[Film] Portrait de la jeune fille en feu

Vos visionnages inoubliables, vos avis, vos coups de cœur…
Avatar du membre
eMiLiE39
Messages : 208
Enregistré le : lun. 24 déc. 2018 23:41

Re: Portrait de la jeune fille en feu

Message par eMiLiE39 »

MAGNIFIQUE Merlant est juste géniale et la dernière scène d'Haenel... :shock: Vivaldi est tellement bien choisi!!!
C'est extrêmement bien filmé, chaque scène est un tableau!
Courrez le voir!

Avatar du membre
Mira2012
Messages : 2066
Enregistré le : dim. 4 nov. 2012 19:42
Localisation : Paris

Re: Portrait de la jeune fille en feu

Message par Mira2012 »

ahhhh... une autre "convertie" , cool :D

En y repensant, je lui ai tout de meme trouvé un défaut ;) : un plan que je pense superflu et qui m'a fait rire - et donc sortir de l'histoire pendant quelques secondes...
Pas trop compris le besoin de cette allusion...

Dennenappel
Messages : 86
Enregistré le : sam. 5 mars 2016 14:18

Re: Portrait de la jeune fille en feu

Message par Dennenappel »

"Mate es tallen speele ghoet."
"La mesure, en toute chose, fait bonne figure."

XNB
Messages : 41
Enregistré le : lun. 19 sept. 2016 10:49

Re: Portrait de la jeune fille en feu

Message par XNB »

Dennenappel a écrit :N'est-ce pas parce qu'elles sont en train de consommer une substance un peu hallucinogène et qu'elles veulent juste la faire pénétrer dans le sang plus facilement ?
« Sur le plan chimique, presque tous les membres de la famille végétale des solanacées sont des maîtres dans l’art de fabriquer des poisons : cocktails alcaloïdes complexes, où les effets contrastants ne sont pas rares, et dans lesquels dominent l’atropine ou la scopolamine, selon les espèces.

Lorsque la première prédomine, le fruit, les graines, les feuilles ou les racines ont un effet sédatif ; quand au contraire, comme cela arrive souvent, c’est la dernière qui prévaut, l’effet est plutôt l’agitation, le délire onirique, l’insensibilité à la douleur et même la folie…

C’est le cas de la belladone (Atropa belladonna), la plante la plus toxique de notre flore spontanée.

Le nom commun belladone vient de ce que, depuis l’époque romaine, les belles Italiennes l’utilisaient comme un fard à paupières, pour dilater les pupilles et endosser ce regard rêveur, vaguement ingénu, un peu flou et parfaitement inexpressif, qu’on voit souvent dans les pages des magazines de mode.

Au contraire, le nom du genre (Atropa) rappelle durement la Parque Atropos, qui dans la mythologie grecque coupait inéluctablement le fil de la vie. En fait, quelques baies suffisent pour tuer un homme, après d’horribles hallucinations.

Le datura officinal était avec la belladone, la jusquiame et la mandragore la matière première principale des philtres magiques.

Ceux-ci, préparés par des mains expertes, étaient très populaires au Moyen Âge ; on les étalait sur les tempes, les aisselles et le creux du genou, sans oublier la vulve et l’anus, où la peau est plus fine et donc l’assimilation plus facile, ce qui assurait des sensations fortes et des "voyages avec retour".» (Giuseppe Mazza, trad. Jean-Marc Linder, MONACO NATURE ENCYCLOPEDIA)

Image

Avatar du membre
Mira2012
Messages : 2066
Enregistré le : dim. 4 nov. 2012 19:42
Localisation : Paris

Re: Portrait de la jeune fille en feu

Message par Mira2012 »

interessant, merci....

Avatar du membre
Mira2012
Messages : 2066
Enregistré le : dim. 4 nov. 2012 19:42
Localisation : Paris

Re: Portrait de la jeune fille en feu

Message par Mira2012 »

Ce film m'obsède carrément... Depuis 3 mois j'ai du voir/écouter toutes les interviews de Céline sur le sujet (seule ou avec ses actrices) dispos sur le net...
C'est grave, Docteur?

Avatar du membre
Fantasmagorie
Messages : 1949
Enregistré le : ven. 16 janv. 2015 11:55
Localisation : Belgique

Re: Portrait de la jeune fille en feu

Message par Fantasmagorie »

Toujours pas regardé...
RIDE

"At the end of the day who I love shouldn't be an issue for you or any one else" Stefanie.

ImageImageImageImage

Avatar du membre
Fantasmagorie
Messages : 1949
Enregistré le : ven. 16 janv. 2015 11:55
Localisation : Belgique

Re: Portrait de la jeune fille en feu

Message par Fantasmagorie »

Très beau film. Autant visuellement qu'au niveau des dialogues. C'est très rare des dialogues aussi bien pensés dans une fiction de ce type. Surtout à notre époque où on pense qu'un film comme Joker est profond.

Les dialogues entre les deux personnages me rappellent les échanges "philosophiques" dans Hygiène de l'assassin. C'était vraiment intéressant cet aspect intellectuel. Cela change vraiment de ce qu'on a l'habitude d'entendre. C'est dire, je me suis rendue compte en regardant ce film que les autres œuvres ne font pas vraiment beaucoup d'efforts concernant les dialogues. Comme quoi c'est possible, il aura fallu Portrait de la jeune fille en feu pour le rappeler.

Artistiquement c'était excellent à tout point de vue. Mes scènes préférées sont les scènes de peinture. J'aurais bien aimé que ça dure, comme si je participais à un cours. Je ne suis pas fan de la peinture, je suis plus attirée par le dessin, mais ils m'ont presque donné envie d'en faire.

Concernant le scénario, je ne l'ai pas trouvé plus transcendant que ça. Tout se joue pour moi sur le visuel, le jeu, et les dialogues. Les deux femmes sont intelligentes, il n'y a pas de domination de l'une sur l'autre. C'est un rapport équitable. Pour l'histoire eh bien rien de nouveau sous le soleil de nouveau. Evidemment la situation initiale est bien. La narration du début commence bien je trouve. J'étais captivée.
Résultat, à la fin, j'attendais que ça se termine, regardant la montre, parce que deux heures quand même le film et je ne suis pas connue pour ma très grand patience... Une perte de temps à la fin pour tomber dans ce qu'on a l'habitude de voir. Un drame lesbien de plus dans la liste. Au lieu d'un film qui fait réfléchir par ses dialogues et son thème artistique. J'aurais bien aimé qu'ils racontent quelque chose d'autre à la fin, quelque chose de nouveau. J'étais captivée par le film jusqu'à ce moment là.
Sinon j'ai bien aimé la présence d'un autre personnage constamment présent dans le film. C'était intéressant aussi.
RIDE

"At the end of the day who I love shouldn't be an issue for you or any one else" Stefanie.

ImageImageImageImage

Avatar du membre
Mira2012
Messages : 2066
Enregistré le : dim. 4 nov. 2012 19:42
Localisation : Paris

Re: Portrait de la jeune fille en feu

Message par Mira2012 »

Mon humble avis sur quelques-uns des points que tu as mentionnés:
et aussi:
Je suis ressortie du ciné avec l'impression que mon coeur avait triplé de volume ;) Je n'ai compris pourquoi que bien après.

ps: le personnage de Sophie est absolument essentiel, je suis d'accord :)
Edit: J'imagine qu'une auteure de fan-fiction écrira bien un jour une histoire classique d'âmes-soeurs se retrouvant de vies en vies... J'ai deja trouvé l'illustration :mrgreen:

Avatar du membre
Fantasmagorie
Messages : 1949
Enregistré le : ven. 16 janv. 2015 11:55
Localisation : Belgique

Re: Portrait de la jeune fille en feu

Message par Fantasmagorie »

Mira2012 a écrit :Je suis ressortie du ciné avec l'impression que mon coeur avait triplé de volume ;) Je n'ai compris pourquoi que bien après.
Pourquoi ?
RIDE

"At the end of the day who I love shouldn't be an issue for you or any one else" Stefanie.

ImageImageImageImage

Répondre