Les mangas qui vous ont marqués

Magazines, Bandes Dessinées, Mangas, Romans…
Avatar du membre
Fantasmagorie
Messages : 1949
Enregistré le : ven. 16 janv. 2015 11:55
Localisation : Belgique

Re: Les mangas qui vous ont marqués

Message par Fantasmagorie »

Atta a écrit :Monster de Naori Urasawa. En 18 tomes et dites pour 14 ans et +.
Je ne les a pas tous lu car ma bibliothèque ne les avait pas, mais d'aussi loin que je me souvienne, c'était un très bon manga.
Image
Synopsis : 1986, Düsseldorf, Allemagne de l'Ouest. Le Dr Tenma est confronté à un choix difficile : sauver la vie de Johann, un petit garçon, ou celle du maire de la ville. Contre l'ordre de ces supérieurs, il sauve l'enfant. 1995, Düsseldorf, Allemagne de l'Ouest. Le Dr Tenma savait que son choix serait lourd de conséquences mais, jamais il n'aurait imaginé à quel point. L'enfant a grandi et se fait désormais appelé par le doux nom de "Monster" : un tueur en série diabolique. Ainsi commence la course désespérée du Dr Tenma sur le long chemin de sa rédemption.
Je pense que ca pourrait plaire à tous les fans de Dexter, ou de ces séries dans le genre. Ambiance noire et mélancolique, voir oppréssante. Je l'avais lu quand j'avais treize ans, et je suis parfaitement normale ou presque donc n'hésitez pas :lol:
Si seulement on pouvait s'effacer la mémoire après chaque anime vu/manga lu et pouvoir ensuite le recommencer... Cela vaudrait pour les manga comme Death Note, Monster et City Hunter. Quoique le dernier c'est toujours un plaisir de le revoir, n'étant pas comme les deux autres. Comme toi, Atta, ma bibliothèque n'avait pas tous les tomes de Monster. J'en avais donc juste lu les premiers chapitres il y a très longtemps, assez pour oublier que j'avais même touché à ce manga.
Atta a écrit :J'a vu aussi qu'il y avat l'animé de sorti, pour celles qui sont plus fans. Ce qui m'avait marqué dans ce manga c'est que personnellement je m'étais plus identifié au tueur qu'au docteur donc j'étais prise dans cet aspect psychologique du manga. Sa noirceur, sa volonté de toute puissance, et sa manipulation au final m'ont fasciné. L'auteur est sacrément tordu mais il est très bon!
En voulant améliorer mon audition en anglais, j'ai cherché un anime (je n'aime pas trop les animes je préfère toujours le manga mais je m'étais dit que ce serait fun en anglais) au hasard sur youtube et le premier doublé en anglais que j'ai trouvé c'était Monster : ça me disait quelque chose, j'ai regardé quelques épisodes et je me suis rappelé du manga que j'avais lu sans avoir le reste des tomes. C'était devenu vachement intéressant avec l'arrivée de la sœur jumelle de Johan. Mais il n'y avait pas la suite des épisodes sur youtube, alors très intéressée par l'histoire, je me suis procurée l'intégrale de la série doublée en anglais.

Bon je l'ai fini il y a longtemps et je voulais y revenir, parce que c'est vraiment un manga génial. Pendant la période de mon visionnage je me demandais vraiment ce que Johan était. Je pensais que Monster était une sorte d'histoire fantastique... car comment s'y prenait-il pour tuer des gens ? Surtout quand il était enfant...

Je sais que le manga date, mais je vais quand même mettre des spoilers (A ce jour il y a encore des gens qui lisent Death Note et ce faire spoiler sur Death Note mérite d'avoir son nom dans le cahier, ahah. Je plaisante). Monster c'est un peu la même chose. Je l'ai redécouvert très tard. : ).
Sur ce point là, Monster n'est pas banal. C'est très intéressant. Mais c'est plausible (malheureusement) dans la réalité. Je m'attendais à quelque chose de fantastique, irréel, comme Death Note. Je pense aussi que l'auteur s'est perdu dans son idée. Ce qui est très dommage. La fin n'est pas à la hauteur de l'idée véhiculée tout au long du manga. Elle est trop simple. Elle n'explique rien, n'apporte pas des réponses alors qu'on en attend tellement!!!

D'ailleurs, dans l'anime il y a un épisode où Tenma fait du stop, un vieux couple décide de faire le parcours avec lui. Après plusieurs péripéties, on se rend compte que le vieux couple a avoir avec la trame de l'histoire (mais ce n'est pas expliqué comme cela, on le pense seulement). Il est question de leur fils, on en sait pas plus... ou bien je n'ai jamais compris cet épisode ou bien l'épisode n'emmenait à rien. L'épisode se termine avec les deux parents qui se retrouvent devant un immeuble qu'ils regardent de manière mystérieuse... On a plus jamais entendu parler d'eux.

Moi je pensais qu'à la fin tout allait être expliqué, théorisé, qu'on allait avoir tout sur un plateau. Mais non, Monster a été bâclé à sa fin. Dommage, sinon ça aurait été le manga du siècle.
RIDE

"At the end of the day who I love shouldn't be an issue for you or any one else" Stefanie.

ImageImageImageImage

Avatar du membre
Fantasmagorie
Messages : 1949
Enregistré le : ven. 16 janv. 2015 11:55
Localisation : Belgique

Re: Les mangas qui vous ont marqués

Message par Fantasmagorie »

Une bonne présentation du manga Monster : MONSTER - LA NAISSANCE DU MONSTRE
RIDE

"At the end of the day who I love shouldn't be an issue for you or any one else" Stefanie.

ImageImageImageImage

Avatar du membre
Fantasmagorie
Messages : 1949
Enregistré le : ven. 16 janv. 2015 11:55
Localisation : Belgique

Re: Les mangas qui vous ont marqués

Message par Fantasmagorie »

Image

Maison Ikkoku fait partie des manga qui ont marqué mon adolescence. Il rentre facilement dans le top 10 de mes manga favoris et c'est un des manga pour lequel j'ai beaucoup d'affection (Au même titre que Fruits Basket et Nana). Je dirais que c'est mes trois shojo préférées (quoique ce n'est pas totalement un shojo).

Il existe l'animé (Juliette je t'aime). J'ai du en voir quelques épisodes à une époque, mais ce n'est pas mon genre d'animé. C'est certainement un bon animé à regarder mais ce qu'il y a de particulier avec Maison Ikkoku, c'est la force de l'humour. Un humour visible mais tout en subtilité comme sait le créer Rumiko Takahashi l'auteure du manga, aussi créatrice de Ranma 1/2 et Lamu (génial ce manga d'ailleurs, il est à mourir de rire). Dans l'animé il y a certains aspects du manga qui n'apparaissent pas.

J'aime beaucoup Kyoko (Juliette) dans ce manga. Elle est belle, intelligente et terriblement jalouse :p
Elle est drôle comme la plupart des personnages de la série. L'évolution de sa relation avec Godai est bien realisé. C'est un manga assez réaliste, qui nous délivre la vie d'une jeune femme veuve qui se retrouve concierge dans une maison ou vivent des personnes assez particulières. Elle rencontre parmi ces personnes Yusaku Godai dont elle va tomber amoureuse. Mais Godai étant un peu maladroit, ils auront beaucoup de mal à se comprendre. Surtout que Yusaku est un peu plus jeune et outre son rival Mitaka, Godai aura surtout la difficile tâche, non pas de faire oublier Kyoko son ancien amant, Soichiro le défunt mari de Kyoko qui était plus vieux qu'elle, mais d'avoir une place dans son cœur et d'arriver à ce qu'elle l'aime au point de vouloir l'épouser.

Un manga aux airs un peu plus traditionnel, réaliste et plein d'humour.
RIDE

"At the end of the day who I love shouldn't be an issue for you or any one else" Stefanie.

ImageImageImageImage

Avatar du membre
Atta
Modérateur
Messages : 3012
Enregistré le : mer. 23 févr. 2011 13:52
Localisation : Upside down

Re: Les mangas qui vous ont marqués

Message par Atta »

Fantasmagorie a écrit : Un humour visible mais tout en subtilité comme sait le créer Rumiko Takahashi l'auteure du manga, aussi créatrice de Ranma 1/2
Alors la tu m'en apprend une belle! Je ne savais pas que Ranma 1/2 et Juliette je t'aime avaient la meme auteure.
Ca me sidère! :o
Du coup, j'avais vu rapidement l'animé, mais il était vraiment cucul. Est ce que c'est aussi comme ca dans le manga?
Tu m'as intrigué, il faudra que j'aille voir ca de pus près, merci ;)
“My silences had not protected me. Your silence will not protect you.” Audre Lorde
"Disrespect invites disrespect. Violence incites violence. When the powerful use their position to bully others, we all lose." Meryl Streep

Avatar du membre
Fantasmagorie
Messages : 1949
Enregistré le : ven. 16 janv. 2015 11:55
Localisation : Belgique

Re: Les mangas qui vous ont marqués

Message par Fantasmagorie »

Atta a écrit :
Fantasmagorie a écrit : Un humour visible mais tout en subtilité comme sait le créer Rumiko Takahashi l'auteure du manga, aussi créatrice de Ranma 1/2
Alors la tu m'en apprend une belle! Je ne savais pas que Ranma 1/2 et Juliette je t'aime avaient la meme auteure.
Ca me sidère! :o
Oui. Elle est derrière un tas de manga que j'aime bien. Inu Yasha, Ranma 1/2, Lamu, Maison Ikkoku. Je trouve que son coup de patte est très reconnaissable pourtant :p

C'est sûrement à cause de la différence des univers et des sujets qu'elle traite.
Atta a écrit :Du coup, j'avais vu rapidement l'animé, mais il était vraiment cucul. Est ce que c'est aussi comme ca dans le manga? Tu m'as intrigué, il faudra que j'aille voir ca de pus près, merci ;)
Je confirme ce que tu dis alors que je n'ai même pas vu tout l'animé. Comme j'ai dit j'en avais regardé quelques épisodes seulement à l'époque et récemment j'ai voulu commencer l'animé pour voir. Je me suis arrêté au premier épisode. Trop gnangnan, trop gamin. trop insignifiant. Je ne retrouvais pas l'atmosphère particulière du manga. L'histoire est la même certes mais il y a des petits détails qui ont été retiré dans l'animé. Et pourtant c'est ces détails qui rendent le manga complètement fou, invraisemblable pour moi.

Le manga est en dix tomes seulement et il est franchement excellent. Ma sœur et moi on passait notre temps à le commenter et à rire de certaines situations loufoques qui s'y passaient. Le manga est surtout plus mature que l'animé. Par exemple, le dernier tome en manga, ce n'est pas pour les enfants... :lol: C'est d'une justesse. Ce qui m'avait vraiment étonnée. Le dernier tome est tellement réussi. La fin est super.

C'est en fait, au delà de l'humour, de la stupidité touchante des personnages, un manga très sérieux. Je disais "traditionnel" parce que nous avons droits aux "procédures" japonaises sur des sujets comme le mariage par exemple, la famille, ce qu'ils pensent des relations de leur fille, du fait qu'elle ne se remarie pas, qu'elle ne trouve pas quelqu'un pour refaire sa vie comme elle est jeune, parce que ce n'est pas bien vue pour une femme de rester comme cela. Et Kyoko est bornée et mène sa vie comme elle veut. Il est aussi surtout question d'argent, pour sa mère surtout, c'est pour cela qu'elle préfère Mitaka qui est plus distingué, plus riche que Godai qui lui n'arrive même pas à réussir ses études.

Sans trop en dire, je me demande si l'animé est partie aussi loin. Beaucoup de familles sont concernées dans le manga. Que ce soit celle de Kyoko (sa famille plus celle de son défunt mari), la famille de Godai, de Mitaka, etc.

Je conseille vraiment le manga. D'une certaine manière ce n'est pas la même chose que l'animé. Rien que pour la maturité de l'oeuvre.
RIDE

"At the end of the day who I love shouldn't be an issue for you or any one else" Stefanie.

ImageImageImageImage

Avatar du membre
Atta
Modérateur
Messages : 3012
Enregistré le : mer. 23 févr. 2011 13:52
Localisation : Upside down

Re: Les mangas qui vous ont marqués

Message par Atta »

Tu m'as convaincue là, j'irai voir si mon libraire l'a. Merci :D
C'est vrai que les adaptations sont parfois trop enfantine.
Je vais me refaire les ranma1/2 aussi, c'était tellement bien!
“My silences had not protected me. Your silence will not protect you.” Audre Lorde
"Disrespect invites disrespect. Violence incites violence. When the powerful use their position to bully others, we all lose." Meryl Streep

Avatar du membre
Fantasmagorie
Messages : 1949
Enregistré le : ven. 16 janv. 2015 11:55
Localisation : Belgique

Re: Les mangas qui vous ont marqués

Message par Fantasmagorie »

A propos, de Maison Ikkoku, j'ai trouvé des vieux posts intéressants côté Le Japon, le quotidien
Raf. a écrit :(un bon manga pour ce qui est de la culture et du japonais moyen, maison ikkoku de Rumiko Takahashi ! si si si)
C'est sur que même si j'avais (oui j'avais car c'est loin) des notions de la langue j'ai pas beaucoup causé japonais mais j'ai donc appris à écouter, et le langage des signes et des petits dessins sur un papier ça le fait tout autant !
Fleming a écrit :tu as cité "maison ikkoku" de Rumiko Takahashi pour illustrer la vie quotidienne là-bas... J´ai bien aimé ce manga, surtout les premiers volumes... après...moins, mais bon... J´aime bien l´humour, et puis j´y ai trouvé une certaine légèreté... que je n´ai par contre rarement trouvée ailleurs dans les autres livres et films japonais que je vois...
Raf. a écrit :Dans Maison Ikkoku, ce qu'il faut voir aussi c'est le contexte. Ok année 80. Mais, on a un étudiant qui n'a pas choisi une fac valable et se retrouve dans un cursus pris uniquement pour se trouver un job à vie. Qui déjà n'existait plus. D'ailleurs, il est surnommé l'étudiant raté. Et il pense que c'est comme ça que sa vie sera réussit, "job à vie"... quelque que soit le job..
Kyoko est veuve, mais très jeune et pourtant, elle choisit de travailler plutôt que de se retrouver vite "un bon parti". Car une femme mariée ou veuve ne doit pas travailler. Elle veut s'assumer. Et le fait...
Godai l'aime mais ne veut lui avouer et se fait toujours avoir.. Il est très japonais de ne pas s'avouer son amour, l'amour non dit est le plus beau d'après eux...
d'ailleurs au Japon ne voit que très peu des démonstrations d'affections. (et non se rouelr des galoches en plein rue c'est pas japonais du toutttt)
Bref... je vais pas me lancer dans le sujet sinon j'ai pas fini.
Raf. a tout dit. Maison Ikkoku est vraiment imprégné de cette culture japonaise. Et Rumiko Takahashi sait vraiment nous emmener au cœur du Japon. Pas seulement avec maison Ikkoku mais aussi avec Ranma ou Urusei Yatsura (Lamu). C'est vraiment extraordinaire car il y a beaucoup de référence.

Haibane, en première page du topic Le Japon, le quotidien, a laissé une légende d'Urashima Taro, dont on fait référence dans Urusei Yatsura. Le post d'Haibane est à lire... ou relire :D

J'ai adoré lire tous les manga de Rumiko Takahashi.

Cela me renvoie à Yotsuba (Yotsuba & !) un manga de Kiyohiko Azuma sur une petite fille de cinq ans dont on suit le quotidien dans un Japon qui peut nous paraître étranger si nous n'avons pas été habitué à la culture japonaise. Mais nous apprenons beaucoup de choses, notamment sur les fêtes folkloriques auxquelles Yotsuba et ses voisines participent parfois. C'est un manga tellement génial je trouve. Entre la naïveté de la petite fille, son excentricité, sa découverte du monde qui l'entoure, on s'amuse à découvrir une autre facette du Japon en même temps qu'elle. J'aime bien cette exploration du quotidien.

Et puis j'aime bien les voisines de Yotsuba et son père. En particulier la plus grande. Elles sont vraiment chouettes et adorables avec Yotsuba. Tout le monde est adorable avec elle, c'est une petite fille particulière. : ).

Image

Image

Image
RIDE

"At the end of the day who I love shouldn't be an issue for you or any one else" Stefanie.

ImageImageImageImage

Avatar du membre
Fantasmagorie
Messages : 1949
Enregistré le : ven. 16 janv. 2015 11:55
Localisation : Belgique

Re: Les mangas qui vous ont marqués

Message par Fantasmagorie »

Je rebondis sur un autre manga dont je voulais parler. cette fois de Tsukasa Hojo (City Hunter, Cat's Eye, Family Compo, Le temps des cerisiers ,... ).

Sous un rayon de soleil.

Image

Un manga qui traite d'une jeune fille qui possède des dons particuliers, à savoir, elle peut parler aux végétaux, aux arbres, etc. Sans en dire plus sur elle, car il faut le découvrir, parce qu'elle n'est pas vraiment comme nous, cette histoire est vraiment émouvante et reste une des plus tristes que j'ai lu (La fin en fait). En gros le manga essaye de sensibiliser sur la manière dont on traite les arbres. Et évidemment ici comme nous sommes dans une fiction, ceux-ci pensent (on découvre leurs pensées via Sarah) et en fait aiment les hommes et les protègent, là ou ces derniers pensent qu'ils ne sont que des maux.

Après avoir lu ce manga, je n'ai plus jamais vu les arbres de la même façon... Ils sont à la limite des êtres humains. :lol:
Les personnages ressemblent vraiment à ceux de City Hunter... un peu comme le père de Sarah. :roll:
RIDE

"At the end of the day who I love shouldn't be an issue for you or any one else" Stefanie.

ImageImageImageImage

Marta
Messages : 84
Enregistré le : lun. 2 nov. 2015 10:10

Re: Les mangas qui vous ont marqués

Message par Marta »

Je ne me lasse pas de lire et relire Ranma 1/2 !

Death note également qui traite de l'euthanasie. J'ai vu la série animé et les films (avec des acteurs en cher et en os) et franchement, c'était très bien fait.

Avatar du membre
Fantasmagorie
Messages : 1949
Enregistré le : ven. 16 janv. 2015 11:55
Localisation : Belgique

Re: Les mangas qui vous ont marqués

Message par Fantasmagorie »

J'ai lu Death Note il y a très longtemps, donc ça doit m'échapper, mais je ne me souviens pas de la question de l'euthanasie dans ce manga. Ou bien c'est une subtilité du livre que je n'ai pas comprise.
Marta a écrit :Je ne me lasse pas de lire et relire Ranma 1/2 !
Un vrai antidépresseur. :)
RIDE

"At the end of the day who I love shouldn't be an issue for you or any one else" Stefanie.

ImageImageImageImage

Répondre