L'héritage du pouvoir ( tome 1)

Magazines, Bandes Dessinées, Mangas, Romans…
Avatar du membre
edwine
Messages : 51
Enregistré le : sam. 3 déc. 2011 11:58

Re: L'héritage du pouvoir ( tome 1)

Message par edwine »

Mira2012 a écrit :petit hors sujet: j'adore les deux personnes sur ton avatar, Edwine ;)
Ahah oui ^^ Elles ont la classe et ce film est génial !
Aumai77 a écrit :Pas de pression 8-) En plus j'ai plein d'autres trucs à lire ;-)
Merci ! On reviendra vous tenir au courant de l'actualité du tome 2 :)
One must still have chaos in oneself to be able to give birth to a dancing star

Chrysalide

Re: L'héritage du pouvoir ( tome 1)

Message par Chrysalide »

Je n'ai pas lu le livre, donc je ne peux pas parler du contenu, mais
edwine a écrit :Tant que j'y pense, s'il y a la moindre question que vous avez envie de poser à propos de ce roman, n'hésitez pas ^^
j'en ai des questions.

Deux auteures qui partagent l'écriture d'un livre ça m'a intriguée concernant l'organisation et la rédaction de toute l'histoire. Je trouve que c'est assez chaud à vrai dire, sans parler d'érotisme bien sûr, enfin comme on dit faut être vraiment sur la même longueur d'onde, et quand m^me.
J'ai lu l'interview sur le site ici : click click
du coup, je voulais revenir sur ce paragraphe et approfondir :
Pourquoi et comment est née l’idée d’écrire à deux ?

Isabelle B. Price : Ça c’est Gaëlle ! J’ai le droit de dire toi vu que tu mènes l’interview ? J’avoue, c’est un peu perturbant ce système. Comme je n’avais jamais réussi à finir un livre, tu as suggéré que ce serait mieux d’écrire à deux parce qu’on pourrait s’entraider et se motiver. Il faut reconnaître que ça a plus que bien marché, tu ne trouves pas Edwine ?

Edwine Morin : Complètement ! C’est le seul roman dont je sois venue à bout. Difficile de faire mieux en matière de réussite ! Plus concrètement, on a commencé le système de l’écriture à deux comme une variante de « cadavres exquis », c’est-à-dire que nous n’avions pas établi la trame en avance. Chacune écrivait un bout, renvoyait à l’autre, puis l’autre inventait une suite sans savoir où ça allait mener et ainsi de suite. C’était toujours génial de recevoir ce que mon binôme écrivait parce que je ne savais pas du tout à quelle surprise m’attendre ! En quelque sorte, nous avons donc été nos premières lectrices, au sens littéral comme au sens figuré. Du coup, en faisant comme ça, on évitait que les enchainements de chapitres ne soient prévisibles. Ça permettait un réel effet de surprise. Ensuite, quand l’histoire a été bien avancée, que le ton était donné et que nos deux styles étaient ajustés, on s’est mises d’accord sur un scénario et la suite a coulé de source.
Je comprends donc que la complémentarité des écritures a contribué à vous aider mutuellement à avancer l'histoire et à aller au bout du bout. Je trouve aussi l'idée de départ de la variante du "cadavre exquis" très ludique et chouette. Mais ce que je continue à me demander, c'est par rapport aux deux styles ajustés. Est-ce que votre intérêt était d'ajuster le tout de manière à ce qu'il y ait l'impression qu'il n'y ait qu'une seule main à l'écriture? ou est-ce que vous avez fait en sorte de garder la touche de chacune et de garder un rythme binaire?

Ensuite, je voulais du coup demander par rapport à cette question :
Avez-vous d’autres projets de livre ?

Isabelle B. Price : Oui, le tome 2 de L’Héritage du Pouvoir est en cours de rédaction. On ne peut pas trop en dire à part que ça commence sur une scène d’amour. J’avais le droit de le dire Edwine, on est d’accord ?

Edwine Morin : Bien sûr ! Mais la scène d’amour n’est rien en comparaison de ce qui attend nos héroïnes, alors préparez-vous… J’espère que j’avais le droit de dire ça aussi ! En tous les cas, vous pouvez suivre l’évolution de l’écriture du roman sur les réseaux sociaux, on vous tiendra au courant des moments forts. Il se pourrait même que l’on vous consulte lors de dilemmes d’écriture !
Pour la scène d'amour dans le second tome, chose qui est super délicate à écrire, à doser même, entre les détails les émotions et tout et tout et sa manière de voir les choses aussi assez personnelle au fond, je voulais savoir si vous étiez les deux à vous en charger de l'écriture de cette scène, ou si vous avez pratiqué la courte paille pour savoir laquelle allait la rédiger? ou peut-être que chacune a écrit sa scène d'amour de son côté et vous avez fusionné ensuite ce qui vous paraissait le mieux à retenir? (un peu comme si vos deux écritures avaient fait l'amour! :p)
Pour moi, l'écriture d'une scène d'amour est peut-être la chose la plus intime à écrire, on y met un peu de son intimité par le biais d'un personnage, du coup, quand deux auteures sont sur le coup, je suis intriguée par le choix et le dosage de chaque élément qui compose cette scène. Qui choisit qui dose comment? de manière à se dévoiler ou pas trop justement? enfin ce sont des petites questions que j'ai à l'esprit. : )
Modifié en dernier par Chrysalide le sam. 23 janv. 2016 18:44, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Aumai77
Messages : 723
Enregistré le : lun. 31 août 2015 14:00

Re: L'héritage du pouvoir ( tome 1)

Message par Aumai77 »

Chrysalide a écrit :
Isabelle B. Price : Oui, le tome 2 de L’Héritage du Pouvoir est en cours de rédaction. On ne peut pas trop en dire à part que ça commence sur une scène d’amour. J’avais le droit de le dire Edwine, on est d’accord ?

Edwine Morin : Bien sûr ! Mais la scène d’amour n’est rien en comparaison de ce qui attend nos héroïnes, alors préparez-vous… J’espère que j’avais le droit de dire ça aussi ! En tous les cas, vous pouvez suivre l’évolution de l’écriture du roman sur les réseaux sociaux, on vous tiendra au courant des moments forts. Il se pourrait même que l’on vous consulte lors de dilemmes d’écriture !
:twisted: Ca promet.... Pour le coup, la pression va monter d'un cran 8-)
Chrysalide a écrit :Pour la scène d'amour dans le second tome, chose qui est super délicate à écrire, à doser même, entre les détails les émotions et tout et tout et sa manière de voir les choses aussi assez personnelle au fond, je voulais savoir si vous étiez les deux à vous en charger de l'écriture de cette scène, ou si vous avez pratiqué la courte paille pour savoir laquelle allait la rédiger? ou peut-être que chacune a écrit sa scène d'amour de son côté et vous avez fusionné ensuite ce qui vous paraissait le mieux à retenir? (un peu comme si vos deux écritures avaient fait l'amour! :p)
Pour moi, l'écriture d'une scène d'amour est peut-être la chose la plus intime à écrire, on y met un peu de son intimité par le biais d'un personnage, du coup, quand deux auteures sont sur le coup, je suis intriguée par le choix et le dosage de chaque élément qui compose cette scène. Qui choisit qui dose comment? de manière à se dévoiler ou pas trop justement? enfin ce sont des petites questions que j'ai à l'esprit. : )
Chrysalide, tu devrais lire le premier tome... le scène d'amour, si je ne fais pas erreur, est à tomber :roll: Sans compter la pression qui avait précédé... Enfin, bref, j'ai bien aimé. Pour le coup, j'attends la réponse à tes questions :) Je vais relire la scène pour comprendre les réponses...on ne sait jamais...

Chrysalide

Re: L'héritage du pouvoir ( tome 1)

Message par Chrysalide »

Aumai77 a écrit : Chrysalide, tu devrais lire le premier tome... le scène d'amour, si je ne fais pas erreur, est à tomber :roll: Sans compter la pression qui avait précédé... Enfin, bref, j'ai bien aimé. Pour le coup, j'attends la réponse à tes questions :) Je vais relire la scène pour comprendre les réponses...on ne sait jamais...
Me le conseillerais-tu seulement pour la scène d'amour? dommage qu'il n'y en ai pas plus alors du coup! :p

Avatar du membre
Aumai77
Messages : 723
Enregistré le : lun. 31 août 2015 14:00

Re: L'héritage du pouvoir ( tome 1)

Message par Aumai77 »

Non, pas du tout ... mais vu les questions que tu poses, je pense que tu dois lire tous cela pour voir le rendu. Je viens de relire qq passages et c'est assez delicieux :)
Bon, d'un autre côté, je suis peut-être bon public...ou en manque...

Avatar du membre
edwine
Messages : 51
Enregistré le : sam. 3 déc. 2011 11:58

Re: L'héritage du pouvoir ( tome 1)

Message par edwine »

Merci Aumai pour ces retours enjoués :) Tu ferais une excellente ambassadrice pour aller distribuer nos livres au grand public !
Chrysalide a écrit :Je comprends donc que la complémentarité des écritures a contribué à vous aider mutuellement à avancer l'histoire et à aller au bout du bout. Je trouve aussi l'idée de départ de la variante du "cadavres exquis" très ludique et chouette. Mais ce que je continue à me demander, c'est par rapport aux deux styles ajustés. Est-ce que votre intérêt était d'ajuster le tout de manière à ce qu'il y ait l'impression qu'il n'y ait qu'une seule main à l'écriture? ou est-ce que vous avez fait en sorte de garder la touche de chacune et de garder un rythme binaire?
Pour répondre à ta question Chrysalide, en effet, le but pour nous est que cela ne se voie pas que nous l'avons écrit à 4 mains. Pour nous, la fluidité dans l'écriture est l'un des éléments clés. La fluidité est ce que nous recherchons quand nous lisons un livre, c'est vraiment l'un de nos critères de référence. Ainsi, il était primordial pour nous que cela ne se sente pas à la lecture que l'histoire à été écrite à deux, nous ne voulions pas que ça fasse buter le lecteur, que ça l'oblige à s'ajuster continuellement ou que ça lui provoque des ralentissements,... Il fallait donc que nos styles se fondent bien l'un dans l'autre.
Je pense qu'il y a deux choses - et je suis certaine qu'Isa viendra rajouter son point de vue si je n'ai pas tout dit ou si elle n'est pas tout à fait d'accord - qui ont permis ce mélange:
1/ tout d'abord, on est sur la même longueur d'onde et on sait ce que l'on veut pour cette histoire (et on veut la même chose bien sûr, sinon cela ne fonctionnerait pas), donc on sait quel rendu on souhaite et on oeuvre toutes les deux dans cette direction en faisant de notre mieux
2/ ensuite, on fait plusieurs relectures successives ou chacune reprend ce que l'autre a écrit, réécrit dedans au besoin, efface des passages qui semblent dissonants ou avec lesquels on est pas d'accord/pas à l'aise, on gomme si quelque chose est trop marqué dans le style (mais c'est plus rare car, au moment même d'écrire, c'est déjà un exercice de style où on écrit en se disant que ça doit fonctionner à deux et en imaginant à quoi ça devrait ressembler idéalement, on se corrige donc déjà soi-même pour gommer des tics de langage ou d'écriture)

Chrysalide a écrit :Pour la scène d'amour dans le second tome, chose qui est super délicate à écrire, à doser même, entre les détails les émotions et tout et tout et sa manière de voir les choses aussi assez personnelle au fond, je voulais savoir si vous étiez les deux à vous en charger de l'écriture de cette scène, ou si vous avez pratiqué la courte paille pour savoir laquelle allait la rédiger? ou peut-être que chacune a écrit sa scène d'amour de son côté et vous avez fusionné ensuite ce qui vous paraissait le mieux à retenir? (un peu comme si vos deux écritures avaient fait l'amour! :p)
Pour moi, l'écriture d'une scène d'amour est peut-être la chose la plus intime à écrire, on y met un peu de son intimité par le biais d'un personnage, du coup, quand deux auteures sont sur le coup, je suis intriguée par le choix et le dosage de chaque élément qui compose cette scène. Qui choisit qui dose comment? de manière à se dévoiler ou pas trop justement? enfin ce sont des petites questions que j'ai à l'esprit. : )
Quant à qui a écrit quoi, le but est que cela ne se sache pas, ou ne se devine même pas d'ailleurs! L'attribution des passages à écrire est très aléatoire et ne répond pas à une logique précise. Au début, on s'envoyait le texte, on écrivait un bout avant de se renvoyer la suite, et ainsi de suite, et les longueurs variaient d'un envoi à l'autre. Parfois Isa écrivait beaucoup, parfois c'était moi. Je me souviens qu'on se laissait volontairement des embûches en terme de scénario au tout départ, du style on finissait notre passage par un cliffhanger et on le renvoyait à l'autre en lui disant "bon courage avec ça"! C'était drôle, mais au-delà de ça on pensait surtout au lecteur: si nous-même ne sachions pas où allait l'histoire, il fallait redoubler d'ingéniosité pour donner suite aux éléments et ça allait forcément être une surprise et un scénario imprévisible pour le lecteur lui-même. À l'arrivée, nous voulions aussi faire quelque chose de dynamique et d'imprévu, que ça puisse surprendre. Par exemple, j'avais imaginé un personnage qui serait méchant, je lui avais attribué un comportement "louche", et malgré cela Isa y a vu un gentil et l'idée m'a séduite et nous sommes restées avec ce personnage "gentil". Comme dit dans l'interview, nous sommes toujours les premières surprises à la découverte de ce que l'autre a écrit !

Ensuite, quand on a cessé de fonctionner en "cadavre exquis" et que l'on s'est vraiment posées pour se dire "ok, on a des personnages, il leur est déjà arrivé quelques trucs, maintenant il faudrait vraiment poser ça à plat et cadrer leurs aventures de manière plus précise", on a écrit un scénario avec une trame et des scènes. Là, on a un peu pioché dedans pour chacune prendre des scènes qui nous donnaient envie. Encore une fois, le scénario n'était qu'une trame: au moment d'écrire ça devenait souvent différent que ce que l'on avait imaginé, plus profond, plus détaillé, plus long. C'est comme un relai: l'autre n'écrit que quand elle a reçu de le morceau précédent de son binôme, pour savoir d'où partir. Impossible de juste se dire "on écrit ça, ça et ça chacune de notre côté et ensuite on colle le tout pour former une histoire", un peu comme ce qu'ils font au cinéma en tournant les scènes à l'envers. Pour nous, ce n'est pas comme ça. Malgré le scénario et la trame, on continue à accueillir l'inspiration quand elle nous rend visite.

Concernant la scène d'amour (et oui, on y vient !), nos écritures n'ont pas fait l'amour, non ! Je pense vraiment qu'il ne faut pas voir les choses comme ça, même si c'est une vision poétique ;) Encore une fois, Isa peut venir le dire si elle n'est pas d'accord ou si elle voit les choses différemment, mais de mon point de vue, on écrit la scène d'amour comme on écrit n'importe quelle autre scène. C'est technique, on a un effet à rechercher, un équilibre à maîtriser. On n'y met rien de personnel, on y met notre coeur et notre énergie bien sûr, mais au même titre que n'importe quelle autre scène du roman. Je ne crois pas que ce soit le vécu qui puisse forcément rendre un livre réussi, la preuve avec l'héritage du pouvoir qui est du genre fantastique et qui décrit des personnages qui ont des aptitudes hors du commun qui n'existent pas et qui font des choses que nous n'avons jamais faites ou ne maîtrisons pas (par exemple la randonnée extrême ou les combats à l'épée). Nous recherchons la justesse psychologique des personnages et les scènes d'amour doivent être visuelles et arrivent comme une suite logique des événements.

Malgré la gêne qui peut exister lors de l'écriture d'une scène de sexe - et c'est humain je suppose -, c'est aussi notre parti pris de jouer la carte de l'érotique dans les scènes d'amour de nos romans, c'est ce qu'on demande autant que faire se peu aux auteures de Reines de coeur, alors il faut être honnête et être les premières à appliquer ces règles de notre côté ! Sans mauvais jeu de mot, il ne faut pas avoir peur de se mouiller ^^
Sans en dire plus, la scène du tome 1 a été écrite majoritairement par l'une d'entre nous, mais a ensuite été retravaillée par les deux avec ajouts et suppressions, tandis que la scène qui ouvre le tome 2 est un mélange de deux scènes écrites chacune de notre côté. Comme nous voulions redémarrer ce tome 2 sur les chapeaux de roue, la décision a été prise d'écrire chacune de notre côté pour l'ouverture du roman pour ensuite ne garder que la plus réussie des deux ou fusionner les deux. Comme ce n'est jamais facile de jeter, on a réussi à recomposer les deux scènes et on est assez contentes du résultat :)

Je crois que j'ai essayé de répondre à tout, mais si ce n'est pas le cas, il ne faut pas hésiter à me le dire.
Aumai77 a écrit :Chrysalide, tu devrais lire le premier tome...
Merci ! Je n'aurais jamais osé le dire mais puisque tu le fais à ma place... !

Sans plaisanter et sans nous faire de la publicité mal placée, si tu es vraiment curieuse et intéressée du rendu de l'écriture en binôme Chrysalide, il n'y aura pas de meilleur moyen pour toi de t'en faire une idée que de lire notre travail directement. Tu connais nos intentions mais cela ne gage pas de notre réussite, c'est au lecteur seul de s'en faire une opinion et d'en juger.
One must still have chaos in oneself to be able to give birth to a dancing star

Avatar du membre
Aumai77
Messages : 723
Enregistré le : lun. 31 août 2015 14:00

Re: L'héritage du pouvoir ( tome 1)

Message par Aumai77 »

edwine a écrit :Merci Aumai pour ces retours enjoués :) Tu ferais une excellente ambassadrice pour aller distribuer nos livres au grand public !
C'est un boulot qu'on me propose??? 8-) Si je peux avoir des entrées dans des lieux pas croyables, je suis avec vous... :lol:
A ce propos, vous faites comment pour dédicacer vos livres? Signature électronique ou au stylo doré sur une tablette :mrgreen:
Blague à part, j'ai aimé le livre et j'attends la suite... Mais, suite à ma relecture d'hier soir, euh cette nuit... J'aime toujours :p
edwine a écrit :.../...
Pour répondre à ta question Chrysalide, en effet, le but pour nous est que cela ne se voie pas que nous l'avons écrit à 4 mains. Pour nous, la fluidité dans l'écriture est l'un des éléments clés. La fluidité est ce que nous recherchons quand nous lisons un livre, c'est vraiment l'un de nos critères de référence. Ainsi, il était primordial pour nous que cela ne se sente pas à la lecture que l'histoire à été écrite à deux, nous ne voulions pas que ça fasse buter le lecteur, que ça l'oblige à s'ajuster continuellement ou que ça lui provoque des ralentissements,... Il fallait donc que nos styles se fondent bien l'un dans l'autre.
Je pense qu'il y a deux choses - et je suis certaine qu'Isa viendra rajouter son point de vue si je n'ai pas tout dit ou si elle n'est pas tout à fait d'accord - qui ont permis ce mélange:
1/ tout d'abord, on est sur la même longueur d'onde et on sait ce que l'on veut pour cette histoire (et on veut la même chose bien sûr, sinon cela ne fonctionnerait pas), donc on sait quel rendu on souhaite et on oeuvre toutes les deux dans cette direction en faisant de notre mieux
2/ ensuite, on fait plusieurs relectures successives ou chacune reprend ce que l'autre a écrit, réécrit dedans au besoin, efface des passages qui semblent dissonants ou avec lesquels on est pas d'accord/pas à l'aise, on gomme si quelque chose est trop marqué dans le style (mais c'est plus rare car, au moment même d'écrire, c'est déjà un exercice de style où on écrit en se disant que ça doit fonctionner à deux et en imaginant à quoi ça devrait ressembler idéalement, on se corrige donc déjà soi-même pour gommer des tics de langage ou d'écriture)
edwine a écrit :.../...
Quant à qui a écrit quoi, le but est que cela ne se sache pas, ou ne se devine même pas d'ailleurs! L'attribution des passages à écrire est très aléatoire et ne répond pas à une logique précise.
Sincèrement, je n'ai pas ressenti une différence de chapitre en chapitre, j'aurais du mal à dégager des passages qu'on pourrait associer à un auteur ou un autre. Je ne suis pas une experte non plus.
edwine a écrit :.../...
Concernant la scène d'amour (et oui, on y vient !), nos écritures n'ont pas fait l'amour, non ! Je pense vraiment qu'il ne faut pas voir les choses comme ça, même si c'est une vision poétique ;) Encore une fois, Isa peut venir le dire si elle n'est pas d'accord ou si elle voit les choses différemment, mais de mon point de vue, on écrit la scène d'amour comme on écrit n'importe quelle autre scène. C'est technique, on a un effet à rechercher, un équilibre à maîtriser. On n'y met rien de personnel, on y met notre coeur et notre énergie bien sûr, mais au même titre que n'importe quelle autre scène du roman. Je ne crois pas que ce soit le vécu qui puisse forcément rendre un livre réussi, la preuve avec l'héritage du pouvoir qui est du genre fantastique et qui décrit des personnages qui ont des aptitudes hors du commun qui n'existent pas et qui font des choses que nous n'avons jamais faites ou ne maîtrisons pas (par exemple la randonnée extrême ou les combats à l'épée). Nous recherchons la justesse psychologique des personnages et les scènes d'amour doivent être visuelles et arrivent comme une suite logique des événements.

Malgré la gêne qui peut exister lors de l'écriture d'une scène de sexe - et c'est humain je suppose -, c'est aussi notre parti pris de jouer la carte de l'érotique dans les scènes d'amour de nos romans, c'est ce qu'on demande autant que faire se peu aux auteures de Reines de coeur, alors il faut être honnête et être les premières à appliquer ces règles de notre côté ! Sans mauvais jeu de mot, il ne faut pas avoir peur de se mouiller ^^
Sans en dire plus, la scène du tome 1 a été écrite majoritairement par l'une d'entre nous, mais a ensuite été retravaillée par les deux avec ajouts et suppressions, tandis que la scène qui ouvre le tome 2 est un mélange de deux scènes écrites chacune de notre côté. Comme nous voulions redémarrer ce tome 2 sur les chapeaux de roue, la décision a été prise d'écrire chacune de notre côté pour l'ouverture du roman pour ensuite ne garder que la plus réussie des deux ou fusionner les deux. Comme ce n'est jamais facile de jeter, on a réussi à recomposer les deux scènes et on est assez contentes du résultat :)
"nos écritures n'ont pas fait l'amour, non !" Je demande une preuve :lol: :lol: :lol:
J'attend le tome 2 impatiemment pour voir le résultat et mesurer la différence :geek: s'il y en a une.
edwine a écrit :.../...
Aumai77 a écrit :Chrysalide, tu devrais lire le premier tome...
Merci ! Je n'aurais jamais osé le dire mais puisque tu le fais à ma place... !
.../...
:oops: Désolée...

Chrysalide

Re: L'héritage du pouvoir ( tome 1)

Message par Chrysalide »

Aumai77 a écrit : "nos écritures n'ont pas fait l'amour, non !" Je demande une preuve :lol: :lol: :lol:
Tu veux de la TV réalité Aumai! :p
edwine a écrit :Sans mauvais jeu de mot, il ne faut pas avoir peur de se mouiller ^^
: )
edwine a écrit :Je crois que j'ai essayé de répondre à tout, mais si ce n'est pas le cas, il ne faut pas hésiter à me le dire.
Merci d'avoir pris le temps de répondre de manière aussi développée à toutes mes questions.

Je tenais à dire que même si je ne connais pas le contenu du livre, je suis contente d'avoir osé poser mes questions pour pouvoir découvrir plus votre état d'esprit concernant la conception de votre ouvrage.
C'est comme ça personnellement que je me suis intéressée petit à petit à une philosophe, auteure, historienne, en découvrant ses interviews, en pouvant découvrir ce qui l'a amenée à écrire chacun de ses bouquins, en pouvant découvrir son état d'esprit pour chacun et c'est surtout comme ça que j'ai un de ses ouvrages sur ma table de chevet, ce qui est une première pour moi (me plonger dans la lecture d'un livre sans aucune image). Je vais certainement mettre 30 ans pour arriver au bout par rapport aux personnes qui lisent en moins de deux une tonne de bouquins, mais peu importe je ne suis pas pressée.
Tout ça pour dire qu'en savoir plus autour des coulisses pour votre bouquin peut être très attractif pour des personnes curieuses, qui ne se sont pas encore lancées dans la lecture de "L'héritage du pouvoir ( tome 1)".
D'ailleurs, autre petite note que je voulais ajouter, tu as une manière d'écrire Edwine, qui donne envie de te lire, d'en découvrir plus, donc autre point qui peut attirer pour la lecture de ton ouvrage avec Isabelle.
Aussi, autre chose que je voulais ajouter, j'ai constaté que tu avais écrit une nouvelle La Magie d'Halloween, cette fois-ci en solo. Je suis justement tentée de te poser des questions sur les différences entre écriture à deux et en solo, mais j'en resterai là pour l'instant comme on n'est pas dans le bon sujet pour en parler plus en profondeur de ta nouvelle.

En conclusion, je me dis que le système de l'écriture à deux, en tout cas le votre, est une manière aussi de s'auto-découvrir mutuellement grâce au regard de l'autre, de s'améliorer, c'est autant faire preuve de confiance que d'humilité avec l'autre, ce n'est pas donné à tout le monde, bravo. J'admire le concept de votre collaboration pour votre bouquin!

Avatar du membre
Aumai77
Messages : 723
Enregistré le : lun. 31 août 2015 14:00

Re: L'héritage du pouvoir ( tome 1)

Message par Aumai77 »

Chrysalide a écrit : Aussi, autre chose que je voulais ajouter, j'ai constaté que tu avais écrit une nouvelle La Magie d'Halloween, cette fois-ci en solo.
Que j'ai lu aussi ;-) Mais je n'en parlerai pas...

Avatar du membre
edwine
Messages : 51
Enregistré le : sam. 3 déc. 2011 11:58

Re: L'héritage du pouvoir ( tome 1)

Message par edwine »

Aumai77 a écrit :C'est un boulot qu'on me propose??? Si je peux avoir des entrées dans des lieux pas croyables, je suis avec vous...
A ce propos, vous faites comment pour dédicacer vos livres? Signature électronique ou au stylo doré sur une tablette
Blague à part, j'ai aimé le livre et j'attends la suite... Mais, suite à ma relecture d'hier soir, euh cette nuit... J'aime toujours :p
Nous sommes encore loin d'avoir des entrées dans des supers endroits, mais ta motivation fait plaisir à voir ! Qui sait, un jour peut-être ! On pensera à toi à ce moment là !

Pour les dédicaces, il faut trouver un moyen ! Que le livre sorte en papier ?! Il faudrait demander l'autorisation à notre éditeur... ;) Sinon ça doit pouvoir se faire des signatures électronique à intégrer à la première page, mais même si ça parait simple vu comme ça, je suppose que la logistique a mettre en place doit être assez complexe.
Chrysalide a écrit :En conclusion, je me dis que le système de l'écriture à deux, en tout cas le votre, est une manière aussi de s'auto-découvrir mutuellement grâce au regard de l'autre, de s'améliorer, c'est autant faire preuve de confiance que d'humilité avec l'autre, ce n'est pas donné à tout le monde, bravo. J'admire le concept de votre collaboration pour votre bouquin!
Merci Chrysalide pour tes compliments et pour ton intérêt dans notre projet. Travailler à deux, ça motive et ça rend les choses plus faciles que lorsque l'on travaille seul. Ça permet d'avoir en direct un retour critique que l'on sait être forcément bienveillant, c'est ce qu'il faut pour s'améliorer et voir les défauts qu'en temps normal on ne voit peut-être pas lorsque l'on est seulement face à soi-même.

C'était un plaisir de répondre à tes questions, tu as bien eu raison de les poser !

Concernant La Magie d'Halloween, je vais directement aller faire un tour sur le nouveau sujet. Au passage, merci Aumai pour ton soutien, je vois que l'on peut compter sur toi en tant que fidèle lectrice !
One must still have chaos in oneself to be able to give birth to a dancing star

Répondre