Le genre Lesbian Pulp Fiction, une aubaine réelle ?

Magazines, Bandes Dessinées, Mangas, Romans…
Répondre
Arpagon

Le genre Lesbian Pulp Fiction, une aubaine réelle ?

Message par Arpagon »

Si très peu de romans intègrent des personnages lesbiens au 20 ième siècle, c'est bien le genre lesbian Pulp fiction qui mettra les femmes gay à l'honneur, des années 50 à 60, tant dans des romances, que des récits westerns, oeuvres de sci-fi, ou encore polars...
Nommé ainsi, car sa qualité d'impression n'est pas sans rappeler la moindre qualité des magazines, tout comme ses lieux de distribution qui sont kiosques, terminaux de bus, drugstores, ce genre, qui arrive à échapper à la censure en plein maccarthysme , devient un souffle nouveau pour les lesbiennes en manque de représentation.
Mais, acheter ce type de livres n'est pas pour autant aisé : tout achat sonne tel un coming-out ; et si certaines femmes profitent d'un mode de présentation qui permet la 'mise en poche', d'autres n'hésitent pas à s'en débarrasser en l'abandonnant, mais, le pire à mon sens, demeure le sacrifice de l'auto-da-fé.

Toutefois, peut-on réellement penser que des titres tels Satan was a lesbian sont des livres qui servent les lesbiennes ?
Image

Arpagon

Re: Le genre Lesbian Pulp Fiction, une aubaine réelle ?

Message par Arpagon »

En tout cas, si plusieurs de centaines de titres virent le jour, ce sont des millions d'exemplaires qui furent achetés, phénomène qui engagea probablement Joan Nestle à surnommer ces romans de " livres de survie".
Elle - même gay et fière de l'être, cette romancière/éditrice, primée comme auteure d'une oeuvre lesbienne , se donnait pour mission d'archiver la représentation de l'homosexualité féminine en tant que femme, gay et Juive.
Malheureusement, mais ça, on en a l'habitude, même ce genre de livres voit ses héroïnes mourir ou sombrer dans la folie, à l'instar de Women's barracks ou de Spring Fire.
Le premier , de Tereska Torres relate l'histoire vraie de femmes françaises volontaires à l'incorporation dans l'armée britannique, durant la seconde guerre mondiale.
Il fut adapté en français sous Jeunes femmes en uniforme
Image
Le deuxième , de l'écrivaine lesbienne Marijane Meaker/Vin Packer , s'impose comme le premier vrai lesbian Pulp fiction car l'intrigue ne repose que sur l'amour de deux jeunes filles.

Image
C'est justement l'éditeur de Marijane qui devait expliquer que si le lesbian Pulp fiction s'autorisait à parler de lesbianisme, plus libre en cela que le genre "cartonné ", la censure veillait tout de même: Après tout, ces livres qui transitaient par ferroutage, étaient facilement intercéptables par les autorités.
Aussi, pour que leur existence soit pérène, sans intention présumée 'd'engager à la débauche par le biais det l'homosexualité triomphante", il était préconisé que l'homo ne soit pas gaie au final.
Mais, un vent de révolte souffla...

Arpagon

Re: Le genre Lesbian Pulp Fiction, une aubaine réelle ?

Message par Arpagon »

Ainsi , Artemis Smith, après maints refus, parvint a être éditée, pour Odd Girl ou Third Sex.
Le contenu prit alors une dimension plus politique et militante : féministe et pro-droits des homos.
A noter que pour les editions pulp, l'encrage devint bleu.
Image

The Third Sex

Avatar du membre
Aumai77
Messages : 723
Enregistré le : lun. 31 août 2015 14:00

Re: Le genre Lesbian Pulp Fiction, une aubaine réelle ?

Message par Aumai77 »

Finally! Merci 8-)
J'ai une question, est-il possible de trouver ces romans qqpart?

Luck

Message par Luck »

Pour les Pulp originaux, ebay (US)...

Avatar du membre
Aumai77
Messages : 723
Enregistré le : lun. 31 août 2015 14:00

Re:

Message par Aumai77 »

Luck a écrit :Pour les Pulp originaux, ebay (US)...
Merci :)

Avatar du membre
Aumai77
Messages : 723
Enregistré le : lun. 31 août 2015 14:00

Re: Le genre Lesbian Pulp Fiction, une aubaine réelle ?

Message par Aumai77 »

En effectuant une recherche je suis tombée sur ça : https://fr.wikipedia.org/wiki/Lesbian_pulp_fiction et plus particulièrement sur ces deux paragraphes :
Marion Zimmer Bradley (1930-1999) a écrit sous plusieurs noms de plume. Elle devint populaire par les séries Cycle d'Avalon et Ténébreuse (Darkover). Pendant des années Marion Zimmer Bradley refusa d'admettre qu'elle avait écrit au début pour le Lesbian pulp fiction et s'irrita des commentaires réguliers qui étaient faits à son sujet dans le magazine The Ladder.

Ses écrits dans le lesbian pulp fiction :

I am a Lesbian, 1962 sous le nom de Lee Chapman ;
No Adam for Eve, 1966 sous le nom de John Dexter ;
My Sister, My Love, 1963 sous le nom de Miriam Gardner ;
Twilight Lovers, 1964 sous le nom de Miriam Gardner ;
The Strange Women, 1967 sous le nom de Miriam Gardner ;
Spare Her Heaven, 1963 sous le nom de Morgan Ives ;
Anything Goes, 1964 sous le nom de Morgan Ives ;
Knives of Desire, 1966 sous le nom de Morgan Ives.
Réémergence des fictions populaires lesbiennes

De la même manière que pour les Lesbian pulp fiction au cours des années 1950/1960, les nouvelles technologies ont permis l'arrivée d'une nouvelle vague de littérature de poche lesbienne depuis les années 1980 jusqu'à ce jour. Au cours des années 1980 et 1990 les fanfiction firent leur apparition et ont permis la mise en avant de centaines d'auteurs de romans, d'histoires, de nouvelles et de séries les mettant à disposition du public sur Internet. Ces publications online sont restées populaires17. De nombreux auteurs de fanfiction quittèrent le concept et ont écrit leurs propres romans. Avec la multiplication de petites imprimeries, l'apparition de la publication assistée par ordinateur et la possibilité de publier sur demande, de nouveaux romans lesbiens ont vu le jour. L'arrivée du XXIe siècle a vu la naissance d'une douzaine d'éditeurs de romans lesbiens et autres thèmes, assurant la sortie annuelle de centaines de nouveaux titres18. Les trois plus grands éditeurs à l'aube de ce nouveau millénium sont Bella Books, Bold Strokes Books (en) et Regal Crest Enterprises (en). Les dernières techniques d'innovation, les livres numériques (E-books), donnant une lecture sans impression, ont permis la réédition d'anciens romans pulp au format numérique. La plupart des nouvelles publications actuelles sont également rééditées au format numérique19.

Depuis le début des années 2000, de nouvelles histoires de Lesbian Pulp Fiction sont écrites par Monica Nolan et publiées chez Kensington.
Pour Marion, je crois que j'avais déjà lu qqch à ce sujet qqpart, peut-être même sur ce forum.
Par contre, je ne m'étais pas penché sur les versions EBook. Ce qui pourrait-être l'occasion de redécouvrir les anciens comme les nouveaux pulps 8-)
En espérant n'avoir pas trop pollué la discussion.

Le version en anglais du wikipédia pour être complet https://en.wikipedia.org/wiki/Lesbian_pulp_fiction

Arpagon

Re: Le genre Lesbian Pulp Fiction, une aubaine réelle ?

Message par Arpagon »

Merci Aumai77 :)
Quant à moi, je rajoute un extrait du documentaire de Barbara Hammer, Nitrate Kisses , où sont justement mis en lumière certains des livres cités.
Image
https://youtu.be/cGuigR_vPRo

Répondre