Anni & Jasmin : La chanson d’Anni pour Tuner (Épisodes 5605, 5607, 5609)

Article lié à la série Gute Zeiten Schlechte Zeiten

Plus tard Anni et Jasmin sont au Mauerwerk pour préparer le concert de Milow.

JASMIN : Je n’ai jamais eu autant envie de faire la fête !
ANNI : Grave, on va tellement faire la fête ce soir que même Tuner pourra entendre les basses à l’hôpital.
JASMIN : Tu peux faire ça ? Je parie qu’il aime Milow.
ANNI : Bien sûr, je ferai de mon mieux. Les gars, test son dans une heure ? Vous serez prêts d’ici là ?
TECHNICIEN : Pas de problème.
ANNI : Cool.
JASMIN : Ouah… bébé t’a l’air sexy sur cette scène !
ANNI : Attends qu’on soit à la maison. Ça va devenir vraiment chaud.
JASMIN : Les groupies t’arroseraient d’ours en peluche et de soutifs.
ANNI : J’ai passé l’âge des nounours, et les femmes qui ont besoin de soutiens-gorge…
JASMIN : Dis, depuis quand t’es si coincée à propos de tes chansons ? Depuis la performance avec Kurt, quand tu t’es enfuie de la scène en courant ?
ANNI : Non. Ça c’était à cause de toi. Ben oui, désolée, mais un duo avec ton mec ? C’était un peu trop pour moi.
JASMIN : Je vois ! Donc t’es en train de dire que tu étais déjà amoureuse de moi à l’époque.
ANNI : Rêve toujours.
JASMIN : Oh !
ANNI : N’as-tu rien à faire ? Ole, pourrais-tu lui trouver un truc à faire pour l’occuper et qu’elle me lâche ?
OLE : Toujours.
JASMIN : Je pense juste que Mesut a raison ! Tu as du talent et tu devrais l’utiliser !
ANNI : C’est toi la bimbo des médias, OK ? J’aime jouer juste pour moi, et je fais en sorte que d’autres personnes puissent jouer.

Anni se souvient alors de ce que son père lui disait quand elle s’essayait à la musique.

Mr. BREHME : Ma fille, ta guitare est un petit passe-temps bien sympathique, mais c’est tout ce que c’est.
ANNI : Papa, je suis en train de répéter. Et je serai chanteuse, quoi qu’il en soit.
Mr. BREHME : Tu devrais être heureuse de pouvoir travailler avec Bodo. Sais-tu combien de musiciens vivent dans la rue ? Ou sont chauffeurs de taxi ? Et ils sont tous mille fois meilleurs que toi. Bien meilleurs.

Les préparatifs sont terminés. Tous les employés partent manger quelque chose sauf Anni qui a encore un truc à finir. Jasmin lui raconte que c’est l’anniversaire de sa jeune sœur Johanna qui fête ses huit ans dans un centre équestre en compagnie de Katrin.

Après le départ de Jasmin, Anni prend sa guitare et se met à chanter « Home » comme si le public était là. Mais Jasmin l’a entendue.

JASMIN : Ouah ! Je te l’ai dit, tu as du talent !
ANNI : Yeah.
JASMIN : Bébé, c’était génial ! Tu veux que je retire mon soutien-gorge tout de suite ? Tellement excellent ! Maintenant je t’aime encore plus.
ANNI : Peut-être que je devrais chanter plus souvent, après tout.

Le grand soir arrive. Tayfun présente Milow au public. Pendant le concert Jasmin salue Sophie puis elle vient voir Anni qui gère le son.

JASMIN : Un jour tu te tiendras debout là-haut.
ANNI : Non merci !

Nele fait écouter le concert grâce à son portable à Tuner.
Tayfun doit partir précipitamment.

Anni et Jasmin continuent d’apprécier le concert.

ANNI : Le type est tellement super. Il monte juste sur scène avec sa guitare, fait son truc, et regarde… tout le monde en a des frissons ! Quoi ?
JASMIN : Rien.
ANNI : OK, oui. C’est vraiment incroyable quand tu touches les gens avec ta propre musique.

 

Épisode 5609 : Mauvaise ambition

Dominik arrive au Mauerwerk et donne à Anni et Jasmin des nouvelles de Tuner.

ANNI : Comment s’en sort Tuner en rééducation ?
DOMINIK : Bien
JASMIN : Oui, plus de détails !
DOMINIK : Il fait un régime alimentaire. Vous savez comment il est. Il n’est pas exactement ravi, mais au fond il est heureux que tout aille bien.
JASMIN : Aucun signe de rejet d’organe ?
DOMINIK : Aucun à ce jour
ANNI : Heureusement !
JASMIN : Eh tu ne peux pas en dire plus ? Comment se sent-il avec son nouveau cœur ?
DOMINIK : Il a réussi à se tenir debout tout seul.
JASMIN : Non.
ANNI : Super !
DOMINIK : Je pense qu’il a tout sous contrôle. Euh, au fait, il m’a fait un cadeau. Un billet d’avion pour Londres. Le vol part dans deux heures.
JASMIN : Et qu’en est-il de l’anniversaire des quatre années du Vereinsheim demain ? Ça va être une grande fête. Sommes-nous censées gérer ça toutes seules ?
DOMINIK : Je serai de retour à temps.
ANNI : Euh ??
DOMINIK : C’est à cause de… Elena.
JASMIN : Vous deux êtes toujours en contact ?
DOMINIK : Non, je ne possède pas son numéro de téléphone ou adresse e-mail.
ANNI : Et tu vas y aller à l’improviste ?
DOMINIK : Je ne sais pas où elle habite.
ANNI : C’est bien alors qu’il n’y ait que 8 millions de personnes vivant à Londres !!
JASMIN : Tu n’as rien entendu d’elle depuis longtemps et maintenant tu réalises soudainement que tu es amoureux d’elle, et que tu dois aller à Londres tout de suite pour la rechercher.
DOMINIK : Je sais que cela n’a aucun sens. Mais je dois le faire.
JASMIN : Comme c’est romantique.
ANNI : C’est clair.
DOMINIK : Elle travaille comme guide touristique. Et il ne doit pas y avoir tant de femmes espagnoles que ça.

Au WG Nele s’énerve, car il n’y a plus de café. C’est au tour de Mesut de faire les courses, mais il ne les a pas faites. Elle l’appelle, mais comme il est dans la salle de bain, il ne l’entend pas. De ce fait elle décide d’aller elle-même acheter le café.
Elle demande à Anni de l’accompagner. Mais celle-ci doit nettoyer son linge. Anni voit alors un sac avec plein de vêtements sales.
ANNI : Euh c’est à Mesut ?
NELE : Je lui ai dit de laver ses vêtements lui même et tout ce qu’il fait c’est de mettre son sac de linge sale à côté de la machine à laver.

Anni sent alors un vêtement de Mesut.

ANNI : Beurk où avez-vous été en vacances ? Dans une salle de gym ?

Anni met alors le linge de Mesut dans la machine.

NELE : Eh ! Tu ne vas pas laver ses vêtements quand même ?
ANNI : Je mets juste quelques trucs dedans, ce n’est pas du travail.
NELE : Mais ça ne va pas. C’est comme pour un chien. Si tu veux qu’il trouve le bâton, alors tu ne dois pas le faire toi même.

Au Vereinsheim, Anni sert un café à Nele tout en lisant son livre de cours.

ANNI : C’est offert par la maison.
NELE : Non, mets ça sur la facture de Mesut. Pour qu’il se rende compte que c’était à son tour de faire les courses. T’arrives à te concentrer ici ?
ANNI : Bien obligée. En tout cas c’est mieux que d’étudier dans ce chaos à la maison.
NELE : Je suis désolée. Mais il doit apprendre.
ANNI : La question est de savoir qui peut tenir le coup plus longtemps. Je parie que le sac sera encore là, la semaine prochaine.
JASMIN : Quel sac ?
ANNI : Le sac de Mesut, rempli de linge sale du voyage de Majorque.
JASMIN : Beurk
ANNI : Exactement. Nele veut laisser pourrir là jusqu’à ce qu’il le lave.
JASMIN : Es-tu obligée de faire cette expérience dans notre WG ?
NELE : Eh bien, je ne veux plus jouer sa maman.
JASMIN : Tu n’es pas obligée de lui demander trop de lui tout de suite. Peut-être que tu devrais commencer avec des petites choses.
ANNI : Se brosser les dents. Dire s’il vous plaît et merci.
JASMIN : Il était seul depuis des années !
ANNI : Et alors ? Je l’étais aussi ! Dois-je faire pipi debout pour autant ?
NELE : Ce n’est pas un argument valable. Il portait des vêtements propres à l’époque aussi.
JASMIN : C’est vrai. Pourquoi je le défends encore ?
ANNI : C’est ce que je me demande aussi ? En plus c’est vrai !
NELE : Tu as presque failli laver son linge.
JASMIN : Oh vraiment ?
ANNI : Eh bien, je faisais la lessive, de toute façon.
NELE : Nous faisons toujours tout, de toute façon. Les gars en profitent. Mais c’est terminé maintenant.

Anni Nele Anni Nele

Retour à la fiche de présentation Gute Zeiten Schlechte Zeiten

A propos de Nathalie Danel

Avatar
Chroniqueuse et Traductrice Allemand

Répondre