Le sentiment d'appartenance à une communauté...

Les articles qui vous ont plu ou déplu, ce que vous appréciez ou détestez…
Avatar du membre
Vilaine
Messages : 41
Enregistré le : dim. 22 janv. 2012 11:45
Localisation : Yvelines

Re: le Milieu

Message par Vilaine »

Je déterre ce sujet.

Ds les années 90, j'ai eu besoin de m'identifier à un groupe et j'ai cru que j'allais trouver les réponses à mon questionnement ds la communauté lesbienne de l'époque. Je n'avais ds mon entourage que des hétéros, pas forcément au courant de mes préférences et je ne m'y sentais pas à l'aise, il me manquait quelque chose mais quoi ? Je suis sortie énormément, seule la plupart du temps. Pendant plusieurs années. Ce que j'ai pu remarquer et qui m'a déplu, c'est que ds ce ghetto, il se formait d'autres ghettos. Le clan des branchées, des androgynes, des féminines, des plus masculines, je les trouvais très lookées, très reconnaissables. Elles ne se mélangeaient pas entre elles, je trouvais ça bizarre. D'un côté il y avait des personnes très visibles, très identifiables, et il y avait les autres, les invisibles, qu'on, me semble-t'il, ne remarquait mm pas. Il y avait, toujours selon moi, une sorte de snobisme, d'ignorance des autres vraiment marquée, comme si c'était trop la honte de fréquenter une personne qui ne faisait pas partie de ton clan. Mais en mm tps, parmi les "invisibles", j'ai fait de très riches rencontres d'un soir.

Pr ma quête d'identité, je n'ai pas trouvé mes réponses ds le "milieu" lesbien. Mon meilleur ami est gay et je suis sortie très longtps avec lui et ses amis. Je me suis sentie bcp plus à l'aise, plus "chez moi" chez les garçons. Bcp plus de convivialité, d'échanges, de complicité, de simplicité, aussi bien ds les bars, ds les boîtes que ds les restaurants.

Peut-être que cela vient de moi, le fait que je ne me sois pas sentie à mon aise chez les filles ou pas...

Ds mon milieu à moi, je n'ai pas de connaissances lesbiennes, enfin à part une qui au bout de qq années me l'a enfin avoué (oui je maintiens le verbe avouer ds son cas).

Loki

Re: le Milieu

Message par Loki »

les années 90 se ressemblent alors en France et en Allemagne ;)
Par contre j´ai pu noter ces derniers temps à ma grande surprise et pour mon plus grand plaisir que la scène lesbienne à Berlin a énormément changé 8-) Peut-être qu´il y a encore certains lieux où rire, sourire même, te colle d´emblée l´étiquette "extraterrestre", où la joie de vivre est ringard etc... mais ce n´est plus l´ambiance dominante, non, maintenant, c´est tout le contraire, comme bien souvent d´ailleurs après un extrème s´en suit l´autre, à l´opposé, maintenant prône la convivialité, tout le monde danse avec tout le monde, discute, rit avec tout le monde, la scène lesbienne veut être gaie :D heureuse de vivre, et afficher ce bonheur. Sans en faire trop, non, sans que ca sonne faux, c´est ca que j´ai trouvé épatant, j´ai vu des filles bien dans leur peau, bien dans leurs pompes, dans des styles persos et diversifiés.
Par contre un truc abhérent: à Berlin il y a 2 Gay Pride, la "grande" officielle, et la petite, issue d´une subculture plus politisée. L´année dernière la "petite Gay Pride" a connu une dispute entre les organisateurs qui avait eu pour conséquence la supression de la fête de rue qui suit habituellement le défilé, j´en avais parlé sur le forum.
Et cette année c´est l´organisation de la grande Gay Pride :shock: qui pose problème: elle va sans doute porter un nouveau nom, (si elle a lieu... certains en doute :? ) avoir un autre concept, et du coup il y a de fortes chances pour qu´il y ait cission, on parle de 2 voire 3 Gay Pride parce que les organisateurs n´arrivent pas à trouver un terrain d´entente.
:roll: en fait je ne sais pas quoi en penser :lol: :arrow:

Avatar du membre
Vilaine
Messages : 41
Enregistré le : dim. 22 janv. 2012 11:45
Localisation : Yvelines

Re: le Milieu

Message par Vilaine »

ah, ça me fait plaisir ce que je lis là :D . Alors tu viens de m'enlever un doute que je pouvais avoir depuis pas mal de tps, la scène lesbienne (j'aime bien ce mot, scène, au passage ;) ) était emplie de préjugés, je n'avais donc pas rêvé, wow, j'aurai préféré quand mm, parce que c'est triste, voire choquant.

Je ne sors plus sur cette fameuse "scène" depuis longtps et je dois dire que ce tu dis de la berlinoise actuelle me fait très envie. Note pour moi-mm, il serait temps de reprendre tous mes contacts en Allemagne :lol: .

joker
Messages : 566
Enregistré le : dim. 13 avr. 2014 14:51
Localisation : space needle

Fierté

Message par joker »

bonjour (désolée aux modérateurs si le débat à déjà été lancé je ne l'ai pas trouvé)

je m'interroge souvent sur la notion de fierté vis à vis de la sexualité.
je ne veux pas créer de polémique en mode provoc' mais quelque chose me dérange dans le fait de se sentir fière de sa sexualité, de son identité, de la case dans laquelle on nous/se met quand on aime telle ou telle personne. pour être claire et dire l’entièreté de mon propos je n'en ai pas honte, je ne me cache pas et je sais bien que face à certaines personnes ainsi qu'à un certain ordre des choses ou une certaine morale il faut parfois (souvent voire tout le temps) se battre pour exister, pour être libre. Pour autant je trouve cela gênant d'être fière de ce que l'on est plutôt que de ce que l'on fait.
pour l'exemple je ne suis pas plus fière d'être bisexuelle (puisqu'il faut ranger sa sexualité dans une case) que d'être blonde. Et si je peux être fière de quelques dessins je ne suis pas fière d’être dessinatrice.
alors je me demande d'où vient ce sentiment et comment vous percevez cette notion.
"Why the universe is so screwed up?"

Loki

Re: fierté

Message par Loki »

je crois qu´il faut situer dans le contexte, et que le nom de fierté pour parler de l´homosexualité veut dire:
" Vous voulez que nous ayions honte d´être homo? vous voulez que nous baissions la tête, longions les murs et soyions... invisibles?"
alors la réponse est du genre:
"Eh bien non, nous marcherons droit, et ce la tête haute"
et si ton corps adopte cette allure, essaie ;) le sentiment de fierté n´est pas loin. Certains psychologues utilisent cette méthode du langage corporel pour que leurs patients ressentent des sentiments que leur cerveau ne leur permet plus de ressentir.

Loki

Re: fierté

Message par Loki »

je viens ajouter un exemple qui pour moi confirme qu´il faille passer par ce stade de fierté soulignée, et quand il n´y aura plus de discrimination... oui, laissez-moi rêver 8-) alors il n´y aura plus besoin de fierté non plus.
J´ai une amie, 100% hétéro dans sa vie... vue de l´extérieur, mais pas de l´intérieur, de l´intérieur elle est rudement tiraillée, parce qu´elle aime une femme depuis des années mais mais mais... ne veut pas être homo, ne pouvait pas l´assumer. Mais avec le temps, elle finit par envisager... c´est vague, c´est loin, mais c´est un premier pas, et pour en parler avec moi, pour... me montrer qu´elle est sur la voie de l´acceptance, que me dit-elle? pour un sujet tout autre elle dit: "Et c´est bien comme ca" qu´elle met entre guillemets, parce que c´est une citation, et une citation très lourde de sens, vu que la phrase a été dite par le maire de Berlin, lorsqu´il a fait son coming-out et qu´il a ajouté pour finir: "je suis homo, et c´est bien comme ca."
Si le maire de Berlin n´affichait pas sa fierté d´être homo, et il ne loupe aucune Gay Pride évidemment, je pense que mon amie mettrait encore plus de temps à assumer ses aspirations. C´est comme ca, les personnes orientées vers la reconnaissance sociale, celles pour qui c´est important d´être bien intégrées socialement, d´avoir une place reconnue et respectée dans la société, ont besoin de renforts... de modèles... "si untel important est comme ca alors ca va, moi aussi je peux l´être" se disent-elles.
C´est une question de tempérament.

ceriseLaguigne

Re: fierté

Message par ceriseLaguigne »

Tout d'abord, merci Loki pour tes posts.

Personnellement, oui, je suis fière d'être homo, et il ne s'agit pas de sexualité, pas uniquement, en tout cas.

Comment ne pas être fière de l'affirmer et lutter contre les pratiques homophobes ? comment ne pas être fière d'être ce que je suis, et encourager autrui à sortir du placard?

Ne pas être fière, c'est être honteuse.

Être homosexuelle ce n'est pas être adepte de telle ou telle pratique sexuelle, c'est bien au-delà, et le revendiquer la tête haute est nécessaire, tant que certains nous traiterons comme des monstres.

En effet, dans une société idéale, je ne serais pas fière d'être homosexuelle, puisque je serais "normale".

Tant qu'on me désignera par ma "préfèrence sexuelle", comme ils disent, je serai fière de cette particularité.

Certaines ethnies maudissent les rouquins, doivent-ils ils se raser la tête, se teindre les cheveux par crainte d'être frappés d' ostracisme? Certes non! Qu'ils arborent fièrement leur " tignasse" flamboyante. Si les Autres ont mal aux yeux, qu'ils les ferment, ou mettent des lunettes de soleil!

joker
Messages : 566
Enregistré le : dim. 13 avr. 2014 14:51
Localisation : space needle

Re: Fierté

Message par joker »

Tant qu'on me désignera par ma "préfèrence sexuelle", comme ils disent, je serai fière de cette particularité.
si on suit ce raisonnementvu que autrui fait A moi je fais B.
donnez trop d'importance à la representation c'est la faire exister.
et nous on est pas obligé de brandir fierement qqch aussi constituant que cela soit pour ne pas être honteux
ça s'appelle un dispositif qui reproduit le schema que l'on voudrait detruire
historiquement c'est la philosophie marxiste qui pour sortir du proletariat prone le proletariat commme classe qui detruira les classes..

il y a d'autres moyens qu'un gay pride pour aier des gens à "sortir du placard" surement car à mon humble avis il n'y a pas de placard puisqu'il n'y a pas de sexualité definie puisque le désir et l'amour sont des choes bien plus complexes que des cases
"Why the universe is so screwed up?"

ceriseLaguigne

Re: Fierté

Message par ceriseLaguigne »

Vive la Gay Pride!

Et, désolée, mais je suis lesbienne, et jamais un homme ne m'a inspirée, et je doute que ça arrive. La bisexualité existe, c'est un fait, je respecte, mais je ne vais pas dire que je suis bi pour faire plaisir.
Je suis homo, comme je suis petite, aux yeux clairs: c'est ma case. :D

Loki

Re: Fierté

Message par Loki »

joker a écrit : et nous on est pas obligé de
absolument, personne "n´est obligé de" et j´ajouterai qu´il n´y a pas de "nous"...
Pour ma part, je reconnais que le travail des personnes politiquement actives pour la visibilité homosexuelle, pour la reconnaissance de la femme comme égale à l´homme quel que soit le domaine pris en compte, est important, nécessaire et porte des fruits, alors que moi-même je ne suis pas du tout politiquement active et que je pense autrement... un peu comme toi d´ailleurs jocker... mais, chacun apporte quelque chose à la société, je ne sais pas où le respect de la femme et des homosexuels serait aujourd´hui s´il n´y avait que des personnes comme toi et moi à croire qu´il ne faut pas ré-agir.

Répondre