Visibilité lesbienne dans les séries

Les articles qui vous ont plu ou déplu, ce que vous appréciez ou détestez…
Avatar du membre
Bee
Messages : 596
Enregistré le : jeu. 20 nov. 2008 09:49
Localisation : Paris, France
Contact :

Re: La visibilité lesbienne progresse-t-elle dans les séries

Message par Bee »

Bonsoir Feest,
J'aime beaucoup ta question : c'est vrai qu'après tout, on pourrait se demander si on n'en demande pas trop aux séries dont le but n'est évidemment pas de faire l'éducation de la population sur l'homosexualité. En même temps, le débat du départ est plus large comme tu le dis et je ne suis pas sûre que le glissement soit évitable. En effet, la visibilité et la discussion sur la visibilité peuvent au départ se restreindre à ce qu'on voit sur nos écrans : quels types de personnages ? quels types de couples ? quels types de familles ? quelles tranches d'âges et j'en passe beaucoup d'autres.
Mais si la question de la visibilité compte, c'est parce que nous sommes dans des sociétés de la représentation - une représentation qui au niveau politique est réalisée au moyen des élections. Tout le combat vient de là me semble-t-il. Quand les hommes écrivaient dans la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen le 26 août 1789 que les hommes naissent libres et égaux, ils ont la prétention de représenter tous les hommes, sauf qu'ils en oublient les femmes. D'où la réaction d'une Olympe de Gouges qui présente une Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne. Un groupe pour exister en société, avoir des droits, doit avoir une représentation. Et cela passe par la question initiale de la visibilité.
On peut me dire que c'est en demander beaucoup aux séries qui ont effectivement un objectif d'abord commercial : le divertissement n'est présent que parce qu'il est rentable et que ce format fonctionne encore (mais en se cassant la figure à l'évidence en ce moment). Le divertissement reflète un niveau de conscience d'une société et lui propose des amusements. Il se trouve qu'en ce moment, les homos sont des personnages de plus en plus présents.
Cela peut s'expliquer de plusieurs manières : d'abord que les homosexuels sont un segment désormais reconnu du public "bankable" ; ensuite parce que le public plus large peut se montrer curieux ou indifférents ou même très critiques - dans tous les cas, cela ne peut que profiter aux diffuseurs car la polémique a plutôt tendance à attirer le public.

Sur le cas "Otalia", je pense que les homosexuelles américaines ont vraiment beaucoup misé sur ce soap parce qu'il traitait effectivement le couple d'Olivia et Natalia comme Joey et Dawson, en faisant trainer en longueur pour faire durer le plaisir. Je ne pense pas que ce soit de l'intransigeance, mais de l'impatience, de l'engouement et au final une appropriation totale de la série - que montrent l'ensemble des montages vidéos et des fanfics sur ce couple.
Car la question que moi je me pose, c'est évidemment comment cette histoire a-t-elle été vue par les téléspectateurs ? Au delà, ou en deçà ou indépendamment des intentions de départ, la visibilité produit des effets parfois inattendue. Y compris auprès des publics lesbiens. Il serait en effet assez vain de considérer que nous voyons toutes les choses de la même façon.
Pour autant, en la matière, et même si ce que je dis n'est pas consensuel, je ne pense pas que toutes les conceptions se valent. Je ne remets pas en cause ici la liberté d'opinion ni la liberté d'expression, mais si tout peut se dire, tout ne se vaut pas.
En l'occurrence, je pense que si nous sommes toutes sensibles sur le forum à la question de la visibilité des lesbiennes dans le monde de la culture, ce n'est pas seulement parce qu'on veut se voir représenter et se reconnaître dans des oeuvres, mais aussi parce que la visibilité permet d'exister dans nos sociétés de représentation, en Occident, depuis le XVIIIe siècle.

Désolée d'avoir été un peu longue et peut-être même pas très claire. En bref, sans parler d'intransigeance, je suis d'accord avec ton idée finale de vigilance mais je ne suis pas d'accord avec toi quand tu dis que les séries n'auraient aucune portée didactique au seul titre que leur visée serait le divertissement. Il y a les intentions de représentation et les réceptions de cette représentation.

Avatar du membre
Kweeky
Messages : 111
Enregistré le : sam. 21 mai 2011 13:09

Re: Les quotas dans les séries

Message par Kweeky »

héhé je remonte un vieux sujet (enfin pas si vieux) mais ton petit jeu m'amuse et en plus c'est tellement vrai que cette question de représentation de la société est de plus en plus présente, mais les scénaristes ne sont pas très subtils et en effet, on a l'impression qu'y a des quotas de couleur, et d'orientation sexuelle a respecter.... mais attention ça ne sera pas souvent le personnage principal... :roll:

:arrow: dans Psych: on a le personnage principal (presque roux, vous pensez que c'est aussi pour les quotas? :lol: ) et son accolyte black qui était plus doué que lui à l'école... j'ai arrété de regardé, donc je ne sais pas s'ils intègrent un personnage homo a un stade....

dans NCIS: la big boss etait une femme, quand il a fallu la changer, c'était un black...

mais c'est pas que aux USA...

:arrow: au Canada, on a la dernière série que je regardais, Lost girl: et là on a bien une blanche comme personnage principal, avec une ukrainienne comme side kick, qui craque pour un flic (bien blanc et blond aussi) mais son partenaire (co-équipier chez les flics, hein pas son mec ;) ) est noir, et finalement la toubib (elle aussi bien blanche et bien blonde) est lesbienne ... check tout y est! ah oui et quand ya eu des arabes dans un épisode, c'etait pour un plan à 3 tordus, et il s'est avéré que Monsieur trompait Madame et elle voulait le refroidir (définitivement) enfin, charmant couple quoi ... :roll:

:arrow: en France aussi: dans Polisse, la brigade est assez représentative du joyeux mélange qu'est la société actuellement: un noir, une arabe, une lesbienne... ah oui et dans intouchables aussi, l'air de rien y avait aussi une lesbienne (serait-il plus facile en France d'intégrer l'homosexualité féminine que masculine? :? )

bref on peut en trouver tout plein, si j'y pense je vous le redirais... mais d'un autre coté s'ils ne le faisaient pas, il n'y aurait pas un large public qui pourrait s'identifier ou se reconnaitre... toutefois c'est stupide car on ne s'identifie pas forcément aux persos et encore moins aux persos secondaires, et surtout ce n'est pas fait de façon assez discrète (je pense) pour que cela semble naturel...

Avatar du membre
fofolle
Messages : 1388
Enregistré le : lun. 4 avr. 2011 13:46
Localisation : Suisse

Re: Les quotas dans les séries

Message par fofolle »

de tête (j'avais lu ça à quelque part mais j'avoue que j'ai la flemme de chercher - dans afterellen maybe), aux USA ils ont une "obligation" de quotas dans la série - notamment j'avais lu ça par rapport aux personnes de couleur.

qqn peut-il confirmer ou affirmer?

vhl

Une bonne lesbienne est une lesbienne morte...

Message par vhl »

Je sais ,c'est une reflexion qui choque,mais c'est pourtant ce que je me demande a chaque fois qu'une heroine lesbienne meurt dans une serie.En effet,les exemples sont plus que frequents,et s'appliquent en particulier a des couples heureux(Willow perd Tara,Gabrielle aide Xena a mourir,Sam pleure Cat,le docteur Weaver est impuissante face au deces de la mere biologique de leur fils...)En outre,s'il n'y a pas fin tragique,on fait disparaitre certains couples lesbiens de l'ecran,par un truchement scenaristique ,comme une expatriation a cause du boulot(ex,dans PJ,une inspectrice qui est en couple avec une artiste ,perd son acuite visuelle et doit quitter la brigade.)Par la meme,qu'advient-il du petit couple si touchant dans PBLV?Donc,la tv semble ne pas vouloir reellement introduire des couples gays qui auraient une vie normale et a long terme,comme si le fait d'etre lesbienne entraine une obligation de redemption .On dirait presque que les femmes homo doivent rester entre elles pour assurer leur perenite.Alors,a quand "Une fille,une fille",ou un couple lesbien parmi les hetero de "Scenes de menage"?

petitegazelle

Re: Une bonne lesbienne est une lesbienne morte...

Message par petitegazelle »

Quelle bonne idée, "Une fille, une fille!" J'imagine déjà les dialogues!! :P

Arpagon

Re: La visibilité lesbienne progresse-t-elle dans les séries

Message par Arpagon »

De la femme prisonnière, la 'démoniaque', la pensionnaire entourée de femmes, à la sage-femme ou femme policière , sans oublier l'enseignante, l'héroïne redresseuse de torts, la chirurgienne , l'avocate, la politicienne, la scientifique justicière, la gentille sorcière, je répondrais oui :D
Mais à mon sens, pas assez de mères au foyer ou 'simples smicardes ' . :)

Avatar du membre
Mira2012
Messages : 2066
Enregistré le : dim. 4 nov. 2012 19:42
Localisation : Paris

Re: La visibilité lesbienne progresse-t-elle dans les séries

Message par Mira2012 »

oui, et beaucoup souffrent encore beaucoup, sont tuées , malmenées, perdent leur amante, etc.
Les vieux cliches ont la vie dure.

Arpagon

Re: La visibilité lesbienne progresse-t-elle dans les séries

Message par Arpagon »

Je viens de découvrir une sitcom des années 50 qui me laisse un goût amer, sur un monde où être gay est l'unique voie... :(
(Sincèrement, bizarre ce truc.)
Image
https://youtu.be/V5fOmMR3DVI
Image
https://youtu.be/s20-dRIBb0Q

Avatar du membre
Shay
Messages : 27
Enregistré le : ven. 7 oct. 2011 00:35
Contact :

Re: La visibilité lesbienne progresse-t-elle dans les séries

Message par Shay »

Ahahah, excellent ! xD Heureusement tout cela n'est que fiction ... !
Mais ça date vraiment des années 50 ?? ça a pas du être beaucoup diffusé...
Mon blog sur les films lesbiens : http://films-lesbiens.blogspot.com/

"Il n'y avait pas d'anormaux quand l'homosexualité était la norme."
Marcel Proust

Arpagon

Re: La visibilité lesbienne progresse-t-elle dans les séries

Message par Arpagon »

Shay, pour te répondre, je te dirai que je fais des recherches sur cette sitcom, car elle m'intrigue, et pour l'instant, pas grand chose. :)
Mais dès que j'en sais plus, je ne manquerai d'en reparler ;)

Répondre