Homoparentalité en France

Homophobie, homoparentalité, coming-out, ce qui vous révolte, vous plait, vous marque…
Répondre
Avatar du membre
Djul
Messages : 237
Enregistré le : mer. 7 mars 2012 09:10

Re: Homoparentalité en France

Message par Djul »

Et tu penses vraiment que ça réglerait tous ces commentaires négatifs ? Si ce n'était pas sur ce point ça serait sur un autre. Des parents qui adoptent deviennent bien père et mère alors qu'ils ne sont pas biologiquement les parents et ça ne choque personne. Si on prenait cette voix et qu'on commençait à accorder ça, ça leur montrerait qu'ils ont raison, que cet enfant n'a pas deux parents mais une mère qui a une conjointe (comme l'a dit l'Abbé Grosjean [à voir !]) alors que ce n'est pas la réalité.
"Avec tout ce qu'il se passe dans le monde, je suis sidérée qu'on dépense autant de temps, d'énergie et d'argent à bannir l'amour"

Silverring

Re: Homoparentalité en France

Message par Silverring »

Coucou Djul ! Je me suis permis de transporter le débat sur le sujet voisin qui me semblait plus approprié :
http://www.univers-l.com/forum2/viewtop ... &start=220

tu viens ?

Avatar du membre
Djul
Messages : 237
Enregistré le : mer. 7 mars 2012 09:10

Re: Homoparentalité en France

Message par Djul »

Oui j'ai vu après, merci tout de même :)
"Avec tout ce qu'il se passe dans le monde, je suis sidérée qu'on dépense autant de temps, d'énergie et d'argent à bannir l'amour"

Fleming

Re: Homoparentalité en France

Message par Fleming »

Djul a écrit :Et tu penses vraiment que ça réglerait tous ces commentaires négatifs ? Si ce n'était pas sur ce point ça serait sur un autre. Des parents qui adoptent deviennent bien père et mère alors qu'ils ne sont pas biologiquement les parents et ça ne choque personne. Si on prenait cette voix et qu'on commençait à accorder ça, ça leur montrerait qu'ils ont raison, que cet enfant n'a pas deux parents mais une mère qui a une conjointe (comme l'a dit l'Abbé Grosjean [à voir !]) alors que ce n'est pas la réalité.
en lisant et relisant ton post Djul, surtout
alors que ce n'est pas la réalité
je comprends une chose qui m´avait échappée: que dans un couple de femmes par exemple, qui veulent un enfant, les deux veulent "materner"... c´est ca que je comprends maintenant et là je n´ai pas de commentaire... peut-être plus tard...

Avatar du membre
Inconsciente
Messages : 109
Enregistré le : dim. 25 mars 2012 15:57

Re: Homoparentalité en France

Message par Inconsciente »

- Ne prenez pas la vie au sérieux, de toute façon vous n'en sortirez pas vivant -
...

Avatar du membre
Dorine
Messages : 31
Enregistré le : lun. 8 oct. 2012 14:00

Re: Un signe pour 2013?

Message par Dorine »

Bonsoir Fleming, je voulais juste intervenir pour répondre à ce que tu as écrit ici :
Fleming a écrit :Je vais peut-être en chiffoner certaines, mais j´aimerais bien savoir si je suis la seule à avoir cette réticence? Alors biensûr je vois déjà la première question en réponse: et comment veux-tu nommer la co-mère? ( heu... sans jeu de mot :shock: c´est juste qu´en allemand on parle vraiment de Co-Mutter...) Je sais, faut réfléchir à un nom chargé d´affection que l´enfant pourra utiliser... mais deux fois maman?
Je suis moi-même maman d'un petit garçon que ma compagne a porté. Quand je parle de lui, je dis qu'il est mon fils et que je suis sa maman. En revanche, lui m'appelle Mamita. Nous avons réfléchi longtemps avec ma compagne pour savoir si nous allions nous faire appeler toutes les deux "maman" ou pas. Nous y avons réfléchi dès que nous avons engagé ce projet avant même que ma compagne ne soit enceinte. Nous sommes arrivées à la conclusion qu'il serait plus simple au quotidien de ne pas se faire appeler de la même façon : pour savoir à qui il s'adresserait du premier coup, pour éviter de devenir gâteuse à se dire "maman" toutes les deux, bref, pour éviter de nous emmêler les crayons...

Cependant et c'est là que la réalité dépasse la sémantique (mais c'est aussi le cas pour de nombreux sujets, non ?), nous agissons avec lui comme deux mamans. La seule différenciation s'est faite dans l'alimentation, puisque ma compagne allaite notre fils et que moi, je lui donnais les biberons de son lait et aujourd'hui ses repas "solides". Mais, nous avons toutes deux materné, chacune à sa façon et selon ses limites physiques ou biologiques.

Nous avons aussi des amies qui se font toutes 2 appeler "maman" et pour qui ça se passe finalement bien, mais ce n'est pas le choix que nous avons fait, c'est tout.

Ton concept de co-mère existe dans les faits, mais quelque soit le type de famille. Dès l'instant qu'un enfant a deux parents (ou plus) qui assurent son éducation et garantissent son bien-être, on peut parler de co-parentalité. Enfin, c'est comme ça que je vois les choses, une sorte de partenariat au sein d'une cellule familiale.

Avatar du membre
frui04
Messages : 102
Enregistré le : mer. 7 nov. 2012 12:52

Re: Homoparentalité en France

Message par frui04 »

Oui Dorine on peut parler de co-parentalité ou partenariat au sein d'une cellule familiale, mais je pense aussi qu'il est important de différencier les rôles de chacune pour le bien être de l'enfant. Et enfin plus grand, lui expliquer le rôle de chacune, pourquoi ce choix, sa mère génétique etc Peut-être lui en avez-vous déjà parlé? Vos amies, tante, oncle, proches ont-ils un rôle dans l'éducation de votre garçon?
Aucun de nous n'est complet en lui seul.
Virginia Woolf

Fleming

Re: Homoparentalité en France

Message par Fleming »

merci Dorine pour ton témoignage.
J´avais fait un blocage soudain en lisant partout en un même jour ces titres "un enfant et deux mamans" puis tout le tohu-bohu que cette idée soulevait, je me demandais si c´était bien nécessaire de parler de deux mamans. Mais tu as raison, dans la réalité, c´est ca, l´enfant à deux mères, deux femmes qui jouent le rôle de mères, et mère dans le sens parent féminin , j´ai bien compris que chacune vit se rôle à sa manière, et ces manières peuvent être très différentes les unes des autres ( que personne ne se méprenne SVP sur le verbe jouer, je n´en ai pas de meilleur, là, sous la main, je l´aime bien ce verbe...)
J´ai cité une anecdote il y a longtemps, ailleurs, dans un autre topic, cette femme qui vit dans ma communauté et qui a un fils avec une autre femme, son ex à présent mais elles partagent la garde de l´enfant. Un jour qu´il était aux urgences après un accident survenu à l´école, l´une des deux mères est arrivée un peu plus tard, alors une infirmière s´est approchée de la première mère arrivée sur les lieux pour lui demander si elle était la mère, oui, alors il y a un problème, une autre femme dit qu´elle est la mère: "Alors il n´y a plus de problème: l´enfant a deux mères 8-) "
J´aurais bien aimé voir la tête de l´infirmière :lol:
Je crois que si les choses sont dites et faite avec assurance et en toute évidence... les autres ne peuvent rien ajouter ;)

Avatar du membre
Dorine
Messages : 31
Enregistré le : lun. 8 oct. 2012 14:00

Re: Homoparentalité en France

Message par Dorine »

frui04 a écrit :Oui Dorine on peut parler de co-parentalité ou partenariat au sein d'une cellule familiale, mais je pense aussi qu'il est important de différencier les rôles de chacune pour le bien être de l'enfant.
Nous avons de fait des rôles différents. Puisque nous sommes différentes nous-mêmes et donc, avons forcément chacune des sensibilités distinctes. Mais nous ne reproduisons aucun des schémas que nous avons connu ma compagne et moi dans notre enfance. A savoir que nos rôles ne sont pas figés et peuvent très simplement s'interchanger au delà de tout cliché. Selon les goûts, les potentiels et les sensibilités de chacune d'entre nous. Il est encore jeune mais il a compris qui il fallait solliciter pour jouer aux lego, manger, aller courir dans le parc, écouter des histoires... La seule chose pour laquelle il nous sollicite toutes les deux : les câlins. Et il commence à connaître nos limites, donc à savoir laquelle de nous deux est un peu plus sévère que l'autre.
frui04 a écrit :Et enfin plus grand, lui expliquer le rôle de chacune, pourquoi ce choix, sa mère génétique etc Peut-être lui en avez-vous déjà parlé?
Le choix de la mère génétique n'en a pas été vraiment un, il s'est imposé de lui-même. Je n'ai jamais voulu porter un enfant et je ne le veux toujours pas. Par ailleurs, ma compagne a 8 ans de moins que moi... donc. Ce qui est d'autant plus troublant, compte tenu de nos sensibilités de "genres". Mais c'est un autre sujet. Ce que je veux dire par là, c'est qu'il a compris quel ventre il avait "habité", parce que nous lui avons dit et montré des photos, mais nous n'y accordons pas spécialement d'importance.
Contrairement à toi, je ne pense pas qu'il faille lui expliquer "nos rôles", il les vit et donc voit de lui même toutes ces différences.
frui04 a écrit : Vos amies, tante, oncle, proches ont-ils un rôle dans l'éducation de votre garçon?
Nos familles respectives sont très présentes, mais à leur place de tante, oncles, grands parents, arrière grand parent etc... en fait, nos proches n'ont pas plus de place dans l'éducation de notre enfant que ne leur procure leur statut. Pareil pour nos amis. En revanche, il y a des gens dont il se sent plus proche, mais c'est sans doute une question d'affinité.
Fleming a écrit :Je crois que si les choses sont dites et faite avec assurance et en toute évidence... les autres ne peuvent rien ajouter ;)
C'est aussi comme ça que je vois les choses ;)

Avatar du membre
frui04
Messages : 102
Enregistré le : mer. 7 nov. 2012 12:52

Re: Homoparentalité en France

Message par frui04 »

La co-parentalité est un sujet clé. Dans un cas de figure comme le votre, je solliciterai les même droits que n'importe quel autre famille. Ca semble évident. Afin de soulager les familles qui vivent actuellement des situations difficiles.
Je reste optimiste quant à la possibilité du passage de cette loi pour l'obtention de ces droits. Je le souhaite de tout mon coeur.
Aucun de nous n'est complet en lui seul.
Virginia Woolf

Répondre