Films

Venez échanger sur des sujets LGBTQI non lesbiens, mais aussi sur toutes les diversités et minorités.
Répondre
Lazuli

Re: Cinéma : venez en discuter !

Message par Lazuli »

Girl

C'est l'histoire d'un combat … d'un combat contre soi-même. Lara, 15 ans, fille dans un corps de garçon, veut devenir pleinement une fille … et devenir danseuse. Malgré un environnement très favorable à la réalisation de ce double objectif, notamment le père aimant et attentionné de l’intéressée, le corps résiste, se défend. Le film montre donc ce combat entre le corps et l'esprit … un corps et un esprit qui souffrent … et on souffre avec eux.
Ce film est incroyable de justesse, de retenue ... de pudeur aussi. Il faut dire qu'il est porté par son principal acteur , Victor Polster, qui est tout bonnement époustouflant. A voir absolument.

schpountzette

Re: Cinéma : venez en discuter !

Message par schpountzette »

Merci Lazuli pour ce ressenti :)
D'après ce que j'ai pu lire et voir à son propos, cette Caméra d'Or à Cannes 2018 qui va représenter la Belgique pour les Oscars 2019 est un véritable plaidoyer pour les droits des trans , sous forme d'un conte moderne, et ton post m'engage davantage à le voir en entier :) .
Je le ressens en effet tel un conte féerique pour les nouvelles générations, à l'image de La Petite Sirène d' Andersen , avec une articulation autour d'une quête ( retrouver un corps ravi par une Dame Nature maléfique ) avec des adjuvants, des opposants ( ce même corps qui est donc, et quête, et souvent opposant, cette partie de l'héroïne qui se bat contre elle-même , un fait récurrent dans les contes. )
Je laisse quant à moi deux vidéos de présentation, dont une sur la musique.
La première , en outre, au travers de l'intervention de Roselyne Bachelot (à partir de 7mn18) met en lumière qu'être reconnue de manière administrative, pour une personne trans qui a récupéré un corps pris en otage par une nature décidément parfois cynique, demeure une véritable odyssée.
Image
https://youtu.be/bw69GxOPdMk

https://youtu.be/ltBSUum5LvI

schpountzette

Re: Homosexualité et communauté.

Message par schpountzette »

Présenté par Lazuli dans le topic " cinéma, venez en discuter ", j'attire votre attention sur le déjà classé chef d'oeuvre par une critique, pour une fois unanime dans son accueil favorable, Girl , Caméra d'Or à Cannes 2018 au sujet de la visibilité trans. ;)

Avatar du membre
Scrameustache
Messages : 412
Enregistré le : sam. 20 oct. 2018 09:37
Contact :

Re: Films

Message par Scrameustache »

schpountzette a écrit :Présenté par Lazuli dans le topic " cinéma, venez en discuter ", j'attire votre attention sur le déjà classé chef d'oeuvre par une critique, pour une fois unanime dans son accueil favorable, Girl , Caméra d'Or à Cannes 2018 au sujet de la visibilité trans. ;)
Critique unanime, pas tant que ça...
Étonnant comme le public cisgenre encense ce film et le trouve magnifique, alors que les spectateurs et spectatrices trans le dénoncent haut et fort, comme un film transphobe, voyeuriste, qui se focalise encore une fois sur les parties génitales des personnes trans, et sur l'auto-mutilation, bref un film dangereux (on pense aux jeunes personnes trans qui vont découvrir ce film ?!).
Encore un point de vue d'un réalisateur cisgenre, qui s'adresse à un public cisgenre également, qui pourra se targuer d'en savoir un peu plus sur les trans après l'avoir vu (spoiler alert : c'est faux).
A noter qu'on a aussi encore un acteur cisgenre, dans le rôle d'un personnage trans. Et comme si ça ne suffisait pas, le rôle est joué par un garçon. Donc très clairement, quand le spectateur lambda va penser au film, il va penser à l'acteur, un garçon qui interprète le rôle d'une fille. Le spectateur ne voit pas une fille, mais un garçon qui joue une fille trans, et ça change forcément sa perception.

Ici un article (en anglais), qui en parle très bien.
Non binaire. Pronoms : il et elle
Pour un monde littéraire toujours plus queer !

schpountzette

Re: Films

Message par schpountzette »

Fan de la BD de Gos&Walt , d'abord, bienvenue à toi :D

Merci de représenter un contre-pouvoir à l'encensement de ce film, ( j'apprécie quand un avis est différent de ce que je peux constater en général)et de dénoncer ce que tu crois être de 'la transphobie et du voyeurisme pour une oeuvre au final dangereuse '.
C'est ton opinion, apparemment partagée par d'autres personnes.
Néanmoins, bon , c'est vrai que je parle sans connaître le film dans son intégralité, n'emploies-tu pas des termes trop forts ?
Je peux très bien comprendre ta réaction, comme je pourrais dire que Moira/Max de The L-Word , qui m'est le personnage le plus proche dans ma visibilité, est une insulte à ma personne en me ridiculisant, telle une femme à barbe enceinte, puisque c'est cela que le public non trans retient de lui.
En effet, j'ai longtemps rejeté mon état physique et civil féminin ( bon c'est vrai qu'aujourd'hui pour rien au monde je voudrais être un homme comme je le désirais naguère ) , pour autant Max est loin de me représenter : je n'ai jamais été 'butch' comme lui.
Toutefois, ce que ce personnage dit ressentir c'est ma vie : longtemps j'ai moi aussi voulu tout simplement en finir avec cette saleté de plaisanterie malsaine qu'est ce corps de fille.
Donc, même si je ne me reconnais pas dans ce Max, merci à lui de me représenter malgré tout.
N'est-Il pas de même pour Girl?

Après, d'après moi, heureusement que c'est un garçon qui joue le rôle puisqu'il s'agit de montrer une fille prise en otage dans un corps masculin ( mon inverse donc ).

(Édit
Je laisse une vidéo sur Max où est mise en lumière la difficulté de faire comprendre à une personne non trans, pourtant amie, notre ressenti profond .
https://youtu.be/30oqlqtKkfk
)

En effet, dans la série Louis(e), je regrette que ce soit une femme non trans qui incarne le rôle éponyme, et ce serait vraiment contradictoire que de dénoncer ce fait pour cette oeuvre.
Après , chef d'oeuvre ou pas?
A chacun son ressenti et en effet faut voir pour se le forger ;)

Avatar du membre
Scrameustache
Messages : 412
Enregistré le : sam. 20 oct. 2018 09:37
Contact :

Re: Films

Message par Scrameustache »

Merci pour ton message de bienvenue. ;)

Je n'ai pas vu le film et n'en ai nullement l'intention. Personnellement, je préfère écouter les premiers concernés et je n'ai aucune envie de me faire violence avec ce genre de films.
Ton questionnement est intéressant je trouve, en gros, vaut il mieux de la mauvaise représentation que pas de représentations du tout ? Je me souviens du personnage de Max, et de la façon dont il a été totalement maltraité par les scénaristes, tout comme tout ce qui touchait à la bisexualité d'ailleurs, à croire qu'être lesbienne ne peut pas ouvrir à d'autres questionnements, c'est triste. (C'est faux bien sur, d'ailleurs, ça me fait rebondir sur la BD Gouines à suivre, d'Allison Bechdel, sur laquelle The L word a beaucoup copié, et qui elle est très ouverte en ce qui concerne les différentes orientations sexuelles et les personnes transgenres)
Et bien personnellement, non, je ne vais pas accepter de mauvaises représentations. On voit bien l'évolution des personnages gays et lesbiens, on commence enfin à sortir des clichés de la lesbienne psychopathe, qui va forcément mourir à la fin. Donc pour moi, le chemin de la représentation transgenre doit évoluer aussi. Et faire évoluer les mentalités par la même occasion. Il faut arrêter d'avoir un regard voyeuriste sur les corps trans, c'est plus possible.
Non binaire. Pronoms : il et elle
Pour un monde littéraire toujours plus queer !

schpountzette

Re: Films

Message par schpountzette »

Découvert grâce au Festival Les Arcs 2018 , L'Animale , film autrichien de Katherina Mückstein , est une oeuvre présentée tels l'un de ces films trop rares : d'un esthétisme sensible, tant dans la photographie que dans la musique 'quasie palpable ' , pour un message humain, au travers de Mati, une adolescente qui se cherche, plus encline aux sports mécaniques et look 'à la garçonne ' qu'au vernis à ongles et robe rose bonbon.
Au delà de la question du genre et identité sexuelle, ce film métaphorique, explore en outre la difficulté d'aimer, comme au sein de ce couple hétéro dysfonctionnel, formé par les parents de la protagoniste.
Que signifie : il faut savoir mourir pour vivre ?
Image
https://youtu.be/8CJeuTAP_Us

Répondre