[Doc] Envoyé Spécial - Adolescents Homos - France 2

Venez partager vos avis sur les documentaires que vous avez découverts récemment ou non...
Avatar du membre
handbaba33
Messages : 76
Enregistré le : dim. 10 oct. 2010 17:46

Re: Envoyé spécial sur Fr. 2 - jeudi 6 janv. : adolescents h

Message par handbaba33 »

perso ce qui m'a frappé aussi (en plus de tout ce qui a déjà été dit) a propos du refuge a montpellier :

19 places, 800 demandes! cela fait énormément de demandes je trouve tout en sachant que cela ne rassemble que les ados qui osent faire une demande d'aide. combien sont dans une telle situation et ne se manifestent pas?

lesbionic
Messages : 735
Enregistré le : sam. 26 juin 2010 11:16
Localisation : Paris

Re: Envoyé spécial sur Fr. 2 - jeudi 6 janv. : adolescents h

Message par lesbionic »

Je ne l’ai pas regardé jeudi soir mais, sous la contrainte de ma meilleure moitié, j’ai fait l’effort de regarder la vidéo mise en ligne sur le site de F2. Je me doutais que cela serait pénible (déjà le titre : Adolescents homosexuels la révélation ou lala !!).

Il faut donc que je vous avoue que j’ai craqué et arrêté la diffusion après 2mn20, au moment ou Lea raconte son coming-out « Voilà maman, je ne suis pas celle que tu voudrais que je sois… ». J’ai l’impression d’avoir vécu cette scène 1000 fois. Le coming-out (ici j’entends le coming-out familial) étant un moment clé dans nos vies, le récit de son coming-out est un incontournable et, à la télé ou à la radio, c’est immuable, cela ressemble à celui de Léa : je dois vous avouez (mon dieu je faute !) que je ne suis pas celle que vous espériez (mon dieu je me jette à vos pieds pour implorer votre soutien ou, à défaut, votre pardon). Cette mise en abime ne me choque plus mais ne m’intéresse plus non plus.

Les gens heureux n’ayant pas d’histoires, aucun media ne s’intéresse à eux. Donc, qui dit sujet sur les homosexuels, dit ton grave, dramatique, pathos larmoyant etc. Ici comme on s’intéresse aux ados, on peut mettre de côté toutes les questions sur les discriminations sociales (mariage, homoparentalité etc) qui n’intéresse pas grand monde à 15 ans (et c’est normal). Il ne reste donc plus que le côté confessionnal entre le questionneur (explique moi ton problème) et le questionné adolescent (mon problème c’est que je n’ai pas de problème).

Pour finir, je crois que ce qui compte, ce n’est pas ce que vous ressentez (désolé les filles) mais ce que ressent l’hétéro de base qui a regardé le documentaire ? Et ça, à 40 ans passé, j’avoue que je m’en fiche un peu…

Le seul documentaire qui pourrait m’intéresser, c’est celui qui serait consacré aux parents qui virent de chez eux leur enfant gay. Titre : Parents Homophobes : La Révélation
J'ai rêvé, j'ai eu foi, j'ai tellement aimé
Que je ne suis plus de ce monde

Michelle Paris
Messages : 613
Enregistré le : sam. 19 avr. 2008 21:32

Re: Envoyé spécial sur Fr. 2 - jeudi 6 janv. : adolescents h

Message par Michelle Paris »

J'avoue que je serais assez comme toi, Lesbionic, ce genre de sujet me gave pas mal, mais ils sont si rarement traités à une heure correcte et de manière potable que je regarderai (et puis Dieu nous tape si on regarde pas tout tout tout les trucs où y a une lesbienne dedans) !
lesbionic a écrit :Ici comme on s’intéresse aux ados, on peut mettre de côté toutes les questions sur les discriminations sociales (mariage, homoparentalité etc) qui n’intéresse pas grand monde à 15 ans (et c’est normal)
Mais qui sont un argument de plus pour les parents : "Tu ne seras jamais comme les autres, pas de mariage, pas d'enfants, pas de famille..."
Et un motif de plus d'homophobie intériorisée, qui se développe trés tôt !
A 15 ans on a besoin de se projeter dans l'avenir pour se construire...

La discrimination d'état encourage et motive "l'opinion publique", elle marginalise et exclut dès le plus jeune âge...

L'émission a informé sur ces discriminations, dont beaucoup d'hétéros ne sont pas informés : combien de fois on m'a dit que j'avais les mêmes droits que tout le monde ! que le PACS c'était "pareil que le mariage" !

Elle a aussi mis en valeur des assocs comme Le Refuge et Contact, qui ont bien besoin de cette publicité !

lesbionic
Messages : 735
Enregistré le : sam. 26 juin 2010 11:16
Localisation : Paris

Re: Envoyé spécial sur Fr. 2 - jeudi 6 janv. : adolescents h

Message par lesbionic »

Michelle Paris a écrit :(et puis Dieu nous tape si on regarde pas tout tout tout les trucs où y a une lesbienne dedans) !
pfffff je sais et c'est aussi mon côté girl-scout. Si seulement je pouvais télécharger le documentaire et le mettre au chaud pour un moment où je me sentirais plus zen :?
Par contre tu marques un point sur le fait qu'il est quand même bon et important de pouvoir se projeter un avenir radieux quand on a 15 ans. Tout cela serait règlé en 2 temps 3 mouvements si il y avait simplement une émission de service public qui parle aux ados non ?
J'ai rêvé, j'ai eu foi, j'ai tellement aimé
Que je ne suis plus de ce monde

Avatar du membre
oxynette
Messages : 960
Enregistré le : mer. 11 mars 2009 21:44
Localisation : Nantes

Re: Envoyé spécial sur Fr. 2 - jeudi 6 janv. : adolescents h

Message par oxynette »

lesbionic a écrit :
Michelle Paris a écrit :(et puis Dieu nous tape si on regarde pas tout tout tout les trucs où y a une lesbienne dedans) !
pfffff je sais et c'est aussi mon côté girl-scout. Si seulement je pouvais télécharger le documentaire et le mettre au chaud pour un moment où je me sentirais plus zen :?
Par contre tu marques un point sur le fait qu'il est quand même bon et important de pouvoir se projeter un avenir radieux quand on a 15 ans. Tout cela serait règlé en 2 temps 3 mouvements si il y avait simplement une émission de service public qui parle aux ados non ?
Penses à celles qui ont 15 ans (voire moins ou plus) mais qui nous lisent...
Je pense qu'elles se posent moins de questions (c'est vrai qu'à leur âge, je n'avais pas les réponses qu'elles peuvent avoir aujourd'hui)..
Pour pouvoir avancer, il faut savoir tourner la page......

lesbionic
Messages : 735
Enregistré le : sam. 26 juin 2010 11:16
Localisation : Paris

Re: Envoyé spécial sur Fr. 2 - jeudi 6 janv. : adolescents h

Message par lesbionic »

C'est vrai ce que tu dis. Ce qui est intéressant avec ce site/forum, c'est qu'il n'y a pas de raisons qu'il ne soit pas inter-générationnel. Pensons un peu que dans 25 ans, il y aura peut être autant de membres ayant 15 ans que de membres ayant 65 ans. Je ne sais pas ce que cela donnera mais cela sera super excitant :D (et j'espère contribuera à changer la manière dont la société voit ceux qui ont une orientation sexuelle différente)
J'ai rêvé, j'ai eu foi, j'ai tellement aimé
Que je ne suis plus de ce monde

Avatar du membre
Isabelle B. Price
Administrateur du site
Messages : 2008
Enregistré le : sam. 21 juin 2008 18:03
Localisation : France
Contact :

Re: Envoyé spécial sur Fr. 2 - jeudi 6 janv. : adolescents h

Message par Isabelle B. Price »

Pour finir, je crois que ce qui compte, ce n’est pas ce que vous ressentez (désolé les filles) mais ce que ressent l’hétéro de base qui a regardé le documentaire ? Et ça, à 40 ans passé, j’avoue que je m’en fiche un peu…
J'avoue très sincèrement que moi, du haut de mes 27 ans presque bientôt passés, ça m'intéresse beaucoup. Parce que je n'avais pas du tout vu ce documentaire de ce point de vue là. Effectivement, il ne nous est pas destiné mais il est destiné aux hétéros de "base" comme tu le dis si bien.

Et savoir ce qu'ils ont ressenti, ça m'intéresserait assez. Mais bon, c'est dommage, on n'a pas d'hétéros de "base" sur ce forum... Je ne saurais donc jamais. Dommage...
« Rien de ce que je pourrai dire ne changera quoi que ce soit à ce que vous pensez. Et rien dans votre réaction ne changera quoi que ce soit à ce que je prévois de faire. Alors je préfère ne rien dire. » Dr House

Avatar du membre
Storm
Messages : 441
Enregistré le : dim. 19 sept. 2010 14:07
Localisation : Somewhere Over The Rainbow

Re: Envoyé spécial sur Fr. 2 - jeudi 6 janv. : adolescents h

Message par Storm »

J'ai à mon tour regardé ce reportage *la tv à la demande est ton amie!* et j'avoue que ce reportage ne m'a fait ni chaud ni froid, pour la simple et bonne raison qu'une fois de plus les médias ont montré ce que le grand public avait envie de voir de l'homosexualité chez les ados, à savoir, comme vous le dites toutes, du malaise et de la culpabilité.

Je ne reviendrais pas sur les détails car vous les avez déjà abordés, mais au départ, nous avons une journaliste qui veut montrer ce qu'est l'homosexualité chez les adolescents, et au final nous ne voyons qu'une seule tranche d'adolescents: les dépressifs qui vivent mal leur homosexualité, à cause de leur coming out notamment.

Cette approche me gêne, parce que, comme le dit la journaliste, et explicitement en plus, l'homosexuel ne le deviendrait "réellement" seulement après avoir fait son coming out. Ah ouais, et avant? On est quoi? Un hétéro pas encore perverti officiellement? Des êtres encore sauvable du péché? Des ados qui veulent se la jouer branché en se tripotant mutuellement? Et le seul coming out que l'on voit, enfin la reconstitution si on peut appeler ça comme ça, c'est cette fille qui vient vers sa mère en lui annonçant son homosexualité, tout en s'excusant, parce qu'elle est malade, parce qu'elle n'est pas normale.

Tout au long du reportage le coming out et l'homosexualité des ados est traité sous cet angle, à savoir une dérive à devoir accepter et à devoir faire accepter.

Et ça me gêne.

Ca me gêne car on zappe sciemment une autre partie des ados homos, ceux qui s'assument pleinement et qui n'ont aucun complexe vis à vis ça, ceux qui sont capables de dire à leur parent et à leur entourage "Oui je suis homo et alors? Si ça te pose un problème passe ton chemin parce que je suis heureux comme ça, et en plus j'en suis fier".

Certes, ces personnes auront certainement eu une période difficile après leur coming out, car ça se fait rarement dans la joie, mais elles existent. Et personnellement, que ce soit moi même ou mon entourage, on est 95% à avoir été dans ce cas lorsqu'on était ados que dans le cas des ados du reportage. Un coming out difficile, une lutte acharnée envers sa famille, mais une fierté réelle de s'assumer, et aucun complexe ni doute vis à vis de ce qu'on était.

Et je trouve qu'au final, même s'il faut bien sur montrer la face sombre de l'homosexualité, car elle existe réellement et sincèrement, comme le disaient Lesbionic et Isabelle, les gens devant leurs canapés s'en contrefoutent totalement. Alors quitte à vouloir "sauver" les jeunes ados, je pense qu'il y aurait fallu montrer un aspect positif comme je mentionne dans mon paragraphe précédent pour ne pas mettre la tête sous l'eau aux jeunes homos qui se cherchent encore ou qui justement sont terrifiés à l'idée de faire leur coming out et d'affronter leur famille. Parce que là, franchement, en leur montrant ça, c'est limite si tu ne les pousses pas un peu plus dans la dépression... Parce qu'au final, on ne voit aucun de ces jeunes en galère s'en sortir. Ils sont homos, ils n'ont plus de familles, ils ont arrêté leurs études, ils n'ont plus de boulot. Génial.

Accessoirement, je pense aussi que le "casting" des jeunes interrogés était pas mal orienté lui aussi. Je suis désolée, mais entre les jeunes gays effeminés au possible, habillés en rose bonbon ou aux cheveux décolorés, et les lesbiennes passablement masculines pour ne pas dire butch, ben, je suis désolée, mais une fois de plus ce sont des clichés. La représentation est, comme le fond de ce reportage, ce que la ménagère de moins de 50 s'attendait à voir. J'imagine déjà Raymonde et Marcel sur le canapé en train de se bidonner à grand coup de "Ah tiens je te l'avais bien dis, tous les mêmes!".

Et malheureusement, même si ce reportage partait peut être d'un bon sentiment, il ne fait qu'enfoncer le clou sur le fait que les homos sont juste des grandes folasses ou des camionneuses qui se tailladent les veines avec leurs CD de Mylène Farmer entre deux Prozac...
"Il faut toujours viser la Lune car, même en cas d'échec, on atterrit dans les étoiles" - Oscar Wilde

Avatar du membre
leinah
Messages : 182
Enregistré le : mer. 12 mai 2010 11:23
Localisation : poitou charentes

Re: Envoyé spécial sur Fr. 2 - jeudi 6 janv. : adolescents h

Message par leinah »

Et malheureusement, même si ce reportage partait peut être d'un bon sentiment, il ne fait qu'enfoncer le clou sur le fait que les homos sont juste des grandes folasses ou des camionneuses qui se tailladent les veines avec leurs CD de Mylène Farmer entre deux Prozac...
Oh my gosh, que j'aime cette conclusion!!! J'en aurai presque recraché mon café sur l'écran :lol: :lol: :lol:
ce qui empêche les gens de vivre ensemble, c'est leur connerie, pas leurs différences.
quand la vie vous tend un citron, il faut dire: "hum.. j'adore les citrons, vous avez quoi d'autre?"

Avatar du membre
Pam
Messages : 1109
Enregistré le : jeu. 19 nov. 2009 13:44

Re: Envoyé spécial sur Fr. 2 - jeudi 6 janv. : adolescents h

Message par Pam »

Bon, apparemment peu de critiques positives sur ce reportage !
Oui, il était déprimant à souhait. Oui, on nous y a montré les stéréotypes parfaits et les jeunes homos les plus désespérés qui soient.

Mais d'un autre côté, je me dis qu'il y a forcément des parents qui ont été choqués devant la mauvaise réaction des géniteurs des jeunes vus à l'écran. Parce que ma mère a exprimé son incompréhension face à un tel rejet de son enfant, et elle ne peut pas être la seule (rassurez-vous, mon père n'a pas regardé France 2, parce qu'il ne voulait pas se "gâcher la soirée avec une émission sur les PD. Ils peuvent pas nous montrer autre chose à la télé ?" :arrow:). Alors c'est encourageant, dans le sens ou certains parents ont peut-être réalisé combien ce genre de réactions négatives suite au CO de son enfant sont nuisibles et lourdes de conséquences. Et peut-être que ça les rendra plus ouverts et tolérants envers leur progénitures. Peut-être pas.

Allez-y, conspuez-moi :mrgreen:

Répondre