ORGASME tigadi dam dam

Les articles qui vous ont plu ou déplu, ce que vous appréciez ou détestez…
Chrysalide

ORGASME tigadi dam dam

Message par Chrysalide »

J'ai une grande question à ce moment précis de ma nuit/soirée pour qui veut se livrer.
Que représente l'orgasme pour toi toi et toi... pour vuuus? ou plutôt un orgasme? parce que j'imagine bien que chaque orgasme n'a pas la même résonance pour chaque personne autant dans le corps que dans l'esprit.

OK avec cette petite intro pleine de sérieux j'ai déjà donné envie à du monde de se confier spontanément. "Alors moi l'orgasme c'est génial! ya pas d'autre mot..." enfin bref passons.
Sérieusement, je trouve que l'orgasme ou un orgasme, au choix, est vraiment puissant et mystérieux à la fois entre l'aspect tout à fait personnel et l'écho que l'orgasme peut avoir dans les médias. Il y a à la fois des mythes balancés et du vrai.
Donc entre mythe et réalité de chacun, j'avais envie d'approfondir et savoir d'un point de vue moral, mental, physique, mécanique, etc, tout ce que vous voulez, choisissez le terme qui vous inspire le plus, quelle(s) signification(s) à l'orgasme/un orgasme pour vous dans votre vie?

Je pense au film "Perfect ending", l'héroïne principale !!!!!! attention spoiler !!!!!!! >>>>>>>> elle confie à ses cops qu'elle n'a jamais eu d'orgasme, ses cops poussent des cris et l'envoient voir une call girl pour rectifier le tir parce que ça leur semble juste impossible de n'en avoir jamais eu à son âge et je ne sais pas quel âge elle a d'ailleurs. Dans les 50-60 ?_? ... <_< ... à savoir que la même héroïne est mourante et que donc la résonance du film pourrait avoir > avant de crever faut au moins avoir eu une fois dans sa vie un orgasme sinon c'est la loose assurée et la fin ne serait donc pas parfaite. <<<<<<<<<<<<<<<<<<

Pour les membres qui n'ont pas spécialement envie de parler de leurs petites affaires orgasmiques personnelles, et qui ont vu ce film par exemple, quelle réaction vous avez face à ce genre de scénario autour de l'idée de l'orgasme jamais eu et à avoir absolument avant la fin de tout? sans oublier que pour des personnes asexuelles, l'orgasme c'est comme parler d'aller sur la lune.

Après, il y a aussi ce genre de personne qui continue à penser, pour traiter de l'aspect sexualité sur ce forum, que "entre filles" l'orgasme est une pure simulation, ou alors il faut un objet long très long très très long pour y arriver car non présence de mr phallus, non non je n'exagère pas. Et pourtant l'orgasme est défini d'une manière très simple dans le dico >
Point culminant du plaisir sexuel.
synonyme avec jouissance, sans indication de tel ou tel outil ou moyen pour y arriver...

Du coup, cette simplicité autour de cette définition m'intrigue car l'air de rien, l'idée d'un orgasme soulève tout un tas de questionnements, de problématiques, de tabous etc,... c'est fascinant finalement ce que l'orgasme, ce sujet, peut créer comme réactions diverses et variées lorsqu'un groupe d'individus en parle > il fait rougir, sourire bêtement, ricaner, froncer des sourcils, laisse indifférent, intrigue, fait peur, rassure... < pour un échantillon de réaction et chacun suivant sa sexualité, le sujet de l'orgasme est le sujet qui départage, en créant à la fois timidité la plus totale, ou alors passion déchaînée, ou encore gros questionnement de la part des novices pour savoir comment ça se passe.
Une observation qui me fait me poser une autre question à moi-même, sans vraiment la poser directement ici à qui que ce soit> est-ce que la réaction d'une personne face au sujet de l'orgasme permet de cerner sa vie sexuelle? et je ne pense pas. <_<

Entre mythe dans les médias et réalité personnelle, entre définition super simple et significations super variées et variables, plus idées erronées encore véhiculées au quotidien, .............. avec mes quelques réflexions du moment, je vous laisse la parole si ça vous branche.

Pour vous mettre encore plus à l'aise dans la room je vous laisse ce lien > <_< ... >_>

Avatar du membre
tikiwy
Messages : 158
Enregistré le : sam. 13 févr. 2010 15:00

Re: ORGASME tigadi dam dam

Message par tikiwy »

Woa, quel sujet! :shock:
Heu... il ne devrait pas être dans le boudoir d'ailleurs?

Bon, peu importe, alors, l'orgasme... Par où commencer?
Si on prend la représentation de l'orgasme dans les films: c'est vrai qu'il y a cette espèce d'enjeu: un rapport sexuel = un orgasme - souvent bruyant (et non, je ne parle pas de films pornos) ce qui n'est pas archi-réaliste je trouve. C'est un peu le truc ultime: "faire crier madame".
Je n'ai pas vu "Perfect ending" mais dans "Thelma et Louise", quand Thelma passe sa nuit avec Brad Pitt, c'est plutôt violent - à la fois pour les meubles et pour les tympans et Louise félicite son amie le matin venu en lui disant "enfin!!!" bon, c'est vrai qu'on est content pour elle, surtout quand on voit comment son mari s'occupe d'elle.
pour des personnes asexuelles, l'orgasme c'est comme parler d'aller sur la lune
Pas que pour les personnes assexuelles... Comme chaque corps est différent, comme chaque personne a un vécu différent etc, il y en a qui n'y arrivent pas, qui ne le reconnaissent pas, qui ne se l'autorise pas (et là je pense aux femmes qui pensent qu'elle pissent au lit alors qu'elles éjaculent et qui du coup stoppent le rapport).

Perso c'est toujours un plaisir (n'est-ce-pas) de l'atteindre/le donner mais ce n'est pas une fin en soi. Je ne suis pas adepte du "jouissons à tout prix et tant pis si ça dure 8h et que j'y laisse mes doigts/ma langue/autre partie de mon corps".

Et, question finale, est-ce s'envoyer en l'air c'est ça? :mrgreen:
*Baloo attitude* Il en faut peu pour être heureuse!

PelvisPresley

Re: ORGASME tigadi dam dam

Message par PelvisPresley »

Mon dernier, peut-être premier, d'ailleurs, :? Fut spirituel, sans excitation de zone erogène, devant un paysage sublime, en excellente compagnie. :mrgreen:

Chrysalide

Re: ORGASME tigadi dam dam

Message par Chrysalide »

tikiwy a écrit :Woa, quel sujet! :shock:
Heu... il ne devrait pas être dans le boudoir d'ailleurs?
Aurais-tu envie de nous raconter toutes tes sensations les plus folles avec le plus de détails possible ??????????? : p

Je n'ai pas hésité à l'ouvrir ici car il y a déjà des sujets dans les parages qui traitent du sexe, je me suis dit qu'on peut parler d'orgasme d'une manière ludique et approfondie en sachant se tenir aussi sans détourner les mineurs qui pour certains doivent en savoir plus que des majeurs. : p

Pourrais-tu en dire plus, Pelvis Presley, sur ton orgasme spirituel? saurais-tu le décrire? (tu t'es inspirée de Pelvien et d'Elvis Presley pour ton pseudo ? : p)

J'aurais vraiment envie de décrire des sensations, mais j'ai l'impression de ne pas pouvoir par manque de mots.
Ce qui me fascine personnellement, c'est l'aspect mécanique, biologique, cérébral, faire une étude d'un acte sexuel et d'un orgasme parce qu'il y a quelque chose qui est à la fois évident, incontrôlable et mystérieux avec tout plein de facteurs qui entrent en jeu.
J'aime l'aspect possession que je sens en moi, et cette sensation de découvrir des parties internes de mon corps qui sont soudainement en pleine activation. J'ai l'impression d'être un androïde et d'avoir des boutons ON enclenchés, puis tout un processus se met en marche, une reconnaissance cérébrale s'active, un dosage dans les membres se fait et pour en arriver à à la connexion d'une libération de mon esprit. Et pour l'aspect androïde j'ai une pensée soudaine pour le clip de Björk All is full of love

Si je devais décrire un véritable orgasme, je présenterais cette chorégraphie et composition > https://www.youtube.com/watch?v=u1Kak2QU4gg qui contient pour moi, amour, passion, douceur intense, évolutive, envahissant peu à peu, se précisant encore et encore, avec une sensation de vertige entre énergie, abandon, élévation de son être, pour en arriver au sommet de tout ce qui peut être donné et reçu énergiquement, au point de non retour, mais spirituellement l'évasion continue, elle ne s'arrête vraiment jamais, un peu comme la diffusion d'un écho infini...

J'ai certainement plein d'autres choses à dire, mais pour l'instant j'en resterai là.

PelvisPresley

Re: ORGASME tigadi dam dam

Message par PelvisPresley »

Mon orgasme spirituel, comme j'aime à le nommer, est indescriptible, mystérieux, et c'est d'ailleurs en ce sens qu'il est synonyme de plénitude absolue: une totale osmose entre mon corps, à la fois présent et absent, mon esprit, la nature environnante, et celle qui partageait cet instant, en phase avec tout mon être, de toute évidence. C'était érotique, sans connexion charnelle, néanmoins: une petite mort révélatrice, a magic fly, avec une mise entre parenthèses, enfin, des frontières temporelles, terrestres. Un moment intense allant crescendo, où nous étions seules dans l'univers. C'était bien au-delà de tout plaisir purement sexuel.

( mon pseudo est bien en rapport avec Elvis Presley: bien avant qu'on le surnomme le King, et grâce à un prénom qui se prêtait à un jeu de mots ingénieux, le chanteur était surnommé Elvis the Pelvis, Elvis le Bassin, à cause de son déhanchement provocateur.)

Chrysalide

Re: ORGASME tigadi dam dam

Message par Chrysalide »

J'ai envie de dire que c'est intense ce que tu décris, parce que je le pense bien sûr, mais sans pouvoir ajouter vraiment quoi que ce soit, mis à part qu'on en revient au mot "mystérieux", à l'inexprimable. C'est certainement la magie d'un orgasme, un peu comme être face à la beauté d'une étoile filante. Une sorte de pouvoir humain ayant un sens personnel pour chacun. Quand il s'éteint, il se transforme en souvenir céleste...

(Au fait, n"étant pas très loin de la lune, Tikiwy, je préfère la version de Juju que j'écoutais il y a quelques semaines, ce qui me fait plutôt sourire. : p )

Avatar du membre
tikiwy
Messages : 158
Enregistré le : sam. 13 févr. 2010 15:00

Re: ORGASME tigadi dam dam

Message par tikiwy »

(Au fait, n"étant pas très loin de la lune, Tikiwy, je préfère la version de Juju que j'écoutais il y a quelques semaines, ce qui me fait plutôt sourire. : p )
Ben je préfère quand c'est plus lent (je parle de la chanson, hein!)

Sinon je peux avoir des sortes d'extases en écoutant certaine musiques mais je ne peux pas qualifier ça d'orgasme... Orgasme musical peut-être. Je suis jalouse, Pelvis! :mrgreen:

Pour poser une question un peu bêbête, est-il possible que chaque orgasme soit différent? (je n'en ai pas vécu des centaines non plus mais chacun était différent des autre j'ai l'impression). Genre, le ressenti dépend tellement de la personne avec qui on est, du contexte, de la fatigue et de l'âge de la capitaine que, telles les ailes d'un papillon, chaque orgasme est unique... :geek:

Bon, vais me coucher là...
*Baloo attitude* Il en faut peu pour être heureuse!

Chrysalide

Re: ORGASME tigadi dam dam

Message par Chrysalide »

tikiwy a écrit : Pour poser une question un peu bêbête, est-il possible que chaque orgasme soit différent? (je n'en ai pas vécu des centaines non plus mais chacun était différent des autre j'ai l'impression). Genre, le ressenti dépend tellement de la personne avec qui on est, du contexte, de la fatigue et de l'âge de la capitaine que, telles les ailes d'un papillon, chaque orgasme est unique... :geek:
Ahah, tu réponds à ta propre question! : p
je pense que c'est comme se demander si chaque jour est différent. : )

J'ai une pensée pour le film "Room in Rome", c'est peut-être le film que j'ai vu où il y a le plus d'orgasmes (sauf si je compte des films à la noix genre "Girl meet girl" <_< ) tout le long de l'histoire. D'ailleurs, les scènes de sexe, et les orgasmes étaient vraiment très ennuyeux pour moi, à avoir envie de faire des mots croisés en attendant que ça se termine et qu'on passe à la suite.
J'ai pourtant accroché avec ce film par rapport à d'autres éléments de l'intrigue, mais voilà pour moi un exemple d'orgasmes qui envoient plus du mythe, voire de la big simulation ennuyeuse, qu'autre chose...

>>> un extrait pour les membres qui n'auraient pas vu le film, mais pas d'orgasme, sorry.bon j'ai peut-être sélectionné la scène la plus too much du film! ahah.

PS: pour toi tikiwy, petit extrait de "A perfect ending" sorry donc pour l'erreur de départ et d'avoir zapper le "A"
> extrait donc

Avatar du membre
Georges
Messages : 1865
Enregistré le : ven. 15 juin 2012 18:33

Re: ORGASME tigadi dam dam

Message par Georges »

Je suis toujours embêtée avec cette question d'orgasme. C'est souvent vu comme une fin en soi, comme quelque chose à connaître absolument sous peine d'être taxé(e) de frustré(e), de "mais tu passes à côté de l'essentiel!!!!". J'ai d'ailleurs compris, au fil du temps, que plus on y pense, plus on le cherche et moins il arrive, on le laisse arriver. Pour moi l'orgasme c'est comme une cerise sur un gâteau que j'aurai pris grand plaisir à déguster. Il y a des moments où je suis plus satisfaite, plus comblée en ne l'ayant pas atteint, en restant sur toutes les sensations, tout le plaisir cumulé.
Après, je n'ai rien contre non plus. C'est comme une vague qui déferle d'un coup, sur laquelle je n'ai aucun contrôle et qui bouleverse autant mon corps que mon esprit. Et j'aime aussi beaucoup voir, entendre, sentir mon amante avoir un orgasme. J'en retire un plaisir très grand, une profonde émotion.
"L'intelligence, on croît toujours qu'on en a assez vu que c'est avec cela qu'on juge" Coluche
"I'd rather cross the line than draw it."
"On peut passer toute sa vie sous la pluie, si on suit le nuage"

Avatar du membre
Astree
Messages : 9
Enregistré le : mar. 14 avr. 2015 18:00

Re: ORGASME tigadi dam dam

Message par Astree »

Chrysalide a écrit :Pour vous mettre encore plus à l'aise dans la room je vous laisse ce lien > <_< ... >_>
:lol: :lol:
Je ne sais pas ce que prend la dame, mais elle a bien l'air de vivre une expérience mystique !

L'orgasme...c'est l'un des concepts les plus difficiles à décrire, non ? D'ailleurs, lisant les réponses précédentes, j'en ai oublié la question *remonte la page* ah oui, ce qu'il représente pour moi...hum, je dirais que c'est une apothéose, une décharge ultime au niveau des synapses, un tsunami d'informations sensorielles provoquant la saturation de l'unité centrale et créant un bug du système...une overdose de sensations plaisantes, en somme. Je pleure souvent, lors des orgasmes.

Comme Pelvis Presley devant son paysage, j'en ai eus en écoutant de la musique, ou encore en prenant la première bouchée d'un dessert exquis...quel que soit le sens stimulé, la sensation finale est la même, avec une intensité telle que c'en est presque douloureux si je n'accepte pas de m'y perdre, de laisser circuler ces ondes de plaisir jusqu'au dehors de mon être, quitte à laisser mon corps l'exprimer par des gémissements et/ou des larmes (ce qui peut, en public, être éventuellement gênant).
"You know, my girlfriend had a theory. She said at some point in your life, you find a use for every useless talent you ever had. It's like connecting the dots." - D.B. ♪♫

Répondre