Livres VS E-Books

Magazines, Bandes Dessinées, Mangas, Romans…
Loki

Re: Livres VS E-Books

Message par Loki »

:shock: je viens me contredire moi-même, voici ce que je viens de trouver:
droits d´auteur
"Selon les pratiques de la profession, les droits d'auteur s'élèvent à 10 % pour le roman, entre 7 et 12% pour les livres illustrés et entre 5 et 7% pour les livres de jeunesse"
alors jusqu´à 20%... :lol: bien joué Tobin ;)

HighSkull

Re: Livres VS E-Books

Message par HighSkull »

À Mon sens, il n'y a pas de réel duel, mais une très bonne complémentarité: souvent un e-book apprécié amène à l'achat de la version papier. Je dirais même que le lecteur a l' opportunité de prendre un risque financier moindre. Je rejoins ainsi des avis déjà émis. En outre, le phénomène e-book aide de nouveaux auteurs à se faire connaître.
( À ce propos, je tiens à attirer l' attention sur l'auto-édition qui ne coûte rien à l'auteur, mais lui rapporte honorablement, tandis que des maisons d'édition proposent des impressions à compte d'auteur, sans prononcer le terme. Ce sont des escrocs!
Comment les reconnaît-on? Très simple, ils certifient qu'ils prennent des risques majeurs, pourquoi?
Parce que vous êtes l'auteur de l'année, d'ailleurs, la réponse à votre requête d'édition a été quasi immédiate, de façon surprenante, quand on sait qu'il faut attendre plusieurs mois, et avec le salut unanime du comité de lecture, de surcroît.
Vous recevez donc un contrat-type très alléchant, seulement, si vous signez, seule votre responsabilité est engagée, celle de leur donner de l'argent. VOUS DEVENEZ LEUR SCHPOUNTZ.)

Avatar du membre
Isabelle B. Price
Administrateur du site
Messages : 2008
Enregistré le : sam. 21 juin 2008 18:03
Localisation : France
Contact :

Re: Livres VS E-Books

Message par Isabelle B. Price »

C'est dingue quand même qu'en pleine recherche sur les ebooks lesbiens ce soit le forum que je me retrouve sur mon propre forum lié à mon propre site ! :D Bon j'avoue, quelque part, je suis super fière, ça veut dire que j'ai plutôt bien bossé, non ?

Comme je bosse en ce moment sur le sujet et sur la question après la création de notre maison d'édition lesbienne numérique Reines de Coeur, je cherchais un peu ce qu'il en était des ebooks lesbiens. Et le fait est que je suis de plus en plus fière d'avoir tenté le pari parce qu'il n'y en a pas autant que ça. ;)

Tout d'abord, j'ai trouvé les avantages et les inconvénients que vous avez listés très intéressants et supers complets. Je ne vois pas quoi rajouter, à vrai dire, il y en a même que je retiendrai, je n'avais pas pensé à autant. De mon côté je suis une grosse lectrice de livres papiers et il a fallu du temps et de la patience pour que ma copine réussisse à me convaincre de lire des ebooks. Et maintenant, 2 ans après, je ne peux plus m'en passer. Je n'ai pas arrêté les livres papiers pour autant, c'est juste que je ne lis pas au même endroit et de la même manière.

Bon, j'avoue, je range dans ma tablette de manière aussi compulsive que sur mes étagères ! Mais au final, grâce au numérique, je lis plus à des moments ordinaires (type trajets en métro, attente avant rdv etc) de la journée que les livres papiers que j'avais tendance à ne pas trop déplacer pour ne pas les abîmer... (oui, j'aime les livres). L'invention des smartphones et des ebooks m'a permis une mobilité que je n'avais même pas imaginé.

Là, où j'ai été vraiment surprise par contre, c'est quand j'ai vu que toutes les maisons d'éditions lesbiennes anglophones faisaient du numérique et presque aucune en France. Vous pensez que ça vient d'où ? Le manque de connaissance techniques des maisons d'éditions en France ? Le faible marché avec un coût encore moindre des ebooks et donc une rémunérations plus basse de tous les acteurs de la chaîne ?
« Rien de ce que je pourrai dire ne changera quoi que ce soit à ce que vous pensez. Et rien dans votre réaction ne changera quoi que ce soit à ce que je prévois de faire. Alors je préfère ne rien dire. » Dr House

Avatar du membre
Atta
Modérateur
Messages : 3019
Enregistré le : mer. 23 févr. 2011 13:52
Localisation : Upside down

Re: Livres VS E-Books

Message par Atta »

Franchement, je pense qu'il y a une totale méconnaisance du marché et de l'argent à se faire au niveau du e-book lesbien, mais du livre lesbien tout court.
Il faut attendre trop longtemps pour que les seules maisons d'éditions survivantes publie des livres, mais dès que c'est le cas, on fait péter le champomy à la maison, on le commande, et on se retrouve dans la même attente une fois lu.
Y'a vraiment un manque et pour le coup, je crois que les fanfics viennent compenser tout ca, alors il faut le dire, avoir fait une maison d'édition (meme si ce sont des e book) mais LESBIEN, je dis bravo et merci!
Isabelle B. Price a écrit :Le manque de connaissance techniques des maisons d'éditions en France ?
Non, je pense pas, mais pas du tout. C'est une question d'argent aussi, il y a surement beaucoup moins à se faire avec des livres lesbiens, ou pas assez d'intéret? Au final, c'est comme pour les films, y'en a pas assez...
Après il y a aussi un manque d'accès à la population basique, on a fait découvrir ce pan de littérature à toutes mes amies hétéro, et c'est normal, parce qu'on entend pas parlé des livres lesbiens, ou du moins pas assez(sauf exceptions)
Bref je pense vraiment qu'il y a quelque chose à faire de ce coté la. :roll:
“My silences had not protected me. Your silence will not protect you.” Audre Lorde
"Disrespect invites disrespect. Violence incites violence. When the powerful use their position to bully others, we all lose." Meryl Streep

Otapie
Messages : 67
Enregistré le : mar. 17 nov. 2015 22:05

Re: Livres VS E-Books

Message par Otapie »

Je viens apporter ma petite pierre à l'édifice...

J'ai découvert les livres lesbiens il y a de ça maintenant 12 ans, une époque pas si lointaine mais je trouve quand même que les choses ont bien évoluées depuis, notamment grâce à l'apparition des Ebooks.

J'ai découvert ces romans lesbiens grâce aux éditions Labrys, qui avaient à l'époque un catalogue assez restreint et des livres qui ne m'intéressaient pas forcément, mais je les ai quand même tous achetés... (même si deux d'entre eux sont et resteront mes incontournables!). Ayant à l'époque très peu de choix dans le catalogue littéraire et naviguant dans une sphère strictement hétérosexuelle j'avais besoin de lire tout ce que je pouvais, par curiosité ou par besoin de reconnaissance je ne sais pas. Je suis passée ensuite aux éditions de la Cerisaie qui n'existent plus non plus. Mais étudiante à l'époque et avec des prix quand même très élevés (qui s'expliquent par le catalogue restreint et le nombre d'exemplaires limité) j'ai été quand même beaucoup plus restrictive sur mes choix. Le fait est que petit à petit, en parallèle j'ai découvert les forums, les sites internets, les séries télés (merci Lword) et j'ai un peu délaissé la lecture. J'ai fini par m'y remettre quelques années plus tard et ai commandé quasiment tous les romans de deux éditions lesbiennes bien connues et réputées. Mais effectivement une fois qu'on a dévalisé le catalogue, les nouveautés mettent bien longtemps à arriver et il suffit que le dernier livre paru ne nous inspire pas et on repart pour quelques mois....

Et puis un jour par hasard en cherchant un roman sur internet je suis tombée sur un site de e - commerce qui proposait une liseuse et un catalogue bien fourni d'ebook lesbiens. Et je dois avouer que même si j'ai toujours été une grande amoureuse de livres papiers je n'ai pas hésité une seconde à acheter le dit objet et je ne regrette absolument pas:
- le catalogue est impressionnant des milliers de livres en tout genre (la grande majorité en anglais mais cela ne me dérange pas)
- les prix sont très corrects
- je peux lire sur ma liseuse et le lendemain me retrouver directement sur la page à laquelle je m'étais arrêtée sur l'application de mon téléphone (cet avantage est propre aux seuls livres telechargés sur le site sus mentionné)
- je peux lire la nuit sans lumière, en plein jour sans reflet et emporter des centaines de livres avec moi
- je peux décider de vouloir lire un bouquin et l'avoir dans la seconde (ce qui change vraiment des 3 à 5 jours de livraison)
- je lis des livres que je n'aurai jamais pensé relire parce qu'ils sont tombés dans le domaine public et sont accessibles gratuitement ou à très bas prix
- j'ai même la possibilité d'emprunter un grand nombre de livres après une adhésion mensuelle que je trouve très correcte et qui me donne l'occasion de découvrir de nombreux ouvrages que je n'aurai sûrement pas achetés.

Bref pour moi pas photo entre les livres et les ebooks, cela dit je continu d'acheter les nouveautés des maisons d éditions lesbiennes existantes, parce qu'elles ont le mérite d'exister déjà et aussi parce que de temps avoir un bouquin dans les mains et lire en français me fait du bien !

Je pense qu'il existe vraiment un public lesbien avec un vrai potentiel, cela dit entre les fanfics et les éditions anglais et américaines et l'auto édition il ya quand même un immense choix. Me concernant je suis beaucoup plus restrictive sur mes choix de romans et si je sens que je ne vais pas adhérer je n'achète pas! Chose que je n'aurai pas fait il y a encore quelques années. Et je trouve pour l'instant que les éditions françaises sont bien à la ramasse sur le sujet... mais je suis la première à les encourager à avancer :D
Feel free to join the group if a relationship between a blonde and a brunette has emotionally destroyed you

Chrysalide

Re: Livres VS E-Books

Message par Chrysalide »

Isabelle B. Price a écrit :Là, où j'ai été vraiment surprise par contre, c'est quand j'ai vu que toutes les maisons d'éditions lesbiennes anglophones faisaient du numérique et presque aucune en France. Vous pensez que ça vient d'où ? Le manque de connaissance techniques des maisons d'éditions en France ? Le faible marché avec un coût encore moindre des ebooks et donc une rémunérations plus basse de tous les acteurs de la chaîne ?
La France est réputée pour ses bons vins, ses bons fromages (qui sentent à 3 km à la ronde), ses bonnes petites pâtisseries, qui peuvent être savourés après ou avant une jolie petite balade romantique à Paris sous la pluie ou en Province à s'évanouir sous un soleil de plomb, suivi de french kisses, pendant que les anglophones eux côté bouffe ce n'est pas trop ça et prennent plus le temps de se concentrer à pondre myspace, facebook, twitter, google, youtube, e-book et cie... :p
Plus sérieusement, je manque clairement de connaissances à ce sujet, mais je pense sincèrement que c'est en grande partie au départ une question de culture dans un pays et qu'indéniablement, côté communication reliée au net en particulier, tout se popularise instantanément très bien et se propage très vite dans les pays anglophones après que les américains lancent leurs nouveaux concepts à chaque fois, pendant que des pays comme la France marchent en mode diesel en sachant peut-être se satisfaire ainsi...
Et ensuite, autre aspect ici qui entre en jeu, tout ce qui touche au lesbianisme dans les médias en France, toujours côté net, à part un site comme ici ou yagg (du peu que je connais de ce second site) qui se démarquent par leur investissement côté culture ciblant le lesbianisme, ça reste un peu le désert sur la toile je trouve(sauf si je ne suis vraiment pas du tout à la page)... Enfin bref, l'un dans l'autre, tout ça pour dire que d'une certaine manière je ne suis pas surprise qu'en France le e-book ne soit pas encore tellement développé du côté des éditions lesbiennes par rapport aux anglophones.
Quelque part, l'aspect positif que je note depuis là où je suis > ça laisse l'opportunité à des motivés et des passionnés de se démarquer par leurs projets persos diffusés sur le net, comme le projet Reines de Coeur que je découvre un peu plus en profondeur tout fraîchement, pouvant devenir éventuellement ensuite source d'inspiration pour d'autres projets chez d'autres passionnés motivés, chacun à sa manière, en partageant d'autres e-books lesbiens... et effet boule de neige petit à petit?
Mais après, je vais avouer que je ne suis pas une grande lectrice en général et que je n'ai jamais testé le e-book. Je ne connais ce système que de loin. D'ailleurs ça me permet de bifurquer vers une anecdote perso, qui date des dernières fêtes. Un bouquin m'a été offert et mes deux premières réactions en découvrant le livre > le feuilleter rapidement pour avoir le son des pages qui défilent et sentir son odeur. Là où je veux en venir c'est que je suis encore trop attachée à l'aspect sensoriel qu'offre un livre pour me mettre au e-book en plus de ne pas être une méga accro à la lecture. Puis du coup, je n'éprouve pas l'envie de m'équiper de tablette, ce qui supprime pour moi l'éventuelle lecture virtuelle où que je sois.
En fait, j'aime plus l'objet que la lecture. Le livre que j'ai eu en cadeau dernièrement, j'adore le voir sur ma table de chevet, même si je sens bien que je vais mettre une éternité pour le finir...
Puis je crois que personnellement je fais partie des personnes qui ont besoin de temps, de bcp de temps pour se familiariser aux nouvelles technologies, aux nouveaux sites et outils virtuels. Il me faut du temps, peut-être tomber sur une occasion qui me donnera envie de lire un e-book, tester et... suspense.
Pour Reines de Coeur, j'ai parcouru le site, et je pense qu'au premier abord ma sensibilité ira plus facilement vers par le genre nouvelle.

DevotedT

Re: Livres VS E-Books

Message par DevotedT »

Je vais parler en tant qu'auteure qui "pratique" les deux versions, et je dirais que savoir que quelqu'un possède chez lui mes écrits couchés sur un support tangible, du papier, m'émeut, alors que les téléchargements ne me donnent pas cette sensation de lien entre mes lecteurs et ma petite personne, même si mon bouquin sert de cale à une chaise bancale. :mrgreen:

Chrysalide

Re: Livres VS E-Books

Message par Chrysalide »

DevotedT a écrit : même si mon bouquin sert de cale à une chaise bancale. :mrgreen:
Juste pour dire que cette image me fait rire et sourire.

Je trouve chouette de pouvoir découvrir ton ressenti personnel à ce sujet en tant qu'auteure. Un côté sensoriel en ressort j'ai l'impression. Ca me ramène aussi au fait que j'aime toucher et caresser un livre. Le papier est une matière à laquelle je suis très sensible en plus de divers types de papiers laissant diverses sensations du toucher à l'odorat.
Juste une question qui peut-être paraîtra un peu bateau, mais qu'est-ce qui t'a donnée envie de pratiquer les deux versions plus que de n'en rester qu'à la version papier vu ce que tu décris au-dessus? et une autre question, un peu plus indiscrète peut-être, qu'est-ce qui a le plus de succès de ton côté, la version e-book ou la version livre?

Avatar du membre
Aumai77
Messages : 723
Enregistré le : lun. 31 août 2015 14:00

Re: Livres VS E-Books

Message par Aumai77 »

DevotedT a écrit :Je vais parler en tant qu'auteure qui "pratique" les deux versions, et je dirais que savoir que quelqu'un possède chez lui mes écrits couchés sur un support tangible, du papier, m'émeut, alors que les téléchargements ne me donnent pas cette sensation de lien entre mes lecteurs et ma petite personne, même si mon bouquin sert de cale à une chaise bancale. :mrgreen:
Hum, j'ai pris la version numérique...parce que je n'ai pas de chaise bancale :lol:
Plus sérieusement, je vais m'exprimer en tant que lectrice (je précise aussi que je n'ai pas relu toute la discussion :? ). Je lis pas mal. On est même deux dans ce cas. A la maison, on a une bibliothèque qui accueille pas mal de chose entre les collections de BD, de SF poche, les livres de JDR, les beaux livres.... Bref, il y a de quoi faire. Tout ça pour dire que j'aime bien le livre physique. Malheureusement, ça prend aussi de la place. Donc, depuis qq années, avec A.com, j'ai acheté un k. pour lire des livres numériques. J'avais déjà pas mal amorcé la chose car dans le monde du JDR (jeu de rôle) on pratique beaucoup le PDF (qu'on imprime :roll: ). Au départ, je prenais des livres que je voulais lire pour voir, n'étant pas sure qu'ils me plairaient, quitte à les acheter plus tard :lol: Mais depuis un an environ, j'achète un peu plus de livres numériques que physiques. Deux raisons à cela :
- je lis de plus en plus de livre en anglais et ils sont souvent dispos qu'en numérique et je les ai rapidement. En plus, il y a un traduction incorporé, ce qui est bien pratique.
- la place... Ma table de nuit, pour prendre un exemple, est assaillit par des revues, livres et tablettes, bref c'est compliqué ;-) Faudrait que je fasse un photo à l'occasion :) En voyage, ça me permet d'avoir plein de livre sans avoir une valise dédiée... Enfin, vous voyez l'idée. Même ma mère, une grande lectrice devant l'éternel, je la vois encore assise par terre dans la salle de bain parce que mon père en avait marre d'avoir de la lumière à 3 heure du mat dans la chambre :lol: , ben elle a une liseuse à 70 ans :(
Je pense qu'il en faut pour tous les gouts et qu'il faut aussi avoir le choix. Un livre avec des illustrations, je le préfère en vrai. Un roman ça me dérange moins et puis au moins, on a une main de libre ...

DevotedT

Re: Livres VS E-Books

Message par DevotedT »

Tout d'abord, une pensée émue pour toi Aumai, qui m'amènes à reconsiderer mon rapport aux téléchargements :)
Ensuite, pour te répondre Chrysalide, je dois avouer que le choix des deux modes de publication revient à la conceptrice de mes couvertures, un choix en l'occurrence très judicieux.
(En effet, sans elle mes écrits seraient toujours une simple idée dans mon ordinateur.)

Sinon, sachant que je ne suis pas auteure à succès, pour ce qui est des ventes, c'est du cinquante/cinquante.

Répondre