[Anim] Kannazuki No Miko

Les mangas ou dessins animés qui vous ont marqué.
Tanii

[Anim] Kannazuki No Miko

Message par Tanii »

Je suis étonnée de ne pas voir quelqu'un en parler... Peut-être est-il vraiment impopulaire, je ne sais pas. Mais en tout cas il attise ma curiosité !

Kannazuki No Miko (ou Kannaduki No Miko) est l'adaptation animé du manga du même nom créé par Kaikashu, et il y a au total 12 épisodes. En France il a été licencé par Dybex, après VOSTFR ou VF ça je n'en sais trop rien... Parce-que j'ai beau le chercher je ne le trouve pas !

Pour les quelques images que j'en ai vu (dans les fan-video ou AMV) et les quelques articles que j'en ai lu, outre les relations homosexuelles évidentes qui vont lié les deux personnages principaux, l'anime a l'air de pas mal se recentrer sur une relation élève/prof (ou sempaï). Il met en scène aussi quelques petits touches de mecca, à comprendre mécanique. Donc... Un peu comme dans L'école du Ciel ou Evangelion, ou encore Goldorak.

Les deux personnages principaux : Himeko, Chikane

Et pour le plaisir une petite vidéo de fan (ou AMV) que j'aprrécie beaucoup ^^ : Tadaaaa (N'ayez pas peur de la musique c'est du japonais)

Avatar du membre
manousmile
Messages : 567
Enregistré le : ven. 18 avr. 2008 14:41
Localisation : Marseille

Re: Kannazuki No Miko

Message par manousmile »

je l'ai vue c'est pas mal c'est vraie l'histoire d'amour et vraiment clair mais c'est quand même pas mon shoujo ai préférée peut être parce que j'ai pas put saisir toute les subtilités, je l'ai vus sous titrée en anglais (oui japonais +anglais ça commence à faire beaucoup ;) ) je suis plus mai hime, mai otome, straberry panic.... ;)
mais j'ai quand même aimer la fin qui en est une vraie!!!:D
"On est belle, on est fière, on est lesbienne!!!!" 8-) (Pourquoi pas moi)

Avatar du membre
Virginie
Modérateur
Messages : 577
Enregistré le : mer. 16 avr. 2008 21:38
Contact :

Re: Kannazuki No Miko

Message par Virginie »

Tanii a écrit :Je suis étonnée de ne pas voir quelqu'un en parler...
Si, si Tanii, nous en avons déjà parlé ici même, dans le post « suggestion d'animé » où tu peux aller faire un tour, si tu le souhaites.

A part ça, j'ai également vu cet animé, mais ayant une mémoire assez sélective, je n'ai que peu de souvenir de cette histoire.

Bien qu'un peu gênée par certain aspect du scénario, il me semble que j'avais bien accroché, pas assez apparemment pour me souvenir de tout, mais suffisamment pour te confirmer qu'il existe une version VOSTFR.

Tanii

Re: Kannazuki No Miko

Message par Tanii »

Virginie a écrit :
Tanii a écrit :Je suis étonnée de ne pas voir quelqu'un en parler...
Si, si Tanii, nous en avons déjà parlé ici même, dans le post « suggestion d'animé » où tu peux aller faire un tour, si tu le souhaites.
J'y suis allée en suivant ton conseil, j'ai par la même occasion découvert certains titres ;)! Décidément j'aime ce forum :mrgreen:
Virginie a écrit :A part ça, j'ai également vu cet animé, mais ayant une mémoire assez sélective, je n'ai que peu de souvenir de cette histoire.

Bien qu'un peu gênée par certain aspect du scénario, il me semble que j'avais bien accroché, pas assez apparemment pour me souvenir de tout, mais suffisamment pour te confirmer qu'il existe une version VOSTFR.
Cool ! Les investigations pour cette version commence :geek:

Avatar du membre
Brynhild
Messages : 106
Enregistré le : mer. 2 juil. 2008 01:30
Localisation : Guyane Française

Re: Kannazuki No Miko

Message par Brynhild »

Oui, il existe bel et bien une version VOSTFR (mp pour plus de détails). ;)

Sinon parmis tous les animés shoujo ai que j'ai regardé, Kannazuki no Miko était mon premier (je compte pas Mai Otome, trop décevant sur ce plan là) et je crois bien qu'il est mon préféré (ou ex aequo avec la relation ShizuruXNatsuki dans Mai Hime). Mais dans Kannazuki au moins, la relation shoujo ai est au centre de l'histoire.
Bon ok on rêve de voir le type j'sais-plus-son-nom-et-tant-pis-il-à-qu'à-crever se faire réduire en bouillie par un meccha ou qu'il devienne vraiment méchant mais... on se contentera d'un triangle amoureux. De toute façon le dénouement va dans le bon sens et alors on est super contente que le type en question l'est bien dans le ***.
Le scénario avec l'histoire de fin du monde est certes pourri mais on s'en fiche puisqu'il y a la sublime Chikane qui nous fait oublié ce désagrément ! ^.^ On se demande aussi pourquoi elle tombe amoureuse d'une cruchotte de première mais on lui pardonne pour ses beaux yeux (moi, fan addict ? Meuh nan :roll: )

Donc pour résumer, l'animé en lui-même possède un max de défauts normalement impardonnable mais on pardonne quand même parce qu'il y a le personnage de Chikane dans l'histoire. :D

Et aussi, le studio de production a sorti un autre animé du même genre, Kyoshiro sora, où on retrouve quasi le même couple ChikaneXHimeko dans une autre histoire (donc autre noms et autre rôle mais le principe de fin du monde avec meccha est malheureusement toujours là). Elles sont hélas en second plan mais leurs scènes peuvent valoir la peine d'être vues...

Avatar du membre
amane
Messages : 495
Enregistré le : ven. 21 août 2009 22:02
Localisation : chez Père Kéblo

[Anim] Kannazuki No Miko

Message par amane »

Allez je me lance..
Je vais vous parler un peu, et sûrement maladroitement, de Kannazuki no Miko.
C'est l'anime commenté en ce moment sur le site, sur lequel je vous renvoie car je ne vais pas détailler, c'est pas trop mon truc, et surtout je ne voudrais pas dévoiler quoi que ce soit..
Redflower, c'est vrai qu'ils sont terribles les résumés!! ;) J'étais morte de rire aussi sur celui de l'épisode 4 :D
Kannazuki no Miko m'a énormément plu. C'est l'un des anime yuri que je préfère.
Pourtant j'ai mis du temps avant de le voir, d'abord à cause des mechas et ensuite car je trouvais que le personnage de Chikane ressemblait un peu trop à celui de Sachiko de Maria-sama ga Miteru...
Quelle erreur! (heu pas pour les mechas bien sûr ;) , même s'ils servent à l'intrigue)
J'ai dévoré l'anime en deux jours! et je l'ai trouvé tout simplement magnifique!
Chikane et Himeko sont superbes, intéressantes et déroutantes comme il faut, la musique, signée Kubota Nami, est très belle (j'adore la musique symphonique dans ces anime) et surtout l'histoire qui est géniale! j'en ai d'ailleurs eu les larmes aux yeux à la fin tellement je l'ai trouvé beau cet anime.. (au passage il faut regarder le dernier épisode en entier, j'entends par là générique de fin jusqu'à la fin-fin...)
Et puis j'ai revu Kannazuki no Miko (parce que je pense qu'il faut le voir deux fois)...et tout a été beaucoup plus limpide...et toujours aussi beau!!
Image

Kannazuki no Miko est licencié en France sous le nom Destiny Of Shrine Maiden
"Monde de merde" George Abitbol

Avatar du membre
Isabelle B. Price
Administrateur du site
Messages : 2008
Enregistré le : sam. 21 juin 2008 18:03
Localisation : France
Contact :

Re: [Anim] Kannazuki No Miko

Message par Isabelle B. Price »

Le problème du temps c'est qu'il n'est pas étirable. Sinon je pourrais l'étirer à l'infini et regarder tout ce que je veux comme films, téléfilms, animés et tout le reste. Soyons honnête, je n'ai pas vu Utena mais j'ai dévoré tous les résumés de V. Je n'ai pas vu non plus Kashimishi mais j'ai l'impression de le connaître à travers le travail de V. Alors pourquoi KNM ? (KNM c'est le petit nom de cet animé entre nous)

Aucune idée. Je sais juste que ce jour-là j'étais crevée et que je n'avais pas envie de travailler. Je venais de me regarder un film déprimant et je voulais quelque chose d'autre. V m'avait donné l'eau à la bouche avec ses réflexions toujours justes et amusantes et je me suis dis qu'il fallait tout simplement que je me lance.

J'ai regardé l'épisode 1 et j'ai tout de suite adoré les gros robots. Oui, je sais, en tant que chef j'aurai du me concentrer sur la relation lesbienne naissante et l'homophobie intériorisée de la pauvre Chikane. Non, moi je suis une dingue, j'ai préféré Souma et son gros robot qui casse tout et qui arrive à se rebeller contre son destin et le monstre qui l'habite. Je me suis dit "Houlàlàlà trop fort. Si le numéro 3 qui va se faire évincé il est aussi cool, ça promet pour les 2 zéroines."

Grosse déception du côté des héroïnes par contre. Franchement je trouve qu'on n'est pas gâtées avec Chikane et Himeko. Non mais franchement j'ai tout pleins de questions que je soumets au comité responsable des animés.

Première question, c'est quoi cette habitude de faire toujours des héroïnes aux cheveux longs ? Non parce que je tiens à dire que c'est un handicap pendant les combats. Un coup de pied sauté retourné avec les cheveux longs, c'est super dur. Vous les avez dans les yeux, vous pouvez vous emmêler dedans. Ca demande beaucoup d'entretien... Ca déjà je pose la question, pourquoi les cheveux longs ? Est-ce un moyen d'affirmer leur féminité malgré les combats et le rôle, plutôt masculin, de sauveur qu'elles doivent assumer ?

Deuxième question, pourquoi on doit toujours avoir droit à une courge, heu, une courgette (une courgette, par définition, c'est une petite courge et là Himeko, elle est petite) qu'on a envie de baffer toutes les 3 secondes. Qui est totalement inutile, qui passe son temps à pleurer et qui empêche de sauver le monde ? Non mais franchement, on a envie de la secouer un truc de ouf cette Himeko. Elle s'entraîne même pas à maîtriser ses pouvoirs. Même Clark/Superman s'est entraîné avec son papa dans la ferme. Il a fait brûler le foin avec sa vision rayon de feu, il a détruit la grange en apprenant à voler, il a vu Lana à poil en testant ses rayons X... Non, là Himeko, c'est même pas Mulan, elle, c'est la grande prêtresse et elle va à l'école. Normal ! Elle doit sauver le monde et elle va à l'école !!! Trop crédibleeeeeee !

Troisièmement, mais là c'est plus une constatation, c'est la première fois que je vois un tel réalisme dans la manière dont est abordée la question de l'homophobie intériorisée. Chikane a décidé de se lancer dans de nombreuses activités où elle réussit pour être la fille idéale que tout le monde attend et cacher celle qu'elle est en réalité. Elle ne supporte pas ses sentiments pour Himeko et se blesse volontairement pour expier ce qu'elle croit une faute. C'est super fort et c'est complètement passé à travers la censure ? Je veux dire tout est là quand même. Limite elle nous fait la tentative de suicide dans le prochain épisode. Moi je dis faut qu'elle aille voir un psy ou qu'elle se trouve un adulte à qui parler. Elle file un mauvais coton.

J'en suis donc à l'épisode 5 en ce moment. Je vous tiens au courant de la suite mais vu que V a trouvé le 6 nul, j'attends la suite sur le 7 et le 8 avant de me les regarder en marathon.

N'empêche je dis que c'est un super choix d'animé.
« Rien de ce que je pourrai dire ne changera quoi que ce soit à ce que vous pensez. Et rien dans votre réaction ne changera quoi que ce soit à ce que je prévois de faire. Alors je préfère ne rien dire. » Dr House

Avatar du membre
amane
Messages : 495
Enregistré le : ven. 21 août 2009 22:02
Localisation : chez Père Kéblo

Re: [Anim] Kannazuki No Miko

Message par amane »

Pour répondre succinctement à tes questions Isa :

1 - mais c'est si beau les cheveux longs! Si Chikane avait la même coiffure (!) que Ripley dans Alien 3 (je sais c'est extrême :D), elle serait beaucoup moins charmante... ;)

2 et 3 - attendre la fin de l'anime, tout va s'expliquer...
"Monde de merde" George Abitbol

Avatar du membre
Yukimi
Messages : 13
Enregistré le : sam. 21 févr. 2009 13:49

Re: [Anim] Kannazuki No Miko

Message par Yukimi »

Les questions 1 et 2 d'Isabelle bien que tournées sur le ton de l’humour sont pertinentes et ont –je pense- des réponses avant tout sociétales. :P

Les femmes se doivent d’être féminines dans les shôjos. La femme y est érotisée (cheveux longs notamment) et infantilisée (pas très intelligente comme la courgette). Cette marque de fabrique a déjà fait largement ses preuves dans des mangas tels que Sailor moon. La société japonaise étant patriarcale, le shôjo (genre porté généralement vers un public féminin) est une lecture censée donner des réponses aux adolescentes en questionnement sur la manière de se comporter dans leur société.

Alessandro Gomarasca, sociologue « Plus le discours des hommes [Japonais] leur renvoie l’image d’êtres irresponsables, plus elles fétichisent à l’extrême leur personnalité infantile »
Takuya Yazaki, designer japonais « Les Japonais manquent de confiance en eux. C’est pourquoi ils préfèrent des héroïnes en apparence plus jeunes. Quant aux filles, elles deviennent conscientes de leur pouvoir et se déguisent en poupées virginales. »

Tout est résumé dans le discours du designer et on comprend mieux pourquoi les femmes érotisées et infantilisées sont véhiculées par les shôjos. Les hommes cherchant à se rassurer préfèrent des « baby faces ». Les filles doivent donc jouer de cette image pour charmer et arriver à leur fin en soit.

D’ailleurs le manga nous prouve que l’attitude de ce « baby face » marche du tonnerre puisque la fille qui le représente –Himeko en l’occurrence- est l’objet de désir des deux stars du lycée : Chikane et son penchant masculin Souma.

:arrow: Le message à faire passer aux adolescentes japonaises :
«Soyez baby face et vous aurez du succès ».


Personnellement, suite à l'engouement sur ce topic, j'ai décidé de regarder cette série. Je n'ai pas encore lu les résumés de Virginie, je le ferai sans faute quand j'aurai terminé cette série pour avoir une vision différente de la mienne. Et oui, pas envie de me faire influencer d'une quelconque manière pendant mon propre visionnage :D

J'en suis à l'épisode 6. Immédiatement, j'ai trouvé la relation prêtresse lunaire et prêtresse solaire étrange symboliquement. En effet, les manga puisent souvent la base de leur scénario dans différentes mythologies.

Mythologie grecque
Lune = Artémis (déesse refusant la compagnie des hommes et munies d’un arc à flèche). Le clin d'oeil à Chikane est net : archère et amour lesbien.
Artémis représente également l’hésitation apparente entre le bien et le mal parmi toutes les divinités. Tiens, tiens, le mal est justement scellé sur la lune dans le manga… Chikane aurait-elle une part sombre et de ténèbre en elle ?

Mythologie hindoue
Lune = Soma (assez proche de Souma) et symbolise l'union entre les Hommes et les Dieux. Dans le manga, union entre les meccas et les prêtresses.

Mythologie japonaise
Lune = Tsuki-Yomi
Soleil =Amaterasu
1) La lune et le soleil ne peuvent jamais vivre ensemble, ils vivent donc en alternance.
2)Susanoo (frère de la lune et du soleil) banni des cieux
3)Susanoo tue l'Orochi -dragon à huit tête- et obtient l'épée Kusanagi no tsurugi ou originellement appelée Ama-no-Murakumo-no-Tsurugi
4) L'offre de cette épée à Amaterasu (soleil) marque la réconciliation entre le frère et la soeur.

Mes conclusions

1) Le manga s'inspire largement des mythes japonais car il fait référence à Susanoo et la fameuse épée pour tuer l'Orochi. Mais selon ces mêmes mythes, le soleil et la lune ne peuvent vivre ensemble. L'absence d'allusion à la lune lorsque Susanoo offre l'épée à Amaterasu me conforte dans l'idée que Chikane va se sacrifier. Sa mort serait-elle nécessaire à l'invocation de Susanoo pour apporter la paix dans le manga? Qui plus est, le sceau du mal se trouve sur la lune ce qui pourrait renforcer la nécessité du sacrifice de la prêtresse lunaire, celle-ci portant finalement une part du Mal en elle.

je vois ainsi Chikane mourir à la fin du manga. Mon pressentiment s’accentue encore avec le déni de l’amour Chikane pour Himeko. Celle-ci ne semble pas vraiment vouloir vivre sa romance avec Himeko.

2) Une autre référence : celle du jeu vidéo Final Fantasy X. Dans ce jeu, on retrouve le symbole solaire (le héros) et le symbole lunaire (l'héroïne). Une entité Sin ne peut être éliminée que par un Invokeur (l'héroïne et le symbole lunaire en l'occurence) mais revient à la vie tous les 10 ans. L'invokeur ne survit pas à la destruction temporaire de Sin, il doit donc se sacrifier pour apporter une paix de courte durée. Sin rappelle Orochi du manga qui revient inexorablement toujours à la vie. La malédiction dans le jeu vidéo est rompue par le sacrifice du héros, symbole solaire.

:arrow: Alors aura-t-on droit au sacrifice ultime du soleil pour le salut de sa lune et la disparition définitive d’Orochi ?
Cela symboliserait la prise de responsabilité ultime de Himeko.
:arrow: Au contraire aura-t-on droit au sacrifice de la lune pour son soleil et pour qu’elle puisse vivre son une idylle avec Souma ? Cela symboliserait l'existence de l’amour de Chikane pour Himeko mais amour qu'elle refuse de vivre en quelque sorte. Elle trouve donc son salut dans sa propre mort.

Quoiqu’il en soit, je reste persuadée que l’une des deux mourra après avoir avoué son amour à l’autre dans une scène à faire pleurer les chaumières. Ainsi, peut-être leurs prochaines réincarnations leur permettront de vivre enfin ensemble (bien qu'il faille rompre la malédiction de l'Orochi un jour ou l'autre...)

Pffffiou, ca y est, j'ai écrit un roman comme à mes habitudes. Désolée pour la longueur du post :cry:

Ruth Jamison
Messages : 68
Enregistré le : lun. 21 avr. 2008 00:02

Re: [Anim] Kannazuki No Miko

Message par Ruth Jamison »

KNM est un shônen. Le manga dont est adapté l'anime a été publié dans le Shonen Ace magazine.

Concernant le complexe d'infériorité des japonais, elle s'applique certainement aux shônen (Love hina, Midori Days, Ah My goddess ) et sa pléthore de personnages féminins "moé" (de la lolita à la tsundere) mais je serai moins catégorique sur les shôjo où certaines auteures nous montrent justement des héroïnes fortes et indépendantes (Basara, Saiunkoku Monogatari, Les 12 Royaumes, Utena, Glass no kamen) loin des shôjo harlequin où le but ultime de l'héroïne (avec un cerveau ramolli de préférence) est de se trouver un prince qu'elle servira.

Mais cette misogynie ambiante dans certains shôjo est presque normal dans le sens où à l'origine (dans les années 50) c'étaient plutôt des hommes qui en écrivaient et qui en ont donc fixé les codes. Il faut quand même dire que le public shôjo a généralement entre 9 et 14 ans et qu'il est donc normal d'y voir des héroïnes assez jeunes avec des préoccupations et une logique qui peuvent paraitre simplettes. On va pas faire lire à des gamines des traités psychologiques sur le féminisme !

Il a quand même fallu attendre les années 70 avec une nouvelle génération d'auteures (Riyoko Ikeda, Suzue Miuchi pour les plus connues) pour voir le shôjo évoluer (bon, les fins apocalyptiques c'était peut-être la meilleure évolution mais...) avec une certaine émancipation de leurs héroïnes. C'est d'ailleurs à cette même période qu'apparait le yuri.

Mais les années 90 ont vu les publics shônen et shôjo se confondre avec, en premier lieu, Sailor moon qui est un parfait mélange entre le Magical Girl (genre typiquement féminin) et le Sentai (groupe de héros qui combattent le mal typique des shônen), cela continue avec la création de magazines mixtes comme le Comic high! (l'intitulé du magazine est d'ailleurs "girlish comics for boys and girls" = Shôjo manga pour garçons et filles) ou le shôjo manga Otomen qui a popularisé le phénomène des garçons qui lisent des mangas pour filles.
Même le magazine yuri par excellence (je rappelle qu'à l'origine le yuri est genre typiquement féminin) : Yuri Hime a décidé de commercialiser une version masculine Yuri hime S quand ses éditeurs ont vu que 30% de leurs acheteurs étaient des hommes.
Et les éditeurs (qui eux sont à majorité des hommes) n'allaient pas laisser passer une telle manne financière supplémentaire leur passer sous le nez. Et tout est fait pour apater le public masculin dans les shôjo avec bien sûr une héroïne pas très futée, un peu enfantine et qui donne tout de suite envie de la protéger.

Ce mélange de public est-il une mauvaise chose ? Je ne pense pas. D'abord ça permet d'avoir plus de yuri ^^, et puis cela n'empêche des shôjo dits classiques de continuer à plaire et à se vendre.
D'autant que le Josei (manga s'adressant à public féminin de 15 ans et plus), plus réaliste que le shôjo, montre une image moins niaise de la femme japonaise.

Par contre, dans Sailor moon, les héroines ont je crois 13 ans au début du manga et n'entrent au lycée que vers sa fin (c'est là que Usagi devient plus mature). Dans le genre infantilisée, on a vu bien pire, je crois ^^

Pour en revenir au sujet d'origine, et aux questions d'Isabelle. La coupe de cheveux d'Himeko a un intérêt scénaristique (ridicule certes, mais c'est KNM ^^). Et elle change de coupe à la toute fin.
Et pour finir sur une note machiste. Himeko n'est pas cruche, c'est juste une fille !

Répondre