Harriet Sohmers Zwerling

Harriet Sohmers Zwerling

Biographie

Harriet Sohmers Zwerling, née en 1928 à New York, est surtout une écrivaine américaine, mais il lui arriva de poser nue pour des artistes célèbres.

À dix-sept ans, elle étudie au Washington Square College. Après les cours, elle fréquente le San Remo Café, un lieu de rencontre où se côtoyaient écrivains, artistes et bohèmes de l’époque, dont le photographe Weegee, l’auteur Anatole Broyard ou encore le poète Max Bodenheim.

Elle part ensuite pour le Black Mountain College où elle vit sa première relation homosexuelle avec la peintre Peggy Tolk-Watkins qui la convainc de déménager à San Francisco.

En 1949, elle est acceptée à Berkeley, et travaille à la librairie de l’université. C’est là qu’elle rencontre Susan Sontag, alors âgée de seize ans,  et qui deviendra plus tard sa compagne. Elle raconte leur rencontre « Susan et moi on s’est rencontrée en 1949 à Berkeley lorsqu’elle avait seize ans. J’étais dans ma première année, travaillant dans une librairie pour survivre financièrement et j’étais amoureuse de Peggy Tolk-Watkins, mon premier amour, qui possédait un bar où l’on jouait du jazz, à Sausalito, appelé le Tin Angel. Susan et moi on a accroché tout de suite et je l’ai initiée au monde des femmes, qui la fascinait déjà …».

En 1950, Harriet Sohmers Zwerling emménage à Paris où elle aura beaucoup d’aventures. Elle travaille au International Herald Tribune, publie trois histoires dans le New Story Magazine et traduit le roman Les Infortunes de la Vertu du Marquis de Sade. Ce fut dans cette ville que Susan Sontage et elle décidèrent d’emménager ensemble. Harriet venait de se séparer de son amante, Maria Irene Fornes, une célèbre auteure dramatique américano-cubaine.

Harriet se rend ensuite à Provincetown, où elle rencontre le poète Bill Ward. Elle devient l’éditrice du Provincetown Review.

Durant les années 60, elle posera nue à New York pour de célèbres artistes.

Elle finit par se poser à la New York City public school, à Greenpoint, à Brooklyn où elle enseignera vingt-huit ans.

Après sa retraite, elle publie Notes of a Nude Model, en 2003, une série d’histoires autobiographiques sur sa jeunesse à New York.

Elle participe également au documentaire Still Doing it, en 2004, dont le sujet concerne les personnes âgées et le sexe.

En 2010, elle apparait dans le documentaire Norman Mailer the American.

Histoire d'un Coming-Out

La vie privée d’Harriet Sohmers Zweling fut mouvementée, passant d’une relation à une autre, aussi bien avec des hommes que des femmes.

Elle fréquenta Maria Irene Fornes, une célèbre auteure dramatique américano-cubaine, dont elle se sépara.

Mais sa relation la plus connue fut celle qu’elle entretint pendant de longues années avec Susan Sontag. Elle la rencontra lorsqu’elle étudiait à Berkeley. Leur relation fut, on peut le dire, plutôt tumultueuse, se retrouvant, et se séparant à de nombreuses reprises. Ce fut Susan Sontag qui mit fin à leur relation après avoir rencontré Maria Irene Fornes. On raconte que ce fut après cette trahison qu’Harriet renonça aux femmes.

En 1963, elle se maria avec le négociant Louis Zwerling, avec qui elle eut un fils, Milo Z, qui devint un musicien très connu.

Bibliographie

Notes of a Nude Model and other pieces (2003)
Memories of Sontag : From an Ex-Pat’s Diary (2006), The Brooklyn Rail

A propos de Jessica Yarck

Avatar
Chroniqueuse Chargée de la Section Personnalités

Répondre