Les lesbiennes et la littérature érotique

Magazines, Bandes Dessinées, Mangas, Romans…
Silverring

Re: Les lesbiennes et la littérature érotique

Message par Silverring »

J'avoue qu'à ma première lecture du post de Fleming en mode "y'à qu'à", moi aussi, la moutarde m'est montée au nez. Parce que justement, malgré mes efforts, j'ai encore le nez dans le système, et le relai des gros réseaux m'apparaissait comme incontournable dans le cadre d'un tel projet. Parce qu'il y a une volonté politique derrière de rendre visible ces autres représentations, largement, massivement visibles.

Pourquoi ne pas poser la question aux maisons d'édition plutôt que de se contenter de visiter les sites pas assez fournis ? Quand Gallimard sort un recueil de nouvelles avec pas mal d'auteurs déjà bien connus autour d'un même thème, pourquoi une autre initiative ne pourrait-elle séduire KTM, l'Engrenage, les éditions gaies et lesbiennes, ou le diable vauvert ?

Arf, flûte le pessimisme de bon ton par ailleurs me rattrape et je pense à In/soumises, contes cruels au féminin paru à La Musardine. Paru en 2010, puis en poche en 2012, a-t-il eu un succès assez sensible pour amener les maisons voisines à s'aventurer plus avant ?

L'autre élément délicat soulevé par Fleming regarde peut-être le tiraillement entre création et ego, ou besoin de reconnaissance. En effet, pas évident de se projeter dans une initiative "gratuite". J'ai beau être persuadéE de la pertinence d'une telle proposition, je suis encore peu ou prou inscritE dans une société au sein de laquelle la valeur "travail" a une place particulière et il ne m'apparaît pas encore comme évident, malgré les élans, de me dire quelque chose comme : "au pire, on peut aller vers l'auto-édition".

Bon, il semble qu'on soit au moins 3 par ici à écrire des textes qui réchauffent les sangs. Méluzine, tu voudrais coordonner un ouvrage ?

Fleming

Re: Les lesbiennes et la littérature érotique

Message par Fleming »

tetxisk a écrit :
Fleming a écrit :et si on ne se contentait pas de constater le peu de choix... et que des Forumeuses entreprenantes, entrepreneuses... suivaient la démarche d´une certaine Laura Meritt à Berlin?
Je ne sais pas en quoi constater, critiquer, empecherait la création. Sais-tu si Méluzine écrit des textes érotiques, si j'en écris? Je pense que la critique est plutôt stimulante, et que s'interdire de critiquer c'est s'interdire d'avancer.
Je ne sais pas si ce que j'écris est complètement hors-sujet, je ne crois pas.
ce que tu écris n´est pas hors-sujet mais me surprend... ne pas se contenter de constater ne signifie pas qu´il ne faille pas le faire et je n´ai rien supposé du tout, pour ma part je ne faisais que partager une idée à laquelle j´aimerais beaucoup participer mais je ne suis aucunement femme d´entreprise.

vhl

Re: Les lesbiennes et la littérature érotique

Message par vhl »

Un grand merci pour avoir mis le sujet sur le tapis:en tant qu'auteure,je sais combien il est assez difficile de convaincre les editeurs "serieux" de publier l'erotisme lesbien.Aussi,plus il y aura de demandes,plus il y aura d'ecrivains qui oseront.

Méluzine

Re: Les lesbiennes et la littérature érotique

Message par Méluzine »

Heu, vhl qu'entends tu par éditeurs "sérieux"?
Au vu de ce qui a été dit précédemment, je doute que le souci vienne des auteurs qui n'osent pas... Je pense que la demande est bien là mais les éditeurs trop frileux pour se lancer dans un projet trop en marge, pas assez lucratif, ou que sais je encore... Je garde l'idée que l'édition papier est hyper importante pour se faire entendre, pour exister, et qu'il y a bien une visée politique derrière.
Silverring a écrit :
Bon, il semble qu'on soit au moins 3 par ici à écrire des textes qui réchauffent les sangs. Méluzine, tu voudrais coordonner un ouvrage ?
Ben écoute, pourquoi pas hein? On peut toujours rassembler des textes de qui veut bien nous en envoyer, et voir ce que l'on peut en faire...

thebest
Messages : 232
Enregistré le : sam. 13 oct. 2012 08:12

Re: Les lesbiennes et la littérature érotique

Message par thebest »

Il faudrait que les auteurs françaises arrêtent de nous vendre des romans styles harlequins, un bisou sans plus, pas audacieux, beaucoup trop de pudeur.

vhl

Re: Les lesbiennes et la littérature érotique

Message par vhl »

Pour reponse,j'entends par editeurs serieux des editeurs qui prennent leurs responsabilites financieres ,sans demander aux auteurs de participer aux frais:en effet,l'erotisme lesbien etait,il y a encore quelques mois,un sujet qui rendait frileuses-je paraphrase-les maisons d'editions les plus solides.Mais les temps changent a vitesse grand V,heureusement.Maintenant,il faut des auteurs de talent qui se motivent,et des lectrices qui oseront acheter ce genre de litterature sans avoir peur d'etre jugees...Je pense aux lesbiennes honteuses ,comme j'etais encore il y a
peu.

Avatar du membre
Georges
Messages : 1867
Enregistré le : ven. 15 juin 2012 18:33

Re: Les lesbiennes et la littérature érotique

Message par Georges »

vhl a écrit :...et des lectrices qui oseront acheter ce genre de litterature sans avoir peur d'etre jugees.
Je reprends cette partie car il y a quelques jours, inspirée par ce topic, je suis allée "enquêter" dans différents points de vente littéraires pour y voir si et comment était proposée la littérature érotique lesbienne. Demander à un vendeur le rayon érotisme ne m'effraie pas, ado j'avais comme livre de chevet La Philosophie Dans Le Boudoir, et afin de pouvoir étendre mes lectures dans le domaine j'ai dû passer cette étape plus d'une fois, il m'a toujours été difficile de trouver de la littérature érotique lesbienne dans des rayons, d'ailleurs.
Je suis donc allée dans des points de vente différents : Sauramps, Fnac, Virgin et quelques librairies. Une chose m'a beaucoup choquée, chez Sauramps, le rayon littérature érotique était caché par un autre rayon en angle, comme des vidéos pornographiques dans certains points de presse. Deuxième effet choc, quelques ouvrages lesbiens de la collection KTM s'y trouvaient alors qu'ils n'ont pas de contenu érotique. Il faut donc cacher aussi les livres lesbiens ou gays???? Et là le fait d'être jugé(e)s prend tout son sens, on nous met en position de l'être. C'est le seul endroit où j'ai trouvé cette disposition, heureusement. En dehors du côté installation le côté contenu lesbien érotique a été de zéro. Il y a eu quelques espoirs en feuilletant un ou deux livres, mais d'un coup Igor apparaît et là c'est le drame!!!

Pour ce qui est de la littérature érotique lesbienne en elle-même, je reviendrai plus tard en dire quelques mots.
"L'intelligence, on croît toujours qu'on en a assez vu que c'est avec cela qu'on juge" Coluche
"I'd rather cross the line than draw it."
"On peut passer toute sa vie sous la pluie, si on suit le nuage"

Luck

Message par Luck »

Silverring a écrit :Mais franchement, quand on voit que cette même semaine Elle France a sorti un article de ce tonneau :
Image

Quelle image moyenne des relations, sexuelles ou non ?!
Quel torchon, ce canard... C'est d'une indigence à tous les étages.
Georges a écrit :Pour ce qui est de la littérature érotique lesbienne en elle-même, je reviendrai plus tard en dire quelques mots
Nous sommes suspendues à tes lèvres. :mrgreen:
Blague à part et si tu as le temps, le sujet m'intéresse. : )

Griottesurlegateau

Re: Les lesbiennes et la littérature érotique

Message par Griottesurlegateau »

Luck a écrit :Blague à part et si tu as le temps, le sujet m'intéresse. : )
Moi également... :mrgreen: .

InspecteurGadget

Re: Les lesbiennes et la littérature érotique

Message par InspecteurGadget »

Georges, je crois que tu es très attendue! :mrgreen:

Est ce que certaines ont lu Projet Q, aux éditions Des ailes sur un tracteur?
Le projet était intéressant ("Les éditions Des ailes sur un tracteur ont lancé un grand concours de nouvelles, proposant à tous les auteurEs sensibles à la réinvention de la langue (ou de ce qu'on peut faire avec) de traiter des relations lesbiennes par l'angle du queer : c'est à dire être au delà des clichés, des identités irrésumables, d'inventer des histoires inattendues... ") mais au final à part quelques textes, j'ai été assez déçue et je trouve qu'il y a un peu tromperie sur la marchandise...

Répondre