« LA » lesbienne n’existe pas

Les articles qui vous ont plu ou déplu, ce que vous appréciez ou détestez…
Répondre
invitee
Messages : 71
Enregistré le : dim. 9 févr. 2014 12:59

Re: « LA » lesbienne n’existe pas

Message par invitee »

Moi aussi j'ai été mal comprise. Il ne fait pas nier ses différences bien au contraire car nous le sommes tous sur certains points. Mais cette "différence" devrait être a mes yeux plus banalisée, plus "normale". De cette façon, tu pourrais embrasser ta copine en plein repas comme un couple hétéro sans que cela pose problème. La différence existerait alors mais acceptée. Je ne sais pas si je me fait comprendre.
Mais c'est peut être moi qui suis trop idéaliste car en y réfléchissant et avec ton exemple Aacryl, je me dis que la société n'est pas encore prête.
Dès que l'on sort de la "norme" , c'est difficile de s'intégrer, sans parler des pratiques sexuelles qui restent des tabous pour la plupart.

Avatar du membre
virisab
Messages : 64
Enregistré le : ven. 23 oct. 2015 05:10

Re: « LA » lesbienne n’existe pas

Message par virisab »

Oui, là invitée tu es trop idéaliste !!! :D

invitee
Messages : 71
Enregistré le : dim. 9 févr. 2014 12:59

Re: « LA » lesbienne n’existe pas

Message par invitee »

Dommage!
Faut y croire quand même…

Avatar du membre
virisab
Messages : 64
Enregistré le : ven. 23 oct. 2015 05:10

Re: « LA » lesbienne n’existe pas

Message par virisab »

En même temps, invitée, tu en parles comme si tu étais extérieure à tout ça...

invitee
Messages : 71
Enregistré le : dim. 9 févr. 2014 12:59

Re: « LA » lesbienne n’existe pas

Message par invitee »

J'essaie toujours de prendre de la distance avec les sujets que j'aborde. En effet, une expérience aussi belle ou traumatisante soit elle reste un exemple et donc ne prouve rien. De plus, j'aime bien me faire l'avocat du diable car souvent cela permet de développer des arguments et une conscience. En fait, j étais partis dans mon idée sur toutes les minorités. C'est pour cela aussi que le développement ne s'attache pas qu'a u lesbianisme. Au moins le débat a avancé a mon sens.

Avatar du membre
virisab
Messages : 64
Enregistré le : ven. 23 oct. 2015 05:10

Re: « LA » lesbienne n’existe pas

Message par virisab »

Oui mais ce n'est plus de la distance, c'est bizarre on dirait que tu es vraiment extérieure à tout ça, tu as bien choisi ton pseudo ;) bref.... Je ne suis pas sûre que le débat ait avancé mais si tu le dis...

hoof

Re: « LA » lesbienne n’existe pas

Message par hoof »

J'ai toujours su que mon propre genre m'attirait, pourtant, il n'y a pas si longtemps que cela que je dis que je suis homo, en fait, c'est en commençant à fréquenter ce forum que j'ai esquissé une sortie de mon placard, si bien que quand j'ai révélé mon homosexualité à une connaissance, elle-même lesbienne, elle en a été surprise.
J'ai alors été, moi, stupéfaite: je n'ai rien de féminin, malgré mes longs cheveux, ma forte poitrine, et je pensais que c'était évident. Après tout, pendant ma scolarité, on disait volontiers que je n'étais pas une fille.
Eh bien, pas pour elle.
Après, je me rappelle une lesbienne ( en pleine revendication) qui m'a traitée d'homophobe, persuadée que je la regardais de travers (en fait, c'est mon regard qui est froid et dur, de nature. Maintenant, je porte des lunettes de soleil, et ça n'arrange rien: j'ai désormais un air "arrogant".)
Par la suite, en achetant des DVD de The L.Word, une caissière convaincue de mon hétérosexualité, m'a glissé d'un air complice " mon copain et moi aussi, nous avons acheté toute la série, pour nous amuser."
Et puis, il y a les hommes qui croient que je prétends être homo, pour les éconduire.
En effet, si les femmes et moi c'est une catastrophe, un désert, avec les messieurs, si je voulais, je serais mère de famille ultra nombreuse.
Enfin, il y a les femmes hétéro qui me trouvent hyper sexy, très preux chevalier, qui n'hésitent pas à me soumettre leur envie de coucher avec moi, avec pourtant cette réticence de tout de même le faire avec une femme, ou alors que je leur fasse des trucs, sans demander qu'elles, elles me fassent ces mêmes trucs, c'est le genre de rapports que j'entretiens avec une certaine personne qui m'a toujours nié ma féminité, du genre " t'es pas un mec, pour rien, toi.", ou " jamais je pourrai le faire avec une autre femme, toi, par contre, c'est différent. Si seulement, tu n'avais pas cette poitrine... ".
Des copines, j'en ai eues, mais toujours des hétéros, ou bi, mais jamais réellement lesbiennes.
Longtemps, ainsi, j'ai pensé que je ne devais pas être une vraie lesbienne, un peu à la manière de La lesbienne invisible, que c'était ça, mon problème.
Au fond, il est vrai que je me sens plus trans qu'homo, mais tout de même...

Tout ça pour dire, que pour être une femme qui n'aime que les femmes, apparemment, je n'ai pas le statut de lesbienne.

invitee
Messages : 71
Enregistré le : dim. 9 févr. 2014 12:59

Re: « LA » lesbienne n’existe pas

Message par invitee »

J'aime bien te lire en tout cas Hoof.

hoof

Re: « LA » lesbienne n’existe pas

Message par hoof »

Je te remercie invitee. :)

shoes

Re: « LA » lesbienne n’existe pas

Message par shoes »

Ce topic m'interroge, lui aussi.
Si vous vous demandez pour quelles raisons je fais remonter tous ces topics, non, ce n'est pas parce que j'ai plus de liens à imposer, j'en ai plein, plein, plein :geek: :mrgreen:
Mais, je sais plus, j'ai l'impression que je me trompe parfois quand je prétends que j'aime les femmes, pas peut être, pas la plupart du temps, mais toujours.
Plus ça va, plus on me rétorque que je crois n'aimer que les femmes, Mais que c'est faux: nous sommes tous bisexuels, mais que d'un côté il y a les hétéros par lâcheté , les strictement homos, par militantisme.
Eh ben, moi qui croyais me connaître... :cry:
C'est dingue comme on peut se tromper quand même. :mrgreen:

Répondre