la communauté que de Imagine me and you c'est parce que ce film est vachement intelligent (je reviendrai sur le génial du début après). J'ai tellement l'habitude de regarder des choses niaises que peut-être quand j'ai vu ce film je me suis dit "waouh" ! Non mais vraiment "WAOUH". Les dialogues sont tellement bons, ils font sens, sont pertinents.

J'étais à la limite de crier durant le film "c'est le meilleur 'film lesbien' que je n'ai jamais regardé de ma vie après Carol". Incroyable non ? Non mais vraiment j'ai vraiment placé Kissing Jessica Stein après Carol en plein milieu du film. Mais ça c'était bien sûr avant de n'avoir vu la fin ! :lol: :lol:

Mais oui sinon c'était trop beau pour être vrai ! Passer de "ce film n'est pas un 'film lesbien' " à "c'est le deuxième meilleur 'film lesbien' " qu'on a jamais vu de sa vie" c'était louche.

Qu'est-ce qui a cloché ? (je me rends compte que je tergiverse et que je n'ai même pas encore analysé le film (voilà pourquoi je ne commente plus sur les forums...toujours trop de choses à dire, mais le temps n'est plus là ahah). Ce qui a cloché c'est la fin qui déconstruit totalement l'ensemble du film. Commençons du début. Pourquoi Kissing Jessica Stein n'est pas un film génial mais juste un bon film alors qu'il aurait pu être génial ? A cause de la fin ? Pourquoi la communauté n'en parle pas tellement ? Sûrement encore à cause de la fin. Je peux comprendre la déception de beaucoup. Et si j'avais regardé le film il a cinq ou sept ans, je n'aurais vraiment pas apprécié la fin. J'aurais jeté le film, j'aurais dit qu'on s'est encore moqué de nous. Du coup je peux comprendre ce silence en ce qui concerne Kissing Jessica Stein. Comme un sujet tabou dont il ne faut pas parler.

Personnellement en regardant le film aujourd'hui étant plus ouverte (je trouve) que par le passé, j'arrive à ne pas jeter totalement le film. D'une part car il faut avouer que le contenu est vraiment excellent, c'est un fait. L'histoire est très crédible et les situations plausibles. Le personnage de Jessica Stein me parle sur un plan purement subjectif. Je la comprends (enfin je ne suis pas aussi rigide qu'elle concernant le sexe mais elle a cette même rigidité face à tout et sur ce plan là on se ressemble, cette difficulté à lâcher prise, je la comprends). J'ai regardé le film il y a pas mal de temps du coup je n'ai plus les situations en tête, c'est dommage, j'aurais aimé commenter à chaud car là mon jugement semble altéré par des souvenirs furtifs de sa personne.

Du coup (attention spoiler si vous n'avez jamais vu le film) je vais passer directement à ce qui moi m'a dérangé dans la fin. Ce n'est pas tant que Jessica Stein "termine avec un homme". Avant j'aurais été offusquée par une telle conclusion. Certains disent "mais c'est normal elle est retourné à sa rigidité, elle ne pouvait pas rester avec une femme, elle n'arrivait pas à être intime avec une femme". Mais c'est n'importe quoi j'ai envie de dire ! D'une part je dois avouer que je ne connais pas l'orientation sexuelle des deux femmes (même Helen j'ai l'impression qu'elle n'est pas de notre bord, donc pourquoi critiquer Jessica !) d'autre part je me dis mais attendez, il n'a jamais été question de rigidité due au fait que Helen soit une femme. En tout cas moi je n'ai pas compris le film ainsi et c'est cela que je trouve dommage dans la fin.

Je m'explique, Jessica Stein est quelqu'un de rigide. C'est sa façon d'être, ça arrive. Etre intime avec quelqu'un encore plus. Elle rencontre elle, quelque chose se passe. Elle n'arrive pas à l'accepter car pour elle tout est tout droit, tout est prévisible, on sait où on va et rien ne peut nous surprendre. Moi la raison pour laquelle je pensais que c'était le meilleur film qu'il soit c'est parce que ce personnage est si bien construit sincèrement. Son personnage est très bien construit. On l'aime, on l'apprécie. Je ne pensais pas que j'allais apprécier ce personnage. La fin pourtant vient le déconstruire. Ils en font une histoire d'orientation sexuelle en nous sortant cette fin. C'est complètement ridicule. En quoi Jessica va être éprise de cet homme qu'elle voyait tous les jours mais qui ne l'a jamais intéressé ? On m'explique ? C'est sans doute sa rigidité qui fait qu'ils n'étaient pas ensemble. Lui même la critiquait sur certains points de sa personnalité à cause de sa façon d'être. La fin devient : "en fait le sexe, elle n'y arrive pas avec Helen car c'est une femme". C'est comique ! Cela enlève complètement de sa rigidité, de tout ce qui faisait que Jessica Stein était un personnage complexe. En mon sens, selon le contenu du film elle n'était pas rigide avec Helen car c'est une femme. Moi selon ce que j'avais compris du film avant la fin c'est qu'elle était comme ça de nature. Je ne suis pas en train de dire qu'elle n'avait pas peur de la réaction des gens, qu'ils sachent qu'elle partage sa vie avec une femme, qu'elle en est amoureuse, bien sûr pour elle c'était quelque chose de surprenant donc sortant de ses idées fixes. Je le conçois, le concède.

Cependant cette rigidité ne vient pas que du fait qu'Helen soit une femme et que en tomber amoureuse déconstruit ses principes. Elle est déjà comme ça de base, même avec l'homme avec lequel elle va apparemment finir ! Donc soit je n'ai pas compris le film (car on est bien d'accord qu'il lui reproche cela aussi et que c'est pour cela que ça n'a jamais marché entre eux ? avant même Helen ? ). Non ? Je peux me tromper. J'ai oublié certaines parties du film.

Quoi qu'il en soit (oui j'ai congé mais si ça continue je vais passer la journée sur cette page et ce n'était pas prévu :lol: ) pour finir, voilà pourquoi la fin est décevante et dénature tout le film. Ils ont choisi une fin facile et qui n'a pas de sens. C'est presque insultant de facilité. C'est comme si durant le film ils ont tout donné, ont donné le meilleur d'eux même pour faire quelque chose de génial... Et à la fin, ils n'avaient plus de force pour bien conclure. Pourtant ce n'était pas compliqué. Jessica et Helen auraient pu se séparer parce que Jessica n'arrivait pas à faire l'amour à cause de sa rigidité (je n'arrive pas à bien cerner son problème) et que Helen ne pouvait pas supporter, peut-être que Jessica est asexuelle, je ne sais pas elle lui dit on est pas obligé de le faire on peut être en couple sans le faire. Ou quelque chose comme cela. Bref pas parce que Helen est une femme enfin ! Elle est peut-être juste désintéressée par le sexe quoi, ça arrive. Après, on peut laisser le bénéfice du doute au film car même si Jessica retrouve le garçon là à la fin, en mode "ils vont finir ensemble" rien ne dit qu'elle ne lui fera pas la même chose qu'à Helen. Mais bon je ne vais pas être aussi clémente avec ces scénaristes, ils ont vraiment fait n'importe quoi sur la fin. C'était complètement inutile.

Le plus drôle c'est que vers la fin je retenais mon souffle en me disant, "non mais attendez, elles vont vraiment finir ensemble ? Toute ma vie j'ai cru que ce n'était pas un 'film lesbien' stop ! ". :lol: La fin ne m'a pas surprise cependant car je savais au moins qu'elle n'allaient pas finir ensemble. Mais juste la façon dont cela a été fait puis ramener ce gars franchement. Alors que Jessica l'avait déjà remballé une fois quand il avait tenté de l'embrasser. C'est quoi ce besoin de toujours mettre un homme au milieu comme ça, c'est l'effet que ça donne. Le type est là tout le film à attendre son tour. Il représente les scénaristes...

Voilà pourquoi je ne poste pas souvent. Plus le temps pour faire 10 pages pour des avis. :lol: Je n'ai même pas parlé de Helen !
Kissing Jessica Stein est un film que je regarderai deux fois. C'est bien écrit, les dialogues sont très intelligents, c'est super drôle comme film. Que demander de plus ? Je vous le conseille.
RIDE

"At the end of the day who I love shouldn't be an issue for you or any one else" Stefanie.

ImageImageImageImage

Répondre