interview de Berta Hernandez, l’interprète de Cristina

Interview liée à la série Tierra De Lobos

Berta Hernandez

Interview accordée à Heather Aimee O'Neill le 13 Mars 2012 pour le site Afterellen.com

Nous continuons notre interview en deux parties avec la talentueuse Berta Hernandez, l’interprète de Cristina dans la série espagnole Tierra de Lobos (TDL) diffusée sur Telecinco. Cristina est une prostituée qui séduit Isabel Lobo afin de prendre sa revanche sur le père d’Isabel, Antonio Lobo, mais elle finit par tomber amoureuse. Comme je l’ai suggéré dans notre précédente interview avec Adriana Torrebejano (Isabel), vous pouvez aller sur ce site web fait par des lecteurs d’AfterEllen.com pour voir le début d’un projet de traduction Espagnol-Anglais.

Crisabel a récemment gagné le prix AfterEllen.com du « Couple le plus mignon ». La victoire a rendu très heureux les fans de Crisabel et a fait découvrir Tierra de Lobos à beaucoup de lecteurs qui ne connaissaient pas la série. Qu’est-ce qui selon vous fait de l’effet sur autant de gens dans le couple Crisabel ?

À partir du moment où l’histoire fut conçue, nous avons essayé d’être très subtiles avec ça. Nous voulions avoir une approche affective, mais plus que tout, très respectueuse. D’un côté, je pense que les auteurs ont été vraiment minutieux dans l’écriture, et d’un autre côté, Adriana et moi en avons longuement discuté. Nous avons parlé des personnages et de ce que l’on voulait que les téléspectateurs ressentent en voyant l’évolution d’Isabel et Cristina. Notre but était, pas seulement d’avoir une audience gay, mais aussi de faire en sorte que tous les gens qui regardent la série tombent amoureux en même temps que nous. Nous voulions qu’ils comprennent combien il était facile pour ces deux femmes de continuer à s’aimer, en dépit de l’époque à laquelle elles vivent et de tout ce qu’elles endurent. C’est l’amour dans sa forme la plus pure… C’est dur d’imaginer quelqu’un qui ne serait pas ému par tant de passion.

Les deux premières saisons de Tierra de Lobos n’ont pas révélé grand chose du passé de Cristina. Que savez-vous de ses origines et de comment elle a fini dans une maison close ? Pensez-vous que sa relation avec Isabel soit sa première relation homosexuelle ?

Je ne connaissais pas non plus ces détails lorsque j’ai commencé à travailler sur le personnage, donc j’ai inventé une petite histoire avec quelques faits importants de sa précédente vie. Cristina est une fille du Sud, d’Andalousie, ce qui n’est pas très loin de là où est tourné Tierra de Lobos. Sa vie n’a jamais été facile. C’était une orpheline qui a fuit son village, c’est comme ça qu’elle est arrivée à Tierra de Lobos. Elle n’avait pas d’autres choix que de travailler dans la maison close, où elle a quand même été chanceuse, parce que Lobo s’est pris d’affection pour elle et durant les dernières années elle a été sa régulière. Ça veut dire qu’elle était sollicitée exclusivement par Lobo. Cristina a été avec beaucoup d’hommes, principalement pour l’argent. Pour elle, le sexe a toujours été un travail, parfois un jeu, jusqu’à ce qu’elle rencontre Isabel et ait sa première expérience avec une femme… c’est là qu’elle a découvert ce que le sexe avec sentiments signifiait.

Beaucoup des relations de la série sont axées sur un amour interdit. Pensez-vous que l’histoire de Crisabel est traitée différemment parce qu’elle représente deux femmes plutôt qu’un homme et une femme ?

Je crois que, dans cette série, ceux qui sont amoureux souffrent. Peu importe que vous soyez hétéro ou homosexuel. Quiconque tombe amoureux est condamné à souffrir. C’est naturel que ce genre de choses soit scandaleux, considérant la période à laquelle la série a lieu. Malheureusement, c’est encore le cas pour certaines personnes de nos jours. Peut-être que les tourments qu’ils nous ont fait vivre sont un peu plus extrêmes (comme la torture au couvent, ou toutes les fois où j’ai eu un pistolet pointé sur la tête), mais je ne pense pas que César et Almudena ont moins souffert, ni Nieves et Aníbal. Chaque couple a souffert à sa façon. Il n’y a pas d’histoires amoureuses faciles à Tierra de Lobos, mais l’amour est l’amour, et notre histoire n’est pas traitée différemment des autres.

Quand avez-vous su que Cristina séduirait Isabel pour prendre sa revanche sur Lobo ? Qu’en avez-vous pensé ?

Pour Cristina, Isabel était un jeu depuis le tout début. C’est un flirt, elle aime charmer et séduire les gens, être continuellement regardée. Elle se sent puissante en utilisant cette arme, et par-dessus tout, elle se sent confiante. Quand Lobo l’a reniée, elle avait déjà eu la chance de croiser deux ou trois fois Isabel, où juste quelques regards et mots avaient été échangés. Elle pensait qu’Isabel serait une cible facile et elle aimait jouer avec elle. Elle savait qu’une des choses les plus importantes pour Lobo était son honneur, tout spécialement l’honneur de sa famille. Il n’y aurait rien de pire pour lui que d’avoir son honneur salit. Une prostituée [couchant] avec sa fille, sa prostituée [couchant] avec sa fille… ça l’aurait détruit. Mais son plan n’aurait pas pu tourner pire (ou mieux), parce qu’elle a été prise à son propre piège.

Quand, selon vous, Cristina est-elle tombée amoureuse d’Isabel au lieu de l’utiliser contre Lobo ?

Je ne pense pas qu’elle savait où ce petit jeu allait l’amener, ou jusqu’où ça irait. Elle a juste fait avec. C’est vrai, qu’au début, la stratégie était de l’utiliser pour rendre la pareille à Lobo, mais… elle est tombée amoureuse. Je ne pourrais pas vous dire lors de quel regard elle est tombée amoureuse d’Isabel, mais je sais que la première fois qu’elles se sont embrassées et ont fait l’amour, c’était aussi la première fois pour Cristina. Elle était maladroite et nerveuse, comme si elle n’avait jamais été avec personne avant, et n’oubliez pas que l’on parle d’une prostituée. Il y a un moment dans une scène dans la forêt où je lui dit ça, que toute ma vie j’ai été entre des mains d’hommes, et que personne ne m’a jamais traitée de la manière qu’elle le fait, ni que personne ne m’a jamais regardée de la façon dont elle le fait… Cristina n’a pas besoin de prendre autre chose en compte. Peu lui importe si c’est un homme ou une femme ; c’est beaucoup plus simple que ça. La seule chose qu’elle veut c’est être aimée, et Isabel lui donne tout ce dont elle a besoin. C’est quelque chose de tellement simple mais tellement essentiel. Je crois que dans le fond, tout ce que l’on recherche dans la vie c’est de ressentir ce genre d’affection.

Qu’aimeriez-vous que les gens vous demandent à propos de Cristina ou de votre expérience en tant qu’actrice interprétant son personnage ?

J’aime quand les gens sont curieux de l’évolution du personnage, à propos des changements drastiques pour passer de la femme-gardée de Lobo au fait de tomber amoureuse de sa fille. J’aime parler de mon expérience d’actrice interprétant ce personnage passionné, ainsi que transmettre ma joie de donner vie à Cristina. Donc demandez, demandez…

La dernière fois que l’on a vu Cristina elle avait été frappée, inconsciente, à la maison close alors qu’Isabel était envoyée chez elle, chez son père où elle a appris qu’elle pouvait soit retourner au couvent soit se marier. Que pouvons-nous attendre de votre personnage dans la saison trois ?

Je ne peux rien révéler, mais…pour ma part, vous pouvez vous attendre à un peu plus d’amour, de souffrances, de bonheur et de batailles. Émotions, émotions, émotions.

Si vous pouviez écrire l’histoire de Crisabel, qu’aimeriez-vous qu’il se passe pour ce couple et pour votre Cristina ?

J’adorerais qu’elles soient heureuses. Qu’elles puissent profiter de leur amour comme n’importe qui d’autre qui aime et est aimé en retour. Je souhaiterais qu’elles puissent avoir des projets d’avenir et faire partie de la société avec la même acceptation que n’importe quel autre couple, sans tenir compte de la période.

Comment êtes-vous devenue actrice ?

Depuis toute petite j’étais sûre que je voulais être actrice. Le chemin pour y arriver n’a pas été facile mais… je l’ai fait. [C’était un mélange d’] Education, de ténacité, de persévérance et d’enthousiasme… spécialement ce dernier. J’ai toujours dis que le jour où je perdrais mon enthousiasme, j’arrêterais d’être actrice. C’est une course d’endurance, il faut juste rester dans la course. Vous devez garder les pieds sur terre et avoir le courage de faire ce que vous souhaitez. Après avoir eu mon diplôme des Performing Arts, l’audition pour la comédie musicale de Nacho Cano, Hoy no me puedo levantar, a commencé. Donc j’ai fui Séville et je suis allée à Madrid avec la certitude (et ce merveilleux sentiment que vous avez lors d’une intuition) que je devais être là. Et c’est comme cela que ça s’est passé. Maintenant ça fait presque sept ans que je suis arrivée à Madrid, et tellement de choses se sont passées… le reste a juste suivi.

Êtes-vous en train de travailler sur un autre projet, en dehors de Tierra de Lobos ?

Je suis actuellement engagée dans différents projets, principalement au théâtre. En tant qu’actrice je fais la première d’une pièce au microthéâtre en mars : Pulpa, lechuza o culebra (o en la cama con Andie MacDowell). Ça raconte l’histoire de deux filles qui essayent de parvenir à un accord pour pouvoir choisir le donneur de leur bébé. En février de cette année, je serais également au Garaje Lumiere avec la pièce Futuro 10.0. On a regroupé, dans une sorte de cabaret futuriste, toutes les pièces que nous avons jouées au microthéâtre de décembre dernier. Un autre truc, ces derniers jours je tournais un court métrage (moyen-métrage, en fait. Presque 30min.) à Granada. Je suis le personnage principal du film qui s’appelle El Silencio de Afrodita. Il fera sa première et sera promu dans les festivals partout dans le monde. Et dernièrement je m’essaie à la direction, sous la tutelle de Chos, une directrice de théâtre. Je vais l’aider sur un nouveau projet, Tú no, princesa, avec trois grands comédiens : Jazz Vilas, Andrea Ros et Andrea Masselli ; le scénario est d’Olga Iglesias. C’est un vrai plaisir de faire partie de ce projet.

Retour à la fiche de présentation Tierra De Lobos

A propos de Lou Morin

Lou Morin
Traductrice Anglais/Français

Répondre