Virginie Despentes

Les femmes et hommes qui vous ont marqué...
Répondre
Fleming

Re: Virginie Despentes

Message par Fleming »

Silverring a écrit :On est mis en situation de responsabilité face aux libertés dont on se prive en ayant intégré une forme de norme sociale.
si c' est le message qui est retenu, alors je comprends que vous accueilliez ce livre aussi favorablement, et je ne prolongerai pas davantage mon incrustation dévavorable ;)
Heu, peut-on porter des mini-jupes par goût personnel sans penser à un rapport de séduction, qu'on ait 14 ans ou pas ? Pour moi la réponse est oui. Du coup, en prenant en compte ces éléments de contexte, je ne lis pas de contradiction dans ce que tu rapproches.
justement à l' adolescence, je dirais non, la mini-jupe n' est pas sans rapport avec la découverte/les expériences des pouvoirs séducteurs, les ados ne sont pas innocentes. Mais c' est un point de vue, d' accord, peut-être que ca se discute. Goût perso ou pas, la mini-jupe est un habit de fille, alors la contradiction est au moins là, elle s' habillait déjà avec des tenues de filles.
Autre contradiction: cette idée que les hommes insultent les putes: fais ce que je veux et je te crache après à la figure, mais elle écrit auparavant que la majorité de ses clients étaient respectueux envers elle, ils avaient besoin d' attention, de se confier tout ca...
Encore une fois, prendre garde au contexte. Tous les hommes ne recourent pas à des services sexuels. Donc, déjà, penser que "hommes" et "clients" se recouvrent complètement, c'est plutôt ça qui m'évoque une forme de généralisation...
dans le cas que je cite, Virginie Despentes "rapportait la pensée" des hommes qui font appellent au service des prostituées, je ne généralise pas, faudrait que je cite la page alors... plus tard peut-être.

Bref, je me demande dans quelles dispositions tu lis ce livre, et d'ailleurs, le lis-tu en français ? (elle a dit grand mal de certaines traductions)
je le lis en francais, et j' étais dans de bonnes dispositions au départ, sincèrement.
Je reviendrai prendre le temps de citer les passages qui me font dire qu' elle généralise, et beaucoup trop à mon goût.
Je trouve que ce livre gagnerait à rester dans le cadre de la biographie, son témoignage suffirait à ce que le lecteur se pose des questions. Je crois.

Silverring

Re: Virginie Despentes

Message par Silverring »

http://www.liberation.fr/societe/2014/0 ... ses_985440
Interview de Virginie Despentes autour de ce dernier 8 Mars.

En lisant au bas de l'article
Dernier ouvrage paru : «Apocalypse bébé» (Grasset 2010)
Je me suis dit : " Et son film alors ?!"
Et puis : "Je me demande ce qu'elle nous prépare..."

Avatar du membre
Kookaburra
Messages : 27
Enregistré le : jeu. 3 mars 2011 20:43

Re: Virginie Despentes

Message par Kookaburra »

Image

"King Kong Theorie" vient d'être adapté au théatre !
Les représentations ont commencé le 02/10 et se terminent le 02/11 au Théatre de la Pépinière, à Paris.

Toutes les infos ici :
http://www.theatrelapepiniere.com/spectacle.php?id=49
http://www.theatrelapepiniere.com/Data/ ... heorie.pdf

arthémis

Re: Virginie Despentes

Message par arthémis »

Si c'est bien fait ça peut vraiment être un petit bijou, j'ai beaucoup aimé ce livre.
Modifié en dernier par arthémis le mar. 3 févr. 2015 01:13, modifié 1 fois.

Méluzine

Re: Virginie Despentes

Message par Méluzine »

Virginie Despentes a sorti un nouveau livre il y a peu : Vernon Subutex. Premier tome d'une trilogie, je viens de voir qu'il a obtenu un prix lundi, le prix Anaïs Nin (si comme moi vous n'en aviez jamais entendu parler avant, c'est normal, c'est la première année qu'il est décerné).
Vernon Subutex est une radiographie de notre société actuelle, à travers une foule de personnages qui se croisent où se sont croisés dans leur vie. Vernon Subutex, ancien disquaire à la rue du jour au lendemain, fait le lien entre tous ces gens. On retrouve le style de Despentes, et on se prend encore une fois une bonne claque. Ce roman fourmille de personnages qui font tous entendre leur voix : clochard, petit bourgeois, ancienne star de porno, trans, homme, femme, vieux ou jeune... Et tous ces portraits dressent un portrait à grande échelle de la société dans laquelle on évolue, et ce n'est pas toujours beau à voir. On ne peut s'empêcher de ressentir un certain malaise devant certains personnages, devant une certaine haine, devant des habitudes de notre époque, et tout ça est tellement bien dépeint, qu'on se prend tout ça en pleine tête et en plein coeur.
J'attends donc le tome 2 avec impatience, je crois qu'il est pour bientôt, dans quelques mois si je ne dis pas de bêtise.

Avatar du membre
Puzzle
Messages : 60
Enregistré le : ven. 15 nov. 2013 00:06

Re: Virginie Despentes

Message par Puzzle »

Merci Méluzine de présenter le nouveau roman de Virginie Despentes.
C'est un livre que j'ai beaucoup aimé comme toutes les œuvres de cette auteure.

A chaque chapitre, nous découvrons un personnage en entrant dans sa subjectivité. Dès lors, même si certains discours, certains propos ou comportements, sont choquants ou difficilement compréhensibles d'un œil extérieur, l'auteure nous plonge dans l'univers de chaque protagoniste, ce qui nous amène à l'apprécier avec indulgence, et une certaine tendresse. Les personnages ne font donc jamais l'objet d'un quelconque jugement de valeur, ni d'aucune condamnation.

De plus, comme toujours Virginie Despentes met le doigt subtilement sur des sujets controversés, en s'engageant dans des angles assez inédits.

J'ai par exemple beaucoup aimé les dialogues entre la Hyène et Aïcha : la butch assez charismatique qui ne passe pas inaperçue et une jeune musulmane. Cette jeune femme convertie qui porte le voile tient une réelle position qui ouvre la problématique de l'éventuel échec du féminisme " progressiste " actuel et de ces faibles alternatives.

Bref, le deuxième tome arrive bientôt !

Avatar du membre
Georges
Messages : 1865
Enregistré le : ven. 15 juin 2012 18:33

Re: Virginie Despentes

Message par Georges »

Un nouvel entretien de Virginie Despents sur France Inter. A chaque fois que je l'entends je ressens une bouffée d'air frais, j'aime sa lucidité sur la société, sur son parcours. En beaucoup de choses je me retrouve en elle, elle y met des mots.
J'aime aussi comme elle parle de son entrée dans l'homosexualité et sa façon de la vivre. Bonne écoute.
http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=1205269
"L'intelligence, on croît toujours qu'on en a assez vu que c'est avec cela qu'on juge" Coluche
"I'd rather cross the line than draw it."
"On peut passer toute sa vie sous la pluie, si on suit le nuage"

Chicoutimi
Messages : 74
Enregistré le : dim. 15 juin 2014 07:39

Re: Virginie Despentes

Message par Chicoutimi »

J'ai écouté l'émission samedi dernier. Je ressens toujours un tel bien être apres l'avoir écoutée. Posée, calme, la colère n'est plus là (tres vrai ce qu'elle dit sur la colere, a un moment tu es obligée de passer à autre chose pour continuer) mais une certaine révolte. Sans doute le fait d'être de la même génération, tout me parle et me touche.

Luck

Message par Luck »

Virginie Despentes et sa "mélancolie joyeuse" sur France Inter, interviewée par Laure Adler le 23 mai dernier, à l’occasion de la sortie en librairie du tome 3 de Vernon Subutex, le roman des vaincus, des humiliés, des laissés-pour-compte, des déclassés.
C’est percutant, lucide et délicat comme une pluie fine d’agent orange...
Du genre (*) à la guerre des riches en passant par les connexions tentaculaires, la déshumanisation collective et la tentation de la pulsion héroïque jusque dans l’atrocité, l’interview est passionnante, comme toujours.

https://www.franceinter.fr/emissions/l- ... 3-mai-2017

(*) Question de Laure Adler: "Vous, vous étiez certaine, toute petite, que vous étiez une fille?"
Réponse: "[…] Je m’en fous toujours un peu, en fait, du genre que j’ai; c’est-à-dire que je ne me sens pas du tout féminine et de facto, je ne suis pas masculine".
Question (inquiète) de Laure Adler: "Mais femme quand même?"
Réponse: "J’ai des attributs féminins".
Tout est dit...

jepassevitefait

Re: Virginie Despentes

Message par jepassevitefait »

Canal + pourrait faire appel à Romain Duris pour prêter ses traits à son personnage de Vernon Subutex dans une adaptation sous forme d'une série en 2018.
Image
https://youtu.be/9tpnoMgQkPE

article allociné

Répondre