Interview de Charlotte Sullivan, l’interprète de Gail Peck

Interview liée à la série Rookie Blue

Charlotte Sullivan - Rookie Blue 1

Interview accordée à Valerie Anne le 04 septembre 2013 pour le site Afterellen.com

Non, oui, croyez-moi, cela a beaucoup de sens.

Vous voyez ce que je veux dire ? Les mecs prennent leur pied avec deux filles qui s’embrassent. Genre, non ! Je veux que ce soit quelque chose de très intime, qui ait du sens, pas juste pour faire plaisir à un homme. Donc, ils jouaient avec cette idée l’année dernière et la première réaction que j’ai eue c’est que ça devait se faire pour les filles. Il ne faut pas que ce soit pour les mecs. Et puis, ils ont un peu abandonné l’idée l’année dernière et m’en ont reparlé cette année, ils m’ont dit qu’ils traiteraient ça avec le plus grand soin. Et c’est à ce moment-là que je suis devenue vraiment enthousiaste, parce qu’on ne parle pas juste de sexualité, on parle de Gail, d’avoir enfin une personne avec qui elle puisse être elle-même. C’est un nouvel aspect d’elle et c’est ce que j’aime le plus là-dedans. C’est juste différent. Et je n’insisterais jamais assez sur le fait que ce n’est pas que je n’ai pas trouvé le bon. Je peux être avec qui je veux. C’est mon opinion. Les scénaristes sont venus me voir et m’ont demandé ce que j’en pensais, et il faut faire attention à ce que vous dîtes parce qu’ils intègrent tout à la série. Ma prémonition d’il y a quatre ans se réalise. Ils écoutent vraiment, ils mettent en œuvre vos idées, ils mettent dans le scénario ce que vous dites littéralement, mot pour mot. Donc, il faut faire attention parce que vous retrouverez vos idées dans quelques épisodes en cours de route. Vous vous dîtes, oh, la vache ! C’est vraiment quelque chose de merveilleux.

C’est bien d’entendre ça. Beaucoup de personnes avaient peur que ce ne soit qu’un stratagème pour gonfler les audiences. Je regarde depuis le début et j’ai toujours eu l’impression que lorsqu’elle est en colère, Gail a une haine égale pour tout le monde et je la verrais bien avoir un amour égal pour tout le monde. Je pense qu’elle voit les gens comme des personnes.

Je le pense aussi. Et c’est vrai que vous ne voulez pas – je ne veux pas mettre les hommes de côté, je ne les dénigre pas – mais lorsqu’il y a deux filles à la télé, que vous voulez les voir ensemble, les voir s’embrasser et que finalement c’est pour un public masculin, c’est l’antithèse complète. Non. Ce n’est pas ce que je veux, je ne veux pas me servir de la communauté homosexuelle pour augmenter les audiences, je n’aime pas ça. Je trouve cela manipulateur et bizarre. Je veux utiliser cette opportunité pour grandir en tant qu’artiste, je n’ai jamais joué cela auparavant. Et c’est ce qu’il y a de plus passionnant.

C’est génial !

Je parle trop et je divague, excusez-moi. [rires] Mais ça a beaucoup d’importance pour moi ; mes amis sont homos et créer cette histoire me rend si heureuse. J’en ai des frissons rien que d’y penser. Faire ça me rend si fière. Et je ne sais pas ce que ça va donner, mais c’est ok. Il s’agit juste d’explorer, pas de juger, et d’être honnête avec vous-même.

C’est super d’avoir des gens comme vous comme alliés, des gens qui s’intéressent vraiment à ces histoires, ça représente beaucoup pour la communauté.

Évidemment ! Vous voulez être représentés ! Je veux dire, allez, combien de publicités y a-t-il où les couples homos sont comme les couples de noirs et de blancs ? Où est la diversité ? Pourquoi ne voyons-nous pas de pub pour un dentifrice avec deux femmes ? On ne le voit pas et je trouve ça… comme pour le sport féminin. On ne regarde pas le sport féminin, on regarde le sport masculin. Mais, c’est une vraie question – je suis si féministe, pardonnez mon coup de gueule, mais mon sang ne fait vraiment qu’un tour lorsque je pense à ça. C’est pour cela que je pense qu’il est important de représenter différentes cultures, différentes ethnies et différentes sexualités ! C’est vraiment important, et il est important de bien le faire. Et c’est pour ça que les scénaristes et notre directrice Tassie [Cameron], c’est une de mes amies, ont dit qu’ils allaient traiter cette histoire avec la plus grande attention et faire en sorte que la représentation soit correcte et pas que ce ne soit que pour les hommes, ce qui est à l’opposé total de ce que je veux faire.

On va manquer de temps donc j’ai juste une dernière question pour vous. J’ai demandé aux gens sur Twitter ce qu’ils voulaient savoir et la question qui ressortait le plus était « Quand est-ce que Charlotte va rejoindre Twitter » ?

[Rires] Oh mon Dieu, je sais, j’ai un train de retard, je suis si nulle avec les nouvelles technologies. J’ai arrêté Internet. Je veux vraiment vivre coupée du monde, vivre dans une ferme et ne pas avoir Internet, ça me stresse ! Je me souviens, il y a deux-trois ans, la série m’avait demandé d’utiliser Twitter et je n’avais pas bien compris le truc, je ne savais pas ce que c’était et je crois que je twittais des trucs inappropriés et ils me disaient « Non, tu ne peux pas twitter ça ! », du coup je me suis dit « Ok… donc, je ne sais pas twitter correctement ». Et puis, j’ai eu envie de répondre à tout le monde et je me suis vue incapable de le faire. Et puis, je n’ai pas trouvé ça amusant, c’était quelque chose qui me stressait, donc je me suis juste dit « Arf, je m’en vais les enfants ». Ce n’est tout simplement pas moi. Je suis nulle pour envoyer des mails, j’ai des messages sur mon téléphone qui datent probablement d’il y a deux semaines. Je suis vraiment du genre à vouloir retourner dans les années cinquante quand les choses étaient plus simples. Je veux des poulets, je veux un cochon, je ne veux pas d’ordinateur, je veux des livres. C’est sûrement pour ça que je ne suis pas sur Twitter.

C’est logique !

Je suis vraiment nulle là-dedans, mais je comprends ! C’est un média génial pour les gens, je pense que beaucoup de gens en retirent des choses positives. Je n’étais juste pas au point avec ce truc, exprimer ce que je faisais en cent cinquante caractères n’était pas le média artistique qui me correspondait. Ce n’était pas pour moi.

Ce n’est pas fait pour tout le monde.

Je crois aussi que c’est une mode et que ça disparaîtra ! [rires] Je n’ai pas de compte Facebook, mais Facebook est en train de s’épuiser et quelque chose de nouveau le remplacera, donc autant ne rien avoir !

Un jour nous en reviendrons aux pigeons voyageurs.

Oui, on en reviendra aux courriers postaux ! On en reviendra à l’encrier et à la plume ! [rires] Je rêve. Une utopie.

Je ne veux pas prendre plus de votre temps que ce que l’on avait prévu, mais merci beaucoup d’avoir échangé avec moi !

Merci à vous d’avoir échangé avec moi ! J’apprécie, c’est quand vous voulez. Et merci, je suis complètement scotchée par le soutien que vous apportez à la série et particulièrement à cette histoire, ça représente beaucoup pour moi. C’est une chose importante et je pense que les téléspectateurs seront contents, que les fans seront contents ; merci d’en avoir parlé ! C’est vraiment époustouflant que les gens y fassent attention, donc j’apprécie vraiment.

C’est époustouflant pour nous que vous tous y fassiez tant attention, l’appréciation est vraiment partagée ici.

Avec un peu de chance on aura l’occasion de se reparler lorsque l’on tournera la saison cinq et il y aura plus de matière !

Ce serait génial ! Il faut que je vous fasse une confession, j’étais un peu nerveuse parce que j’étais une grande fan de Harriet, la petite espionne quand j’étais petite, donc la petite fille de dix ans en moi avait un peu peur de parler à Marion Hawthorne.

Oh, vraiment ?! C’est trop drôle ! Oh, et vous savez que Greg est dans la série !

Oui !

Vous connaissez un truc marrant : son frère était dans la série la semaine dernière et il a joué une carotte dans – vous vous souvenez de la scène où on danse tous en légumes ? Il était à l’arrière-plan et c’était une carotte ou une branche de céleri, je ne me rappelle plus. Mais je me suis dit « Woah, il y a trois personnes d’Harriet ! ».

C’est trop marrant !

C’est vraiment chouette de travailler avec Greg, je ne l’avais pas vu depuis si longtemps. Nous étions amis et nous étions restés en contact pendant quelques années après Harriet, on se voyait de temps à autre et puis après vous vivez votre vie. Je ne l’avais pas vu depuis des ANNÉES. Il est génial et tellement adorable et il a réalisé le prochain épisode, qui est un épisode très important pour Chloe et Gail, il est diffusé cette semaine. Et oui, nous avons eu l’occasion de faire de très bonnes choses, donc j’espère que vous regarderez et que vous aimerez.

Interview originale sur le site Afterellen.com

Retour à la fiche de présentation Rookie Blue

A propos de Lou Morin

Lou Morin
Traductrice Anglais/Français

3 commentaires

  1. Isabelle B. Price

    Perso j’adore le fait qu’elle ait toujours voulu que son personnage soit homo. Franchement, déjà que j’adore le couple Gail/Holly je suis encore plus fan !
    Trop hâte de voir ce qu’il va se passer dans la prochaine saison…

  2. Avatar

    J’adore cette série et je trouve Aliyah O’Brien vraiment sexy. 😉

  3. Avatar

    Je suis fan! Merci pour la traduction 😀

Répondre