[Téléfilm] Caresser le Velours [Tipping The Velvet]

Les téléfilms qui vous ont marqué ou désespéré et dont vous souhaitez discuter.
Avatar du membre
Bee
Messages : 596
Enregistré le : jeu. 20 nov. 2008 09:49
Localisation : Paris, France
Contact :

Re: Caresser le Velours [Tipping The Velvet]

Message par Bee »

Quand même... parce que ça vaut le coup !

Voici Nancy King
Image

Et voilà sa mère dans le rôle d'Emma Peel, tout en cuir ! Grrr...
Image

Il y a la ressemblance bien sûr, mais la mère a du chien là où la fille a juste un air buté... :?

haibane

Re: Caresser le Velours [Tipping The Velvet]

Message par haibane »

j'avais lu aussi que c'etait sa fille

je la trouve trop feminine pour le role qui la decrit tres androgyne
mais bon

florence fait moins parfaite, plus naturel
bref j'ai deja fait mon choix :D

Avatar du membre
Bee
Messages : 596
Enregistré le : jeu. 20 nov. 2008 09:49
Localisation : Paris, France
Contact :

Re: Caresser le Velours [Tipping The Velvet]

Message par Bee »

Je vois ça... :D

haibane

Re: Caresser le Velours [Tipping The Velvet]

Message par haibane »

we ben quand je preferes, c'est a fond :mrgreen:

je fais jamais dans la demi mesure

Avatar du membre
Enka
Messages : 657
Enregistré le : dim. 29 nov. 2009 10:33

Re: [Téléfilm] Caresser le Velours [Tipping The Velvet]

Message par Enka »

Juste un up du topic pour vous conseiller de voir ce film très joliment monté, avec un regard très particulier et intriguant (tout ce qui tourne autour du scénique et de l'homosexualité à l'époque).
Je vous renvois au commentaire de Bee pour tout ça, je ne peux que m'accorder de A à Z avec ses explications ;)

Très bonne idée que d'avoir fait un film tripartite aux personnages féminins attachants (avec un bémol exprimé par le magnifique et très juste : "Je regrette cependant le choix de l'actrice principale, aussi inexpressive qu'une huître de Constable"), qui ne se perdent pas dans l'amour chamallow. Les enchaînements entre les différents "épisodes" ainsi que l'atmosphère qui se dégagent m'ont laissé un goût de surprenant, arrosé de rebondissements à la pelle et d'une histoire peu commune.

J'ai été charmée par le charisme de Kitty dans la première partie. Par contre dans la dernière, la manière dont elle revient fait défaut en terme de prestance je trouve... dommage.

Bref, hormis ce détail qu'on outrepasse volontiers, ce film est rafraîchissant et agréable à regarder !
Ainsi squatte-il.

Avatar du membre
Solweig
Messages : 102
Enregistré le : mer. 30 juin 2010 17:29

Re: [Téléfilm] Caresser le Velours [Tipping The Velvet]

Message par Solweig »

Moi j'ai regardé Tipping the velvet car il y avait Jodhi May (que j'avais adoré dans the last of the mohicans et sister my sister!). Mais franchement j'ai été bluffé.
Tout dans l'adaptation était géré à merveille. Les personnages étaient magnifiques (j'ai surtout aimé le frère de Florence), et le cadre vraiment réaliste! il montrait un fin 19ème anglais comme on en voit que très rarement (somehow ca m'a un peut fait penser à From Hell).

Ah quand ce sont les anglais qui s'y mettent c'est toujours (ou presque réussie!)
Got it all figured out? Thing again
Me encanta dar mi dinero al estado
I wish it wouldn't always rain on me, it would be easier to set me free and leave the world behind
MVB <3

sany
Messages : 33
Enregistré le : jeu. 25 nov. 2010 14:59

Re: [Téléfilm] Caresser le Velours [Tipping The Velvet]

Message par sany »

pas mal ce telefilm

Avatar du membre
Redsnow
Messages : 24
Enregistré le : mer. 11 juil. 2012 15:28
Localisation : Nantes

Re: [Téléfilm] Caresser le Velours [Tipping The Velvet]

Message par Redsnow »

Je l'ai vu il y a vraiment peu et quel claque!!! juste bleuffant j'ai vraiment adoré l'actrice *_*
Au départ, je me suis dit un film type historique hum... *sceptique* et au final on se met vraiment trés rapidement dedans

A VOIR!!! :D

ZKXNLZLKNRLEKZ

Re: Caresser le Velours [Tipping The Velvet]

Message par ZKXNLZLKNRLEKZ »

Ah Redsnow, tu me fais m'arrêter ici et je ne connais pas du totu ce téléfilm et encore moins le livre et quand je tombe sur ce post
Bee a écrit :Quand même... parce que ça vaut le coup !

Voici Nancy King
Image

Et voilà sa mère dans le rôle d'Emma Peel, tout en cuir ! Grrr...
Image

Il y a la ressemblance bien sûr, mais la mère a du chien là où la fille a juste un air buté... :?
ça me donne envie de jeter un coup d'oeil à l'adaptation. J'ADORE DIANA RIGG alors voyons voir ce que ça donne niveau sex appeal chez la fille.

ZKXNLZLKNRLEKZ

Re: [Téléfilm] Caresser le Velours [Tipping The Velvet]

Message par ZKXNLZLKNRLEKZ »

Bon eh bien j'ai finalement regardé ce téléfilm, ne sachant pas trop à quoi m'attendre...
Je l'ai apprécié sur le moment, mais sans non plus que ce soit le coup de foudre. Je ne sais pas si j'essaierai de le revoir, parce que je ne suis pas sûre de mieux l'apprécier au second visionnage, au contraire, là je crois que c'est l'effet de surprise qui m'a permis de rester accrochée, ainsi que tout le suspens autour de l'héroïne, que va t-il lui arriver? mais maintenant, connaissant l'histoire, je pense pouvoir ressentir un ennui face aux différentes situations, surtout la fin.

Après, pour parler de Racheal Stirling, il est certain que la fille n'a pas le même sex appeal que la mère, mais je l'ai malgré tout appréciée dans le rôle de Nancy King, que je trouve attachante dès le départ, étant plutôt timide, maladroite, mais surtout déterminée et puis forte l'air de rien, restant fidèle à elle-même au fond et sans devenir mauvaise, malgré toutes les épreuves affrontées.
On ressent l'évolution du personnage tout au long du téléfilm à travers le jeu de l'actrice, je ne l'ai donc pas trouvée si inexpressive comme j'ai pu le lire plus haut. Après, peut-être qu'il y aurait eu une meilleure candidate, collant aussi plus à l'image du bouquin comme je l'ai aussi lu? d'ailleurs je ne l'ai pas lu le livre alors je ne peux pas trop juger à ce niveau là.

Ensuite, pour les différents personnages, chacun a sa consistance, il n'y en a pas un que je trouve inutile. On sent bien que chaque personne que Nancy rencontre a son importance dans son évolution et sa construction.
Chacune joue bien son rôle et a son charisme, que ce soit à travers une perversité exprimée ou une émotion partagée.
Après, c'est une affaire de goût et celle qui m'a laissé le plus indifférente, c'est Kitty, testant beaucoup plus que de dire clairement ce qu'elle désirait, alors ce manque de naturel ne m'a pas du tout convaincue dès le début et le retour jouant sur la corde sensible, encore moins.
Le frère est peut-être le personnage que j'ai le plus aimé, dégageant bcp de simplicité, de générosité, de spontanéité, de confiance, tout en étant un militant jusqu'au bout des ongles, mais avec bcp de maladresses.

Se rapprochant de la fin, encore du suspens pointe le bout de son nez soudainement, alors j'ai apprécié avoir un doute jusqu'à la dernière seconde. Mais mais mais après, je me suis posée une question. D'ailleurs je vais la mettre en spoiler pour éviter de donner une réponse qui tuerait tout le suspens. 8-)
Les jeux de caméra m'ont plu aussi, mêlant à certains moments, surtout sombres, des scènes absurdes à des scènes tragiques. J'ai bien aimé le rythme et l'intériorisation des sensations que ça pouvait créer et projeter à l'écran.
Voilà à peu près.

Et pour finir. Petit détail qui m'a sauté aux yeux: une rousse, qui s'appelle Annie Price. Je me suis demandée si ce n'est pas de là que venait le "Price" de Isabelle B. Price... en plus de l'énigme du téléfilm, j'ai eu cette petite question en tête.

PS:
Bee a écrit : le gode primitif en cuir
Un réel objet d'art à exposer chez soi. J'ai flashé.

Répondre