«Tomber la culotte!»: une brochure innovante et sexy pour le

Les articles qui vous ont plu ou déplu, ce que vous appréciez ou détestez…
Avatar du membre
Clieuterpe
Messages : 339
Enregistré le : sam. 5 juin 2010 16:55
Localisation : Paris

Re: «Tomber la culotte!»: une brochure innovante et sexy pou

Message par Clieuterpe »

Alors là Pruly je suis pas du tout du tout d'accord avec toi !!
Déjà pour le "carnet de santé" : il te fait penser à celui de tes chats ? Eh ben, c'est peut-être parce que j'ai 21 ans et que je suis encore une gamine, mais moi j'ai encore besoin d'être guidée dans ma santé comme un animal. Tu vois, ça servira au moins à une personne.

Et puis les images : mais y en a des lesbiennes féminines cheveux longs/ongles rouges/boucles d'oreille !
Y a de tout là-dedans, comme dans la réalité !

Donc arrêtez de hurler à la mort dès qu'on voit une lesbienne masculine, elles existent quoi !!! Arrêtez de les renier, ça devient aussi discriminatoire que les démarches contre lesquelles on se bat là !!!
" Maudit soit à jamais le rêveur inutile,
Qui voulut le premier, dans sa stupidité,
S'éprenant d'un problème insoluble et stérile,
Aux choses de l'amour mêler l'honnêteté ! "
Femmes Damnées II, C. Baudelaire (Les Fleurs du Mal)

Avatar du membre
Atta
Modérateur
Messages : 3016
Enregistré le : mer. 23 févr. 2011 13:52
Localisation : Upside down

Re: «Tomber la culotte!»: une brochure innovante et sexy pou

Message par Atta »

Atta, c'est le style qui t'a heurté ?
oui, c'est tout, rien de plus ;)
Et Clieuterpe, personnellement je ne dénigre pas la lesbienne, masculine :D Mieux, J'AIME! Mais dans l'histoire, ce ne serait pas plutot la lesbienne féminine qui est mise aux oubliettes? :? Bon pas totalement je l'accorde mais en partie ^^
“My silences had not protected me. Your silence will not protect you.” Audre Lorde
"Disrespect invites disrespect. Violence incites violence. When the powerful use their position to bully others, we all lose." Meryl Streep

Silverring

Re: «Tomber la culotte!»: une brochure innovante et sexy pou

Message par Silverring »

Représentation machiste et surreprésentation punk ? Les deux reprochées au même support ?!!
Et ben c'est fort ça !! :shock:

C'est parce que le personnage iillustrant le topo anatomique porte des talons que tu lis une image dégradante ? Ou tu aurais préferé une planche anatomique dans les règles et plutôt qu'une entrée ludique ?
Est-ce l'approche accessible aux novices qui est vécu par certaines comme vexatoire ?

J'aime pas me répéter, mais concernant les photos, au moins pour celles portant le prénom et une citation du modèle, puisque je connais un peu le travail de Naïel... Euh, ok, les personnes en question aussi, ben iels existent dans la vraie vie !!!
Comment peut-on considérer qu'il faille les cacher ? Iels oeuvrent quotidennement à la visibilité et sont en première ligne souvent. Pourquoi leur refuser un outil qui les inclue, les banalise ? Iels font partie des supports d'identification possibles pour qui se cherche.
Puisque on trouve aussi dentelle et maquillage dans la brochure, vous lire tiquer sur la présence d'autres genres m'amène à me poser la question :
Les voyez-vous comme des semblables ?

Avatar du membre
Clieuterpe
Messages : 339
Enregistré le : sam. 5 juin 2010 16:55
Localisation : Paris

Re: «Tomber la culotte!»: une brochure innovante et sexy pou

Message par Clieuterpe »

Atta a écrit :Mais dans l'histoire, ce ne serait pas plutot la lesbienne féminine qui est mise aux oubliettes? :? Bon pas totalement je l'accorde mais en partie ^^
Ben dans l'histoire parfois oui - et encore, ça reste à nuancer-, mais en tout cas dans la représentation lesbienne aujourd'hui, et surtout dans les supports prévus par et pour des hétéros, c'est quand même les "lesbiennes féminines" qu'on voit le plus, et de loin !
Donc là, dans une brochure faite spécialement pour les femmes qui aiment/couchent avec des femmes, il me semble absolument essentiel de montrer une diversité de styles et de façons d'être - et c'est ce qui est fait.
Parce que, je me répète aussi, mais ces personnes existent, elles et toutes celles qui leurs ressemblent, et comme le dit Silverring, pour des jeunes qui se cherchent, ce genre de démarche permet de constater qu'on peut très bien être lesbienne sans correspondre à aucun schéma prédéfini, puisqu'effectivement tout existe et que tout est possible.
Du coup je pense avoir répondu en même temps à la dernière question du post précédent : oui, j'estime que toutes ces personnes sont semblables entre elles, semblables à moi et semblables aux femmes que j'ai pu croiser et/ou aimer.
Toutes à aimer les femmes, plus ou moins constamment, mais toutes à vivre leur sexualité différemment, à leur façon.
" Maudit soit à jamais le rêveur inutile,
Qui voulut le premier, dans sa stupidité,
S'éprenant d'un problème insoluble et stérile,
Aux choses de l'amour mêler l'honnêteté ! "
Femmes Damnées II, C. Baudelaire (Les Fleurs du Mal)

Avatar du membre
Pruly
Messages : 78
Enregistré le : mer. 24 août 2011 05:30
Localisation : Varsovie... Mais toujours en voyage autour du monde!

Re: «Tomber la culotte!»: une brochure innovante et sexy pou

Message par Pruly »

Clieuterpe a écrit : Alors là Pruly je suis pas du tout du tout d'accord avec toi !!
Déjà pour le "carnet de santé" : il te fait penser à celui de tes chats ? Eh ben, c'est peut-être parce que j'ai 21 ans et que je suis encore une gamine, mais moi j'ai encore besoin d'être guidée dans ma santé comme un animal. Tu vois, ça servira au moins à une personne.

Et puis les images : mais y en a des lesbiennes féminines cheveux longs/ongles rouges/boucles d'oreille !
Y a de tout là-dedans, comme dans la réalité !

Donc arrêtez de hurler à la mort dès qu'on voit une lesbienne masculine, elles existent quoi !!! Arrêtez de les renier, ça devient aussi discriminatoire que les démarches contre lesquelles on se bat là !!!
Clieuterpe je donne simplement mon avis sur cette brochure, comme n’importe laquelle d’entre nous sur ce forum, il vaut ce qu’il vaut, ni plus ni moins que les vôtres ou ceux à venir. C’est seulement ma perception intime de cette brochure, en tout cas de son illustration. Je ne dis pas que j'ai raison. Je ne dis pas qu’elle est inutile, carnet y compris, même si celui-ci a pour moi un côté vétérinaire qui me déplait.
Je ne stigmatise personne. Et tu peux me croire, la classification à la con je suis en butte à ça tous les jours, parce qu'on aime ça dans nos sociétés classifier les gens : blonde, salope, gouinasse et lipstick je m’en goinfre ma part au quotidien quel que soit le milieu ou je me trouve. Alors je ne vais pas donner le LA.

Et heureusement qu’à 21 ans tu es encore une gamine, j’espère même pour toi que tu le seras encore à 30 ans et plus, parce que pour moi c’est plutôt une grâce qu’une tare.
« Tout ce que je pourrai vous dire ne m’enrichira jamais, mais tout ce que vous me direz nourrira ma pensée et agira sur mes actes. Alors je préfère vous écouter » (Dr Pruly)

Silverring

Re: «Tomber la culotte!»: une brochure innovante et sexy pou

Message par Silverring »

Il s'agit ici de débattre, d'échanger et d'enrichir nos regards respectifs. Alors bien sûr on se base sur nos ressentis et on peut parfois se sentir froiséE personnellement, mais ce ne devrait pas être le propos.
Les perceptions sont individuelles, on ne peut pas avoir tort de ressentir. Quand on fait la démarche de donner son sentiment ou son analyse, on accepte implicitement d'être contreditE, il faut l'assumer. J'espère qu'on fait aussi cette démarche pour s'enrichir de ses contradicteurs. Bref, s'exprimer sans ouverture au débat c'est un peu triste de mon point de vue. Donc on range les petites vexations et on essaie de se rencentrer sur le sujet s'il vous plait !!

Parce que j'aimerais bien pouvoir élargir mon regard en comprenant ceux qui en diffèrent !

Je demandais un peu plus tôt qu'on m'explique en quoi le document pouvait être sexiste...
Ah, et puis concernant la partie carnet de santé (c'est marrant, quand j'ai eu celui de mon chat, je m'étais dit, tiens, on dirait le mien en plus petit ! ) je crois qu'en se référant à qui l'a fait/qui le finance, ce volet devait être incontournable, non ?
Si vous avez d'autres idées de moyens d'encourager à un meilleur suivi gynéco et autre, je serais ravie de les lire et j'espère bien ne pas être la seule !

Avatar du membre
caty
Messages : 162
Enregistré le : mer. 19 nov. 2008 13:42

Re: «Tomber la culotte!»: une brochure innovante et sexy pou

Message par caty »

Je trouve surtout du positif à cette brochure qui réussit à rassembler, compacter et clarifier beaucoup de sujets.

Comme l'intérêt est aussi de parler des défauts (mineurs ici à mon sens) et des points qui soulèvent questions, voici ceux que j'ai notés.

La brochure, par son titre, ses illustrations (que je trouve belles personnellement) et une partie de son contenu, est assez élitiste, trop en tous cas pour être efficace en tant qu'outil de prévention national. Les lesbiennes ne sont pas toutes des parisiennes d'un certain niveau social ou intellectuel qui comprennent ou sont susceptibles de s'intéresser au concept "je ne suis pas une femme je suis une lesbienne", qui sortent chaque semaine en boîte branchée, etc. Toute une partie du contenu peut les intéresser bien sûr, mais il se peut que la forme gêne une cible qui aurait pourtant le plus besoin de cette prévention.
Aux côté de cette brochure, il faudrait quelque chose de plus "sec", expurgé de son aspect intello, plus basiquement publicitaire, comme savent si bien le faire les labos pharmaceutiques (oui les patients aiment et prennent à brassées leurs brochures dans les cabinets médicaux et paramédicaux).

Le carnet de santé : oui mais virtuel, ou alors si format papier, à annoter du moins possible de détails personnels. Pour des enfants (et encore) ou des chats, le papier d'accord, mais sinon ce n'est pas du tout un bon garant de confidentialité.
Ceux qui ont suivi les longs et enflammés débats sur le dossier médical informatique savent comme le sujet est complexe, extrêmement problématique, renvoyant à un futur incertain sa réalisation à grande échelle. Mais en attendant, je pense qu'il vaut mieux garder ses informations médicales sur son ordi si possible sécurisé, plutôt que sur un carnet de santé papier. Plus efficace aussi, grâce aux multiples outils de rappel, quand on sait que les françaises sont championnes de l'oubli de pilule avec le taux élevé d'IVG sous pilule qui va avec.
Penser à sa pilule tous les jours n'est déjà pas évident pour toutes, alors pour penser à son frottis tous les 3 ans, rien ne vaut à l'échelle nationale les rappels par le ou les médecins qui suivent notre santé.

A propos de frottis, un passage me semble devoir être modifié sur un point très important. Hors problème du rapport bénéfices/risques de la vaccination contre le HPV, ce virus pourvoyeur de cancer du col utérin : au chapitre "Pourquoi dois-je faire des frottis" il serait très important de modifier l'information donnée, de telle sorte que les femmes comprennent très clairement que la vaccination ne protège pas contre la totalité du risque et que les frottis restent indispensables. La phraséologie de ce chapitre est beaucoup trop floue sur ce sujet crucial.
Image

Avatar du membre
caty
Messages : 162
Enregistré le : mer. 19 nov. 2008 13:42

Re: «Tomber la culotte!»: une brochure innovante et sexy pou

Message par caty »

Je poste un autre message car ce n'est pas une critique de la brochure, mais je reprends un sujet qu'elle aborde :
l'épineuse question : "faut-il dire à un professionnel de santé qu'on est lesbienne ?"
La forme de la question est réaliste, elle est celle qui est posée par les personnes de façon spontanée. Mais une meilleure question serait : "y a-t-il besoin de dire à un médecin ou une sage femme qu'on est lesbienne ?".
Ce n'est pas : il faut, mais est-ce utile. Ce n'est pas : tous les professionnels de santé, mais ceux qui sont susceptibles d'être concernés pour l'efficacité de leurs soins par l'information.

A ce propos, en tant que professionnels concernés, il est très perturbant de constater qu'infiniment moins de 5% des patients (taux théorique d'homos) disent en consultation qu'ils sont homosexuels.
Et ce n'est pas qu'une question d'attitude du professionnel. En discutant avec certains d'entre-eux parmi les plus ouverts, ils sont tous dans le même cas.
Or, bien sûr que c'est important médicalement parlant de savoir qu'un patient est homo, quoique moins pour une lesbienne que pour un gay.
Et encore, je ne devrais pas dire ça, puisque les lesbiennes ont davantage de MST que les femmes hétéros.
Il serait donc bien pour un médecin de pouvoir mieux cibler son discours de prévention pour ses patientes-là.
Mais en ce qui concerne les gays, c'est quand même dommage de n'apprendre qu'un patient est gay qu'après qu'il ait choppé la syphilis !

Tiens prenons cet exemple de la syphilis.
Comme bien d'autres maladies, elle peut donner des signes vagues que les patients ne mettent pas forcément en rapport avec leur sexualité.
Pour le médecin, savoir qu'un patient est homo facilite grandement le diagnostic et évite qu'on passe à côté jusqu'à un stade trop avancé.
J'ai en tête un autre exemple d'un jeune patient venu pour un signe banal, et qui si, militant associatif, il n'avait n'avait pas dit dès le début qu'il était homo, aurait fait retarder la découverte de son sida donc le traitement, et mis en danger d'autres personnes.
Non ! Le raisonnement "je ne dis pas à mon médecin que je suis homo si je ne viens pas pour quelque chose qui n'a pas de lien direct avec ça" est à repenser. De même qu'il faut repenser l'affirmation "je ne le dis pas parce que ce n'est pas mon identité première".
On ne soigne pas un organe ni un symptôme mais une personne, et bien mieux si elle ne se morcelle pas elle-même artificiellement en identités distinctes...

Quoi qu'il en soit, on n'est obligé à rien, encore heureux.
Mais si, c'est très utile de le dire.

Un conseil si vous craignez pour la confidentialité en disant à votre médecin traitant que vous êtes lesbienne, si par exemple il suit aussi d'autres membres de votre famille ou certains de vos amis : évoquez spontanément le secret médical auquel est soumis le médecin. Mais pas de façon agressive ou suspicieuse ! Jamais, car un médecin, qui reste un humain, soigne et prend toujours mieux en charge un patient qu'il apprécie et qui est agréable, eh oui c'est comme ça.
Dîtes par exemple : "Vous êtes bien soumis au secret médical, rien de ce que je vous dis ne sort d'ici n'est-ce pas ?".
Ou bien : "Je sais que vous êtes soumis au secret médical et que vous ne direz jamais à personne ce que je vous dis ici".
Mieux vaut prévenir que guérir, ça vaut là aussi.
Image

Avatar du membre
titidark
Messages : 779
Enregistré le : sam. 1 janv. 2011 10:50
Localisation : Sur la lune

Re: «Tomber la culotte!»: une brochure innovante et sexy pou

Message par titidark »

Comme bien d'autres maladies, elle peut donner des signes vagues que les patients ne mettent pas forcément en rapport avec leur sexualité.
Pour le médecin, savoir qu'un patient est homo facilite grandement le diagnostic et évite qu'on passe à côté jusqu'à un stade trop avancé.
Donc tu sous entends que les homos et lesbiennes ont plus la syphillis que les autres ? Un hétéro lis ça, ca va encore renforcer son homophobie en pensant qu'on est des gros couche toi là à droite et à gauche.... ( pour les hétéros homophobe bien sur ^^)
Tu m'apportes tellement plus que ce que tu ne crois...

lesbionic
Messages : 735
Enregistré le : sam. 26 juin 2010 11:16
Localisation : Paris

Re: «Tomber la culotte!»: une brochure innovante et sexy pou

Message par lesbionic »

bah justement le mérite de cette brochure c'est bien de se persuader qu'il est bien temps 1) de se fiche de ce que pensent les autres et 2) de prendre notre santé et notre plaisir en main (enfin euh ou autrement).
J'ai rêvé, j'ai eu foi, j'ai tellement aimé
Que je ne suis plus de ce monde

Répondre