Gazon Maudit

Josiane balasko comme vous ne l'avez jamais vue

Année de Production : 1994

Date de Sortie : 08 Février 1995

Réalisation : Josiane Balasko

Scénario : Josiane Balasko, Patrick Aubrée, Telsche Boorman

Avec : Victoria Abril (Loli), Ticky Holgado (Antoine), Josiane Balasko (Marijo), Alain Chabat (Laurent), Catherine Hiegel (Dany), Michele Bernier (Solange)

Nationalité : Française

Genre : Comédie

Durée : 1h 45min.

Titre Original : Gazon Maudit

Gazon Maudit : Résumé

Gazon Maudit est un film de Josiane Balasko, sur un scénario de Josiane Balasko, Patrick Aubrée et Telsche Boorman, sorti en 1995.

Laurent et Loli sont mariés depuis plusieurs années et forment un couple heureux et solide. Ils vivent dans une belle maison, dans une petite ville du Sud et représentent le couple bourgeois dans toute sa splendeur.

Tout va pour le mieux jusqu’au jour où Marijo, une lesbienne très masculine tombe en panne avec son camping-car juste devant leur maison. Loli se rapproche alors de Marijo et trompe son mari avec cette dernière. Mais elle aime toujours Laurent. Comment faire ?

Gazon Maudit est un film de Josiane Balasko, sur un scénario de Josiane Balasko, Patrick Aubrée et Telsche Boorman, sorti en 1995. Laurent et Loli sont mariés depuis plusieurs années et forment un couple heureux et solide. Ils vivent dans une belle maison, dans une petite ville du Sud et représentent le couple bourgeois dans toute sa splendeur. Tout va pour le mieux jusqu'au jour où Marijo, une lesbienne très masculine tombe en panne avec son camping-car juste devant leur maison. Loli se rapproche alors de Marijo et trompe son mari avec cette dernière. Mais elle aime toujours Laurent. Comment faire…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : L'un des premiers films français positif.

Note des lectrices : 2.57 ( 3 votes)
51

En 1994, lorsque Josiane Balasko choisit de réaliser Gazon Maudit, elle aborde un sujet peu traité de manière positive au cinéma. La réalisatrice, scénariste et actrice avoue qu’il s’agissait d’un “pari difficile, puisque je n’avais pour références en la matière que des films pour la plupart faits par des hommes concernant les hommes, l’homosexualité masculine ayant été déclinée à l’écran sous toutes les coutures, à la différence du lesbianisme, plongé dans le silence du non-dit.”

Un film qui véhicule une foule des stéréotypes et de clichés concernant l’attitude et le physique de Marijo (il n’existe pas lesbienne plus camionneuse). Mais qui d’un autre côté ose dire qu’une modeste et banale mère de famille mariée peut tomber amoureuse d’une femme. Ce qui signifie que cela peut arriver à n’importer qui. D’où une dédramatisation et une normalisation du sujet.

Aborder la question de l’homosexualité du point de vue de la Comédie n’est pas nouveau. Ce qui l’est, c’est le choix de ne pas rendre l’histoire maladive ou glauque. Bien évidemment, ce film est loin d’être parfait en matière de représentation lesbienne et bisexuelle. Il n’empêche qu’en 1994, les longs-métrages français abordant ces sujets de manière positive étaient plutôt rares.

Malgré ses faiblesses et ses erreurs, Gazon Maudit reste une représentation positive de l’homosexualité féminine et de la bisexualité. Écrit et réalisé il y a plus de dix ans, ce film a eu un immense succès critique et d’audience. À noter que ce long-métrage ne s’arrête pas à ces deux sujets mais qu’il aborde, à la fin, la question de l’homoparentalité. Et ça, à l’époque, c’était réellement inédit.

À voir pour un petit rappel historique.

Gazon Maudit : Critiques Presse et Récompenses

César du Meilleur scénario en 1996
Nomination pour le César du Meilleur film
Nomination pour le César du Meilleur acteur (Alain Chabat)
Nomination pour le César du Meilleur second rôle masculin (Ticky Holgado)

Gazon Maudit : Extraits

LOLI  : Vous venez de Paris ?
MARIJO  : Ouais. Je travaillais dans une boîte. J’étais disc-jockey.
LOLI  : Ah, ça doit être sympa comme métier. La fiesta tous les soirs.
MARIJO  : Ça, on se marrait. On se marrait bien. Et puis je me suis fait virer.
LOLI  : Compression de personnel ?
MARIJO  : Histoire de cul.
LOLI  : Oh. Avec le patron ?
MARIJO  : La patronne.

LOLI  : Mais c’est bien les hommes, hein ? T’as jamais essayé ?
MARIJO  : Ah non, me fais pas ce plan-là. Il te fourre son machin, tu sautes au plafond. Arrête. Mais je l’ai le plaisir, je l’ai, je le donne. Ça va. Et puis, chez nous, y a pas d’éjaculatrice précoce.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre