[Doc] Amours propres

Venez partager vos avis sur les documentaires que vous avez découverts récemment ou non...
Avatar du membre
titidark
Messages : 779
Enregistré le : sam. 1 janv. 2011 10:50
Localisation : Sur la lune

Re: [Doc] Amours propres

Message par titidark »

ha merci pour les infos :) Donc cette prostitution là est donc bien présente mais qd même très caché....
Tu te rappels du nom du reportage qui était passé sur la prostitué ? c'est un reportage qu'il serait interessant de regarder :geek:
Tu m'apportes tellement plus que ce que tu ne crois...

Avatar du membre
Atta
Modérateur
Messages : 3010
Enregistré le : mer. 23 févr. 2011 13:52
Localisation : Upside down

Re: [Doc] Amours propres

Message par Atta »

Oh oui oui! Moi ca m'interesse aussi :mrgreen:
“My silences had not protected me. Your silence will not protect you.” Audre Lorde
"Disrespect invites disrespect. Violence incites violence. When the powerful use their position to bully others, we all lose." Meryl Streep

Avatar du membre
titidark
Messages : 779
Enregistré le : sam. 1 janv. 2011 10:50
Localisation : Sur la lune

Re: [Doc] Amours propres

Message par titidark »

j'ai trouvé ceci sur wikipédia, je ne met qu'un extrait car tout le reste parle de la prostitution "normal" pendant l'antiquité...
L'existence d'une prostitution féminine à destination des femmes est mal attestée. L'Aristophane du Banquet de Platon mentionne des ἑταιρίστριαι / hetairístriai dans son célèbre mythe sur l'Amour. Pour lui, « les femmes issues des portions de femmes primitives n'ont pas grand goût pour les hommes : elles préfèrent les femmes, et c'est de là que viennent les hetairístriai3. » Certains ont supposé qu'il s'agit de prostituées s'adressant à une clientèle lesbienne4. Lucien de Samosate s'étend sur cette pratique dans son Dialogue des courtisanes5 mais il est possible qu'il s'agisse simplement d'une allusion au passage de Platon.
Tu m'apportes tellement plus que ce que tu ne crois...

Avatar du membre
graffart
Messages : 42
Enregistré le : jeu. 28 juil. 2011 18:33
Localisation : Budapest ! :D

Re: [Doc] Amours propres

Message par graffart »

perso, j'avais entendu des femmes allant voir des prostituées mais dans le cas d'un service d'escorte assez upé et privé....Donc en effet, je pense que les femmes sont plus discrètes quand elles choisissent de payer pour ce genre de service....

Avatar du membre
Clieuterpe
Messages : 339
Enregistré le : sam. 5 juin 2010 16:55
Localisation : Paris

Re: [Doc] Amours propres

Message par Clieuterpe »

J'étais passée à côté de ce sujet !! :o

Pour la prostitution lesbienne aujourd'hui, je suis pas une grande experte.
Mais pour l'histoire de la chose, je sais deux trois trucs...
La prostitution lesbienne a probablement toujours existé, mais de façon différente de la prostitution hétéro. C'est-à-dire que pour faire simple, alors qu'il y a dans la prostitution hétéro une "hiérarchie" sociale des services et des filles - la rue, la maison close ou le club aujourd'hui, le grand réseau notamment chez ce qu'on appelle désormais les "escort-girls", et enfin les "femmes entretenues" -, la prostitution lesbienne semble n'avoir toujours existé que dans un cadre de luxe.
Les cas avérés dont nous disposons sont en effet ceux de femmes "consommatrices" issues des plus hautes sphères sociales, et bien souvent de l'aristocratie. Tout cela reste relatif, parce que les travaux historiques sur la question sont bien maigres...

Au XIXe siècle, la prostituée lesbienne devient une figure imposée des bordels - je vous renvoie à l'article de Bee "Prostituée = lesbiennes" sur le site ;)
Il faut dire que tous les bordels devaient avoir certaines prostituées stéréotypées et attendues par le client : la Juive (la brune à grand nez), la Carmen, l'Algérienne, l'Asiatique... Et bientôt la lesbienne, dont le nom de série est Sapho, Saphir, Lesbie, Lesbia ou encore Bilitis.
C'est dû en grande partie à l'immense vague de mode lesbienne qui déferle sur la France au XIXe siècle, et ces prostituées sont souvent là pour combler les fantasmes masculins.
Seulement qu'on ne s'y trompe pas, et c'est là que ça devient intéressant, au XIXe siècle, il y a à Paris de nombreuses lesbiennes très riches qui ont bien peu de scrupules : consommatrices de Saphir ? Sans doute !
Et l'arroseur arrosé pour ces mâles qui croyaient régaler leur appétit et fournissent en fait une tout autre clientèle...

Pour la prostitution lesbienne aujourd'hui, je ne sais pas si ça n'existe encore que dans des cercles très aisés ou si ça se "démocratise"... A voir !
" Maudit soit à jamais le rêveur inutile,
Qui voulut le premier, dans sa stupidité,
S'éprenant d'un problème insoluble et stérile,
Aux choses de l'amour mêler l'honnêteté ! "
Femmes Damnées II, C. Baudelaire (Les Fleurs du Mal)

Avatar du membre
graffart
Messages : 42
Enregistré le : jeu. 28 juil. 2011 18:33
Localisation : Budapest ! :D

Re: [Doc] Amours propres

Message par graffart »

pas forcément que dans les milieux aisés, mais je pense que les femmes doivent préférer payer plus cher un service d'escorte que d'aller au bois de boulogne....Surtout que la société a l'air d'avoir plus de mal à comprendre pourquoi une femme aurait besoin de payer pour ça alors qu'un homme ça....c'est limite dans les traditions !

rltp
Messages : 1
Enregistré le : mer. 21 févr. 2018 19:41

Re: [Doc] Amours propres

Message par rltp »

Ce post m'intrigue et m'intéresse pas mal...

C'est vrai. On en entend jamais parler... Et d'ailleurs, n'est-ce pas plus difficile pour des lesbiennes de ce faire une clientèle ?

Répondre