La visibilité lesbienne et vous

Les articles qui vous ont plu ou déplu, ce que vous appréciez ou détestez…
arthémis

Re: La visibilité lesbienne et vous

Message par arthémis »

euh alors...binh ce n'est pas facile de répondre...

D'abord :
Pour autant, je pense être devenue une militante "passive" [...] grâce à la personne que j'aime à laquelle je tiens la main dans la rue et à que j'embrasse sur le quai de la gare quand on se retrouve, heureuses.
Je pense que c'est ce genre d'attitude qui reste le plus efficace pour la visibilité lesbienne, pour la visibilité deS lesbienneS (dans toute leur diversité) meme si c'est long, meme s'il peut y avoir des regards/paroles/gestes déplacés de la part de la foule.
Ça c'est d'abord mon grand truc...j'adhère à 100% (bon excepté... :mrgreen: ça y est je suis toute rouge)

Ensuite...

Euh non Isabelle, jamais je ne dirais qu'une fille qui se fait violer est victime d'abord d'elle-même, ni que tu as été agressée parce que tu avais poussé le bouchon trop loin, nous sommes en France que diable.

le coup de Titidark qui dit qu'elle s'en fout...euh ça m'est arrivée, passer la tête haute, même si parfois on se sent agressée...

Cependant...

J'avoue que j'ai navigué en terrain...particulier.

Je joue sur ma différence, sur l'avantage que j'ai d'être française (donc auréolée d'un parfum de scandale, de liberté et d'un côté "Marie couche toi là" à la morale fluctuante), mais être particulier, peut apporter, fascination, interrogations, curiosité, méfiance, mépris (déguisé ou non), je ne sais quoi.
je suis super myro, mais par complètement naïve non plus. Dans certaines sociétés il faut beaucoup d'aplomb pour être soi-même et j'ai moins de latitude à l'être en Libye qu'en Chine ou en Thaïlande (sans compter mes propres inhibitions ou mes propres représentations parfois erronées comme ça l'est toujours en matière de représentation)

Euh ce n'est pas très clair...bref, en fait j'admire les suffragettes tout en les trouvant trop...
Je crois aussi que le militantisme doit être adapté à la société dans laquelle on vit (d'où mon anecdote sur la techno parade en Israël/Palestine).
Nous sommes dans un état de droit...et ce droit doit être défendu par nous et l'Etat.

Moi je suis assez pudique question sentiments (c'est pour cela que je me sens beaucoup d'affinités avec les Thaïs, sur ce sujet ils sont parfaits pour moi), d'où peut-être aussi ma position au côté de Titidark.

En fait je pose beaucoup de questions...De nature je n'aime pas la provoc, ni la violence...

Pour ce qui est de la Révolution française...pas vraiment admirative de cette prise de pouvoir par les bourgeois dont une des premières mesures fut d'interdire les clubs de femmes (tient comme c'est bizarre)...
Les révolutions c'est cool...mais entraînent des rivières de sang, de larmes, de peur, de crime, souvent une bonne période de régression et autres. Je suis plutôt pour la manière douce...D'ac je sais je ne serai jamais une héroïne et si tout le monde était comme moi, on irait pas très loin...mais je suis admirative au plus haut point de La Révolution des Oeillets...vraiment une grande réussite.

Je n'ai pas non plus d'avis arrêté, de crédo, sur la question, et ce n'est pas parce que je ne ferais pas, que je suis pas trop adhérente à certaines actions que je suis contre ceux qui les font.

dans les gay-pride il y a une chose que je trouve assez fort c'est la bonne ambiance qui y règne, une sorte de carnaval, qui par certains côté rappelle un peu les Saturnales romaines...mais même à Rome les Saturnales n'ont pas toujours eu tant la côte...Il y eu des hauts et des bas...Des excès et de très bons côtés.

pfff...faudrait organiser un café là dessus...discuter comme ça au clavier c'est un peu dur...Je me sens dire que des bêtises et suis un peu perdue de n'avoir pas des gens en face de moi.

Avatar du membre
Feest
Messages : 16
Enregistré le : lun. 10 oct. 2011 17:45
Localisation : Bruxelles

Re: La visibilité lesbienne et vous

Message par Feest »

Débat intéressant mais fastidieux à lire...

Je ne répondrai pas à toutes les questions qui se sont posées ici, mais je voudrais attaquer la discussion sous un autre angle.
Je crains qu'on oublie qu'avant tout, nous sommes des êtres humains, c'est-à-dire que nous sommes tou(te)s différent(e)s, que nous agissons avec les moyens que l'on a ou que l'on veut se donner. Certaines d'entre vous, grâce à leur éducation, le soutien de leur proches et leur caractère, n'ont aucun mal à s'affirmer, d'autres pas.
C'est pourquoi, des mouvements et des associations doivent exister pour ces gens-là. Quand on n'est pas soutenu par sa famille ou ses amis, il est primordial qu'une communauté prennent le relais. Pour l'instant, et je le regrette, ce qui fonctionne, c'est "crier plus fort que les autres pour se faire entendre". C'est vrai, que ça dérange, on aimerait pouvoir se passer de ce biais, mais c'est notre histoire et surtout, nos acquis ont été durement gagnés par des gens qui ont crié leur volonté de vivre comme bon leur semblait.

Pour ma part, quand je me suis dit que j'étais lesbienne, je me suis sentie démunie. Où trouver des gens comme moi ? Les sites internet et les quartiers ghettos m'ont bien aidée.
Modifié en dernier par Feest le jeu. 3 nov. 2011 09:55, modifié 1 fois.
Tout jadis. Jamais rien d'autre. D'essayé. De raté. N'importe. Essayer encore. Rater encore. Rater mieux.

Avatar du membre
Liklaugh
Messages : 1604
Enregistré le : sam. 30 oct. 2010 14:59
Localisation : Au gré du vent

Re: La visibilité lesbienne et vous

Message par Liklaugh »

Enka a écrit :Que vous soyez ou non militante affranchie, peut-être nourrissez-vous un sentiment plus ou moins profond d'appartenance à ce qu'on appelle très communément "la communauté LGBT".
[...]Je me demandais comment, à votre niveau vous la perceviez et vous vous y impliquiez.
Je ne suis pas militante, et ce à cause de mon éducation, de ma famille. Par là, j'entends que le fait que ma propre mère me demande de la mettre en veilleuse dans ma famille sur ma sexualité me lie tout simplement les mains. Le fait aussi de ne pas avoir baigné dans l'expression sentimentale ne m'aide pas à me montrer dans la rue. Ce n'est que MON cas particulier, mais j'imagine que c'est le cas de beaucoup d'homosexuels encore aujourd'hui. Vous me direz peut-être qu'il suffit d'ignorer les gens qui ne vous acceptent pas, mais qu'en est-il quand c'est votre propre sang ?

J'admire les militant(e)s homosexuel(le)s. J'admire d'autant plus ceux qui ont trouvé le courage de couper les ponts avec leur famille. Peut-être un jour le ferai-je. Ou peut-être que j'attendrai tout simplement qu'ils disparaissent. Mais tout ceci est un autre sujet.

Ma contribution à la visibilité lesbienne se cantonne à mon entourage (ami(e)s hétérosexuel(le)s, belle-famille) à qui je ne cache rien. Et je me félicite d'avoir pu démonter les préjugés de certains.
Oui j'ai participé à plusieurs G-P, mais en fuyant au maximum les objectifs de caméras et appareils photos.

Comme le dit Feest :
Feest a écrit :Certaines d'entre vous, grâce à leur éducation, le soutien de leur proches et leur caractère, n'ont aucun mal à s'affirmer, d'autres pas.
C'est triste, mais c'est comme ça.

Je comprends un peu le point de vue de Titidark, car c'est tout simplement ce que l'on entend à chaque discussion avec des hétéro qui n'ont rien contre notre sexualité mais qui essayent de comprendre pourquoi nous avons ce besoin de communauté. Et là, je suis toujours en manque d'arguments. C'est aussi pour ça que je me ballade sur le net en cherchant des réponses et que j'apprécie ce forum "communautaire".

Existe-t-il un mode d'emploi avec des réponses toutes faites aux questions que l'on connait telles "pourquoi
une parade" ou encore "pourquoi t'es homo ?"... Non, ça serait trop simple.
C'est là, à mon avis, que les associations LGBT sont nécessaires. Parce que beaucoup de jeunes homos n'ont pas d'armes pour se défendre de ses continuelles attaques verbales.

Là où je ne te comprends plus Titidark, c'est lorsque tu dis qu'il suffit que tout le monde soit 'out' et que le fait d'ignorer les attaques fera que les choses passeront. Comment ignorer la violence physique ?
Comme le dit si bien Isabelle :
Isabelle B. Price a écrit :Parce que tous les noirs sont visibles, il n'y a plus de racisme ?
"Tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien." Socrate

Carmilla fan

DJ Lik !

Avatar du membre
titidark
Messages : 779
Enregistré le : sam. 1 janv. 2011 10:50
Localisation : Sur la lune

Re: La visibilité lesbienne et vous

Message par titidark »

Là où je ne te comprends plus Titidark, c'est lorsque tu dis qu'il suffit que tout le monde soit 'out' et que le fait d'ignorer les attaques fera que les choses passeront. Comment ignorer la violence physique ?
Dans ce cas là c'est l'exception qui confirme la règle. Bien évidement que en ca d'agression physique il ne faut pas ignorer et porter l'affaire en justice, voir ne pas hésiter à se défendre pour peu que la personne sache un minimum se battre...
On ne pourra jamais arrêter les cons de penser de manière cons, les remarques ou ce genre de choses il suffit des les ignorer, ca ne vaut pas le coup de répondre à des abuties finis et on a autre chose à fouttre que de se prendre le chou pour ça... en cas d'agression physique c'est différent, faut pas abuser le coup de l'ignorance non plus, car ya qd meme des moments ou faut savoir prendre le problème à bras le corps ;)
Tu m'apportes tellement plus que ce que tu ne crois...

Avatar du membre
Lusitana
Messages : 487
Enregistré le : mer. 4 avr. 2012 14:24
Localisation : Ile de France

Re: La visibilité lesbienne et vous

Message par Lusitana »

Depuis que j’ai découvert ce site et son forum je prends beaucoup de plaisir à vous lire.
Vous m’avez fait prendre conscience que finalement l’évolution des mentalités que je considérais comme acquise ne l’est pas tant que ça !

Mon parcours a fait que je n’ai accepté mon homosexualité que sur le tard, mais il y a quand même déjà plus de 10 ans, et je pensais que depuis le temps les « choses » avaient évoluées. A tort car les interrogations sont les mêmes et les réponses toujours peu claires !

Naïvement j’espérais que le 21è siècle serait celui de l’acceptation de l’autre et donc de sa sexualité aussi ! Cela me désole que l’on soit obligé de se battre contre le regard « des autres » sur un sujet aussi intime que l’amour et la sexualité !

Que ma mère puisse avoir du mal à accepter l’amour entre deux femmes passe encore mais que vos mères en soient encore là : j’ai honte parce que je pourrais être une de ces mères là !

Finalement, malgré mes parents qui refusent d’accepter ma compagne, mon petit monde est presque idéal. Mes amis, mes collègues et une partie de ma famille m’acceptent telle que je suis. Je vis entourée « d’hétéros » où le seul couple « homo » est le mien, ce qui est un tort je le conçois maintenant et je vais tout faire pour changer cela, mais je me conforte en me disant que les enfants de mes amis qui appellent ma douce et moi : tatas ; eux ils changeront ce regard qui nous blesse tant aujourd’hui !

Suis encore naïve ???
Il faut paraître encore
Laisser passer le temps
Pour enfin sans avoir tort
Etre soi finalement !

Avatar du membre
Djul
Messages : 237
Enregistré le : mer. 7 mars 2012 09:10

Re: La visibilité lesbienne et vous

Message par Djul »

Les choses évoluent et tant mieux mais on fera toujours parti d'une minorité et y aura toujours des cons. Y aura donc toujours de l'homophobie et surtout des clichés et de l'incompréhension.
C'est important de prendre conscience qu'effectivement rien n'est encore acquis, c'est comme ça qu'on peut continuer à faire évoluer les choses :)
"Avec tout ce qu'il se passe dans le monde, je suis sidérée qu'on dépense autant de temps, d'énergie et d'argent à bannir l'amour"

Fleming

Re: La visibilité lesbienne et vous

Message par Fleming »

J´ai lu toutes vos interventions avec beaucoup d´intérêts. Parfois j´ai été militante active, du style lors d´une Gay Pride à Berlin grimper tout en haut d´un monument ( la Siegessäule, pour celles qui connaissent) avec 5 autres personnes, chacune portant cachés dans un sac à dos 50 mètres de tissu d´une couleur de l´arc-en-ciel... et puis vous devinez... arrivés sur la plate-forme, laisser dérouler les 50 mètres pour que les couleurs du drapeau de la communauté soient BIEN visibles... c´était illégal et on s´est beaucoup amusé. Mais en général je ne le suis pas, militante active, pas... consciemment. Je travaille bénévolement au café d´une asso pour la visibilité et la défense des droits des gays, lesbiennes, bi- et transsexuels, et pour moi c´est un café comme un autre, quand j´y suis, je n´ai pas l´impression de faire quelque chose d´extraordinaire. Alors je dirais que tout dépend du contexte. Je vis à Berlin. Je trouve qu´un couple de lesbiennes, qui vit dans une petite ville... pas très ouverte d´esprit dirais-je, montre plus de courage à se tenir la main dans la rue que moi. La forme et le degré d´engagement est une question de tempérament et d´éducation je pense, et tant mieux si chacune sait trouver la facon adéquate pour elle de vivre son homosexualité, avec ses moyens, ses limites. Je voudrais "rebondir" sur deux idées qui ont été émises. L´une par titidark:
titidark a écrit : Il faut savoir se défendre si on se fait agresser ou quelque chose dans le genre. Mais dans la généralité, si on doit faire face à chaque remarque, chaque réflexion que l'on nous fait, on a pas finis de se prendre la tête, et tout ça pour quoi ? à part se rendre malade ca sert pas à grand chose...
Et bien je dirais que si, ca servirait à la prévention. Ne pas attendre de se faire agresser, car alors c´est trop tard, c´est trop con... Communiquer, échanger, se montrer... c´est aussi de la prévention. Si quelqu´un fait une remarque désagréable, si au lieu de l´ignorer on répond, pas de facon agressive, je suis aussi pour la non-violence, mais plutôt de facon à refléter, à montrer à la personne ce qu´elle est en train de faire avec sa remarque désagréable... pour ca, je sais, il faut une certaine assurance et de la bienveillance, mais parfois les réactions sont surprenantes... des fois les esprits se calment.
Liklaugh a écrit : Je comprends un peu le point de vue de Titidark, car c'est tout simplement ce que l'on entend à chaque discussion avec des hétéro qui n'ont rien contre notre sexualité mais qui essayent de comprendre pourquoi nous avons ce besoin de communauté. Et là, je suis toujours en manque d'arguments.
Eh bien si un hétéro qui ne connait pas le milieu gay se retrouve dans ce milieu... il remarquera tout de suite une ambiance particulière, il sera géné ou pas, mais la différence ne lui passera pas inapercue. C´est valable dans l´autre sens, si un homo a l´habitude de sortir essentiellement dans son monde, et qu´un soir il se retrouve dans une soirée hétéro, il remarquera la différence. Les hétéros ont aussi leur communauté. Avec ses codes, ses habitudes etc. Mais comme ils sont majoritaires on ne présente pas les choses sous cet angle... Pourquoi a-t-on besoin de notre communauté? je répondrais pour ma part que c´est parce que je m´y sens bien. C´est le jeu de la sympathie, de nos neurones-miroirs! ( là je ne sais pas comment ces neurones se nomment en francais...) J´ai encore envie d´ajouter quelque chose: j´aime séduire, j´aime flirter, si j´étais hétéro, je pourrais séduire et flirter partout, au supermarché, dans la rue, au ciné, je ne sais pas, partout! en tant que lesbienne... le supermarché, la rue, le ciné... ne m´offrent pas beaucoup de possibilités :? Alors je suis bien heureuse de pouvoir retrouver des lieux de "la communauté" :lol:

Snowball
Messages : 274
Enregistré le : mar. 22 janv. 2013 21:31
Localisation : Pôle nord

Re: La visibilité lesbienne et vous

Message par Snowball »

Je me dis que les actions militantes n'ont pas qu'une seule face. Il y a tout l'effet positif qui en ressort mais également un côté négatif qu'on oublie trop souvent. Par chaque acte militant, on va créer des détracteurs et leur donner du grain à moudre. Pour moi, si toutes les lesbiennes, tous les gays ou toute personne appartenant à une minorité commençait par tenter de sensibiliser son entourage, alors on aurait sans doute plus besoin du militantisme.
"Il n'existe qu'un amour fidèle, et il convient de le garder toute sa vie. C'est l'amour propre." Anonyme

Loki

Re: La visibilité lesbienne et vous

Message par Loki »

Certaines personnes se laissent plus facilement convaincre quand elles ont un groupe d´individus face à elles et pas seulement une personne isolée. D´autres vont avoir plus de courage pour parler à leurs proches si elles ont pris connaissance de l´histoire semblable à la sienne vécue par d´autres personnes, et elle en aura pris connaissance grâce à la visibilité qu´offent les manifs, qu´offrent les assos, les magazines.... les sites et forums. L´union fait la force ne sont pas que des mots mais une réalité.

Avatar du membre
AlexKidd
Messages : 1760
Enregistré le : sam. 14 mai 2011 15:22
Localisation : Midgar

Re: La visibilité lesbienne et vous

Message par AlexKidd »

Snowball a écrit :Pour moi, si toutes les lesbiennes, tous les gays ou toute personne appartenant à une minorité commençait par tenter de sensibiliser son entourage, alors on aurait sans doute plus besoin du militantisme.
On en aura toujours besoin ?

Bien que n'étant pas militante du tout, je suis bien heureuse de savoir qu'il existe des gens qui se battent pour mes / nos / les droits. J'essaie de participer un minimum à mon échelle, mais je n'en suis pas au point de militer moi-même. Ou alors, de façon très passive : )

J'ai un peu de mal avec ta phrase, Snowball. Parce que sensibiliser son entourage n'est déjà pas forcément possible dans tous les cas : personne n'a le même vécu, le même contexte social / familial, et la sensibilisation comme tu dis n'est donc pas toujours possible à réaliser. Que fais-tu de ces cas-là ? Ils ne sont pas à rayer, et font tout autant partie de l'ensemble pourtant. De même, que faire des cas où sensibilisation il y a eu avec rejet à la clé ? Là encore, la sensibilisation n'est pas toujours possible à faire, ou ne passe tout simplement pas. Et là, heureusement que le militantisme existe..

( ce qui me permet d'embrayer un peu avec le sujet d'Enka ) :
Enka a écrit :Ce qui revient à se demander entre autres :
Comment considérez-vous la visibilité lesbienne à votre échelle ? Vous sentez vous concernés ?
Vous êtes-vous déjà investi dans une campagne de visibilité ?
Si oui, qu'en attendez-vous et que ressentez-vous ? Quelle utilité leur accordez-vous ?
J'ai répondu en partie précédemment, du coup. Pour les questions restantes, j'ai l'impression que les femmes gays sont davantage visibles qu'avant, même si ça reste encore difficilement perceptible dans certains cas. Mais c'est peut-être dû au fait que je suis dans une grande ville ?

Ou alors, plus qu'une visibilité directe, on en parle déjà beaucoup plus ( médias, internet, cinéma, etc.. ) mais pas forcément bien, même si c'est subjectif. C'est aussi une forme de visibilité pour moi, la verbalisation et la prise de parole sur des espaces de discussion, virtuels ou réels.

Répondre