"Je t'aime"

Les articles qui vous ont plu ou déplu, ce que vous appréciez ou détestez…
Chrysalide

Re: "Je t'aime"

Message par Chrysalide »

Pour l'instant je souhaitais simplement dire que vous écrivez des trucs qui peuvent me faire un peu peur! tellement pour vous tout semble programmé, alors que côté amour, sentiment, émotion/passion, rien ne peut être programmé à mon goût! ahah

Un exemple :
CuninaSpesStimula a écrit :Je n'ai jamais opté pour la fuite jusqu'à présent, ayant rencontré trop peu de personnes pour lesquelles je pouvais avoir des sentiments forts, mais à l'heure actuelle, si je rencontrais quelqu'un pour qui je sens que je pourrais avoir des sentiments, je fuirais et couperais les ponts, mais ce avant d'avoir des sentiments, bien sûr ;)
Primo pourquoi une telle réaction brutale? et ensuite comment tu prévoies tout ce que tu décris?

Personnellement, je ne peux pas fuir les sentiments ou même les prévoir. Ils viennent à moi et font ce qu'ils ont envie de moi. Mais la raison petit à petit peut également me permettre d'évaluer mes réactions, une situation et de prendre des décisions. Ya un mélange de ce qui ne peut pas être maîtrisé qui est comme ça et de ce qui peut être décidé, partagé, sans oublier ce qui n'est pas possible à partager et certainement d'autres éléments qui m'échappent... tout est en constant renouvellement, surtout côté sentimental et pouvoir être prise par un sentiment d'amour quel qu'il soit, je trouve que c'est très beau, et pas une espèce de malédiction comme vous semblez le faire passer...
Puis pouvoir en arriver au point de projeter un "je t'aime" tellement il est évident en soi et a envie de sortir, c'est si précieux et vibrant de vie. Je ne dis pas que c'est toujours réciproque, mais peu importe au fond.

C'est peut-être aussi mon gniangniantisme du moment qui parle je ne sais pas. :p

hoof

Re: "Je t'aime"

Message par hoof »

Personnellement, comme je l'ai déjà dIt, jamais je n'écrirai ou prononcerai ces mots avant que l'autre n'ait fait le premier pas: je n'ai tout simplement pas le courage de me découvrir, pour me retrouver malheureuse et ridicule.

J'ai connu autrefois une personne éperdument amoureuse de quelqu'un de son entourage, et cette personne était persuadée que cet amour était partagé.
Lors d'un mariage d'une connaissance commune, où ces deux personnes étaient conviées, celle que je nommerai la protagoniste illusionnée a subitement cru à sa bonne étoile quand son amour secret a voulu faire une déclaration publique, une déclaration d'amour, parce que celle-ci était persuadée que c'était pour elle.
Son regard était plein d'espoir, de lumière, seulement, les belles paroles, l'amour véritable, puissant, c'était pour une tierce personne.

Alors, ce que j'ai lu dans son regard, m'a fait tellement mal, que je me suis dit qu'il ne faut jamais croire que quelqu'un vous aime, si ce quelqu'un ne l'a pas dIt avant.

Et la vie m'a donné raison.
Moi, je fais partie du clan de ceux qui n'attirent pas le sentiment amoureux, alors, je me tais, parce que le dire ne ferait qu'amplifier ma douleur.

Mais, je te rassure, Chrysalide, il y a le clan des bienheureux, et je te souhaite d'en faire partie. :)
Il n'y a personne pour ceux de mon clan, mais ceux de l'autre clan se rencontrent toujours, animés par les mêmes passions, aimant les mêmes choses, il y a des personnes faites l'une pour l'autre, c'est évident, et elles finissent toujours ensemble, surtout quand l'une des deux faIt sa déclaration non dissimulée, sûre de ne pas être rejetée.

invitee
Messages : 71
Enregistré le : dim. 9 févr. 2014 12:59

Re: "Je t'aime"

Message par invitee »

Le problème, c'est que si l'autre personne attende aussi que tu fasses le premier pas et bien il va se passer une éternité et vous passerez toutes les deux a côté. Hoof, dans l'histoire que tu racontes , le fait que la déclaration soit publique ajoute encore a la déception.
Le fait de dire, d'avouer " je t'aime" peut en effet nous mettre dans une position de soumission : on se dévoile, on avoue sa " faiblesse" pour l'autre et donc sa domination potentielle de sa part. Et puis on prend le risque que ce ne soit pas réciproque. Mais le véritable amour, celui de l'Autre et pas de soi est prêt a entendre cette réponse même si bien sur elle n'est pas espérée. Alors oui dire " je t'aime" s'est se mettre a nue et c'est être honnête avec soi même. Et donc avec les autres et donc c'est le début de la confiance… un bon début pour une relation!
Après, je pense que souvent ce terme est utilisé a mauvais escient. "Je t'aime" parce qu'on est bien avec une personne ou qu on a envie de b...ser bah c'est pas vraiment ça.
Un " je t'aime" non galvaudé transcende tout cela et ne permet pas la critique même pour celui qui le reçoit et qui ne le partage pas. C'est offrir un bout de chemin ensemble le plus longtemps possible…

Avatar du membre
virisab
Messages : 64
Enregistré le : ven. 23 oct. 2015 05:10

Re: "Je t'aime"

Message par virisab »

Ouh la la oui moi aussi vous me faites peur les filles là !
Entre l'une qui veut fuir avant même d'éprouver quoi que ce soit et l'autre qui dit appartenir au clan de ceux qui n'attirent pas le sentiment amoureux...
Soit vous avez 80 ans et effectivement votre vie est presque terminée soit vous vous interdisez de vivre tout simplement, parce que, que serait la vie sans un "je t'aime" et une confiance partagée avec quelqu'un ? Pas grand chose. Alors laissez vous porter...

Avatar du membre
AlexKidd
Messages : 1758
Enregistré le : sam. 14 mai 2011 15:22
Localisation : Midgar

Re: "Je t'aime"

Message par AlexKidd »

virisab a écrit :Soit vous avez 80 ans et effectivement votre vie est presque terminée
Haha, j'ai beaucoup ri en lisant ça : )

invitee
Messages : 71
Enregistré le : dim. 9 févr. 2014 12:59

Re: "Je t'aime"

Message par invitee »

A 80 ans, on peut encore avoir de belles choses a vivre. D'accord on s'approche de la fin mais il peut rester encore 20 ans! Je ne rentrerai pas dans le débat : est ce bien raisonnable de vivre vieux a tout prix?
On peut avoir 20 ans et n'avoir que quelques heures a vivre sauf qu'on ne le sait pas.
Bref! Vous l'aurez compris je suis contre le jeunisme ambiant dans notre société.

hoof

Re: "Je t'aime"

Message par hoof »

Tu as raison, selon moi, invitee: l'amour n'a pas d'âge, et personnellement, ce n'est pas 80, mais 138 ans! :mrgreen:
Sérieusement, la clepsydre se vide au rythme de chacun, et on n'a pas le choix, la plupart du temps.

On peut être jeune ( et d'abord ça veut dire quoi?) et avoir bien conscience que l'avenir c'est du très court terme.
Pour autant, à mon sens, ce n'est pas une raison pour foncer tête baissée, sachant qu'on n'a plus rien à perdre, égoïstement.

Dire " je t'aime" c'est quand même impliquer l'autre dans une histoire non désirée, surtout quand on sait que ce n'est pas partagé.

Celle que j'aime, d'amour, comme on dit, en aime une autre, elle m'en a donné la preuve, il y a peu, inconsciemment, je crois, eh bien, je ne me battrai pas pour la convaincre qu'elle se trompe, que c'est moi qu'elle attendait, qu'elle est aveugle.
Dire que ça me fait plaisir, certes non, mais elle l'aime, elle, et pas moi, c'est ainsi.

Lui dire maintenant " je t'aime" ça serait presque du chantage, une injure à sa beauté, et ça, jamais.

Les philtres de désamour n'existent pas, c 'est vraiment dommage pour mon clan, voilà ce je pensais, parce qu'on ne choisit pas d'aimer les personnes faites pour d'autres: c'est juste des coups dans la gueule, de plus.
Pour moi, l'amour c'est une malédiction, pourtant, j'aime aimer:il y a quelques mois en arrière, tout sentiment m'avait quittée, tout désir d'être avec quelqu'un, et puis l'amour m'est revenu ( pas de désir physique), petit à petit, grâce à elle, c'est douloureux, puisque c'est unilatéralement, mais vivifiant, et jamais je ne l'a remercierai assez pour m'avoir redonné ce souffle.

Avatar du membre
virisab
Messages : 64
Enregistré le : ven. 23 oct. 2015 05:10

Re: "Je t'aime"

Message par virisab »

L'amour une malédiction ?
Quelle "horreur" de dire ça.....

hoof

Re: "Je t'aime"

Message par hoof »

Eh oui, j'aime les paradoxes, virisab ( au fait, bienvenue à toi :) ), les oxymores, les soleils noirs, et j'aime ainsi à faire cohabiter des termes éloignés, en substance, selon la sensibilité collective: l'amour est un cadeau pour beaucoup, un trésor, une bénédiction, mais chez moi, je ne parle qu'en mon nom, c'est une tragédie, car ça se termine toujours mal.
Quand l'amour me vient, avec ses symptômes, sa fièvre, je sais que je vais tomber malade, perdre ma maîtrise, et faire du grand n'importe quoi, abrutie par le délire.
Alors, je souffre, dans ma chair ( il ne me faut pas d'émotions trop fortes), et dans mon esprit, parce que ma volonté est annihilée, je perds prise, et ça, je ne veux pas, je veux garder les pleins pouvoirs sur moi-même.

Mais dans le même temps, j'adore cet état de débilité ( sens latin du terme, pour définir la vulnérabilité, et faiblesse), comme j'aimais, enfant, être fiévreuse, pour me recroqueviller sur moi-même, sous la couette, loin des réalités, autistique ( tiens! Il n'y a qu'un pas, une lettre entre autistique et artistique).

C'est puissant l'amour, ça nous dépasse, c'est magique, un sortilège.

Et puis, ne dit-on pas " tomber amoureux"?
Et le désir, pas que charnel, d'ailleurs, n'est-ce pas étymologiquement un desiderium, un regret, une tombée du ciel, Comme le chante si bien Higelin?
Un " je t'aime" c'est doux et douloureux, c'est accepter de remettre ses clés à l'autre, oublier sa nue propriété de son être, et accepter d'avoir retrouvé sa moitié perdue, dont on était à la recherche depuis toujours, tant et si bien qu'on s'était habituée à vivre sans. Aimer, c'est s'exposer à perdre à nouveau cette moitié amputée.

Alors, oui, c'est une malédiction, pour moi, mais je la chéris cette malédiction, malgré tout, parce que je me sens vivante quand elle m'envahit.
C'est une renaissance, et naître, ça fait mal, parce qu'on meurt d'être née ( c'est idiot, mais tellement vrai).

Oui, je l'aime, et quand je pense à elle, je pense à la chanson de Bachelet, Elle est d'ailleurs, même si j'ai conscience qu'elle n'est pas pour moi.

Mais beaucoup de gens sont heureux en amour, il ne faut pas désespérer, et c'est ce que je souhaite de tout coeur à celle que j'aime, aux personnes qui me sont chères, finalement à tout le monde, mais il est évident que ça n'arrive pas à tout le monde, d'aimer et être aimée en retour.

hoof

Re: "Je t'aime"

Message par hoof »

En postant du côté Téléfilms, une question m'est venue: pourquoi préférer un " je suis ton amie" à un " je t'aime"?
On me dira qu'on peut dire je t'aime à un(e) ami(e) aussi.
Peut-être, mais ce n'est pas ce "je t'aime" qui m'intéresse, ici, mais c'est surtout le faIt de préférer lâchement déployer le paravent de l'amitié, pour cacher son amour.
Qu'on veuille prouver son affection, sans choquer, quand on s'adresse à une femme supposée hétéro, et pas vraiment tolérante, en l'assurant de son amitié, je peux comprendre, mais quand on sait que cette femme aime les femmes, pourquoi agir ainsi?

L'amour poserait-il un problème à ce point? Est-il si inavouable que ça? Qu'implique-t-il de plus ou de moins que l'amitié? Le sexe? C'est ça, le problème?
Ou est-ce que l'amour est si éblouissant qu'on doit prendre des précautions d'emploi?

J'ai connu une femme qui me souhaitait la St Valentin, pour célébrer notre amitié, maintenant je me pose des questions sur ses sentiments réels.

Perso, j'ai moi aussi eu recours, lâchement, à ce subterfuge en lui assurant mon amitié, alors que c'est " je t'aime" que je voulais lui dire.

Et oui, je suis susceptible, jalouse, maladroite, parce que je ne pense qu'à elle, mais que ma lâcheté et mon amour propre m'obligent à dissimuler mon amour pour elle derrière ce que je préfère nommer amitié.

Répondre