Red Velvet

Une histoire de lesbiennes et de vampires

Affiche : Red Velvet

Année de Production : 2005

Réalisation : Claudia Molina

Scénario : Claudia Molina

Avec : Lara Amersey (Julia), Raquel Gil-Jimenez (Sienna), Moynan King (Isabel), Rosalba Martinni (Carmen), Allen Altman (Antonio), Jordan Barker (Julio), Alex Rose Steele (Sienna Jeune), Carley Alves (Julia Jeune)

Nationalité : Canadienne

Genre : Court-Métrage, Romance

Durée : 15 : 07 minutes

Titre Original : Red Velvet

Red Velvet : Résumé

Julia est une jeune femme vampire qui, le jour de son anniversaire, doit épouser son cousin pour pouvoir entrer en pleine possession de ses pouvoirs. Malheureusement, depuis son enfance, Julia est profondément amoureuse de Sienna, la fille de la cuisinière de sa mère. Et Sienna n’est pas prête à être séparée de Julia…

Julia est une jeune femme vampire qui, le jour de son anniversaire, doit épouser son cousin pour pouvoir entrer en pleine possession de ses pouvoirs. Malheureusement, depuis son enfance, Julia est profondément amoureuse de Sienna, la fille de la cuisinière de sa mère. Et Sienna n'est pas prête à être séparée de Julia...

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Moyen. Bof.

Note des lectrices : Soyez la première !
49

J’étais extrêmement heureuse quand j’ai découvert que ce court-métrage traitait des vampires. Tout le monde sait que j’adore les vampires, enfin les histoires de vampires et les rapports étroits que les bons auteurs savent faire entre vampirisme et éveil de la sexualité. Sauf que là, comment vous dire, les vampires ne sont pas aussi esthétiques que dans Buffy, loin de là. Ils ont juste de grandes canines. Même pas la peau plus claire. Dommage.

Ensuite, la musique est omniprésente au point d’en devenir fatigante. Elle est parfois tellement forte que j’en ai raté les trois pauvres dialogues. En allant de ce côté-là, la réalisation n’a rien de sensationnel ni d’époustouflant. Elle est totalement oubliable. Et le scénario ne casse pas trois pattes à un canard. Il est vu et revu.

J’ai apprécié le jeu de l’actrice qui interprète Julia. Elle a tout d’un bébé vampire qui ne comprend pas trop ce qui lui arrive. Par contre, celle qui joue Sienna, elle ne sait pas pleurer. Et elle ne sait pas jouer les victimes. En clair, elle est mauvaise dans ce rôle. Pendant qu’on en est là, les effets spéciaux et les combats sont risibles. Il vaut mieux ne rien faire que proposer cela. J’ai d’ailleurs été plus que surprise d’apprendre que ce court-métrage avait reçu des prix.

Du côté de l’homosexualité féminine, on aura immédiatement compris que Julia et Sienna sont amoureuses depuis leur plus jeune âge. Et au final le côté prude des contacts physique, du fantasme enfiévré et du baiser de fin donnent juste le sentiment que pour marquer, il aurait fallu aller au-delà de ces limites et du côté bien pensant.

En conclusion, ce court-métrage fait très maison hantée et vampires de fête foraine. La fumée et la neige lors de la fuite de Julia et Sienna sont un cliché horrible qu’il nous faut combattre. Ils auraient voulu faire pire qu’ils n’auraient pas pu.

Red Velvet : Critiques Presse et Récompenses

Vainqueur d’un Gold Remi en 2006 dans la catégorie meilleur film fantastique, d’horreur.
Vainqueur d’un Golden Sheaf en 2006 dans la catégorie meilleure photographie.

Red Velvet : Extraits

ISABEL : Ils arrivent. Tu vas épouser ton cousin pour terminer ta transformation.
JULIA : Oh oui. Mère. Qu’est-ce qu’il m’arrive.
ISABEL : Viens-là. Il est tant pour toi de devenir ce que tu es vraiment. Une balance parfaite entre l’homme et l’animal. Ferme tes yeux. Relaxe ton cou. Respire. Respire. Comme ta mère, tu appartiens au vent…

ISABEL : Éternité. Corps. Et sang.

JULIA : Laisse-la partir. Ma mort sera ta mort.
ISABEL : Quittez cette maison. On verra combien de temps durera votre fuite. Partez ! Le sang qui coule dans tes veines te ramènera.
SIENNA : Viens, allons-y.

SIENNA : Transforme-moi.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre