[Livre] Hommage à Simone Veil

Magazines, Bandes Dessinées, Mangas, Romans…
Répondre
Avatar du membre
Sirius
Messages : 16
Enregistré le : sam. 1 juil. 2017 18:12
Localisation : région parisienne
Contact :

[Livre] Hommage à Simone Veil

Message par Sirius »

J'ai dévoré (il n'y a pas d'autres mots) l'autobiographie de Simone Veil, il y a une semaine environ ...
Hier, comme vous tou(te)s, j'apprends son décès.
Consternation.

Je vous recommande donc très vivement Une vie, qui, il y faut bien le dire, a été une vie bien remplie.

Simone Veil a traversé l'histoire de la France des 80 dernières années et y a même participé.

C'est dans un style sobre qu'elle se raconte, de Nice au Parlement Européen en passant par Auschwitz et le ministère de la Santé où elle fut à l'origine d'une loi qui changea radicalement la vie des femmes, et qu'elle nous livre non seulement les événements de sa vie, mais aussi son point de vue, toujours nuancé, sur ce qu'elle a vécu, comment elle l'a vécu et ce qu'elle en a pensé.

Un parcours exceptionnel pour une époque exceptionnelle et une femme exceptionnelle.

Hautement recommandable.

(Si vous habitez par chez moi, je veux bien vous prêter le livre, à condition que vous me le rendiez :twisted:).

cricridhumour

Re: Hommage à Simone Veil

Message par cricridhumour »

Je ne pense pas que cette femme était très gay friendly : donc sa place ici m'interroge
En outre, consternée par sa mort: pas vraiment, vu son âge.
Je viens de perdre ma mère , qui avait l'âge d'être sa fille .
Donc, sa mort ne me touche pas plus que ça.

Avatar du membre
Mira2012
Messages : 2066
Enregistré le : dim. 4 nov. 2012 19:42
Localisation : Paris

Re: Hommage à Simone Veil

Message par Mira2012 »

Elle a été contre le mariage pour tous (question de generation peut être?), par contre elle n'était pas homophobe.
Je partage l'admiration de Sirius. Cette force intérieure, cette volonté, cette combativité... Elle avait contre elle les circonstances et la misogynie crasse de l'époque, et malgré cela a réussi a faire passer ses idées. Chapeau.

Avatar du membre
Sirius
Messages : 16
Enregistré le : sam. 1 juil. 2017 18:12
Localisation : région parisienne
Contact :

Re: Hommage à Simone Veil

Message par Sirius »

Je suis contre le mariage (hétéro et gay, quand on a la joie de connaître les joies du célibat, y a pas photo), mais j'accepte qu'il existe des personnes qui soient pour.
De même, je ne suis pas d'accord avec tous les points de vue défendus par Simone Veil (pour donner un exemple, si sa loi sur l'IVG était passée quelques mois plus tôt, je ne serais tout simplement pas née, donc l'IVG je ne suis pas contre, en théorie, mais en pratique, j'ai mal au ventre rien que d'y penser, d'ailleurs, elle est très claire à ce sujet, il s'agissait de mettre fin à une situation sanitaire déplorable de femmes qui avortaient quand même, en dépit de l'illégalité), et pourtant je la respecte. Et c'est justement parce qu'elle-même est capable de nuancer ses points de vue et ceux des personnes de son entourage, summum d'intelligence, que je la conseille.

Cette femme était femme, juive, ancienne déportée, mère de famille et pourtant, comme le souligne très justement Mira, elle est parvenue malgré tout, à une époque où cela n'était effectivement pas très simple, à devenir une femme politique de haut rang, et ce en dépit du sacro-saint "patriarcat", à la force de son travail et de son talent.
Pour moi, c'est un exemple de réussite.
Où avons-nous une figure féminine d'une telle envergure aujourd'hui?

Ma consternation n'appartient qu'à moi, merci de me laisser la liberté d'avoir les sentiments que je veux.
Il ne s'agit pas de juger ma consternation ou d'être touché(e) par sa mort, il s'agit de lire le bouquin (si cela vous intéresse, sinon, passez votre chemin).

Griottesurlegateau

[Livre] Hommage à Simone Veil

Message par Griottesurlegateau »

Je voulais poster ailleurs mais sur mon chemin, ce topique a retenu mon attention. Parce que le personnage de Simone Veil m'a ces dernières années posé des questions.

J'ai découvre Simone Veil à la sortie de mon adolescence par le truchement du long documentaire de Claude Lanzmann, "Shoah".
Dans mon souvenir, elle témoigne du silence, tout comme Boris Cyrulnik du reste, que la société d'alors lui a imposé lorsqu'elle est revenue des camps d'extermination, dans cette dimension d'horreur que cette société ne voulait pas entendre.
On retrouve cette notion de fossé dantesque dans le récent superbe film "La douleur" d'Emmanuel Finkiel (2017), dans "Un amour à taire" de Christian Faure (2005), ou dans "Au revoir là-haut" de Pierre Lemaître (ici concernant la première guerre mondiale).
A ce sujet d'ailleurs, j'ai découvert très récemment que la chanson de Jean Ferrat, "Nuit et brouillard" avait été censurée à sa sortie en 1963. Pourtant, elle qui représentait l'une de mes chansons fétiches dans mon adolescence, m'a paru, à la suite de nombreux documentaires visionnés depuis sur cette période, assez en deçà de l'horreur engendrée au quotidien dont on découvre année après année de multiples visages.
Simone Veil - Témoignage (2005)
A travers ce qu'a traversé cette femme, ce qu'on lui a fait subir au bout de l'horreur, c'est un silence respectueux qui s'impose.

Je retrouve Simone Veil un peu plus tard à travers un livre de Laure Adler "Les femmes politiques".
Elle y est d'ailleurs en couverture à l'Assemblée Nationale.
De nouveau, son combat pour faire passer son projet de loi sur l'IVG à l'Assemblée Nationale (17/01/1975), ajoute à l'admiration, oui, je peux employer ce terme, que provoque chez moi cette personnalité.
Surtout quand on prend réellement conscience de ce que cette loi permet d'accès à la liberté des femmes à disposer de leur propre corps.

L'image se modère légèrement à l'élection présidentielle de 2007.
Je suis étonnée de l'appartenance politique auprès de laquelle Simone Veil apparaît.
Sans doute ai-je une vision personnelle de ce qu'est une société humaniste.
En quoi la traversée et le vécu d'une telle déshumanisation devraient-ils modifier l'appartenance à une classe sociale donnée et aux idées qu'elle véhicule ? Et pourquoi d'ailleurs la modifieraient-elles ?

Le second questionnement, lui plus profond, intervient lorsque je découvre assez récemment, que Simone Veil a participé le 13/01/2013 à une manifestation contre le mariage pour tous.
Faut-il y voir au fond un positionnement par rapport à des représentations globales de rejet sur la sexualité entre des personnes de même sexe ? Auquel cas, c'est très troublant en regard d'un même vécu de déportation au motif d'appartenance à un groupe qui ne revenait pas à des dirigeants totalitaristes.
Ces manifestations demeurent très violentes quand on a été de l'autre côté de la cour.
Faut-il considérer de façon très dichotomique, comme je viens de le revoir dans "La sociologue et l'ourson" d'Irène Théry, que l'idée défendue est qu'"On n'a rien contre les homosexuel.le.s mais l'adoption et donc la filiation, ça non !" ? Auquel cas, le trouble persiste, s'enkyste et vient interroger l'honnêteté intellectuelle, le degré d'ouverture humaniste, toujours en regard du vécu.

Ces interrogations viennent appuyer le constat que l'humanité n'est pas toute blanche ou toute noire (quoi qu'elle puisse aussi l'être) mais qu'elle est plutôt faite de façon globale d'une infinité de nuances de gris.
Il aurait été intéressant d'entendre la voix de Simone Veil sur ces questions.

Avatar du membre
Mira2012
Messages : 2066
Enregistré le : dim. 4 nov. 2012 19:42
Localisation : Paris

Re: [Livre] Hommage à Simone Veil

Message par Mira2012 »

il me semble qu'elle s'en était expliquée, mais impossible de me rappeler. J'ai un vague souvenir que c'était plus de l'ordre du respect des traditions qu'autre chose ("ordre naturel" soit-disant), mais pas sure.
(desolee de ne pas faire avancer la discussion... :? )

Quant au fait que l'humanité soit en nuance de gris, oui, sans aucun doute! Comment expliquer par exemple qu'en tant que peuple nous élevons, torturons et massacrons des milliards et des milliards d'animaux qui n'ont rien demande, alors qu'on n'en a meme pas besoin pour notre survie... Juste pour nos papilles, ou encore, par "tradition" justement. Et que peu de gens - meme les gens dit "éclairés" n'y trouvent rien a y redire.

dorinewp
Messages : 12
Enregistré le : mar. 13 mars 2018 15:45

Re: [Livre] Hommage à Simone Veil

Message par dorinewp »

Je vous conseille vivement le livre « Les hommes aussi s’en souviennent » si vous souhaitez comprendre les rouages de l’élaboration de la loi pour l’avortement ainsi que le contexte de l’époque.

Dans ce livre, il a y l’intégralité du discours (poignant) de la présentation du projet de loi par Simone Veil en 1974.
Il y a aussi un entretien où elle répond à de nombreuses questions autour de l’élaboration du projet de loi et du contexte de l’époque.

Ce livre est simple et assez rapide à lire, et permet vraiment de visualiser le travail de Simone Veil et des nombreuses autres personnes qui ont contribué à élaborer le projet de loi pour l’avortement libre.

Répondre