Les gender studies

Les articles qui vous ont plu ou déplu, ce que vous appréciez ou détestez…
Silverring

Re: Les gender studies

Message par Silverring »

Heu, tu pourrais me/nous/te faire une faveur AlexKidd ?
des théories du genre
c'est le vocable des défenseurs d'une société sexistes avec une répartition des rôles Hommes/Femmes telle que tu la décris au niveau des tâches domestiques et ailleurs, de fait, que tu questionnes l'assignation et l'imprégnation des rôles et fonctions sociales et/ou sexuelles montre que tu ne regardes pas ces questions comme appartenant à une théorie fumeuse. Questions, études, ou genre tout court, ça passe fort bien, mais alors le vocabulaire manif pour tous, j'avoue, je sature :evil:

Ceci dit, j'espère que tu te rends compte combien ton questionnement a sa place par ici et combien il est important d'en discuter tant il est souvent difficile de démêler ce qu'on peut faire de son plein gré et avec joie/plaisir de ce qu'on fait parce qu'on y a en quelque sorte été entraîné, préparé, parce que les tâches concernées sont assignées et valorisées pour le groupe social auquel on peut être assigné.

Avatar du membre
AlexKidd
Messages : 1760
Enregistré le : sam. 14 mai 2011 15:22
Localisation : Midgar

Re: Les gender studies

Message par AlexKidd »

Sorry sorry, Silverring ! En plus tu as entièrement raison, je viens de le réaliser. Il est vrai que je ne me suis jamais penchée sur ces questions de manière sérieuse ( lire des articles, des livres, suivre des débats dans l'espace public ). D'où mon abus de langage, je m'en excuse et je vais l'éditer promptement. Je n'avais pas réalisé que ce terme pouvait être aussi péjorativement connoté. Merci de me l'avoir fait remarquer >_< '
Silverring a écrit :Ceci dit, j'espère que tu te rends compte combien ton questionnement a sa place par ici et combien il est important d'en discuter tant il est souvent difficile de démêler ce qu'on peut faire de son plein gré et avec joie/plaisir de ce qu'on fait parce qu'on y a en quelque sorte été entraîné, préparé, parce que les tâches concernées sont assignées et valorisées pour le groupe social auquel on peut être assigné.
En ayant lu un peu plus le topic, je m'en suis rendue compte oui. Bien sûr, je n'ai fait qu'effleurer pour l'instant, car vous en avez pas mal débattu déjà.

Méluzine

Re: Les gender studies

Message par Méluzine »

AlexKidd a écrit : Évidemment, j'ai forcé un maximum sur les traits mais j'en viens à me demander si nous avons réellement les moyens de nous départir de ce schéma hétérosexuel, tellement omniprésent dans l'inconscient collectif qu'il en devient dangereusement insidieux parfois.. dès lors, comment s'en affranchir ? Et complication supplémentaire, comment s'y retrouver lorsque l'on y mêle la question des gender studies, du non-masculin et non-féminin ? Où est cette sexualité, comment s'exprime-t-elle ?
Je vais réagir un peu en vrac, et peut-être un peu à côté aussi mais mon cerveau n'est guère capable de mieux en ce moment...

Je lisais l'autre jour un article qui m'a fait plaisir, non de par son sujet, mais parce qu'on y voyait l'évolution au fil des ans de la personne qui l'écrivait. Et j'aime bien cette idée d'évolution. Je n'ai pas les mêmes préoccupations et le même point de vue qu'à 20 ans ou 25. Alors sur ta question si nous avons les moyens de nous éloigner de ce schéma dans lequel nous avons été élevé, j'ai envie de répondre que l'important, je crois, est de se poser des questions. D'essayer de comprendre le pourquoi du comment. Et d'essayer d'ouvrir ce débat autour de nous également.
Je travaille en librairie, et j'ai parfois envie de m'arracher les cheveux sur la répartition genrée qui se fait dans tellement d'endroits... Et je ne parle même pas du rayon jeunesse qui est triste à pleurer entre les romans d'aventure pour les garçons, et les romans de "filles" de couleur rose (des fois qu'on puisse les confondre). Je ne comprends pas pourquoi la première question que pose ma collègue pour vendre un livre de cuisine est invariablement : "C'est pour un homme ou une femme"?. Je ne comprends pas non plus comment un livre aussi sexiste que La femme parfaite est une connasse peut faire un tel carton. ("Il faut le prendre au second degré" me dit on, je serai plutôt tentée de caler une pile de King Kong théorie à côté). Je ne comprends pas non plus pourquoi on vend un masse un livre tel que le dico des filles qui en plus a la bonne idée d'être recouvert de paillettes qui restent bien sur les doigts quand on a la mauvaise idée de m'en demander le prix. J'en passe et des meilleures...
Alors oui, bien sur, on vit dans un monde très cloisonné homme-femme, où le schéma hétérosexuel est de rigueur. Je pense que vue que nous ne sommes pas "dans la norme", c'est à nous de nous poser des questions, et de faire en sorte que les autres s'en posent aussi, et essayer d'évoluer comme on le peut hors de cette norme.

Silverring

Re: Les gender studies

Message par Silverring »

@ Méluzine, comme disent les Soeurs de la Perpetuelle Indulgence : Amen, Awomen et quel que soit ton genre...

Silverring

Re: Les gender studies

Message par Silverring »

Bon, vous me dites si vous avez l'impression que je spame ;)
http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=747494
vers la 32ème minute commence une lecture qui illustre bien des cas de "gender policing", étant assez sensible à ce genre de situation, je ne résiste pas à faire à nouveau la promo de ce replay de VOS DÉSIRS SONT MES NUITS par Agathe André

Méluzine

Re: Les gender studies

Message par Méluzine »

Un petit article sur la sexualité hétéronormée, les notions de masculin et féminin, qui fait écho à quelques questionnements récents dans ce topic.

Silverring

Re: Les gender studies

Message par Silverring »

C'est marrant je l'aurais bien vu ailleurs cet article... :roll:

lesbionic
Messages : 735
Enregistré le : sam. 26 juin 2010 11:16
Localisation : Paris

Re: Les gender studies

Message par lesbionic »

Mais justement, la sexualité, parce qu'elle se pratique dans l'intimité, a tout loisir de se développer hors règle et hors norme non ? Cela ne dépend que du bon vouloir de chacun(e). L'étude des pratiques sexuelles a au moins le mérite de démontrer la diversité de ces pratiques, hétéro ou non. Cela constitue peut être un bon préambule, voire à une justification, des études de genre ?
J'ai rêvé, j'ai eu foi, j'ai tellement aimé
Que je ne suis plus de ce monde

Loki

Re: Les gender studies

Message par Loki »

lesbionic a écrit :Mais justement, la sexualité, parce qu'elle se pratique dans l'intimité, a tout loisir de se développer hors règle et hors norme non ? Cela ne dépend que du bon vouloir de chacun(e). L'étude des pratiques sexuelles a au moins le mérite de démontrer la diversité de ces pratiques, hétéro ou non. Cela constitue peut être un bon préambule, voire à une justification, des études de genre ?
je trouve ce commentaire excellent 8-)

Silverring

Re: Les gender studies

Message par Silverring »

Je comprends tout à fait ton point de vue lesbionic, en fait j'y souscris complètement... d'une certaine façon ;)
Et si l'article restait sur le terrain de l'introduction dénonçant le "gender policing", je n'aurais rien à ajouter.

La répartition des rôles selon l'assignation de genre est clairement soulevée dans l'article dont Méluzine nous a offert le lien (et dont j'adore le titre, au passage). Cependant, je l'aurais bien vu dans le sujet "Couple(s) et vie affective" car il questionne les pratiques au regard de différents mouvements de standardisation/subversion.
Or, même si c'est loin d'être mon souhait, on pourrait imaginer une société post-genre qui ne serait pas dépourvue de rapports de domination. Du coup, dans ma lecture du texte, je ressens son centre de gravité du côté de la sexualité plus que du genre.
C'est mon ressenti personnel.

Bon, OK, ce thème n'est pas dans l'intitulé du topic que je cite, mais bon, il a été créé à une époque où la limite entre érotisme et pornographie (qui me semble pourtant souvent floue encore aujourd'hui) nous était montrée comme infranchissable sur ce forum...

Répondre