Audre Lorde

Audre Lorde

Biographie

Audre Lorde est née sous le nom d’Audrey Geraldine Lorde le 18 Février 1934 à Harlem et est décédée le 17 Novembre 1992 à Sainte-Croix dans les Îles Vierges. Cette auteure et poétesse est très connue aux États-Unis pour son engagement dans les luttes contre le racisme, l’homophobie et le sexisme entre les années 60 à 80.

Audre Lorde est née à New York de parents originaires des Antilles, Frederick Byron Lorde et Linda Gertrude Belmar Lorde. Dernière de trois filles, elle grandit à Harlem durant la Grande Dépression, en écoutant sa mère lui parler des Caraïbes. À sa naissance, Lorde est officiellement déclarée aveugle, elle est en effet très malvoyante. Elle ne commence à parler que très tard, vers l’âge de 4 ans, en même temps qu’elle apprend à écrire. Cette difficulté pour apprendre à parler explique l’importance que revêt pour l’auteure, quelques années plus tard, le langage et sa réappropriation par les minorités.

La jeune femme étudie au Hunter College High School puis se rend à l’Université de Hunter College de 1954 à 1959, où elle obtient son bachelors degree. C’est vers l’âge de 13 ans, alors qu’elle termine le collège, qu’elle écrit son premier poème. C’est à cette époque-là qu’elle choisit de retirer le « y » de son prénom Audrey pour se faire appeler Audre.

À la fin des années 50, tout en étudiant les sciences des bibliothèques, elle gagne sa vie en cumulant des petits boulots : ouvrière en usine, nègre littéraire, assistante sociale, technicienne de rayons X, secrétaire médicale, décoratrice… L’année 1954 marque un tournant dans la vie d’Audre Lorde. Elle passe l’année complète à étudier à l’Université Nationale Autonome du Mexique et décrit cette période comme un moment d’affirmation et de renaissance qui lui permet de confirmer son identité au niveau personnel et artistique en tant que lesbienne et poétesse.

Lors de son retour à New York, Audre Lorde intègre l’Université de Columbia où elle poursuit ses études tout en travaillant comme bibliothécaire. À cette période, elle continue à écrire et participe activement à la culture homosexuelle de Greenwich Village. En 1961, elle décroche une maîtrise en sciences des bibliothèques tout en gagnant sa vie par son emploi à la bibliothèque municipale de Mount Vernon.

En 1962, Audre Lorde épouse Edwin Rollins, un juriste. Ils ont deux enfants, Elizabeth et Jonathan avant de divorcer quelques années plus tard en 1970. C’est en 1966 qu’elle est promue bibliothécaire en chef à la Bibliothèque de Town School à New York où elle travaille jusqu’en 1968. Cette année-là elle se rend à l’Université de Tougaloo, dans le Mississippi pour une année de résidence financée par une bourse du National Endowment for the Arts. C’est là qu’elle rencontre Frances Clayton, professeure de philosophie qui partagera sa vie jusqu’en 1989. De 1977 à 1978, elle a une brève liaison avec la peintre et sculptrice Mildred Thompson rencontrée au Nigeria. Après leur rupture, Andre Lorde rencontre Gloria Joseph qui devient sa partenaire et partage sa vie jusqu’à son décès.

Andre Lorde meurt le 17 Novembre 1992 après avoir lutté pendant plus de 14 ans contre un cancer du sein. Juste avant son décès, elle a pris le nom de Gamba Adisa, qui signifie « Guerrière : Celle qui se fait comprendre » durant une cérémonie de baptême africaine. Elle s’est elle-même définie comme une « poétesse, guerrière, mère, lesbienne, noire ».

Histoire d'un Coming-Out

Audre Lorde passe l’année 1954 à étudier à l’Université Nationale Autonome du Mexique. Elle a expliqué, plus tard, que ces quelques mois furent déterminants dans sa vie de jeune femme. Ils lui permirent en effet de confirmer son identité personnelle et artistique de poétesse et de lesbienne.

En 1968, Audre Lorde passe une année de résidence à l’Université de Tougaloo dans le Mississippi financée par une bourse du National Endowment for the Arts. C’est là qu’elle rencontre Frances Clayton, professeure blanche de philosophie qui restera sa compagne jusqu’en 1989. Elle entretient une relation éphémère avec la peintre Mildred Thompson pendant un an puis tombe amoureuse de Gloria Joseph qui partagera sa vie jusqu’à son décès.

Bibliographie

RECUEILS DE POESIE

The Marvelous Arithmetics of Distance (1993)
Need: A Chorale for Black Woman Voices (1990)
Our Dead Behind Us (1986)
Undersong: Chosen Poems Old and New (1982)
The Black Unicorn (1978)
Between Our Selves (1976)
Coal (1976)
New York Head Shop and Museum (1974)
From a Land Where Other People Live (1973)
Cables to Rage (1970)
The First Cities (1968)

PROSE

A Burst of Light: Essays (1988)
I Am Your Sister: Black Women Organizing Across Sexualities (1985)
Sister Outsider: Essays and Speeches (1984).
Zami: A New Spelling of My Name, Mythobiography (1983).
The Cancer Journals (1980).
Uses of the Erotic: The Erotic as Power (1978)

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre